Actualités

Montagne
23/07/2017 Pole Presse

Geoffrey Schatz et Pierre Courroye, la jeunesse au sommet !

La Course de Côte de Dunières a bien été le théâtre du duel attendu entre Geoffrey Schatz et Sébastien Petit, et voit le premier nommé signer son deuxième succès de la saison. Pierre Courroye a pour sa part imposé sa McLaren en Production.

  © DR

​Championnat Sport

Les violents orages qui se sont abattus hier samedi en milieu d'après-midi, et qui ont contraint les organisateurs à annuler la deuxième séance d'essais libres, ont en ce dimanche laissé place à un ciel bien plus calme. Des conditions idéales pour permettre aux pilotes engagés sur cette 48ème édition de la Course de Côte de Dunières, de s'exprimer pleinement.

Privés du duel entre Sébastien Petit et Geoffrey Schatz à cause d'une météo capricieuse à Vuillafans, les passionnés espéraient que le sport reprenne ses droits, et que les deux hommes puissent en découdre sur une route sèche. Ce fut le cas, et Geoffrey Schatz prenait rapidement la mesure du tracé auvergnat, en réalisant le meilleur temps lors de la deuxième séance d'essais libres reportée à ce dimanche matin. Et la journée dominicale allait se poursuivre de la même manière pour le fer de lance du Team Schatz Compétition qui, sur chacune des montées, imposait sa Norma à moteur 4 litres. Une régularité et une compétitivité qui lui permettent de remporter à Dunières son deuxième succès de la saison, après celui acquis à Marchampt en Beaujolais.

Comme à Vuillafans, le week-end débutait mal pour Sébastien Petit qui, lors de l'unique séance d'essais disputée samedi, partait à la faute. Une nouvelle fois le Team Petit CroisiEurope réparait la Norma en un temps record, pour permettre à son pilote de reprendre le combat. Mais en délicatesse avec une tenue de route qui ne correspondait pas à ses attentes, et quelques soucis d'autobloquant, le leader du Championnat éprouvait des difficultés face au chrono. Il termine malgré tout à la deuxième place, à seulement 347 millièmes du vainqueur.

On savait qu'en l'absence de Cyrille Frantz, la troisième marche du podium allait faire des envieux. Elle échoit finalement au vainqueur du CN/2, Damien Chamberod, qui réalise là une performance de tout premier ordre. L'an dernier, Chamberod avait dû s'incliner face à Yannick Latreille, et pour cette 48ème édition l'Isérois prend sa revanche, en devançant cette fois l'Auvergnat. Dimitri Pereira complète le podium de cette classe CN/2 particulièrement relevée, en devançant un autre jeune talent, Maxime Cotleur. Olivier Augusto place sa Norma au cinquième rang, devant celles de David Guillaumard et de Maxime Basset.

Le tracé de Dunières convient parfaitement à Marcel Sapin qui, rappelons-le, s'était classé deuxième, ici-même en 2014. C'est à la quatrième place que l'on retrouve cette année le pilote de Marchampt, qui impose sa Dallara F305 en F3. Il devance Miguel Vidal, Didier Brun, Sébastien Chabin et les féminines Sarah Louvet et Emeline Bréda.

La lutte pour la suprématie en CN/3 fut également d'une rare intensité. Si à l'issue de la première montée, David Meillon imposait sa Norma, 16 millièmes devant l'Osella de Benjamin Vielmi, par la suite c'est le Haut-Savoyard qui prendra l'ascendant, alors que Meillon était victime d'un tête-à-queue lors de la deuxième montée. Sur l'ultime confrontation, Vielmi améliorait une nouvelle fois pour finalement s'imposer avec cinq dérisoires dixièmes d'avance. Martine Hubert complète le podium de cette catégorie CN/3, et repart de Dunières avec une nouvelle Coupe des Dames en poche.

Difficile de contrer le TracKing RC 01 de Fabien Bourgeon, tant son pilote fait preuve d'une rare vélocité. Il remporte en Auvergne un succès en CM, en devançant le Speed Car d'Yves Tholy et le BRC de Jérôme Collias. A domicile, le jeune Nicolas Dumond place son TracKing au quatrième rang, et devance la Silver Car de l'Angevin Cyrille Chupin.

Kévin Petit a une nouvelle fois fait étalage de son talent pour remporter une nouvelle victoire en Formule Renault, catégorie dans laquelle il devance Alexandre Bole. Troisième, Estel Bouche termine en tête des Formule Renault A, devant celle de Didier Chaumont.

 

Championnat Production

En signant un chrono en 1'09''980, dimanche matin, sur la première montée de Course, Pierre Courroye sapait en partie le moral de ses adversaires. La McLaren du leader du Championnat pointait alors deux secondes quatre devant la Porsche 997 GT2 de Nicolas Werver.

Et si sur les deux montées suivantes, le sextuple Champion de France était crédité des meilleurs chronos, il n'était pas en mesure de faire mieux que la belle performance réalisée d'entrée de jeu par le jeune Franc-Comtois. Pierre Courroye remporte donc, comme l'an dernier, cette Course de Côte de Dunières, et signe là son septième succès de la saison.

Yannick Poinsignon prend goût au podium. Comme il l'avait fait à Vuillafans – et l'an dernier sur les épreuves de fin de saison – le Vosgien place sa BMW M3 E92 au troisième rang. Et il s'en est fallu de peu pour que Christian Schmitter ne figure dans le top 3. L'Alsacien place en effet sa Porsche 997 GT3 R à la quatrième place, à seulement 20 millièmes du podium.

Malgré une petite sortie de route lors de la deuxième montée de course, Philippe Schmitter accroche la cinquième place finale. Derrière la Lamborghini Gallardo de l'Alsacien, deux hommes se sont livrés un magnifique duel pour la suprématie en FC. Et au terme de ce combat sans relâche, Christophe Poinsignon impose sa Simca CG Turbo devant la Jidé de Xavier Burgevin. Huitième au général, Anthony Dubois fait le plein de points dans le Challenge Open GTTS/4.

Du côté du Groupe A, on semblait se diriger vers un duel opposant Rémi Bernard et Francis Dosières. Mais c'était sans compter avec la troisième Seat Léon Supercopa engagée sur cette épreuve, celle de Jérôme Janny, qui met tout le monde d'accord en réalisant une excellente performance lors de la troisième montée. Jérôme signe là un nouveau succès en Groupe A, devant Rémi Bernard et Francis Dosières.

A noter que du côté du A/3 évoluait un des animateurs du Championnat, Pascal Derré, qui place sa Clio à la deuxième place de sa classe derrière celle de Philippe Bernard.

Les épreuves se suivent et se ressemblent pour Antoine Uny qui, au volant de sa BMW M3, remporte un nouveau succès en Groupe N. Guillaume Gillet place sa Mitsubishi Lancer à la deuxième place, devant la Renault Mégane RS de Pascal Cat. Favori en N/3, Florian Bartaire n'a pas loupé ce rendez-vous auvergnat, et signe un nouveau succès de classe au volant de sa Honda Civic Type R.

Un autre favori, cette fois en F2000, n'a pas loupé lui non plus son rendez-vous avec Dunières. Il s'agit de Jean Turnel, qui impose une nouvelle fois sa Peugeot 306 dans la catégorie, en devançant la Volkswagen Golf GTI de Michael Gley.

C'est également le favori du GT de Série, habitué des bons résultats à Dunières, Dominique Vuillaume, qui remporte un nouveau succès en plaçant sa Porsche 997 GT3 devant la BMW Z3 M de Jean-Marc Tissot et la Lotus Exige de Rudy Ginard.

Si Eric Peyrard impose sa Clio Cup 4 en GTTS/2, Jean-Michel Lestienne offre à sa Mitjet un nouveau succès en GTTS/1 en devançant celle de Daniel Demare.

 

Championnat VHC

La journée de dimanche a permis aux concurrents engagés sur la 13ème Course de Côte VHC de Dunières de disposer de conditions idéales, le ciel ayant décidé de rester clément. A l'issue de la confrontation auvergnate, ce sont 25 Véhicules Historiques de Compétition qui figurent au classement final de l'épreuve.

Un classement final qui voit Christian Agostini imposer sa Ford Mustang 390 GT en Groupe 1, devant la petite Volkswagen Golf GTI de sa compagne, Dominique Brulat. La Sudiste n'est pas la seule représentante féminine sur cette manche dédiée aux VHC. La Championne de France en titre, Viviane Bonnardel est également de la partie, et c'est elle qui impose sa Volkswagen Scirocco en Groupe 2. Elle devance l'Opel Commodore de ''Gomme'' et les BMW de la famille Riehl, une 2002 pour Nicolas le fils et une 323 I pour Christian le père. Gérard Toral place sa Renault 8 Gordini au cinquième rang.

Comme à la coutume, la confrontation dans le Groupe 3 opposait des Porschiste. Trois 911 de la marque de Stuttgart étaient en lice, et au final c'est celle de Guy Calbet qui s'impose devant celle de Frédéric Henneton et de Norbert Rieu.

On retrouve également une Porsche 911 en tête du Groupe 4, celle de Michel Torcat. Le pilote des Alpes-Maritimes prend l'ascendant sur deux Alpine aux volants desquelles évoluent Bernard Duret et Claude Provost.

Gabriel Lejeune n'a pas eu à forcer l'allure, pour remporter un nouveau succès dans un Groupe 5 où, seule figurait sa Jidé Original. C'est la Marcadier de Gilles Cursoux qui termine en tête du Groupe 6/7, alors que l'auteur du meilleur temps au scratch, Edmond Guistarini, impose sa Chevron en Groupe 8/9 devant la Marcadier de Michel Champelovier et la Van Diemen RF 82 de Jean-Marc Debeaune. Jacky Bonnot place son Axone 1600 au cinquième rang devant la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence et la Royale RP24 de Michel Ritzenthaler.

 

9 – DUNIERES

9ème manche du Championnat de France 2017, les 22 et 23 juillet, à 52 km du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

48ème édition, 13ème édition VHC, organisée par l'ASA Ondaine

Longueur : 2.360 mètres - Dénivellation : 130 mètres - Pente moyenne : 5,67 %

 

Classement Sport :

1.G. Schatz (Norma M20 FC) 1'02''973 – 2.S. Petit (Norma M20 FC) à 0''347 – 3.D. Chamberod (Norma M20 F) à 4''516 – 4.M. Sapin (Dallara F305) à 5''335 – 5.Y. Latreille (Norma M20FC) à 5''356 – 6.M. Vidal (Dallara F397) à 5''801 – 7.D. Brun (Dallara F302) à 6''046 – 8.D. Pereira (Norma M20F) à 6''113 – 9.M. Cotleur (Norma M20F) à 6''194 – 10.B. Vielmi (Osella PA27) à 6''198.

Classement Production :

1.P. Courroye (McLaren MP4) 1'09''980 – 2.N. Werver (Porsche 997 GT2) à 1''788 – 3.Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 3''594 – 4.C. Schmitter (Porsche 997 GT3) à 3''614 – 5.P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) à 3''991 – 6.C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 5''227 – 7.X. Burgevin (Jidé) à 5''358 – 8. A. Dubois (Porsche 997 Cup) à 6''617 – 9. J. Janny (Seat Léon Supercopa) à 6''680 – 10.R. Bernard (Seat Léon Supercopa) à 7''356.

 

Prochaine épreuve :

10 – MONT-DORE - CHAMBON SUR LAC

10ème manche du Championnat de France 2017, les 12 et 13 août, à 43 km de Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)

57ème édition, 10ème édition VHC, organisée par l'ASA du Mont-Dore

Longueur : 5.075 mètres – Dénivellation : 380 mètres - Pente moyenne : 7,5 %

Contact : Daniel PASQUIER - Tel : 06 81 86 70 08

A.S.A. DU MONT-DORE – S.C.O. BP 45 – 63240 LE MONT-DORE

Tel : 04 43 10 12 50

E-mail : association.sancycoteorganisation@sfr.fr

Site web : www.coursedecote-montdore.com

Contact Paddock : Patrick BOURGUIGNON

Tel : 06.08.46.19.96

E-mail : pbourgui63@aol.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

FFSA
Back to Top