Actualités

Montagne
15/04/2018 FFSA

Double victoire pour Sébastien Petit

La 46ème édition du Col Saint-Pierre aura permis à Sébastien Petit de signer deux succès au volant de sa Norma. Le pilote remporte en effet la manche française et son succès est assortie d’une victoire sur l’épreuve européenne.

Sébastien Petit s'impose sur les manches françaises et européennes de ce Col Saint-Pierre. © S & P Bouchereau

Championnat Sport

Les observateurs de la Course de Côte attendaient de savoir si, au volant d'une Norma en configuration européenne, Sébastien Petit serait en mesure de défier les pilotes transalpins, ténors de la discipline au niveau international. La réponse est tombée ce dimanche, car si Christian Merli s'offre, avec un chrono en 2'14''127, un nouveau record du tracé, au cumul des deux meilleures montées, c'est Sébastien Petit qui coiffe les lauriers de la victoire. Le fer de lance du Team Petit CroisiEurope s'impose donc devant les Italiens Christian Merli et Simone Faggioli, auteur d'une petite erreur lors de la deuxième montée.

Pour ce qui est du classement de l'épreuve française, on retrouve au sommet de la hiérarchie Sébastien Petit, qui devance la Norma à moteur 4 litres de Geoffrey Schatz. Le jeune Bourguignon n'a pas démérité, puisque ses chronos lui permettraient de se placer dans le sillage des meilleurs pilotes italiens.

Comme à Sabran, David Meillon va pouvoir savourer les joies du podium. Le pilote du Team Schatz Compétition place en effet sa Norma CN+ à la troisième place. Malgré la bonne volonté de la grande famille des Montagnards qui a tenté de lui venir en aide, Martine Hubert n'a pas été en mesure de trouver la pièce nécessaire à la réparation de sa Norma, et a donc dû abandonner.

Quatrième au général, Billy Ritchen impose sa Dallara F312 du côté des F3, catégorie dans laquelle il devance David Guillaumard et Alban Thomas. On retrouve à leur suite le vainqueur de la Coupe de France, Nicolas Verdier, Thomas Clausi, Samy Guth, Raynald Thomas et la Championne de France Sarah Louvet.

Julien Français place sa Norma M20 FC à la cinquième place et remporte la catégorie CN/2 devant Marc Pernot, Maxime Cotleur, Dimitri Pereira et Olivier Augusto. On retrouve par la suite Anthony Carifi, Sébastien Pic, la Ligier de Bruno Berton, Cyril Mallemanche et Serge Thomas.

Benoit Bouche remporte la classe DE/6 au volant de sa F3000 alors que Marcel Sapin intercale sa Tatuus Formula Master entre les F3. Fabrice Flandy s'offre un nouveau succès en DE/1 en imposant sa Dallara devant celle de Corinne, son épouse.

Fabien Bourgeon signe une nouvelle victoire en CM au volant de son TracKing devant le BRC de Cédric Monziols, la Jema 630 GT de Christian Araud et le TracKing RC01 de Simon Taponard.

La victoire en Formule Renault revient à Romain Gelly, qui devance Didier Chaumont et Alexandre Bole. Dans la lutte qui oppose les féminines de la Formule Renault, Marie Cammares devance Melody Clausi et Magaly Giorgian.

 

Championnat Production

Rien ne semblait pouvoir perturber l'élan pris par Pierre Courroye qui signait ce week-end les meilleurs chronos sur les trois montées de course. Toutefois, à l'issue de la course, sa McLaren passait par la pesée et affichait un poids inférieur à la réglementation. Une entorse au règlement qui voit le Champion de France exclut du classement final de la manche française, mais qui n'a aucune incidence sur l'épreuve européenne qui échoit dans l'escarcelle du jeune Franc-Comtois.

Nicolas Werver, qui hier, lors des essais, avait pris l'ascendant sur ses adversaires, remporte donc au volant de sa Porsche 997 GT2, cette 46ème édition du Col Saint-Pierre. Le sextuple Champion de France devance un Philippe Schmitter, qui au fil des épreuves prend la mesure de sa nouvelle Silhouette Renault R.S. 01. Yannick Poinsignon réalise une nouvelle fois une belle prestation au volant de sa BMW M3 E92, et complète le podium de ce Saint-Pierre.

Quatrième, Christian Schmitter a fait preuve d'une belle régularité en signant des chronos quasi-identiques sur les deux dernières montées de course et en terminant à la deuxième place de l'épreuve européenne. Le classement du GTTS est complété par Nicolas Caumon (Lamborghini Gallardo) et Pierre Beal (Volvo TC10 S60), qui pointent respectivement aux 9ème et 10ème rangs.

Paul Reutter ne fait pas qu'assurer le spectacle au volant de sa Porsche 997 GT3, il enchaine également les excellents chronos, pour venir accrocher la cinquième place du classement scratch, et remporter un nouveau succès en GT de Série. Derrière, dans cette catégorie, Philippe Marion (Porsche 997 GT2) et Frédéric Santarelli (Porsche Cayman Cup) se sont livré un combat épique, d'où le premier nommé sort vainqueur avec une dérisoire avance de 3 millièmes de secondes…

C'est à la sixième place du classement général que l'on retrouve le vainqueur du Groupe A. Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas une Supercopa qui pointe en tête mais la Mitsubishi Lancer du régional de l'étape, Guillaume Plan. Il devance d'un dixième la Seat Léon MK2 de Jérôme Janny, et la MK3 de Francis Dosières, qui complète le podium de ce groupe. Antoine Uny place sa Seat Léon Supercopa MK2 au quatrième rang, devant celle de Pascal Derre. Yann Machka, sixième du Groupe A, offre à sa Clio Cup 4 une victoire en classe A/4, devant la BMW d'Yves Dubrana et la Clio Cup 4 d'Éric Peyrard.

Pas de réelle surprise du côté du F2000 qui voit la victoire de la Peugeot 206 Maxi de Guillaume Peloux. Une contre-performance sur la deuxième montée de course n'empêche pas Christophe Poinsignon de signer un nouveau succès en FC au volant de sa Simca CG Turbo.

Malgré des essais difficiles, Pascal Cat a su se ressaisir pour finalement remporter une nouvelle victoire en Groupe N. Derrière la Renault Mégane RS du recordman de succès dans ce groupe, on retrouve les BMW M3 de Louis Granjon, de Vincent Savary et de Christian Sepchat.

Edouard Drouillat termine cette 46ème édition du Col Saint-Pierre en tête des Mitjet, en devançant celles de Jean-Marc Tissot et de Jean-Michel Lestienne

 

Championnat VHC

Après avoir affronté samedi des conditions climatiques peu clémentes et une route humide, les concurrents engagés sur la 12ème Course de Côte VHC de Saint-Jean-du-Gard – Col Saint-Pierre, ont pu bénéficier aujourd'hui d'une route sèche.

Avec l'apparition du soleil, les chronos enregistrés hier lors de la première montée de course ont connu ce dimanche de nettes améliorations. Les 23 concurrents qui ont affronté les 5 kilomètres du tracé gardois, ont pu jeter à loisir toutes leurs forces dans la bataille.

Au volant de sa Renault 5 GT Turbo, Jean-Claude Gaillard, représentant du Groupe N sur le Championnat dédié aux Véhicules Historiques de Compétition, améliore son chrono de la veille de près de quatre secondes.

Déjà en tête du Groupe 2 à l'issue des essais, Viviane Bonnardel a conservé son acquis aux termes des trois montées de course. La Championne de France des Voitures Fermées impose donc sa Volkswagen Scirocco devant les BMW de la famille Riehl, Nicolas (2002 TI) ayant pris l'ascendant sur la 323 I de son père Christian. A la quatrième place de ce Groupe 2, pointe la Renault 8 Gordini de Gérard Toral.

Au volant de sa Porsche 911 SC, Norbert Rieu pouvait difficilement lutter face à la Porsche 930 Turbo de René Michon qui remporte le Groupe 3. En Groupe 4, Philippe Brebant (Alpine A110) sort vainqueur d'une confrontation qui l'opposait à la Porsche 911 SC de Jean-François Mejanel et à l'Alpine de Claude Provost.

Le Groupe 5 revient à l'expérimenté Jean-Marie Almeras, qui place sa Porsche 935 devant la Jidé Original de Gabriel Lejeune. Du côté du Groupe 6/7, Pascal Ferretti signe un nouveau succès au volant de sa Marcadier. Il devance la Tiga SC 81 de Jean-Charles Massu, alors que Bernard Cayrier (Le Gallen) complète le podium de ce Groupe. A noter que la Marcadier Barzoï d'André Tissot a connu quelques soucis mécaniques sur la première montée, et que ce dernier n'a pu prendre part qu'à la deuxième montée de course.

Pilote le plus rapide parmi les Véhicules Historiques de Compétition, Jean-Marc Debeaune remporte un nouveau succès dans le Groupe 8/9. Le Champion de France s'impose devant la Martini MK 30 de Gilles Cursoux, l'Axone de Jacky Bonnot, et la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence, qui n'a pas été en mesure de s'élancer lors de l'ultime confrontation du jour.

 

02 – COL SAINT PIERRE

2ère manche du Championnat de France et 1ère manche du Championnat d'Europe 2018 les 14 & 15 avril à Saint Jean du Gard (Gard)

46ème édition, 12ème édition VHC, organisée par l'ASA d'Alès.

Longueur : 5.010 mètres - Dénivellation : 308 m - Pente moyenne : 6,2 %

 

Classement Sport :

1. S. Petit (Norma M20 FC) à 4'30''896 – 2. G. Schatz (Norma M20 FC) à 4''369 – 3. D. Meillon (Norma M20 FC) à 21''344 – 4. B. Ritchen (Dallara F312) à 24''359 – 5. J. Français (Norma M20 FC) à 28''168 – 6. D. Guillaumard (Dallara F312) à 28''841 – 7. M. Pernot (Norma M20 FC) à 30''303 – 8. B. Bouche (F3000 Reynard 99L) à 30''487 – 9. A. Thomas (Dallara F306) à 30''816 – 10. M. Cotleur (Norma M20 F) à 32.482.

Classement Production :

1. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 5’32’’164 – 2. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 3’’374 – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 6’’309 – 4. C. Schmitter (Porsche 997 GT3) à 6’’717 – 5. P. Reutter (Porsche 997 GT3) à 14’’967 – 6. G. Plan (Mitsubishi Lancer) à 20’’577 – 7. J. Janny (Seat Léon Supercopa MK2) à 20’’705 – 8. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 20’’845 – 9. N. Caumon (Lamborghini Gallardo) à 21’’371 – 10. P. Beal (Volvo TC10 S60) à 21’’692.

 

Prochaine épreuve :

 

3 – ABRESCHVILLER - ST QUIRIN

 

3ème manche du Championnat de France 2018, les 28 & 29 avril - à 15 km de Sarrebourg (Moselle)

48ème édition, 13ème édition VHC organisée par l'Association COCCA.

 

Contact : David OLIGER - 06 17 85 63 81

Adresse e-mail : david.cocca@outlook.fr

Association Cocca - 105 rue du Général Jordy 57560 Abreschviller

Site web : www.cdc-abreschviller-stquirin.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

Back to Top