04/11/12 KARTING - COUPES DE FRANCE MINIME, CADET ET NATIONALE – LE MANS

Communiqué de Presse FFSA

Le 15, numéro gagnant au Mans

Le 15, numéro gagnant au Mans

Jean-Baptiste Simmenauer, vainqueur de la Coupe de France Minime 2012 © KSP

Pour la dernière compétition organisée sur le mythique circuit de karting Alain Prost du Mans, avant la toute proche mise en chantier d'un nouveau tracé, les Coupes de France ont fait sortir à trois reprises le numéro 15 pour désigner les vainqueurs du week-end. Jean-Baptiste Simmenauer en Minime, Tom Leuillet en Cadet et Lucas Brion sur le fil en Nationale, portaient tous les trois ce numéro 15 en venant recevoir leurs Coupes respectives sur la plus haute marche des podiums. Point de magie cependant dans ces résultats, si ce n'est celle de courses spectaculaires et fort disputées, pleines de rebondissements sous une météo changeante qui avait eu la bonne idée de se régler sur la position soleil à l'heure des finales.


L'épreuve du Mans vient encore une fois confirmer que le karting n'a pas besoin, bien au contraire, de tracés étendus et larges, à la manière des circuits auto, pour proposer des compétitions aussi passionnantes pour les concurrents que pour les spectateurs. Et du spectacle, il y en a eu dans la Sarthe ce week-end, pas seulement quand les pilotes ont dû se transformer en équilibristes avec leurs pneus slicks sous les averses. Les bagarres à deux, trois ou davantage, en tête ou dans les pelotons, n'ont pas manqué en terre mancelle parmi les 144 engagés d'une des dernières épreuves fédérales de la saison. Annoncées comme la revanche des Championnats de France, les trois Coupes du meeting ont en effet proposé leur propre hiérarchie et récompensé de nouveaux talents.

La catégorie Nationale, forte de ses 66 prétendants, a tout d'abord opposé dès les chronos deux pilotes Birel, Thomas Lemoult, le poleman, et Alexis Coursault, son dauphin, bientôt rejoints à l'issue des manches qualificatives par Lucas Brion (Kosmic) et Romain Bonnetto (Tony Kart), classés respectivement 17ème et 22ème au chrono. Une mauvaise passe éliminait Coursault des débats, tandis que Brion et Lemoult occupaient l'avant-scène. Sur une piste encore humide en préfinale, Brion partait seul en tête devant Lemoult et Bonnetto, les concurrents étaient tous très espacés. Sacha Ouspensky (Tony Kart) remontait brillamment 4ème devant Pierre Frédéric Herpin (Kosmic) et Jonathan Bailly (Tony Kart). Si le tiercé gagnant de la finale était le même que celui de la préfinale, la course a pris une tournure très différente. Ouspensky partait dans les roues du leader, Brion avant que Lemoult ne parvienne à revenir en position de prétendre à la victoire. Les deux premiers se livraient d'abord à une bataille de meilleurs tours, améliorant sans cesse leurs temps alors que la piste retrouvait de plus en plus d'adhérence. Lemoult passait à l'attaque dans le 16ème tour et s'emparait des commandes. Mais le suspense allait durer jusque dans les derniers mètres de la course. Brion repassait en effet en tête dans le dernier tour et franchissait la ligne au coude-à-coude avec son valeureux adversaire, remportant la Coupe de France Nationale pour 8 millièmes de seconde seulement. Pendant ce temps, Bonnetto avait délogé Herpin de la 3ème place et rejoint les leader sous le damier, moins d'un dixième derrière le vainqueur. Herpin terminait 4ème devant François-Xavier Venet (Kosmic) remonté comme un avion depuis sa 28ème position au classement intermédiaire des manches, Maxime Bidard (CRG) 6ème, Harald Creton (Tony Kart) 7ème et Antoine Nectoux (FA Kart), le Champion en titre, 8ème.

La catégorie Cadet, en pleine mutation pour l'année prochaine, rassemblait moins de participants, 26 au total, mais n'en était pas moins marquée par une lutte intense. Nathan Hédouin (ART GP) dominait le début des hostilités avec sa pole position et sa première place après les manches, suivi de près par Evan Pichard Arnaud (Sodi) et Louis Ferdinand Simmenauer (OTK). Hédouin perdait du temps au départ de la préfinale, Simmenauer remportait la course devant le Champion Minime Florian Venturi (ART GP), déjà brillant en Cadet, Hugo Hakkinen (ART GP) et Alexandre Vromant (Zanardi). Simmenauer continuait sur sa lancée en finale, mais Tom Leuillet (Birel) n'était pas décidé à le laisser s'échapper et revenait progressivement dans son pare-chocs arrière. Il plaçait une attaque imparable à la mi-course et contrôlait ensuite la situation jusqu'à l'arrivée. Tom Leuillet remportait ainsi la Coupe de France avec 3,5 dixièmes d'avance sur Simmenauer. Le célèbre kart bleu d'Adrien Renaudin (OTK), parti de la 18ème place, revenait rapidement sur la tête, se défaisait d'Hakkinen au 9ème tour et assurait fièrement sa 3ème place sur le podium. Venu du 16ème rang, Thomas Rouchy (CRG) se classait 4ème devant Hédouin, Vromant et Hakkinen.

Jean-Baptiste Simmenauer (ART GP) a pris en Minime, la revanche de son frère Louis-Ferdinand en Cadet, puisqu'il décroche la Coupe de France dans sa catégorie après avoir remporté successivement la préfinale et la finale. Il faut préciser que son principale adversaire, le poleman Adam Eteki (OTK), n'a pas pu lui donner la réplique en finale, éliminé par un accrochage dans le redoutable pif-paf du départ. Bien que la piste soit quasiment sèche pour les deux courses Minime, les écarts ont été relativement importants en ce dimanche après-midi. Hugo Chevalier (Birel) a commencé à mener la chasse au leader, mais Théo Pourchaire (Zanardi) a rapidement pris le relais pour finir par monter sur la 2ème marche du podium avec le meilleur tour en course, tandis que Chevalier conservait la 3ème position. Geoffrey Baudot (OTK) réalisait une belle course en remontant de la 8ème à la 4ème place devant Ambinintsoa Ramiandrisoa (Zanardi), puis Alan Landemaine et Matteo Fouquet, tous deux sur OTK et auteurs de belles remontées.

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami
  • PDF