04/07/11 CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIME/CADET – SEPTFONTAINE 2 & 3 JUILLET 2011 – RESULTATS

Communiqué de Presse FFSA

Bollier sur ses terres, Becq vers le titre

Bollier sur ses terres, Becq vers le titre

Jules Bollier ( Minime ) © Photo KSP

Rompu aux organisations nationales d'envergure, le club du Circuit de l'Enclos a fait vivre un magnifique week-end de karting aux jeunes kartmen français venus disputer la 2e épreuve des Championnats de France Minime et Cadet en Franche-Comté. Sous un soleil généreux, mais avec une température des plus agréables, les pilotes ont confirmé la réputation de Septfontaine (25), un lieu qui offre toujours des courses très disputées en raison de la spécificité de son tracé vallonné. Régional de l’étape, Jules Bollier (Minime) n’a pas manqué l’occasion de remporter une première grande victoire nationale, tandis que Gautier Becq (Cadet) a fait un grand pas vers le titre en triomphant lors de la finale…


Cadet: Becq toujours aussi solide

Il n’est jamais facile pour un jeune pilote de porter le dossard de favori, mais Gautier Becq (licencié à l’ASK Mantes) a magnifiquement géré la pression qui pesait sur ses épaules après sa victoire lors de l’ouverture du Championnat début juin à Ancenis. Toutefois, Becq a dû partager le gâteau franc-comtois. D’abord aux essais chronométrés, où Gabriel Aubry réalisait une superbe pole position. Puis dans les manches de qualification, avec deux victoires pour Gautier et une pour Paul Boutonnet. Et en pré-finale, Valentin Breaux montrait à son tour le bout de son nez, ou plutôt celui de son MG. Après un duel aux couteaux avec Becq, Breaux l’emportait avec seulement deux centièmes d’avance !
Mais en finale, Becq passait la vitesse supérieure au volant de son Sodi. Troisième de la pré-finale avec le meilleur tour en course, Alexandre Pouliquen a eu beau faire le maximum, il n’a pu empêcher le leader du Championnat de France d’ajouter un nouveau succès à son palmarès. Après un coude à coude avec Valentin Breaux, qui finissait par écoper de trois places de pénalité, Paul Boutonnet complétait le podium sans jamais avoir démérité. Bien remis de sa pré-finale où il a chuté en 9e position, Maxime Brient était récompensé de son forcing par la 4e place, avec en prime le meilleur tour en course. Antoine Fernandez s’est adjugé la 5e position. Au classement général, Becq n’a besoin que de quelques points pour être titré. Rendez-vous le 31 juillet à Muret, près de Toulouse, pour un futur sacre?

Minime: Bollier sans-faute

Déjà sacré trois fois Champion en Bourgogne-Franche Comté, Jules Bollier a toujours été à l’aise dans sa région. Licencié au club de Besançon, il a confirmé tout son potentiel au plus haut niveau national. Auteur de la pole position avec un écart microscopique de 5 millièmes sur Arthur Lehouck, Bollier conservait sa place en première ligne à l’issue des manches de qualification, mais à l’extérieur de la ligne. Avec trois victoires contre deux à Jules, Arthur prenait un petit ascendant psychologique sur son rival. Pourtant, c’est lui qui partait à la faute au début de la pré-finale, mettant un terme au suspense. Bollier pouvait alors dérouler, reléguant à plus de six secondes le trio composé de Nathan Hedouin, Emilien Carde et Florian Venturi.
Bollier ne tremblait pas au départ de la finale et s’envolait vers un nouveau succès en solitaire. Derrière en revanche, un fabuleux spectacle a eu lieu dans le peloton de chasse, avec une demi-douzaine de candidats au podium. Parmi eux, Arthur Lehouck, auteur d’une chevauchée impressionnante depuis la 29e place. S’il avait l’honneur de couper l’arrivée en 3e position derrière un excellent Emilien Carde, il se voyait rétrograder à la 6e place suite à un fait sportif. Florian Venturi récupérait la 3e place devant Anthony Guglielmelli et Jean-Baptiste Simmenauer rivés à son pare-chocs.
Rien n’est joué dans cette catégorie très populaire (61 partants à Septfontaine). Cinquième en pré-finale, mais contraint à l’abandon en finale, Alexandre Vromant a perdu la tête du Championnat de France au détriment du régulier Hedouin. Bollier a replacé son châssis Kart’one en 2e position.

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami
  • PDF


PARTENAIRES