Actualités

Karting
19/04/2017 Pôle Presse

Superkart 2017 : Les trois coups

 Le Superkart entame sa saison 2017 tardivement mais les trois coups seront frappés les 20 & 21 avril à Magny-Cours avec quelques nouveaux acteurs  susceptibles de faire le spectacle.

Le Championnat compte 5 représentations dont une commune avec le Championnat d’Europe, proposant une finale  conjointe pour conclure un suspens inévitable fin octobre au Mans.

Le Championnat de France est le seul championnat destiné à l’élite du Superkart en Europe, hormis évidemment le Championnat d’Europe FIA-CIK la vitrine suprême. L’autre nation active, la Grande-Bretagne, est aujourd’hui plus axée sur ses pilotes nationaux et le monocylindre. Si cette Compétition délivre un titre national, elle est néanmoins internationale répondant aux critères pour ce qualificatif. En effet, dénommé « Open », ce Championnat FFSA reçoit des pilotes de tous horizons notamment, Britanniques, Germaniques et Néerlandais. Hormis au Mans, le Championnat est également ouvert à plusieurs type de matériel, ainsi outre les bicylindres de pointe, sont admis des homologations en fin de vie (FPE par exemple) ou de formule promotionnelle comme les 4 temps en voie de développement.

Le Championnat 2017 débute avec le retour de la discipline dans la Nièvre, sur un circuit délaissé depuis une manche Européenne courue en 2013 ! Le Superkart évoluera dans le cadre des 24h Series TCR, Series FIA en plein essor. L’inconvénient de cette étape inaugurale est sa tenue en semaine néanmoins la plupart des pilotes pressentis ont pu se libérer. (26 engagés)

Le Championnat devrait se focaliser sur un duel entre le triple Champion de France, l’Allemand Peter Elkmann qui a décidé de se lancer un nouveau défi en changeant de monture (Anderson /VM) et le meilleur Rookie 2016, le Belge Yannick De Brabander (MSKart/ VM). Celui-ci fort de l’expérience acquise l’an passé visera aussi bien l’Europe que le Championnat de France à l’instar de son adversaire. Julien Goullancourt vice-champion de France, blessé cet hiver, est malheureusement forfait pour ce lever de rideau. Par contre Alexandre Sébastia (Anderson /DEA) qui n’avait pas participé à l’ensemble des épreuves ces deux dernières saisons revient ambitieux. Celui-ci dernier Champion Français (2013) est prêt à concurrencer ces leaders. C’est aussi le retour des pilotes Suisses notamment Etienne Aebischer qui passe en MSKart/VM et qui devrait vite retrouver ses qualités.

Un des favoris de l’épreuve est le Tchèque Adam Kout (MSkart/DEA). Le double Champion d’Europe (2015/2016) est venu spécialement pour cette manche d’ouverture lancer le match face à ces adversaires européens. Il pourra ainsi vérifier le bien-fondé de sa préparation hivernale. Deux pilotes dont l’objectif est de jouer un podium au Championnat Europe ont décidés de se frotter aux pilotes annoncés et sont susceptibles de tirer leur épingle du jeu : le Britannique Daniel Clark (Anderson/VM) qui a surpris favorablement l’an passé et le Germain Andreas Jost (Anderson /VM) qui s’est bien entrainé.

Le Team Karting Paradise (Ndl) est l’équipe la plus étoffée.  Outre son nouveau fer de lance,  De Brabander, elle épaule L.Kurstjens et un nouveau venu en Superkart, Julien Poncelet ex-champion d’Europe de Karting traditionnel qui se testera pour la 1ère fois à la discipline.

Avec l’amélioration des performances, sauf conditions climatiques difficiles, l’ancien record de 2013 devrait être battu. Il est détenu par Adam Kout (1’39’’057’’’).

FFSA
Back to Top