Actualités

FFSA
08/02/2018 FFSA

Séminaire d’extraction : tous unis pour une même passion

Unanimement reconnu dans l’univers du sport automobile mondial depuis sa création par la FFSA, le séminaire d’extraction fédéral annuel s’est déroulé fin janvier dans les locaux du circuit du Mans.

  © ACO / Remi Blomme

L'extraction, ou comment sortir un pilote accidenté de son véhicule dans les meilleures conditions médicales possibles. Depuis quelques années, le séminaire qui y est dédié s'immisce au rang des institutions du sport automobile mondial, quasiment aussi incontournable que son organisateur ou que l'hôte qui l'accueille. Mis en place annuellement par la FFSA avec le précieux concours de l'Automobile Club de l'Ouest, cette manifestation se tenait les 27 et 28 janvier 2018.

Créé en 1991 par Jean-Jacques Issermann, alors médecin fédéral national de la FFSA et inspecteur médical permanent de la FIA, ce séminaire d'extraction a pris ses marques depuis plusieurs saisons dans les locaux en bordure du tracé du double tour d'horloge. Couplé cette année à la réunion de la Commission Médicale de la Fédération Internationale de l'Automobile, et à la formation de de 7 médecins-chefs des divers Championnats du Monde à la fonction de « regional trainers de la FIA  », le séminaire fédéral a, une fois de plus, rassemblé avec succès des équipes de tous horizons, français et étrangers.

Parmi les enseignants pour guider la vingtaine d'équipes d'extraction (10 le samedi et 10 le dimanche), étaient notamment présents Amjad Obeid (médecin-chef du Grand Prix de Formule 1 de Bahrein), Cem Bonneval (médecin-chef du Rallye de Turquie et de l'ancien GP de F1), George Andreev (responsable de l'extraction en Russie), ainsi que les délégués médicaux de la FIA Alain Chantegret (Formule 1), Jean Duby (WRC) et Bruno Franceschini  (Formule E). Le samedi, les extractions se sont de plus déroulées sous les yeux de Gérard Saillant, professeur chirurgien renommé et Président de la Commission Médicale de la FIA.

Sous la houlette d'Alain Chantegret (Président de la Commission Médicale de la FFSA) et de Jean-Jacques Issermann (aujourd'hui membre du Sénat de la FFSA), et grâce à l'accueil de Dominique Vivier (médecin-chef de l'ACO), plus de 120 personnes ont assisté au séminaire. Le samedi, 8 équipes œuvrant en Formule 1 (2 françaises issus du Paul Ricard, 1 espagnole, 1 allemande, 1 anglaise, 2 italiennes, 1 belge) ont ainsi côtoyé 2 groupes venant de l'Endurance (français, du Mans) et plusieurs délégations d'observateurs de Bakou, Monaco et du Luxembourg ; pendant que le dimanche accueillait 4 équipes portugaises et 6 françaises (Le Mans, Clermont-Ferrand, Dijon, Pau).

« C'est une concentration exceptionnelle, qu'on n'est pas prêt de revoir. Grâce à l'aide de l'ACO, nous avons pu rassembler un nombre de voitures très varié. Les équipes ont donc pu travailler dans les meilleures conditions et effectuer un maximum d'extraction. De l'avis général, cela a été une belle opération. Cette manifestation internationale doit perdurer dans le temps car c'est un grand honneur pour la France », explique le Docteur Jean-Jacques Issermann.

Les véhicules mis à disposition pour simuler les différentes extractions offraient effectivement une diversité du plus bel effet : un châssis LMP1 offert par Toyota, deux LMP2, une Formule E, une GP2, deux F4, deux voitures de rallye, deux Porsche GT3… sans oublier quatre châssis avec un halo, élément prépondérant du séminaire pour préparer les équipes de Formule 1. Si aucun organisateur n'espère y avoir recours, la présence des nombreuses équipes au séminaire d'extraction de la FFSA témoigne aujourd'hui de la qualité de la formation fédérale.

FFSA
Back to Top