Championnat de France Superkart

230 km/h au ras du bitume

Avec des performances de folie, le Superkart relègue certains bolides au rang de véhicules de plaisance. Petite présentation d'une discipline pour le moins spectaculaire.​

_7520.JPG 

​C'est une discipline méconnue du sport automobile. Pourtant, ce n'est pas la moins étonnante. Au contraire : avec des pointes de vitesse rivalisant avec les meilleurs GT, le Superkart offre des sensations impressionnantes à ceux qui le pratiquent, et un spectacle divertissant à ceux qui le suivent. Apparu en Grande-Bretagne dans les années 1970, le Superkart s'est rapidement propagé dans le monde entier, la France accueillant son premier Championnat national en 1982. Comme son nom l'indique, le Superkart est une version survitaminée de son « petit » frère le karting. 250 cm3, 100 chevaux pour 200 et quelques kilos, 230 km/h de pointe de vitesse, la discipline offre un rapport poids/puissance inégalé. Cerise sur le gâteau, c'est aussi l'une des plus abordables, au regard de ses performances, grâce à un règlement technique particulièrement avantageux.

En Superkart, le véhicule utilisé ressemble à s'y méprendre aux petits bolides rencontrés ici et là par tout amateur de sport automobile sur les complexes de karting. Nombre de ses caractéristiques se rapprochent cependant des monoplaces : vitesse de pointe, accélérations fulgurantes… D'ailleurs, ne cherchez pas les Superkart au détour d'une piste de karting. Non, les seuls terrains sur lesquels ces monstres de puissance rivalisent de vitesse sont ceux généralement utilisés par les plus prestigieuses GT et monoplaces. En France, ce sont entre autres les célèbres circuits du Mans, de Lédenon ou de Nogaro qui ont accueillent Championnat de France de la discipline.

Le Championnat de France de Superkart est aujourd'hui l'un des deux seuls championnats continentaux, qui attire par conséquence presque autant de pilotes étrangers que français. Ces derniers ne sont d'ailleurs pas en reste : non contents de briller dans les compétitions nationales organisées chaque année par la Fédération Française du Sport Automobile, les pilotes tricolores font également régulièrement résonner La Marseillaise au niveau continental. À commencer par Emmanuel Vinualès, double Champion de France et Triple Champion d'Europe de la discipline.

 

FFSA
Back to Top