Actualités

Montagne
16/09/2018 FFSA

Succès pour Petit et Courroye, titre pour Werver

La dernière manche de la saison disputée à Limonest à permis à Sébastien Petit de signer une neuvième victoire cette année, à Pierre Courroye d’imposer sa McLaren et à Nicolas Werver de coiffer une septième couronne de Champion de France.

Sébastien Petit remporte cette ultime confrontation de la saison. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Titré Champion de France de la Montagne pour la seconde fois consécutive après la Course de Côte de Turckheim, Sébastien Petit se présentait à Limonest avec comme seul objectif de confirmer son statut de Champion. Grandissime favori, le pilote du Team Petit CroisiEurope a dominé les débats pour offrir à sa Norma E2-SC un neuvième succès cette saison.

Fer de lance du Team Schatz Compétition sur cette épreuve, David Meillon a parfaitement assumé son rôle d'outsider sur cette ultime épreuve de la saison en plaçant sa Norma CN+ au deuxième rang.

Le podium de cette 92ème Course de Côte de Limonest est complété par le vainqueur de la F3, Alban Thomas. Il devance deux autres pointures de la catégorie, Billy Ritchen et David Guillaumard. Quatrième, Ludovic Cholley place sa Dallara devant celles de Raynald Thomas, de Didier Brun, de Thomas Clausi, Miguel Vidal et d'Etienne Debarre. Dixième des F3, Emeline Bréda remporte la Coupe de Dames sur cette dernière épreuve de la saison.

Sixième, Julien Français, sort une nouvelle fois vainqueur de la confrontation en CN/2. Il devance dans la catégorie un autre jeune talent, Maxime Basset. C'est un pilote d'expérience qui complète le podium des Protos 2 litres en la personne d'Emmanuel Arbant. On retrouve à sa suite Anthony Le Beller, crédité d'un seul chrono aujourd'hui, suite à une sortie de route sur la deuxième montée. Marc Pernot se classe au cinquième rang devant Serge Thomas qui, ayant vendu sa Norma avant l'épreuve, a roulé sans forcer son talent pour ne pas endommager la belle.

C'est au septième rang que l'on retrouve Marcel Sapin, le vainqueur de la classe DE/8. Le pilote de Marchampt en Beaujolais place sa Tatuus Formula Master devant celle de Fabrice Flandy. Pour en conclure avec les monoplaces, il faut noter que Pierre Mayeur impose sa Martini MK 62 dans la classe DE/2 et que Corinne Flandy remporte la classe DE/1 au volant de sa Dallara F301.

Du côté de la Formule Renault, Kevin Petit conclut la saison par une nouvelle victoire en prenant l'ascendant sur Didier Chaumont et Marie Cammares. Leader des filles engagées en Formule Renault, Marie devance Melody Clausi et Magaly Giorgian, les deux amies n'étant séparées que de 48 millièmes.

Nouveau succès en CM pour Fabien Bourgeon qui impose largement son TracKing devant ceux de Simon Taponard et de Gilles Depierre.

 

Championnat Production

Les observateurs de la Course de Côte avaient ce week-end leurs regards tournés vers le Championnat Production, et plus précisément vers le duel attendu entre le Champion de France en titre, Pierre Courroye, et son prédécesseur Nicolas Werver.

Comme ce fut le cas cette saison lors de chaque confrontation directe entre les deux hommes, Pierre Courroye a eu le dernier mot. Le jeune Franc-Comtois a tôt fait de prendre l'épreuve à son compte, en réalisant ce dimanche matin un chrono en 1'36''070, performance qui ne sera pas améliorée par la suite.

Nicolas Werver place donc sa Porsche 997 GT2 au deuxième rang, suffisant pour l'Alsacien qui décroche ce soir une septième couronne de Champion de France Production, après celles acquises en 2010, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016…

Sur la troisième marche du podium de cette dernière manche de la saison, on retrouve Philippe Schmitter, habitué à ce genre de position, et qui démontre une nouvelle fois qu'il maitrise sa puissante Renault R.S. 01. Yannick Poinsignon, qui a dû procéder à un changement d'embrayage sur sa BMW M3 E92 durant la soirée de samedi, termine au quatrième rang, et devance la Porsche 997 GT3 R Christian Schmitter. A la suite du classement du GTTS, on retrouve la Volvo TC10 S60 de Pierre Beal.

En proie à des soucis de trains avant lors des essais, Christophe Poinsignon est parvenu à solutionner ses problèmes, et il disposait en ce dimanche d'une Simca CG Turbo plus à sa convenance. On retrouve le Vosgien au sixième rang, vainqueur du Groupe FC devant la Jidé de Toussaint Filippi.

Les Seat Supercopa monopolisent les six premières places du Groupe A, mais une fois n'est pas coutume, ce n'est pas un animateur du championnat qui figure en tête du classement. Thomas Chavot s'impose en effet à Limonest en devançant de 172 millièmes Antoine Uny. Une nouvelle fois la lutte fut intense dans ce groupe A, où Jérôme Janny place sa Léon MK2 dans le sillage de celle d'Antoine Uny. Et pour moins d'une demi-seconde, Francis Dosières loupe le podium... Malgré une Clio rétive, Eric Peyrard a su gérer la situation pour finalement terminer en tête des Clio Cup.

La victoire en GT de Série revient à Philippe Marion, dont la Porsche 997 GT2 pointe à la quatorzième place du scratch. Même s'il ne dispose pas avec sa Porsche Cayman d'une voiture aussi puissante que celle de son adversaire direct, Frédéric Santarelli s'est battu comme un beau diable pour accrocher la deuxième place du GT de Série. Le podium de la catégorie est complété par Rudy Ginard, toujours fidèle à la Lotus Exige.

Les pilotes des Mitjet nous ont offert une nouvelle fois un combat d'une rare intensité. Et si Florian Bartaire parvient à signer une nouvelle victoire, il ne devance Cindy Gudet que de 85 millièmes ! Jean-Marc Tissot complète pour sa part le podium du GTTS/1, en devançant Jean-Michel Godet et Jean-Marc Vernex.

Homme fort du F2000, Jean Turnel offre un nouveau succès à sa Peugeot 306, en devançant la Peugeot 205 de Julien Bayle et la Peugeot 206 de Michael Gley. Du côté du Groupe N, Guillaume Gillet (Mitsubishi Lancer) a finalement eu raison de Louis Granjon, qui place sa BMW M3 à seulement 262 millièmes du vainqueur.

 

Championnat VHC

Ce sont finalement trente cinq voitures qui figurent au classement final de la 21ème Course de Côte VHC de Limonest – Mont Verdun. Des concurrents des Véhicules Historiques de Compétition qui ont pleinement savouré une épreuve qui s'est disputée sous le soleil et par des températures estivales.

A l'heure de faire les comptes, c'est Sébastien Brisard qui remporte cette ultime confrontation de la saison, en imposant au scratch sa Martini MK 25 devant la Martini MK 14 d'Éric Bady. Le podium est complété par un autre animateur du Groupe 8/9, le Champion de France des « Voitures Ouvertes », Jean-Marc Debeaune, qui évolue au volant de sa Van Diemen RF82.

Au sein du Groupe 8/9, à la suite des hommes du podium, on retrouve la Martini MK 20 de Gilles Cursoux, qui devance l'Axone 1600 FL de Jacky Bonnot et les Martini de Jean-François Taponard et Michel Ritzenthaler. Le classement est complété par la JPE Formule Renault de Roger-Serge Toupence.

Le Groupe 6/7 fut âprement disputé, puisqu'au final ce n'est qu'avec 878 millièmes d'avance que Pascal Ferretti impose sa Marcadier JF01 devant la Geri RB8 de Stéphane Galiussi. Sur la troisième marche du podium figure Frédéric Assenault (Marcadier Proto), qui devance la Tiga SC 81 de Jean-Charles Massu et la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Du côté du Groupe 5, il n'y a pas vraiment eu de combat pour la Porsche 935 de Jean-Marie Almeras, qui s'impose largement devant la Marcadier Barzoï d'André Tissot.

Malgré une sortie de route sur la dernière montée, Michel Torcat remporte du haut de ses 80 ans le Groupe 4, en plaçant sa Porsche 911 en tête, devant l'Alpine A110 de Claude Provost et la Porsche 911 de Jean-François Mejanel.

Seul en Groupe 3, Frédéric Henneton a suivi sans aucune pression les confrontations livrées par ses collègues du VHC, tout en menant sa Porsche 911 sur un train de sénateur.

La victoire en Groupe 2 revient à Eddy Antoine (BMW 323 I) qui devance Viviane Bonnardel. La Championne de France des « Voitures Fermées » a été victime d'une touchette hier soir, lors de la première montée de course des VHC. Mais suite à une réparation effectuée dans la soirée, elle a pu relancer sa Volkswagen Scirocco en course, et accrocher la deuxième place du Groupe 2. Nicolas Riehl n'a pas eu autant de chance, car s'il figure à la troisième place de ce Groupe 2, il a passablement endommagé sa BMW 2002 TI lors d'une sortie de route survenue durant la deuxième montée.

Pour le reste, privé d'adversaire en Groupe B, Mathieu Fargier a pu savourer cette dernière épreuve de la saison en toute quiétude au volant de sa Talbot Samba Rallye. Charly Cauchois a fait de même en Groupe A où seule figurait sa BMW 635 CSI. Pas d'opposition non plus pour la Simca 1100 de François Durat qui évoluait seule en Groupe 1.

 

13 – LIMONEST - MONT VERDUN

13ème manche du Championnat de France 2018, les 15 et 16 septembre, à 12 km de Lyon (Rhône)

92ème édition, 21ème édition VHC, organisée par l'ASA Rhône

Longueur : 2.650 mètres – Dénivellation : 160 mètres - Pente moyenne : 5 %

 

Classement Sport :

1. S. Petit (Norma M20 FC) 1'23''908 – 2. D. Meillon (Norma M20F) à 3''342 – 3. A. Thomas (Dallara F306) à 4''254 – 4. B. Ritchen (Dallara F312) à 4''488 – 5. D. Guillaumard (Dallara F312) 4''964 – 6. J. Français (Norma M20 FC) à 5''665 – 7. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 5''755 – 8. L. Cholley (Dallara F308) à 6''182 – 9. M. Basset (Norma M20F) à 6''657 – 10. F. Flandy (Tatuus Formula Master) à 6''872.

Classement Production :

1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) 1'36''070 – 2. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 2''106 – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 2''446 – 4. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 4''442 – 5. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R) à 4''613 – 6. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 5''558 – 7. P. Beal (Volvo TC10 S60) à 5''596 – 8. T. Chavot (Seat Léon Supercopa MK2) à 6''024 – 9. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 6''196 – 10. J. Janny (Seat Léon Supercopa MK2) à 7''407.

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

Back to Top