Actualités

Pilotes Français
25/04/2016 Pôle Presse

Anthoine Hubert se heurte à un casse-tête chinois en Hongrie

Anthoine Hubert et son équipe de Formule 3, Van Amersfoort Racing, ont été confrontés à un problème insoluble sur le circuit de Budapest. Le Français repart de Hongrie bredouille.

  © DR

Anthoine Hubert abordait le deuxième rendez-vous du championnat de Formule 3 européenne avec confiance et appétit. Riche de 12 points grâce à une première manche rondement menée sur le circuit Paul Ricard, le Français espérait capitaliser sur des débuts prometteurs en Formule 3 pour se rapprocher un peu plus de son premier objectif de la saison, le podium. Hélas, le membre de l'Equipe de France FFSA Circuit et son équipe, Van Amersfoort Racing, ont rapidement revu leurs objectifs personnels et collectifs à la baisse. Entre l'équipe néerlandaise et le circuit hongrois, la mayonnaise n'a jamais pris. « Les qualifications ont été catastrophiques » tranche Anthoine sans complaisance, « Je n'avais aucun grip sur le sec, je manquais cruellement de performance dans tous les secteurs. Je termine la seconde qualification à deux secondes et demie de la pole position ! ». Embarqués dans la même galère qu'Anthoine, ses trois équipiers ont subi les mêmes difficultés et enregistré les mêmes contreperformances en signant un tir groupé dans le dernier quart des trois grilles de départ.

En course, le mal était tout aussi aigu et bientôt aggravé par un problème mécanique. « L'alarme de la pression d'huile s'est déclenchée » explique Anthoine, « J'ai dû abandonner et changer de moteur pour la suite du week-end. C'est une double peine car ça me fait perdre 10 places sur la grille des trois courses suivantes ! ».

La deuxième course disputée sur le Hungaroring a permis à Anthoine de s'étalonner par rapport à ses équipiers, à défaut de pouvoir se battre avec la concurrence à armes égales. Parti dernier et se sachant condamné à une course difficile, le Français a montré sa force de caractère en remontant à la 13ème place finale après avoir signé le meilleur tour en course des quatre compères de Van Amersfoort Racing. « J'avais pourtant pris le départ en pneus usés ! » s'amuse Anthoine. « Ça rend le problème encore plus incompréhensible. L'équipe a eu beau chercher d'où venait cette chute de performance, elle n'a jamais trouvé. La troisième course, dimanche matin, a donc été tout aussi difficile que les précédentes du point de vue de la performance. Et techniquement encore plus complexe avec la pluie ! ». Parti 19ème de l'épreuve dominicale, le jeune pilote de 19 ans a bouclé son calvaire hongrois à la 14ème place. « Le bilan du week-end est mauvais sur le plan mathématique. Me retrouver aussi loin de la pole position, ça ne m'était jamais arrivé dans ma carrière. L'écart était tellement grand qu'il ne pouvait pas s'expliquer par le châssis, le moteur ou les réglages. Il reste une piste, les pneus, leur exploitation et le nouveau tarmac du circuit qui vient d'être refait à neuf et qui a perturbé énormément de pilotes » avance Anthoine.

« C'était une situation très étrange, très particulière. On va donc travailler dur pour comprendre d'où venait ce mal mystérieux, mais on sait qu'on sera forcément plus compétitifs la prochaine fois, » se rassure Anthoine qui a déjà en point de mire le circuit urbain de Pau. Anthoine avait signé une double victoire retentissante dans la cité du bon Roi Henri IV, l'année dernière en Formule Renault 2.0. « J'adore ce circuit et je me servirai de ma belle expérience de l'année dernière et des aspects positifs de ce début de saison pour rebondir à Pau ! ».

 

Course 1

Position sur la grille : 15ème

Résultat : Abandon

Course 2

Position sur la grille : 20ème

Résultat : 13ème

Course 3

Position sur la grille : 18ème

Résultat : 14ème

>> Championnat : 14ème, 12 points

FFSA
Back to Top