Actualités

Montagne
08/08/2018 FFSA

Second rendez-vous auvergnat de la saison !

Après une pause estivale de trois semaines, le Championnat de France de la Montagne reprend ses droits et retrouve l’Auvergne, à l’occasion de la Course de Côte du Mont-Dore – Chambon sur Lac.

L'an dernier, sur les pentes du Mont-Dore, Billy Ritchen avait dominé la F3. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Si les organisateurs de la Course de Côte du Mont-Dore ont fait connaitre leur intention d'accueillir à nouveau le Championnat d'Europe en 2019, pour la 58ème édition qui se déroulera les 11 et 12 août, c'est entre animateurs du Championnat de France de la Montagne que se tiendront les débats.

Pour autant, les empoignades pour être le plus rapide à rejoindre le sommet du Col de la Croix Saint Robert, n'en seront pas moins disputées. Les enjeux sont en effet importants à quatre manches de la fin de saison.

Pour l'heure, c'est Geoffrey Schatz qui occupe la tête du Championnat de France du côté de la catégorie Sport. Le jeune bourguignon, vainqueur à quatre reprises cette saison, sait qu'il doit impérativement devancer son principal rival pour le titre, Sébastien Petit. En effet, le fer de lance du Team Petit CroisiEurope compte un résultat de moins et une victoire de plus, ce qui à l'heure de faire les décomptes de fin de saison, ne manquera pas de peser dans la balance.

Même si sa Norma à moteur 4 litres est parvenue au bout de son évolution, Geoffrey Schatz sait qu'il a de sérieux arguments à faire valoir. Son talent tout d'abord, sa combativité, et une équipe expérimentée, le Team Schatz Compétition, apte à lui confier une auto disposant de la meilleure configuration.

De son côté, Sébastien Petit dispose également de réels atouts. Le Team Petit CroisiEurope a démontré ses capacités à mettre au point en un temps record, la nouvelle Norma en configuration européenne du Champion de France. Vainqueur et détenteur du record l'an dernier de la manche française du Mont-Dore, Seb a signé le week-end dernier un nouveau record du côté d'Osnabrück en Allemagne. De quoi aborder l'épreuve auvergnate en confiance.

Pour ce qui est de la troisième marche du podium, elle devrait échoir à un Proto. Reste à savoir si ce sera une Norma CN+ ou une Osella E2-SC. En clair, David Meillon poursuivra-t-il sur sa lancée pour accrocher à nouveau un podium cette saison, où devra-t-il céder sa place à Cyrille Frantz ou Benjamin Vielmi ? Engagée au volant d'une Norma en configuration européenne, Martine Hubert aura, quant à elle pour objectif, de terminer en tête des pilotes féminines.

Dans cette quête des accessits, il faudra également compter avec les monoplaces, et avant tout avec Benoit Bouche, quatrième l'an dernier, et qui évolue à domicile au volant de sa F3000 Reynard 99L. S'il peut avoir comme prétention de terminer en tête du Groupe DE, Benoit Bouche devra notamment tenir en respect les Tatuus Formula Master de Marcel Sapin et de Fabrice Flandy.

Une quinzaine de F3 seront également de la partie au sein du Groupe DE. Parmi elles, il faudra suivre avec attention Billy Ritchen qui, en 2017, avait totalement phagocyté les débats en s'imposant dans la catégorie avec plus de cinq secondes d'avance sur Alban Thomas. Les deux hommes seront à nouveau confrontés à l'occasion de cette 58ème édition, et retrouveront un autre prétendant à la victoire en la personne de David Guillaumard. Il faudra suivre également les prestations d'Etienne Debarre, troisième des F3 l'an dernier, de Raynald Thomas, de Thomas Clausi, du jeune Clément Lebot ou de Christopher Giet, tous engagés sur le Championnat. Des pilotes talentueux comme David Sudre, Julien Bost, Miguel Vidal, Rémi Béchadergue ou John Nicol peuvent aussi se mêler à la lutte.

C'est en 2016, sur le Mont-Dore, que Julien Français découvrait le maniement de la Norma 2 Litres. Et Julien apprend très vite, puisque l'année suivante, il s'imposait sur cette épreuve en remportant le CN/2 devant le régional de l'étape, Yannick Latreille. Julien Français sera à nouveau de la partie et devrait engager un nouveau combat face à Yannick Latreille. Mais de nombreux autres prétendants à la victoire seront en lice. A commencer par la jeune garde composée de Maxime Cotleur, Dimitri Pereira ou Maxime Basset. Des jeunes talents qui devront se méfier des expérimentés Serge Thomas ou Cyril Mallemanche. Parmi les animateurs du Championnat, on retrouvera Nicolas Gallet et sa Ligier JS53. Hors Championnat, des garçons comme Marc Pernot ou Jordan La Monica pourraient arbitrer les débats.

Parmi les prétendants aux victoires de classe, on retrouvera au Mont-Dore Corinne Flandy (Dallara DE/1) et Pierre Mayeur (Martini MK62).

Trois pilotes sont cette année engagés sur le Championnat de France de la Montagne dans le Challenge Open CM. Tous trois évoluent aux volants de TracKing et seront présent dans le Massif du Sancy. De quoi nous offrir à nouveau une sympathique confrontation entre Fabien Bourgeon, Simon Taponard et Gilles Depierre.

L'an dernier c'est Estel Bouche qui, à domicile, s'était imposée en Formule Renault. Cette année, pour rééditer cet exploit, la pilote auvergnate devra venir à bout des chevronnés Didier Chaumont et Jérôme Debarre. Elle devra également imposer son rythme aux trois féminines qui évoluent en Formule Renault : La nouvelle Championne de France 2ème Division, Marie Cammares et Melody Clausi.

 

Championnat Production

On se souvient que l'an dernier, dans le Massif du Sancy, Pierre Courroye avait fait preuve d'une insolente domination en imposant sa McLaren MP4 12C en tête du Production, huit secondes devant son premier poursuivant. Bien évidemment le jeune franc-comtois, qui entre deux manches du Championnat d'Europe de la Montagne et ses prestations en circuit retrouve le CFM, fera de son mieux pour tenter d'accrocher une nouvelle victoire. Champion de France en titre et actuel leader du Championnat, Pierre sait qu'il doit marquer de précieux points en Auvergne afin d'éviter un retour de ses adversaires.

Parmi eux, il faudra compter avec Nicolas Werver qui, de son propre aveu, était passé l'an dernier totalement à côté de cette épreuve. Au volant de sa Porsche 997 GT2, l'Alsacien sera une nouvelle fois un sérieux prétendants à la victoire, comme il reste un sérieux prétendants à un septième titre de Champion de France.

La plus haute marche du podium de l'épreuve auvergnate fait des envieux. Parmi eux, on compte les frères Schmitter qui peuvent légitimement aller chercher la victoire. Christian sait disposer avec sa Porsche 997 GT3 R d'une arme redoutable, et Philippe retrouvera le volant de sa Renault R.S. 01, avec laquelle, le week-end dernier, il s'est mis en valeur à Osnabrück.

Deuxième l'an dernier de cette mythique Course de Côte du Mont-Dore, Yannick Poinsignon avait réalisé une performance de tout premier ordre qu'il tentera de rééditer cette année, toujours au volant de sa BMW M3 E92. Parmi les autres animateurs du Championnat présents au Mont-Dore en GTTS, il faudra suivre la Ginetta G55 de Jean-Michel Lestienne, et la Porsche 997 Cup du double Champion de France de la Montagne 2ème Division, Ronald Garces.

Ce sont sept Mitjet qui s'affronteront dans la classe GTTS/1. Cinq d'entre elles seront menées par des pilotes engagés sur le Championnat. A suivre donc, Cindy Gudet, Jean-Marc Tissot, Florian Bartaire, Jean-Michel Godet et Daniel Demare, qui ne devraient pas manquer de nous livrer de magnifiques combats.

En s'imposant en Groupe A l'an dernier sur la Course de Côte du Mont-Dore, Jérôme Janny avouait réaliser un rêve de gosse. Cette fois, le Lorrain n'a pas l'intention de concrétiser un rêve, mais simplement d'atteindre un objectif. Pour remporter un nouveau succès avec sa Seat Léon Supercopa MK2, il devra devancer celui qui le précède au Championnat, l'expérimenté Francis Dosières (Supercopa MK3). Mais il faudra également compter avec Antoine Uny qui, à Dunières, avait placé sa Seat MK2 devant ses deux rivaux.

Huit Seat Léon Supercopa seront au départ, de quoi nous offrir des luttes de haut vol entre Pascal Derré, Thomas Lefevre, Thomas Chavot, Abel Sahoui et Fabrice Degortes. Du côté de la classe A/4, seront présents dans le Sancy les trois pilotes engagés sur le Championnat. Yann Machka et Eric Peyrard aligneront leur Clio Cup 4, alors que Laurent Leo sera au départ avec sa Seat Ibiza Trophy.

Les engagés en GT de Série savent qu'il leur sera difficile de contester la victoire au talentueux Paul Reutter et à sa Porsche 997 GT3. Mais Philippe Marion (Porsche 997 GT2) et Frédéric Santarelli (Porsche Cayman) ne manqueront pas de jeter toutes leurs forces dans la bataille. Sur ce Mont-Dore, on retrouvera également la BMW 135 I de Joël Richard et la Porsche Cayman de Michel Lamiscarre.

La victoire en Groupe N ne devrait pas échapper à une BMW M3. Elles seront cinq au départ, avec parmi elles celle du vainqueur de la dernière édition, Steve Compain, celle du vétéran du Champion Louis Granjon, et celle du régional de l'étape Christian Sepchat. Du côté de la classe N/2, Jimmy Ermann tentera d'imposer sa Peugeot 106, afin de marquer de précieux points au Championnat.

Devancé par Samuel Durassier l'an dernier, Jean Turnel aura à cœur d'imposer sa Peugeot 306 devant la Honda Civic de son rival. Mais il faudra également compter, du côté du F2000, avec la Clio de Patrick Ramus et la Peugeot 206 de Michael Gley.

L'homme à battre en FC aura pour nom Christophe Poinsignon. Pour contrer les ambitions du pilotes de la Simca CG Turbo, Joël Cazalens et Anthony Dubois devront tirer le meilleur de leurs Scora Maxi, Xavier Burgevin de sa Jidé, et Denis Deniset de sa Renault 5 Turbo Tour de Corse.

 

Championnat VHC

La Course de Côte du Mont-Dore – Chambon sur Lac fait une nouvelle fois le plein du Côté des Véhicules Historiques de Compétition. Pour cette 11ème édition dédiée aux VHC, ce sont 35 concurrents qui ont fait connaitre leur intention de participer à la classique auvergnate.

Comme c'est le cas depuis le début de saison, le Groupe 1 ne fait pas recette, et seul François Durat sera présent au volant de sa Simca 1100.

Du côté du Groupe 2, on pourra compter avec la Championne de France qui sera au départ avec sa Volkswagen Scirocco. Elle sera confrontée notamment à la BMW 2002 TI de Nicolas Riehl, à la Renault 8 Gordini de Gérard Toral et à la Simca 1000 Rallye III de Philippe Ginel.

Le club des Porschistes animeront le Groupe 3 avec la présence de Frédéric Henneton, de Norbert Rieu et de Jacques Uttewiller. Aux volants de leur 911, ils seront confrontés à la 930 T de René Michon.

Alpine et Porsche constituent l'essentiel du plateau du Groupe 4, au sein duquel évolue Claude Provost, Jean-Claude Demessine et Philippe Brebant du côté des Alpine, et Roger Guelpa, Jean-François Mejanel et Jean-Pierre François du côté des Porsche.

C'est un duel qui nous est proposé en Groupe 5, où l'imposante Porsche 935 de Jean-Marie Almeras sera opposée à la Marcadier Barzoï d'André Tissot. Duel également du côté du Groupe 6/7 avec Pascal Ferretti qui alignera sa Marcadier JF01 face à la Le Gallen LL G8 de Bernard Cayrier.

Le triple Champion de France de la Montagne, Jean-Marc Debeaune, aura à cœur d'imposer une nouvelle fois sa Van Diemen RF 82 en Groupe 8/9. Pour réaliser cet objectif, il devra devancer l'Axone de Jacky Bonnot, et les Martini de Roger-Serge Toupence, Michel Ritzenthaler et Gilles Cursoux.

 

10 – MONT-DORE - CHAMBON SUR LAC

10ème manche du Championnat de France 2018, les 11 et 12 août, à 43 km de Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)

58ème édition, 11ème édition VHC, organisée par l'ASA du Mont-Dore

Longueur : 5.075 mètres – Dénivellation : 380 mètres - Pente moyenne : 7,5 %

 

Podiums 2017 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. G. Schatz (Norma M20 FC) – 3. C. Frantz (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) – 3. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R)

Record : 2'12''286 par Christian Merli en 2017

 

Déroulement : Vendredi 10 août – Vérifications administratives et techniques

Samedi 11 août - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés.

Dimanche 12 août – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : Daniel PASQUIER

A.S.A. DU MONT-DORE – S.C.O. BP 45 – 63240 LE MONT-DORE

Tel : 04 43 10 12 50

E-mail : association.sancycoteorganisation@sfr.fr

Site web : www.coursedecote-montdore.com

Contact Paddock : Jean-Pierre Faye

Tel : 06.06.41.16.40.31

faye.jeanpierre@yahoo.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66 –

www.cfm-challenge.com

Back to Top