Test
Test

Actualités

Haut Niveau
18/07/2016 Pôle Presse

Anthoine Hubert au pied du podium à Zandvoort

Anthoine Hubert consolide sa place dans le wagon de tête de la Formule 3 européenne grâce à une arrivée au pied du podium sur le circuit de Zandvoort.

Trois semaines après sa victoire du Norisring, sa première en Formule 3 Europe, Anthoine Hubert espérait sabler de nouveau le champagne à Zandvoort. Mais le célèbre circuit batave qui accueillît 30 Grands Prix de Formule 1 dans les années 50 à 80, cultive sa différence : situé sur les bords de la mer du Nord, Zandvoort est ouvert aux quatre vents qui sont parfois chargés du sable des dunes avoisinantes, rendant l'adhérence précaire et la piste abrasive en plus de son caractère vallonné. « C'était la première fois que je roulais à Zandvoort et c'est un circuit où il faut avoir un certain courage pour aller chercher le dernier dixième » reconnaît Anthoine qui a néanmoins rapidement eu des atomes crochus avec le circuit néerlandais. « C'est certainement l'un de mes circuits préférés » s'enthousiasme le pilote de 19 ans, « J'ai réussi à rentrer dans un bon rythme et  à l'accentuer au fil des séances. J'étais en confiance et j'espérais pouvoir viser les trois premières lignes dans les deux qualifications ».

 

Seul bémol de la partition de Zandvoort, son tracé est particulièrement réfractaire aux dépassements. « Plus qu'ailleurs, il était vital de bien se qualifier car je savais que j'aurai peu de chances de gagner des places en course » poursuit le membre de l'Equipe de France FFSA Circuit. La première qualification a permis à Anthoine de se caler sur l'extérieur de la 4ème ligne. Une bonne entrée en matière suivie d'une  seconde séance probante où Anthoine donnait sa pleine mesure dans le périlleux exercice du tour lancé avec une 4ème place sur la grille pour juste récompense. « On aurait même pu viser un peu plus haut car j'étais en pole position avec le premier train de pneus » explique Anthoine, « Mais nous avons choisi de faire un tour lancé de moins que nos adversaires avec le second train de pneus et c'est en fin de séance que la piste était la plus rapide. Du coup, j'ai perdu un peu de terrain, et surtout, mon deuxième meilleur temps, qui compte pour la grille de la troisième course, n'était pas optimum ».

 

En course, Zandvoort n'a pas failli à sa tradition. Le classement du premier virage fut celui de l'arrivée lors de chacune des trois courses néerlandaises qui ont fait basculer le Championnat d'Europe de Formule 3 dans la seconde moitié de la saison. Avec trois arrivées dans les 10 premiers dont une au pied du podium, Anthoine Hubert a consolidé son statut de prétendant aux premiers rôles. Il a également poursuivi son ascension au championnat en réduisant l'écart qui le sépare du 6ème de 30 à 21 points.

 

Enfin, il est revenu sur les talons du leader au classement des débutants dans la discipline. « Remporter ce championnat est mon premier objectif et je suis content de revenir à 3 points du leader. Et puis, c'était agréable d'entendre la Marseillaise sur le podium des rookies après la tragédie de Nice ! À Zandvoort, j'ai surtout montré que ma victoire du Norisring n'était pas due au hasard et que j'avais ma place parmi les meilleurs. Il faut continuer à Spa ! » conclut Anthoine Hubert. Avec une différence notable : Anthoine ne devra pas passer les essais libres à apprendre l'exigeant circuit de Spa-Francorchamps qu'il connaît bien et affectionne particulièrement pour y être monté sur le podium l'année dernière, en Formule Renault 2.0.

 

Anthoine Hubert

Course 1

Position sur la grille : 8ème

Résultat : 9ème

Course 2

Position sur la grille : 4ème 

Résultat :  4ème

Course 3

Position sur la grille : 11ème

Résultat : 10ème

>> Championnat : 12ème, 81 points

 

Anthoine Hubert en bref : Né le 22 septembre 1996 – Réside à Chartres – Membre de l'Équipe de France FFSA Circuit 2014-2016 – Membre de l'Équipe de France FFSA Karting 2010-2011-2012.

 

Placée sous le capitanat de Jean Alesi, l'Equipe de France FFSA Circuit 2016 est composée de Pierre Gasly et Anthoine Hubert.

 ​

Grand Prix de France Historique
Back to Top