Actualités

Montagne
25/04/2018 FFSA

Confrontation lorraine pour se départager !

La Course de Côte d’Abreschviller – Saint-Quirin est un rendez-vous prisé des Montagnards. Sur un tracé aussi court et aussi technique, où la moindre erreur interdit de viser le victoire, difficile de savoir qui prendra l’ascendant sur ses adversaires.

Leader du GT de Série avant Abreschviller, Paul Reutter occupe la 3ème place du Championnat Production. © J.B. Denis

​Championnat Sport

Un succès pour Geoffrey Schatz à Bagnols-Sabran, un pour Sébastien Petit sur le Saint-Pierre… la Course de Côte d'Abreschviller permettra aux deux leaders du Championnat de se départager, alors qu'ils comptent pour l'heure le même nombre de points.

Les deux manches gardoises par lesquelles débutent traditionnellement la saison du Championnat de France de la Montagne ont désigné deux vainqueurs différents. Lors du coup d'envoi donné à Sabran, c'est Geoffrey Schatz qui imposait sa Norma à moteur 4 litres. Sur les pentes du Col Saint-Pierre, Sébastien Petit signait son premier succès européen assorti d'une victoire nationale.

Bilan, avec chacun une première et une deuxième place, Sébastien Petit et Geoffrey Schatz occupent conjointement la tête du Championnat avec 82 points dans leurs escarcelles. La Course de Côte d'Abreschviller – Saint Quirin, troisième rendez-vous de la saison, permettra donc aux deux protagonistes de se départager.

Sébastien Petit, vainqueur ici même en 2017, a de sérieux arguments à faire valoir et l'envie de confirmer sa belle prestation du Saint-Pierre. Le pilote du Team Petit CroisiEurope aura à cœur de chercher la victoire, et peut-être un nouveau record du tracé mosellan.

S'il a terminé troisième en 2017, Geoffrey Schatz n'en a pas moins signé un résultat de tout premier ordre puisque, pour rappel, il évoluait alors au volant d'une F3000 qui n'affichait pas les mêmes performances que les Norma CN+. Cette fois, le fer de lance du Team Schatz Compétition affrontera les pentes de l'épreuve mosellane au volant de sa Norma à moteur 4 litres, avec laquelle il s'est illustré à plusieurs reprises en deuxième partie de saison l'an dernier, et avec laquelle il s'est imposé à Sabran.

Cette troisième confrontation de la saison marquera l'entrée en lice de Cyrille Frantz. Deuxième en 2017, le pilote d'Ornans disputera en Lorraine sa première course de l'année au volant de sa nouvelle Osella PA30 propulsée par un moteur Ford Cosworth. Difficile de savoir quelles seront les performances de cette Osella en configuration Europe, tout juste sortie des ateliers italiens.

David Meillon a terminé les deux premières épreuves de la saison sur le podium. Pour rééditer cette performance de tout premier ordre, il devra cette fois devancer celui qui pilotait l'an dernier sa Norma M20 FC à moteur 4 litres. Au volant d'une Norma engagée en E2SC, Martine Hubert tentera de mettre à profit le rapide tracé d'Abreschviller pour se porter aux avant-postes.

La lutte pour la victoire en F3 avait vu l'an dernier Billy Ritchen devancer ses adversaires. Le pilote alsacien, venu en voisin, tentera une nouvelle fois de s'imposer en terre lorraine. Pour cela il devra devancer Alban Thomas, vainqueur à Sabran et troisième au Saint-Pierre, mais également Sarah Louvet troisième ici-même de la catégorie l'an dernier, sur une épreuve qui lui a toujours réussi.

Il faudra également compter avec David Guillaumard, qui lors de l'édition 2017 s'était imposé en CN/2. Samy Guth peut également tirer son épingle du jeu, alors que parmi les animateurs du Championnat, on retrouvera également du côté des F3, la Dallara F306 de Patrick Cholley.

Il faudra être attentif aux prestations de Marcel Sapin, dont la Tatuus Formula Master a de sérieux arguments à faire valoir, et à Pierre Mayeur qui a démontré par le passé que sa Martini MK62 pouvait s'immiscer au sein du peloton de la F3.

Toujours en 2 litres, mais du côté des Protos, la course s'annonce là aussi âprement disputée entre le vainqueur du Challenge Open 2017, Julien Français, celui qui termina troisième de ce même Challenge, Olivier Augusto, l'expérimenté Serge Thomas, le jeune Maxime Cotleur (troisième du CN/2 l'an dernier sur cette épreuve). Il faudra également suivre l'un des pilotes les plus assidus du Championnat, Jean-Jacques Louvet, et le régional de l'étape, engagé également sur le Championnat au volant d'une Norma inscrite en CNF/2, Dorian Ferstler.

La victoire en CM ne pourra pas échapper à un TracKing. Ils sont trois en lice avec notamment ceux de deux animateurs du Championnat, Fabien Bourgeon et Simon Taponard.

Vainqueur en Formule Renault l'an dernier, Didier Chaumont tentera d'accrocher une énième victoire face notamment à Kevin Petit (premier des F.R.B en 2017), Jérôme Debarre, qui dispute là sa première épreuve de la saison, où Alexandre Bole.

 

Championnat Production

Après s'être imposé à Bagnols-Sabran et avoir remporté la manche française du Championnat d'Europe sur le Col Saint-Pierre, Pierre Courroye aura à cœur d'aller chercher, comme il l'a fait l'an dernier, un nouveau succès en Lorraine.

Champion de France en titre du côté des Production, le jeune franc-Comtois se présente en favori mais devra pour coiffer les lauriers de la victoire devancer des pilotes de l'Est disposant de sérieux atouts dans leurs mains.

En tête de liste on trouve le Vice-champion de France, Christian Schmitter, qui l'an dernier avait accroché la troisième place au volant de sa Porsche 997 GT3 R. A suivre également Philippe Schmitter, qui après avoir terminé troisième à Sabran, accrochait la deuxième place sur le Saint-Pierre. Deuxième de cette Course de Côte d'Abreschviller en 2017 au volant de sa Lamborghini Gallardo, il semble avoir parfaitement cerné le comportement de la Renault R.S. 01 avec laquelle il évolue cette année.

Vainqueur sur le Saint-Pierre, Nicolas Werver ne s'enthousiasme pas de cette victoire, mais se satisfait pleinement des progrès réalisés sur sa Porsche 997 GT2, au volant de laquelle il se présente comme un prétendant à la victoire. La liste des pilotes de l'Est – Alsaciens, Lorrains, Vosgiens – est longue, et l'on ne peut pas occulter la présence de Yannick Poinsignon, capable d'aller chercher un podium au volant de sa BMW M3 E92.

Les observateurs auront un œil attentif sur la course de Jean-Michel Lestienne, engagé pour la première fois de la saison au volant de sa toute nouvelle Ginetta G55 GT4. S'il a connu quelques soucis sur les premières manches, Pierre Beal ne désespère pas de tirer profit pour potentiel de sa Volvo TC10 S60, pour jouer les premiers rôles.

Dans la petite classe GTTS/1, on devrait assister à un duel de génération entre l'expérimenté Daniel Demare et la toute jeune Cindy Gudet, tous deux évoluant aux volants de Mitjet.

Qui peut contrer l'hégémonie de Paul Reutter et de sa Porsche 997 GT3 du côté du GT de Série ? Philippe Marion (Porsche 997 GT2) et Frédéric Santarelli (Porsche Cayman) tenteront de s'y employer…

Vainqueur du Groupe A l'an dernier, Francis Dosières tentera de récidiver cette année, cette fois au volant d'une Supercopa MK3. Il sera opposé aux Seat Léon MK2 d'Antoine Uny et de Jérôme Janny, qui ne viseront rien d'autre que la victoire. Du côté de la classe A/4, Yann Machka aura pour objectif de marquer de précieux points au Championnat.

Au Col Saint-Pierre, Pascal Cat semble avoir trouvé des réglages efficaces sur sa Renault Mégane RS. Après des essais difficiles, le recordman de victoires en Groupe N, remportait en effet un nouveau succès. A Abreschviller, il retrouvera sur sa route la BMW M3 de Louis Granjon, et d'autres M3 aux volants desquelles évoluent des adversaires de taille. Dans la classe N/2, Jimmy Ermann tentera d'aller chercher au volant de sa Peugeot 106, une victoire de classe.

Absent sur les deux premières manches de la saison, Jean Turnel débutera sa campagne française à Abreschviller. Au volant de sa vénérable Peugeot 306, il se présente en favori du Groupe F2000, face notamment à la Clio de Brice Pierrat ou à la Peugeot 106 Maxi de Luc Ermann, tous deux engagés sur ce Championnat de France de la Montagne 2018.

Du côté du FC, Christophe Poinsignon retrouvera face à sa Simca CG Turbo, une vieille connaissance en la personne de Didier Deniset, qui évolue au volant de sa vénérable Renault 5 Turbo Tour de Corse.

 

Championnat VHC

A la clôture des engagements de la 13ème Course de Côte d'Abreschviller – Saint-Quirin VHC, vingt-quatre concurrents avaient fait connaitre leur intention d'affronter en ce dernier week-end d'avril, le tracé lorrain.

Un plateau de qualité pour cette troisième confrontation de la saison, tout aussi attrayant que ceux proposés sur les deux épreuves disputées précédemment dans le sud de la France.

Du côté du Groupe 1, l'Allemande Jene Ute engage sa Mini face à la BMW 2002 de François Schmitt.

Le Groupe 2 compte une douzaine de voitures, parmi lesquelles la Volkswagen Scirocco de la Championne de France Viviane Bonnardel. On y trouve également l'Opel Commodore GSE de Daniel Louis et la BMW 323 I de Christian Riehl.

Le Groupe 3 ne compte en revanche qu'un seul représentant, Francis Kienert, qui évolue au volant d'une Porsche 911. Une autre Porsche devrait être en mesure de jouer les premiers rôles en Groupe 4, celle de Michel Torcat.

Seul en Groupe 5, Jean-Marie Almeras visera une place sur le podium du classement scratch, son talent et les performances de sa Porsche 935 bi-turbo lui permettent de viser un tel objectif.

Aucun concurrent n'est engagé dans le Groupe 6/7, c'est donc du côté du Groupe 8/9 que les regards se tourneront pour ceux qui chercheront le vainqueur au scratch. Le Champion de France en titre, Jean-Marc Debeaune se présente en favori au volant de sa Van Diemen RF 82, face à l'Axone de Jacky Bonnot, à la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence et à la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler.

 

3 – ABRESCHVILLER - ST QUIRIN

 

3ème manche du Championnat de France 2018, les 28 & 29 avril - à 15 km de Sarrebourg (Moselle)

48ème édition, 13ème édition VHC organisée par l'Association COCCA.

Longueur : 2.100 mètres - Dénivellation : 105 m - Pente moyenne : 5 %

 

Podiums 2017 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. C. Frantz (Norma M20 FC) – G. Schatz (F3000 Reynard 01L)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) – 3. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R)

 

Record : 47''754 par Nicolas Schatz en 2015

 

Déroulement : Vendredi 27 avril – Vérifications administratives et techniques

Samedi 28 avril - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés.

Dimanche 29 avril – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : David OLIGER - 06 17 85 63 81

Adresse e-mail : david.cocca@outlook.fr

Association Cocca - 10 rue des Roches - 57560 Abreschviller

Site web : www.cdc-abreschviller-stquirin.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

Back to Top