Actualités

VHC
14/04/2019 FFSA

Historic Tour Ledenon - Jour 2 : Déjà dans le vif du sujet

Au soir de la première de ses cinq étapes 2019, le Championnat de France Historique des Circuits a déjà pris son rythme de croisière. Il se poursuivra plus au nord dans trois semaines sur le circuit de Dijon Prenois.

Départ des SportsProtos Cup © Guy Pawlak pour HVM Racing

LES CHIFFRES DU JOUR

6 : Le nombre de pilotes auteurs d’un doublé (Xavier Jacquet en Trophée Lotus, Julien Grenet en Saloon Car, Didier Gruau en Asavé Racing 65, Arnaud Dousse en Formule Ford Kent-Zetec,  Franck Quagliozzi en GTI Cup et Ghislain Gaubert en Asavé Racing 75)
13 : Le nombre de courses disputées ce dimanche
60/1000 : Le plus petit écart de la journée entre les deux premiers : Philippe Gosset et Mathieu Rigoulet à l’arrivée de la course 2 de la Roadster Pro Cup.
128 : Le nombre de trophées remis sur le podium au cours de la journée
1954 : L’année de naissance de la doyenne des autos en piste ce dimanche : l’Austin-Healey 100 de Laurent Paulus en Asavé Racing 65

PAROLES DE VAINQUEURS

Franck Quagliozzi (Youngtimers GTI Cup) : « Deux courses parfaites, mais ce matin la piste était très froide et piégeuse ».
Antoine Fournier (Formula Ford Historic) : « Je ne pensais vraiment pas gagner dès mon premier week-end en monoplace. Je ne connais pas encore très bien mes adversaires, mais cela a été une belle bagarre ».
Laurent Majou Rosinoer (Maxi 1300 Series) : « Cette fois j’ai tout mis en ligne, c’est super ! ».
Didier Gruau (Asavé Racing 65) : « Je me suis dépêché de partir devant car José (Beltramelli) me fait toujours un peu peur avec sa Corvette… ».
Arnaud Dousse (Formule Ford Kent-Zetec) : « J’étais un peu mieux en moteur que Nicolas (Beloou). J’ai néanmoins attaqué de bout en bout ».

LES RESULTATS DU JOUR

CHAMPIONNAT DE FRANCE MONOPLACES/PROTOS

Trophée F3 Classic / Course 2 (commune avec la Formule Renault Classic)
Partants : 16 (29 avec la Formule Renault Classic) - Le top 5 : 1.D.Leone (March 783), 2.V.Leone (March 783), 3.Jacobs (Ralt RT3), 4.Lacour (Martini MK42), 5.Beltramelli (March 813).
En deux mots : Parti en tête sur la lancée de sa victoire de la veille, Frédéric Rouvier se fait toutefois subtiliser le commandement par Davide Leone dès le deuxième tour. Jusqu’à la mi-course et l’entrée en scène du Safety Car, les deux hommes demeurent groupés devant un Valerio Leone placé en embuscade. A la relance, tout reste à faire. La bataille fait rage en tête et Frédéric Rouvier finit par prendre l’avantage sur le jeune Italien à cinq tours du but. Pour le champion de France la victoire est en vue, mais une pénalisation de 30’’ pour non-respect des lignes de course le relègue en 6ème position. La course s’achève ainsi sur un doublé italien de la famille Leone, tandis que l’Anglais Ian Jacobs accède au podium.

Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (commune avec la F3 Classic)
Partants : 13 (29 avec la F3 Classic) - Le top 5 : 1.Monnet (Martini MK41), 2.Porte (Martini MK36), 3.Boudreault (Orion FR90), 4.France (Martini MK44), 5.Vaglio-Giors (Martini MK51).
En deux mots : Sorti par une F3 dès le premier tour, Fabrice Porte est immédiatement contraint à une longue remontée. Arnaud France en profite pour boucler le premier tour en tête, puis c’est au tour de Jean-Charles Monnet de le relayer au commandement, tandis que Christian Vaglio-Giors se maintient dans le trio de tête. A mi-course, Fabrice Porte profite d’un Safety Car pour recoller au bon wagon, puis subtilise la 2ème place à Arnaud France. Devant, Jean-Charles Monnet gère parfaitement la fin de course et passe en vainqueur sous le drapeau à damier. Très à l’aise, Tony Boudreault s’invite sur le podium en toute fin de course au volant de sa FR « atmo ».

Challenge Formula Ford Historic / Course 2
Partants : 40 - Le top 5 : 1.Fournier (Van Diemen RF81), 2.Faggionato (Van Diemen RF81), 3.Michel (Crosslé 32F), 4.Vaglio-Giors (Lola T540), 5.Verhille (Lola T540).
En deux mots : Alain Girardet, le vainqueur de la Course 1, retardé au départ, Antoine Fournier et Xavier Michel se chargent d’animer le début de course en prenant la tête à tours de rôle. Après une énième et longue neutralisation, les débats sont relancés pour un tour avant d’être définitivement interrompus suite à la sortie de piste de Marc Faggionato. En tête à cet instant, le jeune Antoine Fournier (champion de France en titre en… endurance Tout Terrain) hérite de la victoire devant le malheureux Faggionato (comme l’impose le règlement en cas de drapeau rouge, le classement est celui de l’avant dernier tour) et Xavier Michel. A l’instar de la veille, Régis Prévost est le lauréat de la classe A devant Didier Mantz et Eric Lecluse.

SportProtosCup / Course 2
Partants : 27 - Le top 5 : 1.Kolly (Lola T292), 2.Fraisse (Lucchini SP94), 3.Boch (Lucchini SP90), 4.Groppi (Lola T86/90), 5. « Nelson » (March 81S).
En deux mots : Après un premier passage à l’avantage de Remy Fraisse, Matthieu Châteaux reprend le pouvoir et passe la mi-course avec huit secondes d’avance sur le pilote du Gers. Bien parti à la 3ème place, Franck Julien n’est déjà plus là à ce stade des débats. A l’inverse, Louis Kolly, parti du fond de grille, remonte à un train d’enfer et finit par déloger Gérard Pargamin de cette même 3ème place. A cinq tours du but, l’abandon de Matthieu Châteaux, puis le Drive through imposé à Remy Fraisse rabattent les cartes et font l’affaire de Louis kolly, finalement vainqueur sur sa splendide Lola T292 « ex team Archambeaud ». Pargamin « out » dans le dernier tour, c’est à Pierre-Loup Boch que revient le privilège de compléter le podium. Au terme d’un superbe duel, Pierre Groppi et « Nelson » terminent dans cet ordre en catégorie Sport 2000.

Trophée Formule Ford Kent-Zetec / Course 2
Partants : 27 - Le top 5 : 1.Dousse (Van Diemen RF02Z), 2.Beloou (Van Diemen RF02Z), 3.Laissac (Van Diemen RF90), 4.Delaet (Van Diemen RF91), 5.Michel (Van Diemen RF90).
En deux mots : Après le départ canon d’Adrien Laissac, leader l’espace d’un demi-tour, les versions à moteur Zetec d’Arnaud Dousse et de Nicolas Beloou s’imposent logiquement en tête de la caravane. A mi-course, sept secondes les séparent, tandis que Laissac reste leader des Formule Ford Kent devant son équipier Belge Milan Delaet et Xavier Michel. Le quinté de tête demeure inchangé jusqu’au damier, qu’Arnaud Dousse rejoint avec 17’’ d’avance sur son premier poursuivant. Venu s’inviter à la fête, David Zollinger termine 7ème et premier de la catégorie GHI au terme d’une spectaculaire remontée.


CHAMPIONNAT DE FRANCE GT/TOURISME

Asavé Racing 75 / Courses 1 et 2
Partants : 13 - Le top 5 : Course 1 : 1.Gaubert (Porsche 911 RS), 2.Regnier (Porsche Carrera 6), 3.Schneider (Datsun 240Z), 4.Trousse (Cooper S), 5.L’Eplatenier (Porsche 911 SC). Course 2 : 1.Gaubert, 2.Cruvelier (Porsche 911 2.8 RS), 3.David (Lola T70 Spyder),  4.Regnier, 5.Dauxerre (Porsche 911 3.0 SC).
En deux mots : Après s’être élancé de la pole, Ghislain Gaubert domine logiquement la course du matin, mais sans jamais réussir à se débarrasser de la très belle Porsche Carrera 6 de Sylvain Regnier. Après avoir longtemps lutté avec Alex Meynard, ensuite parti à la faute, Pierre-Yves Dauxerre prend la 3ème place mais écope de 30’’ de pénalisation, tout comme Jean-Marc David (Lola T70 Spyder Canam), passé derrière lui sous le drapeau à damier. Jean-Marc Schneider récupère ainsi la troisième marche du podium après avoir pris l’avantage sur un Julien Trousse déchainé dans le dernier tour. Dans la seconde course de l’après-midi, Ghislain Gaubert profite d’un tête-à-queue de Sylvain Regnier pour passer la mi-course avec plus de 40’’ d’avance sur son plus proche poursuivant, Didier Cruvelier. Les deux hommes rejoignent l’arrivée dans cet ordre, Jean-Marc David échouant de peu dans sa tentative pour s’emparer de la 2ème place.

Roadster Pro Cup / Courses 1 et 2 (communes avec la Youngtimers GTI Cup)
Partants : 19 (28 avec la Youngtimers GTI Cup) - Le top 5 : Course 1 : 1.Ariscon, 2.Gosset, 3.Rigoulet, 4.Laborie, 5.Grenottin (tous sur Mazda MX-5). Course 2 : 1.Gosset, 2.Rigoulet, 3.Ariscon, 4.Laborie, 5.De Villaucourt.
En deux mots : Tout premier leader, l’auteur de la pole Nicolas Ariscon laisse rapidement le meilleur à Philipppe Gosset, lui-même dépossédé du commandement par Mathieu Rigoulet à mi-course. Entre eux trois, une superbe bataille se prolonge jusqu’à la ligne d’arrivée, que Nicolas Ariscon parvient à franchir le premier, quelques fractions de secondes devant Philippe Gosset et Mathieu Rigoulet. En reprend les mêmes pour la course de l’après-midi que notre pilote/organisateur Philippe Gosset se charge de mener après avoir laissé la vedette à Nicolas Ariscon lors des deux premiers tours. Au bout des 13 tours, Philippe Gosset coupe la ligne d’arrivée en vainqueur avec… 60/100 d’avance sur Mathieu Rigoulet et moins d’une seconde sur Nicolas Ariscon.

Youngtimers GTI Cup / Courses 1 et 2 (communes avec la Roadster Pro Cup)
Partants : 9 (28 avec la Roadster Pro Cup) - Le top 5 : 1.Quagliozzi (Honda Civic), 2. Benjamin (Honda Civic), 3.Bastia (R5 GT), 4. « Lautri » (Honda Civic), 5.Chenevas (Honda Civic). Course 2 : 1.Quagliozzi, 2. «Lautri », 3.Benjamin, 4.Lapeyre (309 GTI), 5.Bastia.
En deux mots : Véritablement hors concours, Franck Quagliozzi s’envole dès le départ de la course du matin et part décrocher sa première victoire de l’année sans jamais avoir été inquiété. Derrière lui, Jean-Christophe Bastia est le plus prompt à s’emparer de la 2ème place, puis abandonne celle-ci à Damien Benjamin. En fin de course, c’est au tour de « Lautri », bien remonté, de récupérer la place de dauphin avant de la reperdre aussitôt du fait d’une pénalisation de 30’’. Rebelote l’après-midi, Franck Quagliozzi fait de nouveau le vide derrière lui jusqu’à l’apparition d’un Safety Car à 5 tours de l’arrivée. 2ème, « Lautri » accentue son effort à la relance pour se mettre définitivement à l’abri de Damien Benjamin et surtout Jean-Marc Lapeyre, remonté du fond de grille. Longtemps pointé dans le tiercé de tête, Jean-Christophe Bastia termine difficilement en proie à des soucis moteur .

Trophée Lotus / Course 2
Partants : 35 - Le top 5 : 1.X.Jacquet, 2.Vulliez, 3.Berrezai, 4.C.Jaquet, 5.Szyndelman (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Toujours aussi véloce, Xavier Jacquet reprend le meilleur sur Dominique Vulliez et le reste du peloton dès l’entame de cette course 2. La course neutralisée à mi-parcours, le pilote de Thonon-les-Bains se remet à l’ouvrage dès le « restart », à 5 tours de l’arrivée, et s’échappe à nouveau devant Dominique Vulliez et Didier Berrezai. Les deux premiers rejoignent l’arrivée dans cet ordre, tandis que le dernier cité sauve sa 3ème place in-extremis face à un trio d’excellents finisseurs, composé de Cyril Jacquet (le fils !), Alain Szyndelman et Charles de Villaucourt. Côté Caterham, Claude Rucheton (passé sur la voiture de Patrick Bouvier) s’impose de justesse face à Pascal Métayer.

Trophée GT Classic / Course 2 (commune avec le Saloon Car)
Partants : 10 (28 avec le Saloon Car) - Le top 5 : 1.Sabatier (Porsche 993 GT2), 2.Louail (Toyota Supra), 3.Mathieu (BMW M3 GTR), 4.France (Venturi 600), 5.Daumas (Porsche 968).
En deux mots : Disputée sur une durée de 30 mn comme la veille, cette course 2 place rapidement Laurent Sabatier en situation idéale. Très vite débarrassé de la Viper lauréate la veille avec Erwin France (et passé aux mains de son père Pierre-Alain), le pilote de la Porsche 993 GT2 passe la mi-course avec une quinzaine de secondes d’avance sur Marc Louail. L’écart entre eux demeure stable par la suite, loin devant Sébastien Mathieu et Erwin France, passé sur la Venturi 600 familiale. Comme le samedi, il revient à Gilbert Daumas le soin de compléter le top 5.

Maxi 1300 Series / Course 2
Partants : 14 - Le top 5 : 1.Majou Rosinoer (Cooper S) ; 2.Besson (Alpine A110), 3.Quirière (Cooper S), 4.Beaudon  (Austin Healey Sprite), 5.Gruelles (Mini Marcos).
En deux mots : Bien décidé à prendre sa revanche, Laurent Majou Rosinoer se porte immédiatement au commandement. Jean-François Besson tente de résister, avant de commettre un tête-à-queue au troisième tour. Aussitôt reparti, le pilote de l’Alpine rattrape Philippe Quirière et récupère sa 2ème place, mais la Cooper de tête est déjà loin. A son volant, Laurent Majou Rosinoer a un « boulevard » devant lui et augmente encore son avance avant de rallier l’arrivée en vainqueur. Derrière Jean-François Besson et Philippe Quirière, à nouveau lauréat de sa catégorie, Christophe Beaudon et Tomy Gruelles complète le top 5 du jour.

Asavé Racing 65 / Course  2
Partants : 16 - Le top 5 : 1.Gruau (TVR Griffith), 2.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3.Vacher (Lotus Elan), 4.Julien (Lotus Elan), 5.Sionneau (Lotus Elan).
En deux mots : Intouchable samedi, Didier Gruau (TVR Griffith 400) repart sur le même rythme cet après-midi et atteint la mi-course avec une douzaine de secondes d’avance sur la Chevrolet Corvette de José Beltramelli.  Sans encombre, les deux hommes bouclent les 14 tours de course dans cet ordre devant les Lotus Elan de Jean-Pierre Vacher et Franck Julien, séparées par une seule seconde sur la ligne d’arrivée. Sébastien Calas (Ford Cortina Lotus) hisse la première « Tourisme » au septième rang.

HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE

Trophée Saloon Car / Course 2 (Commune avec le GT Classic)
Partants : 18 (28 avec le GT Classic) - Le top 5 : 1.Grenet (Dodge Viper), 2.Wasserman (Toyota Carina), 3.Grue (Chevrolet Monza), 4.Verney (R5 GT), 5.Dechaumel (Porsche 964).
En deux mots : Déjà lauréat de la course 1 au volant de sa nouvelle Dodge Viper, Julien Grenet se joue à nouveau de la concurrence dans cette seconde rencontre en prenant rapidement de l’avance sur la BMW de Patrick Fuet. Finalement pénalisé de 30’’, ce dernier abandonne sa 2ème place à Eric Wassermann sur la Toyota Carina piloté la veille par Gérard Pargamin. Nicolas Grue hisse son originale Chevrolet Monza à la 3ème place, une dizaine de secondes devant la R5 GT « maxi » de Gérard Verney.

Legends Cars Cup / Course 3
Partants : 25 - Le top 5 : 1.Ghislain, 2.Fastres, 3.Sonntag, 4.Chiron, 5.Grippon.
En deux mots : Maxime Lieutenant et Frédéric Morel éliminés d’entrée de jeu, Timothé Ghislain domine le début de course devant le Belge Guy Fastres. Une fois les arrêts aux stands effectués, leur duel reprend de plus belle et s’achève dans cet ordre à l’avantage du Palois, Maxime Sonntag venant compléter le podium.

A SUIVRE

L’Historic Tour de Dijon, du 3 au 5 mai.

Courses en live et résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA) et Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Back to Top