Test
Test

Actualités

Haut Niveau
19/10/2015 Pôle Presse

Anthoine Hubert conclut sa saison par un 7ème podium

Disputée à Jerez, la finale de l’Eurocup Formula Renault 2.0 a vu Anthoine Hubert conquérir un 7ème podium et la 5ème place du classement général final.

​​Anthoine Hubert 5ème de l'Eurocup FR2.0 Gregory Lenormand DPPI.jpg

Tout auréolé de sa victoire en Formula Renault 2.0 dans la catégorie ALPS, la semaine passée sur le circuit de Jerez, Anthoine Hubert abordait la finale de l'Eurocup Formula Renault 2.0 avec la détermination de réitérer ses exploits andalous. En lice pour le titre à l'orée de la finale grâce à sa victoire au Mans, le jeune pilote de l'Equipe de France FFSA Circuit a cependant trouvé la pluie sur son chemin. « C'est sûr, la semaine de préparation était un coup d'épée dans l'eau, » regrette Anthoine Hubert, « Nous n'avions pas expérimenté ces conditions climatiques et il a fallu partir d'une feuille blanche ».

 

La première qualification servant à établir la grille de départ des deux premières courses, elle revêtait une grande importance dans la feuille de route de la finale espagnole. Mais alors que ses rivaux enregistraient un chrono dès le début de la séance sur asphalte sec, Anthoine s'élançait peu avant la mi-séance pour bénéficier d'une piste dégagée… mais pluvieuse ! « C'est une erreur stratégique qui coûte cher car en partant deux fois 8ème, j'avais peu de chances de devenir le champion d'Eurocup 2015, » reconnaît Anthoine sans pour autant s'avouer vaincu. « Les concours de circonstance, c'est un peu une spécialité de ce championnat, alors j'ai jeté toutes mes forces dans la bataille. »

 

La fin de la qualification, humide, a donné le ton des deux premières manches du week-end où la voiture de sécurité a souvent et longuement interrompu et amputé les débats. Depuis la 8ème ligne de la grille, Anthoine est habilement remonté à la 7ème place de la première course. Tout aussi véloce dans la deuxième épreuve, il entretenait l'espoir d'intégrer de nouveau le top 10 et de conserver une chance de succéder à Pierre Gasly au palmarès de l'Equipe de France FFSA Circuit en Eurocup Formula Renault 2.0, titré en 2013, quand il était percuté par un concurrent qu'il dépassait à l'épingle. « Il n'y avait rien de volontaire, il a tenté de freiner encore plus tard que moi et a perdu le contrôle de sa voiture… ». L'abandon scellait le sort du natif de Chartres, mais pas son désir de finir l'année sur une bonne note. Qualifié en première ligne, Anthoine a retrouvé sa verve du Mans et disputé la victoire à Ben Barnicoat jusqu'au drapeau à damier en signant au passage le meilleur tour en course. « On était enfin à notre place ! Quand on réussit à tout mettre bout à bout, on se bat pour la pole position et la victoire, » résume Anthoine. « Nous avons fait une saison plutôt bonne, mais il nous a manqué parfois un petit quelque chose et il fait la différence sur la longueur du championnat. »

 

En Formula Renault 3.5 Series, Aurélien Panis a rencontré des difficultés similaires à son partenaire de l'Equipe de France Circuit. Intempéries et recherche des bons réglages dans des conditions climatiques changeantes ont plombé la prestation d'ensemble du Français. « La première qualification était plutôt encourageante, mais j'ai rencontré du trafic dans le troisième secteur, » explique Aurélien. Quinzième au départ donné sur piste humide, Aurélien remontait aux portes du top 10 synonyme de points quand il était pris dans un accrochage impliquant trois concurrents. Dix-huitième sur la grille de l'ultime course de la saison, Aurélien a fait un pari qui aurait pu le propulser aux avant-postes. « En qualification, on est passé à côté des bons réglages. Je n'avais plus rien à perdre, alors, j'ai mis les pneus pluie quand la voiture de sécurité est entrée en piste. C'était une erreur, alors je suis revenu aux pneus slicks, » relate Aurélien. L'effet fut immédiat avec un rythme similaire à celui des leaders et le 6ème meilleur tour en course final. « Finir la saison avec une 13ème place, c'est rude, mais on sait qu'on a le potentiel pour faire bien mieux comme l'a démontré notre progression tout au long de l'année. On reviendra plus forts ! » promet Aurélien.

 

Les intempéries s'étaient liguées contre les finales des championnats dans lesquels sont engagés les pilotes de l'Equipe France FFSA Circuit. Fortes pluies à Jerez et brouillard épais à Hockenheim où se jouait la finale de la Formule 3 européenne. Qualifié par trois fois autour de la 20ème place, Dorian Boccolacci n'a pas pu renouer avec les points et a obtenu une 15ème place pour meilleur résultat.

 

 

Formula Renault 3.5 Series

AURELIEN PANIS

Course 1

Position sur la grille : 15ème

Résultat : Abandon

Course 2

Position sur la grille : 18ème

Résultat : 13ème

>> Championnat : 12ème, 42 points

 

Eurocup Formula Renault 2.0

ANTHOINE HUBERT

Course 1

Position sur la grille : 16ème

Résultat : 7ème

Course 2

Position sur la grille : 16ème  

Résultat : Abandon

Course 3

Position sur la grille : 2ème  

Résultat : 2ème

>> Championnat : 5ème, 172 points

 

Formule 3 Europe

DORIAN BOCCOLACCI

Course 1

Position sur la grille : 22ème

Résultat : 30ème

Course 2

Position sur la grille : 17ème  

Résultat : 15ème

Course 3

Position sur la grille : 19ème

Résultat : 24ème

>> Championnat : 19ème, 27 points

 

Aurélien Panis en bref : Né le 29 octobre 1994 – Originaire de Saint-Martin-d'Hères – Membre de l'Equipe de France FFSA Circuit 2014-2015.

 

Anthoine Hubert en bref : Né le 22 septembre 1996 – Réside à Chartres – Membre de l'Equipe de France FFSA Circuit 2014-2015 – Membre de l'Equipe de France FFSA Karting 2010-2011-2012.

 

Dorian Boccolacci en bref : Né le 9 septembre 1998 – Réside à Callian – Membre de l'Equipe de France FFSA Circuit 2015 – Membre de l'Equipe de France FFSA Karting 2012-2013.

 

 

Placée sous le capitanat de Jean Alesi, l'Equipe de France FFSA Circuit 2015 est composée de Dorian Boccolacci, Pierre Gasly, Anthoine Hubert, Aurélien Panis et Arthur Pic.

 

Grand Prix de France Historique
Back to Top