Actualités

Drift
19/09/2017 Pôle Presse

Week-end au sommet pour le leader du Championnat de France de Drift

L'avant-dernière épreuve de la saison du Championnat de France de Drift a accouché d'un joli scénario le temps d'un week-end ensoleillé et a vu Laurent Cousin triompher face à Benjamin Boulbès.

  © Aurélien Vialatte

​​​​En montagne, c'est bien connu, les conditions météo peuvent être très changeantes. Les pilotes du Championnat de France de Drift (CFD) le savent bien puisqu'après une édition très fraîche et embrumée en 2015, c'est sous un chaud soleil qu'ils avaient couru l'an passé. À la veille de la session 2017, l'avant-garde des organisateurs du CFD a eu droit à un passage très pluvieux durant le jeudi d'avant-course, laissant craindre un week-end difficile pour les drifteurs et​​ leurs supporters. Dès le vendredi cependant les éléments se sont montrés plus conciliants avec le retour du soleil.

Samedi : les « combattants » du CFD affutent leurs armes

Toujours incontournables pour préparer au mieux les qualifications et les phases finales, les séances d'essais de cette manche alpine courue sur route, revêtent une importance toute particulière. En effet le tracé sur route de montagne est très spécifique et ne laisse pas de place à la faute de pilotage, contrairement aux manches courues sur des circuits un peu plus « aseptisés » habituellement fréquentés par les concurrents.

C'est donc une journée complète d'essais qui a été proposée aux pilotes du CFD sur les 800 derniers mètres de la fameuse course de côte de Chamrousse. Les candidats à la victoire en terre iséroise ont ainsi pu se remettre en tête les courbes du circuit (pour les « anciens ») ou prendre leurs marques (pour les « nouveaux arrivés »).

Les organisateurs avaient agrémenté l'épreuve de quelques nouveautés et notamment deux clipping points supplémentaires. Après une prise d'élan en légère courbe, l'attack zone conduisait les pilotes dans un premier virage à droite. Suivait ensuite une courbe à gauche assez serrée avec, à l'extérieur le premier clip. La ligne droite qui suivait imposait un manji avec un deuxième clip à gauche de la chaussée et un troisième à l'extérieur d'un virage à gauche. Une longue courbe à droite nécessitant beaucoup de maîtrise débouchait sur un quatrième clipping point extérieur. Un dernier virage à gauche abritait le 5ème et dernier clip extérieur sur la finish line.

Au terme d'un samedi somme tout ensoleillé, l'ensemble des concurrents avait pris la mesure du tracé le plus exigeant du CFD 2017. Il ne restait plus qu'à attendre les épreuves de vérité du dimanche avec la séance de qualification le matin et surtout les battles, toujours spectaculaires à Chamrousse.

Qualifications : Jérémy Germain au top - Benjamin Boulbès résiste.

C'est dans des conditions idéales que se sont déroulées les qualifications. Soleil et public étaient au rendez-vous. La matinée n'a cependant pas été propice à Nicolas Jouard contraint à l'abandon sur casse mécanique.

En revanche, la séance fut très positive pour Jérémy Germain, qui s'adjugeait la pole position au cours de sa première participation à Chamrousse. Second, Gary Gallopin retrouvait le niveau de performance de début de saison. De son côté, Benjamin Boulbès, actuel leader, réussissait à limiter la remontée de ses poursuivants en ne cédant que quelques points à Conti et Dufour.

Benjamin Boulbès distance ses adversaires et prend une sérieuse option pour le titre de champion.

Avec vingt-cinq qualifiés pour les battles de l'après-midi, les six premiers des qualifications accédaient directement au tour suivant. Parmi les autres affrontements du TOP 32, on notait entre autres, les succès de David Meunier, Antoine Amar, Philippe Ferreira ou Thomas Compigne.

Le TOP 16 proposait ensuite des duels prometteurs et le spectacle était au rendez-vous avec notamment les victoires de Germain face à Meunier, d'Amar contre Cormier, de Conti face à Ferreira ou de Hirschy contre Compigne. De leur côté, Benjamin Boulbès, Nicolas Dufour et Laurent Cousin assurent leur passage en TOP 8.

Ces quarts de finale s'annonçaient particulièrement lourds de conséquences au classement 2017 avec entre autres, les oppositions de Conti face à Boulbès et de Dufour contre Cousin, soit les quatre leaders du CFD.
Dans la première partie du tableau, Antoine Amar et Jérémy Germain offraient au public un premier run d'anthologie avant la victoire du premier. Dans le duel entre les deux leaders, Benjamin Boulbès et Francesco Conti régalaient eux aussi les amateurs avec deux runs exceptionnels et c'est Boulbès qui l'emportait.

Dans la seconde partie du tableau, l'affrontement entre Dufour et Cousin tenait lui aussi ses promesses et le champion en titre devait s'incliner et voir le titre national s'éloigner encore un peu plus. De son côté Gary Gallopin était contraint à un one more time contre Andrew Hirschy pour finalement éliminer le pilote helvète.

La première demi-finale entre les champions de France 2014 et 2015 débouchait sur la victoire de Boulbès face à Amar alors que l'autre duel permettait à Cousin d'atteindre la finale au moment où la pluie s'invitait. Dans la petite finale, Gary Gallopin prenait la 3ème place, Antoine Amar restant au pied du podium.

Enfin, malgré la pluie, la finale de cette manche alpine était magnifique entre deux grands pilotes et voyait triompher Laurent Cousin face à Benjamin Boulbès, tous deux auteurs d'un beau week-end de pilotage.

Au classement général, Benjamin Boulbès faisait donc une excellente opération à Chamrousse en prenant ainsi ses distances par rapport à son concurrent direct, Francesco Conti avec un écart de 118 points. Nicolas Dufour cédait encore du terrain pour compter désormais 170 points de moins que Boulbès. Laurent Cousin s'emparait de la deuxième position au classement général, mais en comptant désormais un retard de 85 points.

Ce magnifique week-end de drift a par ailleurs vu la mise en plage de deux nouveaux challenges visant à favoriser la réduction de l'impact des compétitions de drift sur l'environnement. Le challenge « Bio » récompensait le pilote utilisant du carburant bio-éthanol le mieux classé : Gary Gallopin. Par ailleurs, le challenge décibels mettait à l'honneur le pilote ayant le véhicule le moins bruyant de la compétition : Sébastien Blanchet.​

​Plus d'infos : www.drift-cfd.com/resultats​​

FFSA
Back to Top