Actualités

Montagne
13/06/2018 FFSA

Enorme plateau pour la 7ème manche de la saison !

C’est dans le Beaujolais, sur la Course de Côte de Marchampt, qu’aura lieu les 16 et 17 juin prochains la 7ème manche du Championnat de France de la Montagne. L’occasion pour la quasi-totalité des animateurs du Championnat, d’en découdre.

A domicile, Marcel Sapin tentera d'imposer sa Tatuus Formula Master en DE. © Nicolas Millet

En effet, avec près de 150 engagés du côté des Modernes, et une quarantaine de Véhicules Historiques de Compétition au départ, c'est une très large majorité des acteurs du Championnat qui ont répondu présents. De quoi offrir de belles empoignades dans les diverses classes.

 

Championnat Sport

C'est sur cette Course de Côte de Marchampt en Beaujolais que, l'an dernier, Geoffrey Schatz faisait sa première apparition au volant de la Norma M20 FC à moteur 4 litres. Une entrée pour le moins réussie, puisque le jeune bourguignon, en remportant cette épreuve, démontrait alors qu'il avait bien fait de délaisser sa F3000 au profit du Proto CN+.

Cette première victoire de Geoffrey Schatz avait marqué les esprits, car elle permettait de relancer le Championnat. Actuel leader de ce même Championnat, le fer de lance du Team Schatz Compétition n'aura qu'un seul objectif, rééditer sa performance de l'an dernier, et signer par la même occasion un quatrième succès cette saison.

Fort de ses deux dernières victoires, à La Pommeraye et à Saint Gouëno, Sébastien Petit tend à démontrer qu'en optant cette saison pour une Norma en configuration européenne (E2-SC), il a fait le bon choix. Le sociétaire du Team Petit CroisiEurope tentera de poursuivre sur sa lancée, et de remporter du côté de Marchampt, sa quatrième victoire de la saison.

David Meillon, qui évolue cette année au volant d'une Norma CN+, a pris pour habitude, malgré les soucis techniques qui ne l'ont pas épargné, de monter sur le podium des épreuves du Championnat de France. Une performance qu'il tentera de rééditer, en gardant à l'esprit que sur cette épreuve d'autres afficheront les mêmes ambitions.

En tête de liste des prétendants au podium on retrouvera Cyrille Frantz, qui alignera sa nouvelle Osella E2-SC à moteur Ford Cosworth. A suivre aussi la toute première apparition de Benjamin Vielmi au volant d'une Osella, elle aussi en configuration européenne (E2-SC)

Saint Gouëno donnait l'occasion à Martine Hubert de retrouver le feeling qui lui faisait tant défaut depuis le début de l'année. Espérons que la Normande soit enfin épargnée par les problèmes, et qu'elle puisse tirer le maximum de sa Norma E2-SC.

Pour ce qui est des monoplaces, à domicile, sur une épreuve qu'il connait par cœur, Marcel Sapin aura à cœur de démontrer que sa Tatuus Formula Master peut lui permettre de jouer les premiers rôles dans le Groupe DE.

Vainqueur en F3 lors de la dernière édition, Billy Ritchen sait qu'il n'a pas d'autre choix que de viser la victoire. Pour imposer sa Dallara F312 dans le Beaujolais, l'Alsacien devra prendre l'ascendant sur David Guillaumard et Alban Thomas, qui seront certainement ses adversaires les plus coriaces. Mais il lui faudra également compter avec Raynald Thomas, Clément Lebot, Samy Guth, Etienne Debarre, Thomas Clausi, Anthony Gueudry, Christopher Giet, où la famille Cholley au grand complet, avec la présence de Ludovic et Arnaud, et de leur père Patrick. Du côté des féminines on devait assister à un duel entre Emeline Bréda et Sandrine Labrosse.

Toujours du côté des monoplaces, il faudra suivre Pierre Mayeur, le récent vainqueur de la Course de Côte de Gaschney, ou encore le couple Corinne et Fabrice Flandy, opposés dans la classe DE/1.

Les trois dernières éditions de la Course de Côte de Marchampt ont vu Yannick Latreille s'imposer en CN/2. L'Auvergnat tentera donc la passe de quatre, mais devra composer avec une concurrence particulièrement affutée. Parmi ses adversaires on retrouvera les leaders du Challenge Open, à savoir Julien Français, Serge Thomas et Maxime Cotleur. Du côté de la jeune garde, il faudra nécessairement suivre les prestations de Dimitri Pereira, Jérémy Avellaneda, Maxime Basset ou Kevin Durot. Des pilotes plus expérimentés auront tout à loisir de se mêler à la lutte, ce sera le cas de Jean-Jacques Louvet, Cyril Mallemanche, Sébastien Pic, Dorian Ferstler ou encore Bruno Berton et Nicolas Gallet, qui aux volants leurs Ligier défieront les Norma.

Animateurs du Championnat au sein de la classe CM, Simon Taponard et Gilles Depierre tenteront de profiter de l'absence de Fabien Bourgeon pour mettre leur TracKing en valeur, et engranger de précieux points.

L'édition 2017 nous avait offert une confrontation âprement disputée entre les Formule Renault, d'où Kevin Petit était sorti vainqueur. Un résultat que le jeune pilote du Team Petit CroisiEurope aura pour ambition de rééditer face à celui avec qui il partage la tête du Challenge Open, Jérôme Debarre. Mais il faudra nécessairement compter avec l'expérimenté Didier Chaumont, qui détient le record de victoires dans la classe.

La Formule Renault donnera également l'occasion aux féminines de défier leurs homologues masculins. Il faudra donc suivre de près les prestations des trois jeunes femmes engagées au Championnat : Marie Cammares, Mélody Clausi et Magaly Giorgian, et de la redoutable Estel Bouche.

 

Championnat Production

Lors de la dernière édition de la Course de Côte de Marchampt, une sortie de route n'avait pas empêché Pierre Courroye d'imposer sa McLaren MP4 12C. Le jeune Champion de France, absent sur deux manches de l'Ouest, sait qu'il doit impérativement viser la victoire pour conserver une chance de conserver son titre. Et même s'il se présente en favori, le jeune Franc-Comtois sait qu'il n'aura pas la tâche facile

Vainqueur à Saint Gouëno, Nicolas Werver compte bien poursuivre sur sa lancée et imposer sa Porsche 997 GT2. Leader du Championnat, Philippe Schmitter a de sérieux arguments à faire valoir au volant d'une Renault R.S. 01 qui ne demande qu'à signer un premier succès sur le Championnat.

S'il a connu quelques difficultés avec sa Porsche 997 GT3 R, gageons que Christian Schmitter fera tout pour s'illustrer sur le tracé du Beaujolais. Il faudra compter également avec un Yannick Poinsignon, toujours pugnace pour accrocher un podium. Un podium auquel pourrait également prétendre le Suisse Frédéric Neff (Porsche 996 GT3).

Jean-Michel Lestienne fera de son mieux pour signer un bon résultat à Marchampt, afin de conserver la tête du Challenge Open GTTS/4 que lui conteste Ronald Garces (Porsche 997 Cup).

L'ensemble des Mitjet inscrites cette année sur le Championnat seront de la partie à Marchampt. Qui de Jean-Michel Godet, Florian Bartaire, Cindy Gudet, Jean-Marc Tissot ou Daniel Demare aura le dernier mot ? Réponse dimanche soir…

Présents également les animateurs du GT de Série, avec Paul Reutter qui tentera d'offrir une nouvelle victoire à sa Porsche 997 GT3. Il sera confronté à deux autres Porsche, la 997 GT2 de Philippe Marion et la Cayman de Frédéric Santarelli. On retrouvera à Marchampt l'Opel Speedster de Serge Di Cioccio, l'épreuve marquera également le retour de Rudy Ginard au volant de sa Lotus Exige.

L'an dernier, c'est Francis Dosières qui sortait vainqueur de la confrontation en Groupe A. Pour cette 57ème édition, son objectif sera d'imposer sa nouvelle Supercopa MK3 face aux MK2. Jérôme Janny, actuel troisième du Championnat et leader du Challenge Open A/5, se présente comme son principal rival. Mais il faudra compter également avec Antoine Uny, lui aussi au volant d'une Seat Léon Supercopa MK2.

Du côté de la classe A/4, le rendez-vous dans le Beaujolais permettra de départager Laurent Leo (Seat Ibiza Trophy) et Eric Peyrard (Clio Cup 4), qui à ce jour comptent le même nombre de points au Challenge Open A/4.

L'objectif de Pascal Cat sera de remporter son 81ème succès en Groupe N, mais pour imposer sa Renault Mégane RS, il devra devancer les traditionnelles BMW M3 aux volants desquelles on retrouve Jean-François Ganevat, Louis Granjon, Christian Sepchat et René Dumas. Animateur du Championnat, Jimmy Ermann tentera d'imposer sa Peugeot 106 dans la classe N/2.

Son père, Luc Ermann (Peugeot 106 Maxi) aura à cœur de bien figurer dans la classe F2000/1. Un Groupe F2000 dont Jean Turnel sera le favori au volant de sa Peugeot 306, face à la Honda Civic de Samuel Durassier, la Renault Clio de Brice Pierrat ou la toute nouvelle Peugeot 206 de Michael Gley.

Christophe Poinsignon avait remporté l'an dernier le Groupe FC. Pour imposer à nouveau sa Simca CG Turbo, le Vosgien devra venir à bout de l'Alpine de Marc Cotleur, de la Jidé de Toussaint Filippi ou de la Renault 5 Turbo Tour de Corse de Didier Deniset.

 

Championnat VHC

Le plateau de la 19ème Course de Côte VHC de Marchampt en Beaujolais est exceptionnel à plus d'un titre. Avec près de quarante concurrents, c'est un des plateaux les plus fournis, et la qualité est au rendez-vous avec des Véhicules Historiques de Compétition d'exceptions.

Charly Cauchois sera présent avec sa BMW 635 pour défendre ses chances du côté du Groupe Avenir.

Du côté du Groupe 2, on retrouvera bien évidemment la Championne de France, Viviane Bonnardel. Au volant de sa Volkswagen Scirocco, elle défiera notamment l'Opel Commodore de Daniel Louis, la Renault 8 Gordini de Gérard Toral, ou la BMW 2002 de Nicolas Riehl.

Le Groupe 3 fait une nouvelle fois la part belle aux Porsche puisqu'on y retrouvera les 911 SC de Norbert Rieu, Jacques Uttewiller et Frédéric Henneton… Bernard Duret et Claude Provost défendront les couleurs d'Alpine en Groupe 4, alors que Roger Guelpa et Jean-François Mejanel évolueront aux volants de leurs Porsche 911.

Le Groupe 5 sera le théâtre d'un nouveau duel Héraultais entre Jean-Marie Almeras (Porsche 935) et Gabriel Lejeune (Jidé Original). Parmi les animateurs du Groupe 6/7, on retrouvera Pascal Ferretti et sa Marcadier JF01, opposé à la Marcadier Barzoï d'André Tissot.

Jean-Marc Debaune aura à cœur de décrocher une nouvelle victoire scratch et d'imposer par la même occasion sa Van Diemen RF82 en tête du Groupe 8/9. Un Groupe dans lequel il retrouvera, les monoplaces Martini de Roger-Serge Toupence, Sébastien Brisard et Michel Ritzenthaler. A suivre également au sein de ce Groupe, l'Axone de Jacky Bonnot et la Crossle de Marc-André Schyrr.

 

7 – MARCHAMPT EN BEAUJOLAIS

7ème manche du Championnat de France 2018, les 16 et 17 juin à 16 km de Belleville sur Saône (Rhône)

57ème édition, 19ème édition VHC, organisée par l'ASA Beaujolais

Longueur : 3.900 mètres - Dénivellation : 205 mètres - Pente moyenne : 5,25%

 

Podiums 2017 :

Sport : 1. G. Schatz (Norma M20 FC) – 2. S. Petit (Norma M20 FC) – 3. C. Frantz (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) – 3 N. Werver (Porsche 997 GT2)

Record : 1'29''880 par Nicolas Schatz en 2016

 

Déroulement : Vendredi 15 juin – Vérifications administratives et techniques

Samedi 16 juin - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés.

Dimanche 17 juin – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : Chrystèle PETIT : 06.83.53.12.25

ASA Beaujolais : Marsangues, 69830 St Georges de Reneins

Tél.: 04.74.62.29.62 – E-mail : asab@asab.fr  

Site web : http://www.asab.fr 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com  ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

Back to Top