Actualités

Karting
05/11/2018 FFSA

Dénouement final en Ligue Nouvelle Aquitaine Sud

La troisième et dernière épreuve du Championnat de France Long Circuit va opposer ce week-end les prétendants aux titres en KZ2, KZ2 Master et KZ2 Gentleman sur le tracé rapide de Pau-Arnos. La compétition s'annonce serrée dans les trois catégories.

Dernier rendez-vous de l'année pour la haute vitesse à Pau Arnos © KSP - Stéphane Agnus

Comme le veut l’habitude prise depuis quelques années, le circuit de Pau-Arnos sera le théâtre, pendant le week-end du 11 novembre, de la troisième et dernière épreuve du Championnat de France Long Circuit 2018. Après La Châtre et Croix en Ternois, les aficionados de la haute vitesse espéreront trouver des conditions météorologiques favorables dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le plateau d’une quarantaine de pilotes comprend essentiellement les habitués des trois catégories en lice, KZ2, KZ2 Master et KZ2 Gentleman. Les trois titres de Champion de France en jeu lors de cette dernière course de la saison sont loin d’être déterminés : duels ou batailles triangulaires seront au programme des plus véloces en quête de reconnaissance. Cela n’exclut pas pour autant les autres participants de la lutte pour la victoire, le phénomène d’aspiration très apprécié en Long Circuit favorisant les rebondissements. De plus plusieurs pilotes de valeur vont venir rehausser l’intensité des courses en KZ2 Master.  

Le Trophée Long Circuit TTI Carbone organisé par le Team Tiercelin accompagnera la compétition sur les 3030 m du tracé rapide de Pau-Arnos en plus de quelques roulages en automobile. Les sensations seront au rendez-vous au volant de ces 125 à boîte dépassant régulièrement les 135 km/h de moyenne dans les Pyrénées-Atlantiques. Pour l’attribution des titres de Champion de France, cinq des six résultats (trois préfinales et trois finales) seront pris en compte. Les pneus slicks seront fournis par le manufacturier italien LeCont.

KZ2 : Leuillet à la poursuite de Bondier
Le champion en titre Nicolas Picot (Tony Kart/TM) n’a pas renoncé à un doublé, mais il ne pointe actuellement qu’en troisième position du classement provisoire à 36 unités du leader et sa tâche s’annonce un peu plus ardue. C’est Nelson Bondier (BirelART/TM) qui tient la corde avec 15 points d’avance sur Gabin Leuillet (Sodi/TM), un représentant de la nouvelle génération d’amateur du Long Circuit qui possède un léger avantage dans l’optique du décompte. En 4e position, Florian Kuntzmann (Rosso Korsa/Vortex) peut également prétendre au titre 2018. En dehors de cette bataille, Hugo Choisnet  (BirelART/TM) pourrait se mêler sans pression à la lutte pour la victoire.

Duel Savard / Guilvert en KZ2 Master
L'issue du Championnat KZ2 Master est plus ouverte avec un plateau plus conséquent et un duo prêt à se disputer le titre. Yannick Savard (Top Kart/LKE) mène la danse 12 points devant Grégory Guilvert (BirelART/TM), un écart très réduit pour de tels compétiteurs. Au coude à caude à quelques longueurs, Henry Daniel (Tony Kart/TM) et Thomas Bailly (Sodi/TM) pourraient également avoir leur mot à dire dans la conclusion du Championnat, tandis qu’Armand Bailly (Sodi/TM) reste en embuscade. Titré l’an dernier sur ce même circuit, Yoann Sanchez (Sodi/TM) visera cette fois seulement la victoire face à des adversaires comme Cédric Goudant (Sodi/TM), Brice De Gaye (CRG/TM) ou les frères Leder (Sodi/TM).

KZ2 Gentleman : avantage Pianet face à Savouret et Portmann
Trois hommes arrivent à Pau-Arnos prêts à tout pour disputer la couronne Gentleman. Benoit Portmann (BirelART/TM) s’était imposé ici en 2017 pour célébrer son titre, il compte seulement 10 points de retard cette année. Franck Savouret (KR/TM) n’est qu’à 8 unités du leader, Brice Pianet (RK/TM) et les trois protagonistes possèdent des arguments différents en termes de répartition des points. La bataille s’annonce donc très serrée chez les 45 ans et plus, avec notamment Emmanuel Galichon  (BirelART/TM) en observateur intéressé à quelques longueurs.

Back to Top