Actualités

Montagne
05/09/2018 FFSA

Le dénouement du Championnat en Alsace ?

Le dénouement du Championnat de France de la Montagne pourrait bien avoir comme théâtre l’Alsace, où se déroulera à l’occasion de la 62éme édition de la Course de Côte de Turckheim – 3 Epis, l’avant dernière manche de la saison.

A domicile, Philippe Schmitter tentera de s'illustrer au volant de sa Renault R.S. 01. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Ce sont plus de 200 engagés qui viendront affronter, les 8 et 9 septembre prochains, les 5.950 mètres de la Course de Côte de Turckheim – 3 Epis. Et parmi eux, on retrouvera celui qui, avant même le terme de cette saison 2018, pourrait coiffer sa seconde couronne consécutive de Champion de France.

En effet, il suffit à Sébastien Petit de placer sa Norma ES-SC au deuxième rang pour se voir assurer de remporter le titre. Sur les terres de CroisiEurope et licencié à l'ASA d'Alsace, Seb considère cette épreuve comme disputée à ''domicile'', et il aura donc à cœur de bien faire. Gageons que si une deuxième place lui suffit, il ira comme l'an dernier à Chamrousse, ajouter le panache au succès en allant chercher la victoire.

Le dernier vainqueur en date et détenteur du record du tracé de Turckheim sera absent des débats. Victime d'une sortie de route à Chamrousse, Geoffrey Schatz fait l'impasse sur cette avant-dernière manche de la saison.

L'absence du fer de lance du Team Schatz Compétition, devrait affuter les prétentions de ceux qui peuvent légitimement viser le podium. En premier lieu David Meillon, seul représentant des CN+ sur cette épreuve au volant de sa Norma 4 litres. Deuxième de la dernière course disputée à Chamrousse, le sociétaire du Team Schatz Compétition aura à cœur de porter haut les couleurs de son équipe.

Parmi les autres prétendants aux premières places, on retrouvera deux Osella. Celle motorisée par un moteur Cosworth et au volant de laquelle évolue Cyrille Frantz, et celle disposant d'une motorisation Megatron que fait progresser Benjamin Vielmi. Le plateau du Groupe E2-SC sera complété par la présence de Martine Hubert, qui aura comme objectif de remporter une nouvelle Coupe des Dames, qui devrait être assortie à une cinquième couronne de Championne de France de la Montagne.

Du côté des monoplaces, Billy Ritchen, qui s'est imposé en F3 lors des dernières éditions, fait figure de favori. Il sera opposé à Alban Thomas (deuxième en 2017) et à son frère Raynald Thomas (troisième en 2016), mais également à Ludovic Cholley que l'on retrouvait sur le podium des deux dernières éditions, et qui sera une nouvelle fois accompagné par son père, Patrick.

Les prétendants à la victoire en F3 seront nombreux pour cette 62ème édition. Parmi eux on retrouvera David Guillaumard, Etienne Debarre où Samy Guth, mais également Clément Lebot ou Rémi Sudre qui pourrait venir se mêler à la lutte.

Une fois n'est pas coutume, Pierre Mayeur trouvera une réelle opposition dans la classe DE/2, où il tentera une nouvelle fois d'imposer sa Martini MK 62.

Le plateau en Protos 2 litres, est cette fois encore aussi imposant, tant en termes de quantité que de qualité. Actuel quatrième du Championnat et leader de l'Open CN/2, Julien Français sera comme l'homme à battre. Vainqueur l'an dernier, le pilote du Team Petit CroisiEurope ira chercher en Alsace un nouveau succès, en essayant de devancer deux autres jeunes talents, Maxime Cotleur et Etienne Pernot. Mais les jeunes espoirs devront garder un œil attentif sur les prestations de Serge Thomas, toujours susceptible de s'immiscer dans les débats pour la gagne. Parmi les autres animateurs du Championnat, on retrouvera à Turckheim, les Norma de Jean-Jacques Louvet et Cyril Mallemanche, ainsi que la Ligier de Bruno Berton. Au volant de sa Norma M20 F, Dorian Ferstler animera la classe CNF/2.

Gilles Depierre tentera d'imposer son TracKing RC01 en CM, face à celui de Vincent Bertheuil ou au BRC de Florian Serralta.

Une dizaine de Formule Renault tenteront de remporter le classe DE/7. Mais pour se hisser sur la première marche de la catégorie, il faudra venir à bout notamment de Kevin Petit, actuel leader du Challenge Open, ou de son premier poursuivant, Jérôme Debarre.

 

Championnat Production

En 2017, à l'occasion de la 61ème édition de la Course de Côte de Turckheim, Pierre Courroye remportait au volant de sa McLaren MP4 12C son dixième succès de la saison. Le jeune Champion de France n'aura bien évidemment d'autre objectif que de rééditer cette performance, qui lui permettrait d'accroitre un peu plus son avance au Championnat.

Mais pour vaincre, le jeune Franc-Comtois devra devancer des pilotes alsaciens qui, à domicile, seront à n'en pas douter surmotivés. En premier lieu, on devra suivre les prestations de Nicolas Werver, sextuple Champion de France, et qui n'a pas renoncé à imposer sa Porsche 997 GT2 pour venir contrarier les prétentions du jeune Courroye.

La Course de Côte de Turckheim a rarement voulu sourire à Christian Schmitter. En 2017, le pilote du Team Petit CroisiEurope rencontrait un problème d'embrayage qui le privait des deux premières montées de course. Mais grâce à un travail sans relâche de son équipe, il parvenait à s'aligner au départ de l'ultime montée pour accrocher la deuxième place. Gageons qu'il tentera de faire de même cette année, les problèmes en moins…

Philippe Schmitter apprécie lui aussi cette épreuve à domicile, et il devrait tout mettre en œuvre pour tenter d'offrir à sa Renault R.S.01 un premier succès cette saison. Lors des deux dernières éditions, Yannick Poinsignon avait dû tirer la quintessence de sa BMW M3 E92 pour venir se hisser sur la troisième marche du podium. Actuel troisième du Championnat, le Vosgien ira chercher un nouveau résultat probant qui lui permettrait de conforter sa position.

Parmi les autres animateurs du Championnat présents à Turckheim en GTTS, il faudra suivre les prestations du double Champion de France 2ème division Production, Ronald Garces, qui alignera sa Porsche 997 Cup au départ de l'épreuve alsacienne.

Du côté des GTTS/1, si quatre Mitjet sont au départ, deux seulement sont engagées sur la Championnat, celles de Jean-Marc Tissot et de Daniel Demare, qui se voient offrir une occasion de marquer de précieux points.

Une fois n'est pas coutume, le GT de Série fait le plein avec la présence de huit concurrents au départ. Paul Reutter qui alignera sa Porsche 997 GT3 sur la seule épreuve du Championnat qu'il connait déjà, aura à cœur comme l'an dernier de s'imposer. Philippe Marion (Porsche 997 GT2) et Frédéric Santarelli (Porsche Cayman) devront batailler ferme pour accéder au podium.

La lutte entre Jérôme Janny, Francis Dosières et Antoine Uny pour la suprématie en Groupe A devrait se poursuivre à Turckheim. L'an dernier, c'est Francis Dosières qui s'était imposé devant Jérôme Janny, alors que dans le même temps Antoine Uny remportait le Groupe N… Cette année, le jeune Antoine fera tout pour poursuivre sur la dynamique de succès qui l'a vu s'imposer dernièrement à Vuillafans, à Dunières au Mont-Dore et à Chamrousse. Également au volant d'une Supercopa MK2, Jérôme Janny est un pilote pugnace qui fera tout pour aller chercher un succès en Alsace. Francis Dosières à pour lui une énorme expérience qui peut lui permettre de mettre en avant sa Supercopa MK3. D'autres Seat Léon seront de la fête, parmi elle on suivra celle d'un des animateurs du Championnat, Thomas Lefevre.

Du côté de la classe A/4, Yann Machka aura pour objectif d'imposer une nouvelle fois sa Clio Cup, alors que Laurent Leo tentera de faire briller sa Seat Ibiza Trophy.

Du côté du Groupe N, seul Jimmy Ermann (Peugeot 106) est présent parmi les animateurs du Championnat. Les jeux sont donc plus ouverts que jamais entre pilotes de BMW M3, et de quatre roues motrices telles que les Mitsubishi Lancer ou les Subaru Impreza.

Au volant de sa vénérable Peugeot 306, Jean Turnel sera en quête d'un nouveau succès en F2000, où sont alignés pas moins de seize concurrents. On suivra tout particulièrement les prestations de Brice Pierrat, qui évolue à domicile sur l'épreuve alsacienne, et de Jimmy Ermann qui visera une victoire de classe au volant de sa Peugeot 106 maxi.

Malgré des soucis de boîtes, Christophe Poinsignon imposait l'an dernier sa Simca CG Turbo en FC. Il essaiera de faire de même cette année, en visant une nouvelle fois une place dans le top 10.

La Course de Côte de Turckheim compte également pour le Championnat du Luxembourg, et 26 concurrents, Luxembourgeois, Belges, Suisses et Allemands, engagés sur ce championnat, seront de la partie.

 

Championnat VHC

Avec un plateau affichant quelques 43 concurrents, la 39ème Course de Côte de Turckheim réservée aux VHC peut se targuer d'avoir fait le plein. Un plateau conséquent qui devrait donc nous offrir un beau spectacle, et de magnifiques empoignades dans une ambiance toujours festive, parmi les pilotes des Véhicules Historiques de Compétition.

Champion en titre et actuel leader du Championnat des ''Voitures Ouvertes'', Jean-Marc Debeaune aura comme objectif d'imposer sa Van Diemen RF82 à Turckheim. Une victoire au scratch qui serait nécessairement assortie d'un succès en Groupe 8/9, au sein duquel il sera confronté aux Martini de Sébastien Brisard, Jacky Bonnot, Roger-Serge Toupence, Michel Ritzenthaler et Jean-François Taponard. Seront également présents, Jacky Bonnot (Axone 1600 FL) et Marc-André Schyrr (Crossle 12F).

Le Groupe 6/7 nous propose un duel, entre la Le Gallen de l'aviateur Bernard Cayrier et la Tiga SC 80 de Fernand Santarelli.

S'il peut viser une place sur le podium du classement scratch, Jean-Marie Almeras devrait logiquement imposer sa Porsche 935 en Groupe 5, où il retrouvera la Jidé Original d'un autre Héraultais, Gabriel Lejeune, et la Marcadier Barzoï du Haut-Savoyard, André Tissot.

Chose rare, Roger Guelpa sera le seul pilote évoluant au volant d'une Porsche en Groupe 4. Face à sa 911, on retrouvera notamment les Alpine de Claude Provost et de Jean-Claude Demessine.

Le trio de Porschiste qui habituellement en découd en Groupe 3 poursuivra sa confrontation en Alsace. Au volant de sa Porsche 930 T, René Michon sera opposé aux 911 SC de Norbert Rieu et de Frédéric Henneton.

Le Groupe 2, au sein duquel on retrouve la Championne de France des ''Voitures Fermées'' Viviane Bonnardel, est lui particulièrement bien représenté. Outre la Volkswagen Scirocco de la Lyonnaise, on retrouve notamment l'Opel Commodore de Daniel Louis et la BMW 2002 TI de Nicolas Riehl. Gérard Toral alignera sa Renault 8 Gordini, et c'est au total une quinzaine de concurrents qui animera ce Groupe 2.

Du côté du Groupe A, la BMW 635 CSI de Charly Cauchois sera confronté à la petite Volkswagen Golf GTI de Sophie Pourcelot. Malgré l'importance du plateau, deux groupes n'affichent qu'un seul représentant. C'est le cas en Groupe N, où la Renault 5 GT Turbo de Jean-Claude Gaillard est esseulée, et c'est une nouvelle fois le cas en Groupe 1 qui n'accueille que l'Allemande Ute Jene et sa Mini.

 

12 – TURCKHEIM

12ème manche du Championnat de France 2018, les 8 et 9 septembre, à 7 km de Colmar (Haut-Rhin)

62ème édition, 39ème édition VHC, organisée par l'ASA Alsace

Longueur : 5.950 mètres – Dénivellation : 370 mètres - Pente moyenne : 6,22 %

 

Podiums 2017 :

Sport : 1. G. Schatz (Norma M20 FC) – 2. S. Petit (Norma M20 FC) – 3. C. Frantz (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R) – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 GTR)

Record : 2'23''233 par Geoffrey Schatz en 2017

 

Déroulement : Vendredi 7 septembre – Vérifications administratives et techniques

Samedi 8 septembre - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés.

Dimanche 9 septembre – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

Contact : Franck MADER - Tel : 06.72.96.08.42

Coordonnées : ASA ALSACE - 10, rue de Waldkirch - 67600 SELESTAT

Tél : 03.88.74.76.16

Site web : www.asa-alsace.fr/

E-mail : president@asa-alsace.fr

Contact Paddock : Jean-Jacques SICHLER - Tel : 06.20.66.53.35

E-mail : turckheim@asa-alsace.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

FFSA
Back to Top