Actualités

Montagne
12/10/2016 Pôle presse

FIA Hill Climb Masters à Šternberk : Du côté des tricolores

La dizaine de pilotes français présente à Šternberk, à l’occasion des FIA Hill Climb Masters qui se déroulaient ces 8 et 9 octobre, s’est particulièrement illustrée.

Nos pilotes tricolores ont une nouvelle fois démontré leur valeur, puisque c'est avec plusieurs médailles autour du cou, qu'ils sont repartis de République Tchèque.

Du côté du classement scratch, ce sont les animateurs habituels du Championnat d'Europe, Simone Faggioli (Norma) et Christian Merli (Osella) qui pointent aux premières places. Ils sont accompagnés sur le podium par le Britannique Scott Moran qui évolue au volant d'une Gould GR61X.


Du Bronze pour Sébastien Petit, Martine Hubert meilleure féminine

Sixième au scratch, Sébastien Petit place sa Norma M20FC à moteur Mugen à la troisième place de son Groupe, dominé par l'intouchable Simone Faggioli. Sébastien décroche par la même occasion une médaille de bronze.

Il faut remonter au neuvième rang pour retrouver la Norma CN+ de Cyrille Frantz. Le Franc-Comtois termine leader du Groupe OpSC, devant son compagnon de team, le jeune Belge Corentin Starck.

Titré en 2014 meilleure féminine sur les FIA Hill Climb Masters qui se déroulaient alors à Eschdorf, Martine Hubert a conservé sa couronne. La quadruple Championne de France de la Montagne démontre une nouvelle fois qu'elle est certainement la meilleure pilote féminine, évoluant actuellement en Europe.


Argent et Bronze pour Philippe Schmitter et Nicolas Werver

Du côté de la Catégorie 1, dans laquelle évoluaient les GT, si la médaille d'or échoit là encore à un pilote italien, Lucio Peruggini, argent et bronze reviennent dans l'hexagone. C'est en effet Philippe Schmitter qui place sa Lamborghini Gallardo au deuxième rang, devant la Porsche 997 Cup du sextuple Champion de France, Nicolas Werver.

 Au sein du Groupe OpTCGT, on retrouvait là encore deux pilotes tricolores. Dans ce duel, c'est Anthony Dubois qui réalise la meilleure performance en plaçant sa Scora Maxi devant la Seat Léon Supercopa de Sébastien Dupont.

En Groupe N, Pascal Cat avait fort à faire, face à une opposition composée essentiellement de Mitsubishi Lancer. Comme attendu, les Japonaises monopolisent les premières places, et Pascal positionne sa Renault Mégane RS au onzième rang.

« La France démontre une nouvelle fois qu'elle est une nation forte sur une discipline telle que la Course de Côte », analyse Samuel Teissier, Capitaine de l'Equipe de France à l'occasion de ces FIA Hill Climb Masters. « Trois catégories étaient récompensées à l'issue de cette épreuve, et trois de nos pilotes, Sébastien Petit, Philippe Schmitter et Nicolas Werver, trustent trois médailles. C'est aussi bien que nos amis Italiens, habitués des confrontations européennes, et de nos amis Britanniques qui bénéficient eux d'un règlement particulier, qui les avantage sur ce type de manifestation. »

« Il faut noter la très belle performance de Martine Hubert, intouchable du côté des féminines. Anthony Dubois, Sébastien Dupont et Pascal Cat ont réalisé d'excellentes performances dans des catégories où il leur était difficile de briller face à une concurrence disposant de voitures plus puissantes », poursuit Samuel Teissier. « Je n'oublie pas que Cyrille Frantz remporte sa catégorie, et que s'il n'avait pas été privé de ''paddle shift'', je reste persuadé qu'il aurait pu accrocher une place d'honneur. Ce week-end fut pour nous, et pour la discipline, une totale réussite. »

 

FFSA
Back to Top