Autres métiers

Les métiers du sport automobile

Souvent mis sous la lumière des projecteurs, le pilote ne pourrait pourtant pas grand-chose sans l’équipe qui l’entoure. De même, la pratique du sport automobile est liée à la présence d’un encadrement souvent méconnu.

Dppi_01513013_064.jpg

L’équipe de course

Le team-manager
Chef d’orchestre de l’équipe, il doit connaître parfaitement les règlements et les horaires, surveiller la météo, garder un œil sur la concurrence… Il doit être également fin psychologue pour mettre son pilote dans les meilleures conditions.

Le pilote
Son métier : tourner le volant, aller le plus vite possible sans commettre d’erreur et être capable de retranscrire ses sensations à son équipe technique. Du pilote de kart débutant à Sébastien Loeb, c’est tout ce qu’on lui demande. Facile ? Essayez pour voir…

Le copilote
En rallye, il est assis à côté du pilote dans la voiture. A défaut d’être mis en avant son rôle est primordial et dépasse la lecture des notes en spéciale ! Le copilote doit être un bon logisticien et il est amené à donner son avis sur des choix techniques.

L’ingénieur
A partir d’un certain niveau, l’ingénieur est une composante essentielle d’une écurie. Grâce aux informations transmises par le pilote et aux acquisitions de données, il définit les réglages adéquats et les communique aux mécaniciens.

Le mécanicien
Homme de l’ombre, il doit veiller à ce que son pilote dispose d’une voiture performante, fiable et sûre. Quand tout va bien, il procède aux vérifications d’usage. Mais en cas de casse mécanique ou de sortie de route, il mène une course contre la montre pour que la voiture puisse repartir dans les temps…

L’encadrement d’une épreuve

L’organisateur
Bien souvent, l’organisateur et son équipe travaillent d’une année sur l’autre pour mettre sur pied leur épreuve. Rédaction du règlement, obtention des autorisations administratives, recherche de partenaires, promotion, constitution des équipes d’officiels… Les tâches ne manquent pas pour ces passionnés !

Le directeur de course
A l’ouverture officielle d’une épreuve, on a coutume de dire que l’organisateur confie les clés au directeur de course. Il s’assure avec ses adjoints du bon déroulement de l’épreuve et doit prendre rapidement la bonne décision en cas d’incident.

Le commissaire
Attentif à la course, il communique avec les pilotes au moyen de drapeaux. Il se tient prêt à intervenir en cas d’incident pour assurer la sécurité des pilotes et des spectateurs. Le commissaire prouve que bénévolat peut rimer avec professionnalisme.

Le commissaire sportif
Réunis en collège, les commissaires sportifs ont pour mission d’arbitrer de multiples problèmes : incident de course, non-conformité d’un concurrent, non-respect des indications des commissaires… Ils prennent alors les sanctions adéquates…

Le commissaire technique
Avant l’épreuve, le commissaire technique contrôle essentiellement les éléments de sécurité des voitures engagés. En cours et après l’épreuve, il s’attache à vérifier la conformité des éléments influant sur la performance. Il transmet ses rapports aux commissaires sportifs qui décident des suites à donner.



FFSA
Back to Top