Actualités

VHC
13/04/2019 FFSA

Historic Tour Lédenon - Jour 1 : Au premier jour de l’histoire

La saison 5 de l’Historic Tour est lancée ! Au terme d’une première journée de courses particulièrement animée, le Championnat de France Historique des Circuits a connu ses premiers vainqueurs de 2019.

La traditionnelle photo de famille de début de saison ! © Guy Pawlak pour HVM Racing

LES CHIFFRES DU JOUR

10 : Le nombre de courses disputées ce samedi
14 : Le nombre de plateaux différents (dont 12 pour le Championnat de France Historique des Circuits)
40 : le nombre de partants en Formula Ford Historic
140 : Le nombre de tours du circuit de Lédenon parcourus en course ce samedi
299 : Le nombre précis de pilotes présents pour ce coup d’envoi de l’Historic Tour 2019
99/1000 de seconde : le plus faible écart du jour entre un vainqueur et son dauphin (Besson et Majou Rosinoer en Maxi 1300 Series)
1’23’’942 : Le meilleur chrono réalisé en course ce samedi, à la moyenne de 137,2 km/h. A mettre au crédit de Matthieu Châteaux, le vainqueur de la course de SportProtosCup.

PAROLES DE VAINQUEURS

Alain Girardet (Formula Ford Historic) : « Dommage pour François Belle et bravo à Antoine Fournier. La relève c’est lui ! ».
Xavier Jacquet (Trophée Lotus) : « J’ai eu peur de perdre gros avec l’entrée du Safety Car. Ensuite, j’ai toujours conservé un œil dans le rétro pour contrôler mon avance sur Vulliez ».
Frédéric Rouvier (F3 Classic) : « La voiture allait bien, moi un peu moins après avoir été malade toute la nuit… En plus, la famille Leone ne m’a jamais lâché ! ».
Matthieu Châteaux (SportProtosCup) : « J’ai voulu faire le trou tout de suite… et j’ai réussi ! ».

LES RESULTATS DU JOUR

CHAMPIONNAT DE FRANCE MONOPLACES/PROTOS

Challenge Formula Ford Historic / Course 1
Partants : 40 - Le top 5 : 1.Girardet (Van Diemen RF81), 2.Fournier (Van Diemen RF81), 3.Michel (Crosslé 32F), 4.Faggionato (Van Diemen RF81), 5.Vaglio-Giors (Lola T540).
En deux mots : François Belle, auteur d’un chrono « canon » en qualifs, prend logiquement le commandement dès le départ devant un imposant peloton d’une quarantaine de monoplaces.  Suivi de près par Alain Girardet, le sociétaire du team local Palmyr conserve l’avantage jusqu’à la mi-course et son retrait à la suite d’une bris de fusée de roue. Le pilote suisse prend alors le relai et part cueillir la victoire avec quatre secondes d’avance sur le prometteur Antoine Fournier (20 ans !), soit un doublé des Van Diemen. Xavier Michel complète le podium au terme d’un long duel avec le Monégasque Marc Faggionato. Intraitable à domicile, Régis Prévost impose sa McNamara en classe A.

Trophée F3 Classic / Course 1 (commune avec la Formule Renault Classic)
Partants : 16 (29 avec la Formule Renault Classic) - Le top 5 : 1.Rouvier (Martini MK34), 2.D.Leone (March 783), 3.V.Leone (March 783), 4.Jacobs (Ralt RT3), 5.Jackson (Chevron B43).
En deux mots : Impérial lors des essais en dépit d’une opposition de premier ordre, Frédéric Rouvier fait honneur à son titre de champion de France en prenant immédiatement l’avantage en course. Les Italiens Valerio et Davide Leone restent néanmoins en embuscade jusqu’ à la mi-course et un bref intermède derrière le Safety Car… aussitôt suivi d’une nouvelle neutralisation suite à la sortie de piste de Fabrice Lheritier, alors 5ème. Les débats enfin relancés, Frédéric Rouvier conserve le pouvoir et coupe la ligne d’arrivée avec 3/10 d’avance sur Davide Leone, passé devant son père après un tête-à-queue de celui-ci.

Trophée Formule Renault Classic / Course 1 (commune avec la F3 Classic)
Partants : 13 (29 avec la F3 Classic).
Le top 5 : 1.Porte (Martini MK36), 2.Vaglio-Giors (Martini MK51), 3.Monnet (Martini MK41), 4.Boudreault (Orion FR90), 5.France (Martini MK44).
En deux mots : Meilleur performer des essais, le Suisse Christian Vaglio-Giors est le plus rapide en action, mais Fabrice Porte réplique en prenant à son tour le commandement dès le troisième passage. Leur duel se transforme aussi vite en lutte à trois, alors que Jean-Charles Monnet vient s’intercaler entre eux. Indécise, la bataille se prolonge au fil des tours avec un Fabrice Porte en grande forme qui parvient à contenir ses rivaux jusqu’à l’arrivée, les trois pilotes la franchissant groupés en une demie seconde ! 4ème, Tony Boudreault signe le meilleur résultat des possesseurs de FR « atmos ».

SportProtosCup / Course 1
Partants : 27 - Le top 5 : 1.Châteaux (Lucchini Alfa SP94), 2.Fraisse (Lucchini SP94 Alfa), 3.Julien (Lucchini SP94 Alfa), 4.Castelli (Lola T492), 5.Pargamin (Lucchini Alfa SP93).
En deux mots : Nouveau venu sur le plateau de la SportProtosCup, Matthieu Châteaux frappe fort dès les essais, puis en course en distançant rapidement ses poursuivants. Aux commandes de sa Lucchini Alfa, il compte déjà plus de 17’’ d’avance sur Remy Fraisse (à bord d’une identique Lucchini) au moment de passer le cap de la mi-course. Sans faiblir, l’ancien champion de F3 Classic accroit encore son avance par la suite et décroche une incontestable victoire. Bon 3ème, Franck Julien précède à l’arrivée Gaël Castelli, ex vainqueur de Carrera Cup, et Gérard Pargamin. Plus malheureux, Gianluigi Candiani et Louis Kolly (Lola T292) occupaient les 4ème et 5ème places avant de quitter la scène en vue de la fin de course. Josserand De Murard (Merlin MP46) et Philippe Vullin (Crosslé 9S) sont les deux autres vainqueurs de catégorie.

Trophée Formule Ford Kent-Zetec / Course 1
Partants : 27 - Le top 5 : 1.Dousse (Van Diemen RF02Z), 2.Beloou (Van Diemen RF02Z), 3.Laissac (Van Diemen RF90), 4.Genecand (Van Diemen RF92), 5.Delaet (Van Diemen RF91).
En deux mots : Déjà hors de portée de ses poursuivants en « qualifs », Arnaud Dousse prend rapidement le large et compte déjà plus d’une douzaine de secondes d’avance sur l’autre Zetec de Nicolas Beloou à mi-course. Plus indécise, la lutte opposant les versions « Kent pré 93 » tourne à l’avantage d’Adrien Laissac, qui parvient à contenir Gislain Genecand jusqu’à l’apparition d’un Safety Car à trois tours du but, entrainant une arrivée sous drapeaux jaune. Marc Faggionato éliminé, Béatrice hérite de la victoire en catégorie GHI.


CHAMPIONNAT DE FRANCE GT/TOURISME

Trophée Lotus / Course 1
Partants : 35 - Le top 5 : 1.Jacquet, 2.Vulliez, 3.Koenig, 4.Berrezai, 5.Szyndelman (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Dominateur en « qualifs » le vendredi soir, Xavier Jacquet démarre sa course sur le même rythme devant Philippe Koenig, bientôt dépassé par Dominique Vulliez. A mi-course, l’entrée en piste du Safety Car regroupe les trois hommes. Puis, la bataille relancée, Xavier Jacquet se ménage à nouveau une petite marge de sécurité sur Dominique Vulliez et parachève le travail en vainqueur. Derrière les deux hommes, le formidable duel entre Philippe Koenig et Didier Berrezai se termine à l’avantage du premier pour 2/10 de seconde. Du côté des Caterham, Fabrice Guigues s’impose devant Pascal Métayer, soit l’ordre inverse des essais.

Trophée GT Classic / Course 1 (commune avec le Saloon Car)
Partants : 10 (28 avec le Saloon Car) - Le top 5 : 1.France (Viper GTS-R), 2.Sabatier (Porsche 993 GT2), 3.Louail (Toyota Supra), 4.Mathieu (BMW M3 GTR), 5.Daumas (Porsche 968).
En deux mots : Devancé par la Porsche 993 GT2 de Laurent Sabatier aux essais, Erwin France (Dodge Viper) inverse cet ordre dès le début de course. Dès lors, les deux hommes ne se quittent plus, du moins jusqu’à l’entrée en scène d’un Safety Car à cinq tours de l’arrivée. La piste à nouveau libérée pour deux ultimes boucles, Erwin France confirme son avantage avec 1’’2 d’avance sous le drapeau à damier. Bon 3ème au volant de sa Toyota Supra, Marc Louail les rejoint sur le podium. Suivent Sébastien Mathieu et Gilbert Daumas. Longtemps intercalé entre eux avec sa rare Venturi 600, Pierre-Alain France figure parmi les malchanceux de cette course.

Maxi 1300 Series / Course 1
Partants : 14 - Le top 5 : 1.Besson (Alpine A110), 2.Majou Rosinoer (Cooper S) ; 3.Quirière (Cooper S), 4.Beaudon  (Austin Healey Sprite), 5.Dupin (Cooper Mk2).
En deux mots : Comme on pouvait s’y attendre au regard des chronos réalisés en « qualifs », Jean-François Besson et Laurent Majou Rosinoer entament dès le départ un long mano à mano. Longtemps en tête, le pilote de l’Alpine se fait subtiliser le commandement dans le dernier tour… avant de récupérer son bien sur la ligne d’arrivée pour 99/1000 de seconde ! 3ème de bout en bout, Philippe Quirière complète le podium à bord de sa Cooper S et remporte la catégorie Mini Vintage Spirit.

Asavé Racing 65 / Course  1
Partants : 16 - Le top 5 : 1.Gruau (TVR Griffith), 2.Vacher (Lotus Elan), 3.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 4.Julien (Lotus Elan), 5.Sionneau (Lotus Elan).
En deux mots : Parti de la pole à bord de son habituelle Chevrolet Corvette, José Beltramelli s’efface toutefois rapidement derrière la TVR Griffith 400 de Didier Gruau. Ce dernier se ménage une confortable avance au fil des tours tandis qu’à distance, Jean-Pierre Vacher entame un joli duel avec le pilote de l’Aube. La « petite » Lotus Elan à l’assaut de la « grosse » Corvette, c’est la lutte à laquelle on assiste jusqu’à l’arrivée, la seconde finissant par prendre l’avantage dans le dernier tour. Greg Carini place sa Cooper S au 7ème rang, remportant du même coup la catégorie Tourisme.

Roadster Pro Cup / Qualifs (communes avec la Youngtimers GTI Cup)
Partants : 19 (28 avec la Youngtimers GTI Cup) - Le top 5 : 1.Ariscon, 2.Gosset, 3.Rigoulet, 4.Grenottin, 5.Soury (tous sur Mazda MX-5).
En deux mots : De concert avec leurs homologues de la GTI Cup, les pilotes des Mazda MX-5 de la Roadster Pro Cup attendront dimanche pour disputer leurs deux courses. Pour l’heure, Nicolas Ariscon annonce la couleur en signant la pole 2/10 devant l’organisateur de la Coupe, Philippe Gosset. Suivent dans la même seconde, Mathieu Rigoulet et Patrick Soury.

Youngtimers GTI Cup / Qualifs (communes avec la Roadster Pro Cup)
Partants : 9 (28 avec la Roadster Pro Cup) - Le top 5 : 1.Quagliozzi (Honda Civic), 2.Benjamin (Honda Civic), 3. «Lautri » (Honda Civic), 4.Bastia (R5 GT), 5.Danne/Lapeyre (309 GTI).
En deux mots : Les pilotes de GTI Cup ont entamé aujourd’hui leur « saison 3 » par une séance de qualification à laquelle succèderont deux courses dimanche. Sans surprise, c’est le champion de France en titre Franck Quagliozzi qui les entamera depuis la pole pour s’être montré le plus rapide ce samedi, loin devant les autres Honda Civic groupe A de Damien Benjamin et « Lautri », au coude à coude durant toute la séance, et la R5 GT groupe N de Jean-Christophe Bastia.


Asavé Racing 75 / Qualifs
Partants : 13 - Le top 5 : 1.Gaubert/Gaubert (Porsche 911 RS), 2.Regnier (Porsche Carrera 6), 3.Cruvelier (Porsche 911 RS), 4.Meynard/Meynard (Porsche 911 3.0 SC), 5.Dauxerre (Porsche 911 3.0 SC).
En deux mots : On attendra également dimanche pour assister aux deux courses du nouveau plateau Asavé Racing 75. Aujourd’hui, crédités du meilleur temps des essais, Ghislain Gaubert et son fils Guillaume y tiendront le rôle de favoris avec leur Porsche 911 2,8 RS, notamment face à Sylvain Regnier (Porsche Carrera 6) et Didier Cruvelier (Porsche 911 2,8 RS). Jean-Marc David étrennera dans cette double course une magnifique Lola T70 Mk2 Spider de la Canam 1966.

HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE

Trophée Saloon Car / Course 1 (Commune avec le GT Classic)
Partants : 18 (28 avec le GT Classic) - Le top 5 : 1.Grenet (Dodge Viper), 2.Fuet (BMW E36), 3.Delarche (Lotus Seven), 4.Lortal (Caterham), 5.Verney (R5 GT).
En deux mots : Présent sur une superbe Dodge Viper, Julien Grenet s’élance depuis la pole dans cette course partagée avec les concurrents du GT Classic. Dominateur, l’homme distance peu à peu Fabrice Lefebvre, finalement contraint à l’abandon passé la mi-course avec son Audi Quattro. Patrick Fuet en profite pour hisser sa BMW E36 à la deuxième place, tandis que Vincent Delarche vient compléter le tiercé gagnant avec sa Lotus Seven.

Legends Cars Cup / Courses 1 et 2
Partants : 25 - Le top 3 : Course 1 : 1.Lieutenant, 2.Fastres, 3.Morel. Course 2 : 1.Ghislain, 2.Lieutenant, 3.Fastres.
En deux mots : Comme toujours les deux courses sprint de la Legends Cars Cup ont offert un spectacle rare et des courses particulièrement disputées. Après le doublé belge du matin, signé par Maxime Lieutenant et Guy Fastres, le palois Timothé Ghislain a pris sa revanche dans la course de l’après-midi. C’est l’endurance de la LCC qui inaugurera la journée de dimanche.

A SUIVRE DIMANCHE

13 autres courses, de 8h30 à 12h25 et de 13h25 à 17h45.

Courses en live et résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA) et Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Back to Top