Actualités

Montagne
04/04/2018 FFSA

Coup d’envoi d’une saison prometteuse

Avec l’apparition de nouvelles voitures, la consécration l’an dernier de deux nouveaux champions et d’une nouvelle championne, le Championnat de France de la Montagne n’a jamais été aussi passionnant.

Au volant d'une Norma M20 FC, Sébastien Petit remet son titre en jeu  © Nicolas Millet

​A plus d'un titre, la saison 2018, dont le coup d'envoi sera donné sur les pentes de Bagnols-Sabran, s'annonce prometteuse.


Championnat Sport

Champion de France en titre, Sébastien Petit remet sa couronne en jeu tout en se lançant un nouveau défi. Le fer de lance du Team Petit CroisiEurope délaisse en effet sa Norma CN+, pour un proto toujours issu des ateliers de Saint-Pé-de-Bigorre, mais engagé dans la nouvelle classe E2SC. Vainqueur de la dernière édition de la Course de Côte de Bagnols-Sabran, Seb ira chercher dans le Gard son premier succès de la saison.

L'an dernier, c'est au volant de sa F3000 que Geoffrey Schatz se positionnait à la deuxième place sur cette Course de Côte de Bagnols-Sabran. Par la suite, installé dans le cockpit d'une Norma à moteur 4 litres, le jeune Bourguignon a démontré qu'il était un très sérieux prétendant à la victoire. C'est au volant de cette même Norma CN+ qu'il cherchera cette année à remporter de nouveaux succès, et à décrocher le titre à l'issue de cette saison.

Quatrième du Championnat de France 2017, David Meillon a décidé de franchir un nouvel échelon cette saison. Après avoir connu la réussite au volant d'un Proto à moteur 3 litres, c'est cette année avec une Norma propulsée par un 4 litres BMW qu'il ira défier les tracés du Championnat.

Du côté des ''grosses cavaleries'', il faudra suivre les prestations de Martine Hubert. Quadruple Championne de France de la Montagne, la Normande aura à cœur de retrouver une couronne perdue l'an dernier. Pour ce faire, elle a porté son choix sur une Norma en configuration européenne (E2SC).

Mais pour récupérer sa couronne, Martine Hubert devra venir à bout de la Championne de France en titre, Sarah Louvet. La jeune lyonnaise a comme objectif avoué de conserver un titre acquis de haute lutte. Sarah tentera par la même occasion de s'illustrer dans la catégorie F3 où elle évolue. L'an dernier, c'est elle qui a remporté la Coupe des Dames sur cette épreuve.

Pour s'illustrer en F3, Sarah aura fort à faire face à une concurrence des plus affutée. En tête de liste, on retrouve Billy Ritchen, le vainqueur du Challenge Open F3 2017. Seront également présents Alban et Raynald Thomas, tous deux prétendants au podium dans cette catégorie particulièrement disputée. Il faudra également suivre David Guillaumard qui, après un passage l'an dernier par le Proto 2 litres, revient à ses premières amours. Autre grand retour au sein du Championnat, celui de Samy Guth, qui reste un sérieux client. Seront également de la partie les Cholley père et fils – Patrick et Ludovic – Christopher Giet, et la Championne de France 2ème Division Emeline Bréda.

Parmi les nouveautés, sera alignée au départ la Tatuus Formula Master au volant de laquelle évolue Marcel Sapin, et qui pourrait s'avérer être une concurrente redoutable pour les F3.

Du côté du CN/2, la part belle est faite aux Norma, avec la présence du vainqueur du Challenge Open, Julien Français. Il sera opposé à Olivier Augusto, troisième de ce même Challenge l'an dernier. Serge Thomas devrait cette année prendre part à l'intégralité des manches du Championnat, et pourrait bien jouer le podium voire la victoire à plusieurs reprises. Champion de France 2ème Division, Dimitri Pereira sera également de la partie, tout comme d'autres représentants de la jeune garde, Maxime Cotleur, Maxime Basset, où Jérémy Avellaneda qui est passé de la Mitjet à la Norma et évoluera sur cette épreuve à domicile.

Il faudra également suivre les prestations de pilotes plus expérimentés. Le double Champion de France 2ème division Production, Cyril Mallemanche, animera cette année le Challenge Open CN/2, tout comme Sébastien Pic ou l'incontournable et toujours vaillant Jean-Jacques Louvet.

Ils seront trois cette saison à évoluer sur le Championnat aux volants de Protos CM. Trois pilotes de TracKing, avec en fer de lance Fabien Bourgeon, qui sera accompagné par Simon Taponard et Gilles Depierre. Ils seront tous les trois présents à Sabran.

Deuxième des Formule Renault l'an dernier ici même, Kevin Petit tentera d'imposer sa nouvelle Tatuus dans la catégorie. Pour cela, il devra faire étalage de son talent pour contrer les attaques de l'expérimenté Didier Chaumont. Marie Cammares sera cette année encore une animatrice assidue de ce Challenge Open Formule Renault.

Du côté de la classe DE/1, on devrait assister à un duel familial entre Corinne et Fabrice Flandy. Aux volants de leurs Dallara, le couple d'Auvergnat a en effet décidé d'animer cette saison le Championnat de France de la Montagne.

 

Championnat Production

Tout comme le Championnat Sport, le Championnat Production a consacré l'an dernier un nouveau talent, Pierre Courroye. Au volant de sa McLaren MP4 12C, le jeune Franc-Comtois remportait une succession de victoires, pour finalement accrocher le titre. Cette année, Pierre devrait une nouvelle fois se partager entre Montagne et Circuit, en espérant malgré un calendrier chargé, être en mesure de conserver son titre.

Présent à Sabran, Pierre Courroye retrouvera ses principaux rivaux venus d'Alsace. En premier lieu les frères Schmitter, qui seront à n'en pas douter des adversaires coriaces. Vice-champion de France, Christian retrouvera la Porsche 997 GT3 avec laquelle il s'était imposé l'an dernier sur cette Course de Côte de Bagnols-Sabran. Philippe pour sa part, a porté cette année son choix sur une Renault R.S. 01 qui pourrait s'avérer être une arme redoutable.

Parmi les Alsaciens, il faudra nécessairement compter avec le sextuple Champion de France Nicolas Werver. Toujours fidèle à Porsche, il tentera de s'illustrer au volant d'une 997 GT2, et reste bien évidemment l'un des prétendants au titre.

Cette année encore le plateau en GTTS est d'une exceptionnelle qualité avec la présence de la BMW M3 E92 d'un Yannick Poinsignon habitué des podiums. Avec la Volvo TC10 S60 d'un Pierre Beal qui compte bien mettre à profit les enseignements engrangés l'an dernier pour s'illustrer cette saison. Avec Ronald Garces qui sera présent au volant d'une Porsche, avec Jean-Michel Lestienne qui, s'il est engagé à Sabran au volant d'une Mitjet, retrouvera par la suite une Ginetta G55 GT4.

Du côté du GTTS/1, trois des cinq Mitjet engagées sur le Championnat seront présentes à Sabran. On y retrouvera celle de Jean-Marc Tissot, animateur l'an dernier du GT de Série, celle de Florian Bartaire qui s'était illustré jusqu'alors au volant d'une Honda Civic groupe N, et celle de l'Espoir de l'année Echappement, Cindy Gudet.

Beaucoup de nouveautés concernant le GT de Série, puisque le plateau est inédit. On retrouve cette année des pilotes expérimentés aux volants d'autos qui devraient s'avérer compétitives. Dans le clan des Porsche, Paul Reutter alignera sa 997 GT3 face à la 997 GT2 de Philippe Marion et la Cayman Cup de Frédéric Santarelli. Face aux Porsche, on retrouvera l'Opel Speedster de Serge Di Cioccio.

La nouvelle classe A/5, au sein de laquelle évoluent les Supercopa, devrait être âprement disputée. Elle sera animée par le vainqueur du Challenge Open de l'an dernier, Francis Dosières, pilote d'expérience s'il en est. Aux volants de Seat Léon, on retrouvera également son Dauphin de l'an dernier, Jérôme Janny, et le vainqueur 2017 du Groupe N, Antoine Uny. A suivre également Pascal Derré qui a délaissé sa Clio Cup pour une Supercopa. Dans la classe A/4, seront confrontées à Sabran la Clio Cup 4 de Yann Machka à la Seat Ibiza Trophy de Laurent Léo.

Référence du Groupe N, Pascal Cat repart pour une nouvelle saison au volant de sa Renault Mégane RS. Il retrouvera sur sa route des autos qu'il connait bien, en l'occurrence des BMW M3 aux volants desquelles évoluent le vétéran du Championnat, Louis Granjon, et Christian Sepchat que l'on retrouvera au Col St Pierre. C'est au volant d'une petite Peugeot 106 que Jimmy Ermann a décidé cette saison de disputer le Championnat, il faudra donc suivre les prestations du jeune lorrain.

Brice Pierrat devrait mettre à profit cette Course de Côte de Bagnols-Sabran pour engranger un maximum de points, puisqu'il sera, au volant de sa Renault Clio, le seul animateur du Challenge Open F2000 engagé sur cette épreuve.

Christophe Poinsignon fait figure d'épouvantail du côté du FC, qu'il animera au volant de sa Simca CG Turbo. Le Vosgien fera une nouvelle fois faire parler de lui cette saison, puisqu'il devrait être au départ de l'ensemble des manches inscrites au calendrier du Championnat.

 

Championnat VHC

Pour le coup d'envoi du Championnat de France de la Montagne VHC, ce sont une trentaine de Véhicules Historiques de Compétition qui vont affronter le tracé gardois de la Course de Côte de Bagnols-Sabran.

Et si la convivialité reste le maître-mot entre les animateurs de ce Championnat, la compétition ne manquera pas de reprendre ses droits au moment où le feu passera au vert. On devrait donc assister une nouvelle fois à de belles empoignades entre les bolides qui ont fait la légende du sport automobile.

On retrouve dans le Groupe 2 la Volkswagen Scirocco de la Championne de France en titre, Viviane Bonnardel. Première des voitures fermées en 2017, première féminine, la Lyonnaise remet son titre en jeu. Elle sera opposée dans ce groupe à l'imposante Opel Commodore de Daniel Louis, la Renault 8 Gordini de Gérard Toral, et les BMW de la famille Riehl, 323 I pour Christian le père, et 2002 pour Nicolas le fils.

Vainqueur du Challenge VHC Groupe 1 en 2017, Christian Agostini animera cette saison le Groupe 3 au volant d'une Porsche. Il sera opposé sur cette épreuve à une autre Porsche 911, celle de Norbert Rieu.

Le Groupe 4 fera une nouvelle fois la part belle aux Alpine et aux Porsche. Vainqueur du Challenge en 2017, Bernard Duret relance son Alpine sur le Championnat, tout comme Claude Provost. Dans le clan des Porsche on retrouvera à Sabran Michel Torcat et Roger Guelpa.

Esseulé l'an dernier en Groupe 5, Gabriel Lejeune (Jidé Original) aura fort à faire cette saison face à la puissante Porsche 935 menée de mains de maître par le quadruple Champion d'Europe de la Montagne, Jean-Marie Almeras.

Dans le Groupe 6/7, la Marcadier JF 01 de Pascal Ferretti sera opposée à la Tiga SC81 de Jean-Charles Massu, et à la Le Gallen de l'aviateur de Montélimar, Bernard Cayrier.

Au sein du Groupe 8/9, on retrouve la Van Diemen du Champion de France en titre, Jean-Marc Debeaune, qui sera opposé à la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence, l'Axone de Jacky Bonnot, la Crossle de Marc-André Schyrr et la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler.

Mathieu Fargier affrontera le tracé de Sabran au volant de sa Talbot Samba Rallye Groupe B, alors que le VHC accueille cette saison sa première groupe N, une Renault 5 GT Turbo, que mènera Jean-Claude Gaillard.

 

1 – BAGNOLS-SABRAN

1ère manche du Championnat de France 2018, les 7 & 8 avril, à 10 km de Bagnols-sur-Cèze (Gard)

48ème édition, 21ème édition VHC, organisée par l'ASA Rhône-Cèze.

Longueur : 3100 mètres - Dénivellation : 120 m - Pente moyenne : 3,9%

 

Podiums 2017 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. G. Schatz (F3000 Reynard 01L) – 3. C. Frantz (Norma M20 FC)

Production : 1. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R) – 2. P. Beal (BMW M3 GTR) – 3. R. Bernard (Seat Léon Supercopa)

Record : 1'22''945 par Nicolas Schatz en 2015

 

Déroulement : Samedi 7 avril - Essais Libres à partir de 8h00 suivis de 2 Montées d'essais officiels. Dimanche 8 avril - 3 Montées de Course à partir de 8h30

 

Contacts : Régis Court

ASA Rhône-Cèze– Hameau de Cadignac – 30200 Sabran.

Tel : 06 64 16 50 50

Site web : www.bagnols-sabran.com

E-mail : sabran.organisation@wanadoo.fr

Paddock : Michel Imbert

Tél : 06.75.21.69.38

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

Renseignements et résultats sur www.ffsa.org - www.bagnols-sabran.com et www.cfm-challenge.com

FFSA
Back to Top