Actualités

Drift
24/10/2016 Drift Events

Nicolas Dufour sacré champion de France de Drift 2016 sur le circuit d’Albi

Après plus de trois années d’absence, le championnat de France de Dri9 Uniroyal (CFD) fait un retour remarqué sur le circuit d’Albi.

  © DR


C’est la 6ème et dernière manche du CFD 2016 qui se dispute dans cette magnifique enceinte sportive totalement rénovée. Au-delà du gain de cet ultime round, c’est le titre de champion de France qui se joue en ce week-end des 22 et 23 octobre.

A circonstance exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Le CFD partage le circuit avec les acteurs de la Coupe de France Camion. Pour préparer au mieux l’évènement, le staff de Drift Events, promoteur du CFD, débarque sur le circuit dès le jeudi matin. Les premiers essais libres débutent exceptionnellement le vendredi après-midi et se poursuivent une partie de la matinée du samedi. Ces nombreux galops d’entrainement permettent aux pilotes de se familiariser avec un circuit que beaucoup ne connaissent pas encore et avec le tracé exigeant concocté par les organisateurs et juges du CFD 2016. La physionomie de cette portion de circuit favorise la vitesse et impose beaucoup de doigté. Après une très longue ligne droite de prise d’élan, les pilotes arrivent à la zone​ de déclenchement. Les plus rapides avoisinent les 200 km/h avant d’aborder un premier virage à gauche. Un premier clipping point extérieur est disposé à la sortie de cette courbe. La ligne droite qui suit impose aux pilotes de faire un manji (enchainement de deux mises en dérapage en ligne droite) pour accéder à un virage à droite. Le deuxième clipping extérieur est disposé à l’entrée de cette courbe. Le troisième et dernier clip avant la finish line est installé à l’intérieur du virage.

Après le hors d’œuvre des essais, la compétition débute le samedi à 11h00 avec la première séance de qualification, séance toujours appréhendée par les pilotes car c’est du rang obtenu en qualification que dépend l’adversaire qu’il faudra rencontrer en Top 32. Le coefficient 2 appliqué à tous les points obtenus durant le week-end constitue une raison supplémentaire d’obtenir le meilleur rang possible lors des qualifications. Après la pause méridienne, les pilotes effectuent un deuxième passage qualificatif. A 15h30 le premier acte est joué et livre son verdict : c’est l’italien Francesco Conti au volant de sa formidable Nissan qui s’avère le plus efficace et empoche les 40 points affectés à l’auteur de la « pole position ». Benjamin Boulbès, deuxième au classement du CFD avant la manche tarnaise, prend la deuxième place de la séance de qualification, ce qui lui rapporte 20 points. De son côté Nicolas Dufour est l’auteur d’une contre-performance. Le leader du classement provisoire avant Albi, ne se qualifie qu’à la 14ème place et n’empoche que 2 points. Conséquence : son avance par rapport à Benjamin Boulbès passe de 37 à 19 points. A l’issue des qualifications seuls Nicolas Dufour, Benjamin Boulbès et Jocelin Janin peuvent remporter le championnat.

Quoiqu’il arrive Nicolas Dufour est certain de terminer sur le podium. S’il remporte la manche d’Albi il sera champion de France. S’il ne termine que deuxième du round il totalisera 700 points et seul Benjamin Boulbès, à condition de remporter la manche, pourra le battre sur le fil et s’emparer du titre national avec 1 tout petit point d’avance au classement général ! De son côté, Jocelin Janin peut devenir champion s’il est en finale du round et si dans le même temps Nicolas Dufour est éliminé en TOP 32 et si Benjamin Boulbès perd en TOP 16. Au-delà de ces différents scénarios, la course au titre de champion de France 2016 peut être influencée par les performances de pilotes extérieurs au trio de tête, qui en s’emparant des premières places priveraient les leaders de précieux points.

A l’issue les qualifications, derrière les trois leaders du classement provisoire du CFD 2016, seuls Axel François, Romain Soucasse, Antoine Amar et Francesco Conti peuvent espérer monter sur le podium du championnat.

En ce qui concerne les affrontements lors des battles, Jocelin Janin, classé 9ème aux qualifications, est situé dans la première partie du tableau du TOP 32. Il ne pourra être confronté à Nicolas Dufour ou Benjamin Boulbès qu’à l’occasion de la finale du round car ces derniers sont dans la deuxième partie du tableau TOP 32. Au regard de leur classements respectifs en qualification (14ème et 2ème), les deux leaders du CFD ne peuvent se rencontrer qu’en demi-finale.

Alors que la séance de qualification vient de s’achever et que les 32 pilotes qualifiés bénéficient d’une nouvelle séance d’essai, un évènement inhérent à tous les sports mécaniques, vient ajouter de la tension dans le camp de Benjamin Boulbès. Le Montalbanais est victime d’une panne d’embrayage. Son team se met en action aussitôt. Le véhicule est ramené à Montauban et la panne est réparée dans la nuit. Dimanche matin Benjamin Boulbès retrouve son magnifique cabriolet BMW.

Les rescapés de la séance de qualification sont fins prêts pour en découdre. Ce sont le pilote italien Francesco Conti et Jérémy Merirès qui ouvrent le bal du Top 32. Au volant de son bolide survitaminé, le transalpin s’impose et accède au Top 16. Jocelin Janin remporte sa battle face à Marc Mézières. Dans l’autre partie du tableau du Top 32, Romain Soucasse l’emporte face à Yoan Savaiano, Benjamin Boulbès se défait de Yann Roumes. Quatrième au classement avant la manche d’Albi et candidat potentiel au podium du CFD 2016, Axel François est éliminé dès le Top 32 par Nicolas Jouard. Antoine Amar et Nicolas Dufour, vainqueurs face à leurs adversaires respectifs (Sofiane Yazid et Sébastien Blanchet), seront opposés au tour suivant.

En début d’après-midi, après une ultime séance de dédicaces, moment privilégié toujours apprécié des spectateurs, les 16 « gladiateurs » retournent au combat. La première battle offre au nombreux public un combat d’anthologie entre Francesco Conti et Kévin Hostein. Après les deux premiers runs, un premier « one more time » est décidé par les juges pour départager les deux pilotes. Ces deux runs supplémentaires ne suffisent pas pour désigner un vainqueur. Ce n’est qu’à l’issue d’un deuxième « one more time » que le pilote italien se qualifie pour le Top 8. Jocelin Janin l’emporte face à David Meunier, Arnaud Emery élimine Quentin Deleplanque. Benjamin Boulbès et Romain Soucasse éliminent respectivement Nicolas Jouard et Laurent Nikitin. Enfin, avec la victoire de Nicolas Dufour face à Antoine Amar, le public assiste à ce qui ressemble à une passation de pouvoir. En effet, Antoine Amar perd son titre de champion de France et Nicolas Dufour reste plus que jamais leader au classement du CFD 2016. Ce sont Laurent Cousin et l’Italien Amerigo Monteverde qui viennent compléter le tableau des qualifiés pour le Top 8.

En quart de finale, avec sa défaite face à Francesco Conti, Jocelin Janin met en danger sa position de 3ème au classement du CFD 2016. Il se retrouve menacé par Romain Soucasse qui l’emporte face à Benjamin Boulbès. Pour ce dernier c’est la possibilité d’être champion de France 2016 qui s‘envole. Vainqueur de Laurent Cousin, Nicolas Dufour récolte suffisamment de points pour être d’ores et déjà certain de remporter le titre de champion de France 2016. Le quatrième qualifié pour les demi-finales n’est autre qu’Arnaud Emery qui bat Amerigo Monteverde. A l’occasion du premier run de leur battle, les deux pilotes gratifient les spectateurs d’une spectaculaire sortie de piste sans gravité dans la première courbe du tracé. Le pilote italien est toutefois contraint à l’abandon suite à un problème mécanique.

Dans le dernier carré du Top 4, Francesco Conti exploite parfaitement toute la puissance de sa machine pour éliminer Arnaud Emery. L’autre demi-finale voit la victoire de Nicolas Dufour face à Romain Soucasse. C’est ce dernier qui s’impose lors de la petite finale. Il accède à la 3ème place de cette manche albigeoise, Arnaud Emery devant se contacter de la 4ème position. En finale Francesco Conti et Nicolas Dufour offrent un dernier combat sublime. A l’issue de leur première battle, les deux pilotes sont contraints de passer par un « one more time » pour se départager. Au final, c’est Francesco Conti qui remporte la 6ème et dernière manche du CFD 2016. A ses côtés, Nicolas Dufour et Romain Soucasse complètent le podium.

Les très nombreux spectateurs massés au pied du magnifique podium du circuit d’Albi assistent ensuite à la présentation des trois meilleurs pilotes de la saison 2016. Le très sympathique Nicolas Dufour, surnommé « le chirurgien » pour la précision de sa conduite, remporte le titre de champion de France de Drift 2016. Comme en 2015, Benjamin Boulbès est vice-champion de France et Jocelin Janin termine troisième.

C’est dans une belle ambiance que s’achèvent en même temps cette manche albigeoise et le championnat de France de Drift Uniroyal 2016. La météo très favorable et surtout la qualité de l’organisation et du soutien apporté par l’équipe dirigeante et tous les collaborateurs du circuit d’Albi, ont permis aux organisateurs de Drift Events, promoteurs du CFD, de conclure en apothéose une saison 2016 de drift d’une exceptionnelle intensité.

Rendez-vous est pris pour le CFD 2017.

Oreca
Back to Top