Actualités

Drift
01/09/2016 Drift Events

Week-end sous le soleil de Chamrousse

Désormais fidèle à la célèbre montée de Chamrousse (Isère), le Championnat de France de Drift Uniroyal (CFD) a proposé, à l’occasion de sa 5ème manche, un spectacle de très haut niveau

  © DR

En s’appuyant, pour la quatrième année consécutive, sur l’expérience, et sur le soutien humain et matériel de l’Association Chamroussienne des Rendez-Vous Mécaniques (ACRVM), le staff de Dritf Events, société organisatrice du CFD, a pu proposer un spectacle sportif de haut niveau à un public en forte augmentation.​

Dans le cadre magnifique de la station iséroise, ce ne sont pas moins de 44 pilotes qui sont venus en découdre. Arrivés le vendredi après-midi, ces virtuoses du volant, s’affairent à l’installation du paddock sous un ​​chaud soleil qui ne quittera plus Chamrousse durant tout le week-end.


Samedi : premiers tours de rou​e

​Dès le briefing pilotes de 08 h 00, le ton est donné. Dans son discours, Jérôme Vassia, manager de l’épreuve, rappelle les spécificités de cette manche très particulière. Loin des circuits plus « aseptisés » habituellement fréquentés par le CFD, Chamrousse occupe en effet une place à part avec un tracé dessiné sur une route de montagne. La forte déclivité, l’absence d’échappatoire, la largeur réduite de la chaussée aiguisent la volonté d’en découdre chez certains pilotes mais peuvent en perturber certains autres. Chamrousse ne laisse personne indifférent dans la communauté des drifteurs.

La matinée est réservée aux essais libres. Passage obligé avant le début de la compétition réelle, cette séance de training permet aux pilotes de prendre en compte et de mémoriser les spécificités du tracé, du revêtement de la chaussée, du positionnement des clipping points et du fonctionnement des moteurs à une telle altitude (1700 mètres).

Cette année, le tracé proposé aux pilotes débute par d’une zone de prise d’élan relativement courte avec une légère courbe à droite suivie d’un virage à gauche assez prononcé et un premier clipping point à l’extérieur. Une courte ligne droite impose aux conducteurs de réaliser un manji (transition en ligne droite) avant de passer le clipping point n°2 (extérieur) dans une courbe à gauche. Un très long virage à droite et le troisième clipping point extérieur amènent les concurrents vers la « finish line ».

Après quelques hésitations au début de la séance de training, les pilotes s’habituent peu à peu à ces conditions inhabituelles et le niveau de pilotage s’élève progressivement. La matinée se déroule sans difficulté.

La pause méridienne est bienvenue. C’est l’occasion pour les pilotes d’améliorer les réglages de leurs bolides et de se préparer à l’après-midi et à sa traditionnelle épreuve des qualifications.

Il est 15 h 30 lorsque le premier concurrent s’élance pour tenter d’obtenir le précieux sésame ouvrant l’accès au TOP 32 du lendemain. Comme à l’accoutumée, ce sont les pilotes les mieux classés l’année précédente qui concluent cette session qualificative. Sur les 44 pilotes engagés, 4 n’obtiennent aucun point et sont automatiquement éliminés. La séance qualificative est marquée par une énorme surprise, Jocelin Janin leader du championnat 2016 est éliminé. Sa contre-performance est due à des problèmes mécaniques.

Avec cette défaite Jocelin Janin voit le titre s’éloigner. En effet, tous ses concurrents directs pour la première place ont réussi leur séance de qualification. Benjamin Boulbès prend la pole position devant Antoine Amar, Nicolas Dufour et Axel François. De son côté, Romain Soucasse n’obtient que la 8ème position. A bord d’une Nissan PS 13 mise à sa disposition et qu’il ne connaît pas, le jeune pilote (17 ans) Jack Shanahan, champion d’Irlande invité pour cette manche, s’empare de la 5ème place juste devant l’italien Francesco Conti et sa formidable voiture. 

Au classement provisoire 2016, Jocelin Janin perd, dès les qualifications, de précieux points par rapport à ses poursuivants : 30 points face à Benjamin Boulbès, 15 contre Antoine Amar et 12 par rapport à Nicolas Dufour.


Dimanche : le jour de vérité

Le verdict impitoyable des qualifications est tombé. Place au Top 32. Après une ultime séance d’essais libres en début de matinée Benjamin Boulbès et Yoan Savaiano s’élancent pour la première battle du week-end. Le vice-champion de France l’emporte au volant de sa Bmw cabriolet. Les autres duels du Top 32 s’enchainent ensuite. Tous les favoris franchissent l’obstacle. A noter toutefois les éliminations de Quentin Deleplanque face à Nicolas Jouard, de Sébastien Peyre contre Jason Banet et de Philippe Ferreira contre Franck Lagalice.

Parmi les affrontements du Top 16, le premier duel est remporté par un Benjamin Boulbès impressionnant face à Nicolas Jouard. Romain Soucasse franchit l’obstacle David Meunier et Axel François élimine Jason Banet. Le pilote irlandais Jack Schanahan prend le dessus face à un Gary Gallopin pourtant motivé. Dans l’autre moitié du tableau du Top 16, Nicolas Dufour et Francesco Conti s’imposent assez facilement. Laurent Cousin, 3ème du CFD 2015, est sorti de la compétition par Nicolas Maunoir. Enfin, le champion de France en titre Antoine Amar élimine le pilote italien Rachele Saverio. Après un premier duel équilibré, les deux pilotes se retrouvent pour un « one more time ». Au cours de cet exercice délicat, toujours apprécié du public, Antoine Amar, gêné par une manoeuvre de son adversaire, est victime d’une sortie de route et heurte une barrière de sécurité lors du premier run. Son véhicule n’étant que légèrement endommagé, le champion de France s’impose à l’issue du deuxième passage.

Le Top 8 voit s’affronter d’emblée Benjamin Boulbès et Romain Soucasse, concurrents directs pour le titre national. Le premier affrontement se solde par un « one more time ». C’est Benjamin Boulbès qui l’emporte et prend des points précieux par rapport à son adversaire par le jeu du coefficient 1,5 affecté à toutes les notes de la manche. C’est à Axel François que revient le redoutable honneur de courir contre le prodige irlandais. Ce dernier est contraint à l’abandon suite à une panne mécanique. 

C’est donc Axel François qui passe en Top 4. Nicolas Dufour a lui aussi fort à faire avec Francesco Conti. A l’issue d’un run d’anthologie entre les deux pilotes, c’est le français qui accède au Top 4 et récolte des points très importants. Enfin, face à Nicolas Maunoir, Antoine Amar est victime d’une sortie de route lors du premier un. Au final, Nicolas Maunoir s’impose logiquement.

Au cours de la première demi-finale, la lutte est rude entre Benjamin Boulbès et Axel François. C’est le premier qui s’offre une place en finale. Dans la seconde demi-finale, Nicolas Dufour prend le dessus sur Nicolas Maunoir. La lutte pour la troisième place voit Axel François accéder au podium. De son côté, Nicolas Maunoir doit se contenter de la plus mauvaise place : la 4ème.

Enfin pour l’attribution de cette manche de Chamrousse, c’est Benjamin Boulbès qui prend le dessus face à Nicolas Dufour et récolte du même coup les 150 points attribués au vainqueur.

A l’issue de cette manche riche en évènements, Nicolas Dufour s’empare de la première place du classement général provisoire. Benjamin Boulbès est deuxième et Jocelin Janin rétrograde à la 3ème place. Confirmant de magnifiques progrès, Axel François se place en 4ème position devant Romain Soucasse et Antoine Amar.

A l’heure du bilan et après ce beau podium, la 5ème manche du Championnat de France de Drift Uniroyal 2016 se termine et laissera de magnifiques souvenirs aux pilotes comme aux spectateurs. Pour les concurrents, les amoureux du Drift et ceux qui veulent découvrir cette discipline, rendez-vous les 22 et 23 octobre sur le circuit d’Albi pour un round qui aura tout d’une finale.​

Rallye Jeunes FFSA
Back to Top