Actualités

Rallye
17/03/2017 Pôle Presse

Rallye Le Touquet Pas-de-Calais : Eric Brunson leader de l'Etape 1

Bagarre intense en tête de la course avec 4 leaders différents !

 

Au terme d’une journée rythmée par quatre changements de leaders, c’est Eric Brunson qui rentre en tête au Touquet ce soir. Le pilote de la Ford Fiesta WRC devance Yoann Bonato (DS 3 R5, Team CHL Sport Auto) pour 3s1 alors que Marc Amourette complète le podium provisoire et occupe la tête du Trophée Michelin  (DS 3 R5) dans la catégorie R5.

CHAMPIONNATS

Scratch : 

Si Quentin Giordano (Skoda Fabia R5, Sébastien Loeb Racing) ouvre les hostilités en remportant l’ES1, c’est Marc Amourette (DS 3 R5) qui réplique dès le ‘chrono’ suivant pour prendre les commandes de l’épreuve. Le Normand tient bon jusqu’à l’ES6, ou, ralenti par un problème de butée d’embrayage, il laisse Eric Brunson seul en tête. Après s’être fait quelques frayeurs dans l’ES3, le quintuple vainqueur de l’épreuve trouve des réglages parfaits pour aborder les spéciales suivantes. Intégralement disputée de nuit, la dernière boucle permet à Yoann Bonato de se distinguer pour mener la classique touquettoise le temps d’une spéciale. Malheureusement pour l’Isérois, une fin d’étape abordée trop prudemment le rétrograde au deuxième rang derrière Eric Brunson. Néanmoins, tout reste à faire puisque seulement 3s1 séparent les deux hommes ce soir. Etincelant tout au long de la journée, Marc Amourette monte sur la dernière marche du podium provisoire, mais reste sous la menace de David Salanon (Ford Fiesta WRC) auteur de deux meilleurs temps aujourd’hui (ES5 et ES7). Très rapide ce matin, Pierre Ragues (Skoda Fabia R5, Team RTTC Yacco) complète le ‘top 5’ au terme d’une journée où il a particulièrement brillé. Pour sa découverte de la Skoda Fabia R5 du Team FJ, Vincent Dubert a parfaitement géré son effort pour terminer à un probant sixième rang. Malgré une touchette dans la dernière spéciale du jour, Fabiano Lo Fiego (Ford Fiesta R5) occupe la septième position devant l’autre Ford Fiesta R5 de William Wagner.

VHC : 

Dès l’ES1, deux des favoris rendent leur carnet puisque François Foulon (Ford Sierra) et Antoine Wan (Ford Escort RS) sont trahis par leurs mécaniques ! Ralenti dès cette première spéciale, la faute à un problème de commande d’accélérateur, Laurent Bayard (Porsche 911) s’est parfaitement repris pour conclure cette journée en tête. Un temps leader, Hervé Bailliere (Porsche 911 SC) a du se résoudre à l’abandon suite à la casse d’une transmission.

TROPHEE MICHELIN

En R5, Marc Amourette devance Pierre Ragues et Vincent Dubert. Longtemps dans le match pour les premières places, Quentin Giordano a du rendre son carnet dans l’ES11 suite à un problème de boîte de vitesse. Du côté des autres catégories, c’est Patrick Rouillard qui s’est d’abord distingué avant de se résoudre à l’abandon, trahi par la mécanique de sa Porsche 997 GT3 Cup. Emmanuel Guigou, qui a pris le relais en tête suite à l’abandon de Rouillard, est à son tour contraint de se retirer, sa Renault Clio R3T étant en proie à des problèmes de frein. C’est finalement Yannick Roussel (Porsche 997 GT3 RS) qui occupe les commandes du Trophée devant Maurice Maxence (Porsche 996 GT3) et Pierre-Alexandre Perrin (Citroën Saxo).

CHAMPIONNAT DE FRANCE TEAM

Grâce à ses deux fers de lance, Yoann Bonato et Cédric Robert, le Team CHL Sport Auto domine largement cette première étape. Bien aidé par les belles performances de Pierre Ragues et Jérôme Aymard (Subaru Impreza STI N15), le Team RTTC Yacco récupère provisoirement l’argent en devançant le Team FJ de Vincent Dubert et Maxence Maurice. Pour sa première apparition en Championnat Team, le Sébastien Loeb Racing est particulièrement malchanceux avec les abandons de Charles Martin (Peugeot 208 T16) et Quentin Giordano.

TROPHEE CLIO R3T FRANCE

Avec neuf meilleurs temps sur onze possibles aujourd’hui, Cédric Robert a dû cravacher pour rattraper le retard accumulé suite à une touchette dans l’ES2. Ce soir, le Stéphanois devance Florian Bernardi et Kévin Van Deijne. Jean-Paul Monnin et Damien Tozlanian complètent le top 5.

ILS ONT DIT

Eric Brunson (Ford Fiesta WRC), leader provisoire : « Ca fait du bien de reprendre et de rouler comme ça. Ce n’est que du plaisir dans les spéciales.»

Yoann Bonato (DS 3 R5, Team CHL Sport Auto), deuxième : « Le bilan est bien évidemment positif. Nous sommes dans le match pour la victoire. Marc Amourette va plus vite que nous pour l’instant mais ce n’est pas un adversaire pour le Championnat et il faut en tenir compte. La voiture marche très bien et ce n’est que du positif. »

Marc Amourette (DS 3 R5), troisième et leader provisoire du trophée Michelin en catégorie R5 : « Forcément je suis ravi ce soir car je pensais abandonner suite à mon problème mécanique rencontré en milieu de journée. On s’est vraiment fait plaisir aujourd’hui, c’était une très bonne journée. »

Cédric Robert (Renault Clio R3T), leader du Clio R3T Trophy France : « Après la crevaison il a fallu attaquer. Malgré mon grand âge, je vois très bien la nuit et je savais que nous pouvions faire un coup. »

LE BILAN DE L’ETAPE 1

11 épreuves spéciales

Meilleurs temps : Brunson 4, Giordano 2, Salanon 2, Amourette 1, Roché 1, Bonato 1

Leaders :

Giordano ES1

Amourette ES2 à ES6

Brunson ES7 à ES8

Bonato ES9

Brunson ES10 à ES11

Classement après ES11 (fin étape 1)

  1. Brunson/Gallier (Ford Fiesta WRC) en 1h14m10s5

  2. Bonato/Boulloud (DS 3 R5, Team CHL Sport Auto) + 3s1

  3. Amourette/Lemoine (DS 3 R5) + 12s3

  4. Salanon/Forgez (Ford Fiesta WRC) + 12s4

  5. Ragues/Pesenti (Skoda Fabia R5, Team RTTC Yacco) + 22s1 

  6. Dubert/Coria (Skoda Fabia R5, Team FJ) + 50s1

  7. Lo Fiego/Roche (Ford Fiesta R5) + 1mn15s7

  8. Wagner/Parent (Ford Fiesta R5) + 1mn21s7

  9. Tanghe/Cuvelier (Ford Fiesta R5) + 1mn44s4

  10. Roché/Roché (Skoda Fabia R5, Team FJ) + 1m50s4

PRINCIPAUX ABANDONS

Yohan Rossel (DS3 R5) mécanique parc départ, Patrick Rouillard (Porsche 997 GT3 Cup) mécanique dans ES6, Sébastien Dommerdich (Peugeot 205 GTI) mécanique dans ES7, Emmanuel Guigou (Renault Clio R3T) mécanique entre ES8 et ES9, Charles Martin (Peugeot 208T16) mécanique dans ES9, Quentin Giordano (Skoda Fabia R5, Sébastien Loeb Racing) mécanique dans ES11​

FFSA
Back to Top