Actualités

Montagne
07/04/2018 FFSA

Un record pour Geoffrey Schatz, une première salve pour Pierre Courroye

La journée d’essais de la Course de Côte de Bagnols-Sabran aura permis aux animateurs du Championnat de France d’affuter leurs armes et de voir se dessiner une première hiérarchie, d’où émergent Geoffrey Schatz en Sport et Pierre Courroye en Production.

Pierre Courroye signe le meilleur temps des essais en Production. © Nicolas Millet

Championnat Sport

On attendait impatiemment la première confrontation entre les Protos CN+ et leurs homologues reprenant la réglementation européenne, et engagés en E2SC. Pour cette première journée d'essais, c'est une Norma M20 FC CN+ qui prend l'avantage. Geoffrey Schatz, pilote le plus rapide lors de la première montée d'essais, réalise l'exploit de battre le record du tracé détenu jusqu'alors par son frère Nicolas, dès la deuxième montée. Avec un chrono en 1'22''888 le jeune Bourguignon s'installe en tête mais n'écrase pas pour autant la concurrence. Sébastien Petit (Norma E2SC) ne concède en effet que trois dixièmes au leader des essais. La lutte s'annonce prometteuse pour la suite du week-end.

David Meillon place sa Norma à moteur 4 litres au troisième rang, grâce à son chrono réalisé sur la première montée. Par la suite, victime d'un blocage d'accélérateur, le pilote du Team Schatz Compétition a fait preuve de maitrise pour se sortir de ce faux pas.

Troisième au scratch, Alban Thomas pointe en tête des F3, catégorie dans laquelle il devance David Guillaumard et Billy Ritchen. La encore la lutte s'annonce intense d'autant que derrière, Samy Guth, Ludovic Cholley et Thomas Clausi pointent en embuscade. Victime d'une casse de démarreur, Raynald Thomas n'a pas pris part à la première montée d'essais. Sarah Louvet, qui anime également la F3, se positionne comme première féminine devant Emeline Bréda – également en F3 – et Martine Hubert qui évolue au volant d'une Norma engagée en E2SC.

Les observateurs attendaient de voir comment aller se comporter la nouvelle Tatuus Formula Master de Marcel Sapin. Malheureusement, victime d'une panne mécanique, le pilote de Marchampt a dû repartir récupérer une pièce manquante, et n'a donc pu s'élancer que sur la deuxième séance d'essais.

C'est dès la première montée d'essais que Maxime Cotleur réalise le meilleur temps des Protos 2 litres. Dans cette classe CN/2, il devance Olivier Augusto et Julien Français. Etienne Pernot signe le quatrième temps devant l'expérimenté Serge Thomas et Jérémy Avellaneda, qui s'avoue satisfait de cette performance sur ses terres. On retrouve par la suite Dimitri Pereira et Maxime Basset.

Dans la lutte qui oppose les TracKing RC 01 engagés dans le Championnat, Fabien Bourgeon signe le meilleur temps devant celui de Gilles Depierre et celui de Simon Taponard.

Kevin Petit débute la saison sur les chapeaux de roues en signant la meilleure performance des Formule Renault, devant celle de Didier Chaumont et de Romain Gelly. Melody Clausi place pour sa part sa F.R au quatrième rang.

Engagé cette saison sur le Championnat, Fabrice Flandy occupe la tête de la classe DE/1 au volant de sa Dallara, devant celle de son épouse Corinne.

 

Championnat Production

C'est sur une route rendue humide par les pluies nocturnes, que les concurrents de la catégorie Production ont débuté leurs premiers essais de cette saison 2018. D'entrée de jeu, Pierre Courroye se montrait le plus rapide en imposant sa McLaren MP4 12C devant la Porsche 997 GT2 de Nicolas Werver et la Renault R.S. 01 de Philippe Schmitter.

Les trois hommes de tête mettront à profit la deuxième montée pour améliorer leurs chronos, mais la hiérarchie établie lors de la première séance ne subira pas de changement. Pierre Courroye termine donc la journée en tête, le Champion de France positionnant sa McLaren 1''9 devant la Porsche du sextuple Champion de la catégorie, Nicolas Werver. Au troisième rang on retrouve la Renault de Philippe Schmitter, qui a mis à profit cette journée pour prendre ses marques.

Yannick Poinsignon est crédité du quatrième temps, le Vosgien place sa BMW M3 E92 devant la Porsche 997 GT3 R de Christian Schmitter, le vainqueur de la dernière édition. On retrouve ensuite la Volvo TC10 S60 de Pierre Beal, qui victime d'un tout droit dans la première épingle lors de la première montée, a dû se ressaisir par la suite. La septième place est occupée par la Porsche 997 Cup de Ronald Garces.

Crédité du 8ème temps scratch, Paul Reutter place sa Porsche 997 GT3 en tête du GT de Série, catégorie dans laquelle il devance la Porsche Cayman Cup de Frédéric Santarelli, la Lotus Exige de Joël Cazalens, l'Opel Speedster de Serge Di Cioccio et la Porsche 997 GT2 de Philippe Marion.

Du côté du Groupe A, la meilleure performance du jour est signée Antoine Uny qui place sa Seat Léon Supercopa à la neuvième place du scratch, et qui devance dans son groupe deux autres Supercopa, celles de Jérôme Janny et celle de Francis Dosières. Du côté de la classe 4 le meilleur temps est signé par Yann Machka qui, au volant de sa Clio Cup 4, devance la Seat Ibiza Trophy de Laurent Léo.

Christophe Poinsignon ferme la porte du top 10 et assomme la concurrence en FC, alors que du côté du Groupe N, Jean-François Ganevat impose sa BMW M3 devant la Renault Mégane RS de Pascal Cat et la M3 du vétéran du Championnat, Louis Granjon. A noter que parmi les animateurs du Championnat, Jimmy Ermann signe le deuxième temps de la classe FN/2 au volant de sa petite 106.

Avant de prendre le volant d'une Ginetta plus tard dans la saison, c'est avec sa Mitjet que Jean-Michel Lestienne s'impose aujourd'hui en GTTS/1 en devançant Edouard Drouillat et Jean-Marc Tissot. Florian Bartaire signe le quatrième temps devant Jérôme Plantier et l'Espoir de l'Année Echappement, Cindy Gudet.

Du côté du F2000, Guillaume Peloux place sa Peugeot 206 en tête devant la BMW Série 1 de Didier Bonhomme, et la Honda Civic de Kevin Cesco Resia. A noter qu'en proie avec un souci mécanique, Brice Pierrat n'a pas pu élancer sa Renault Clio sur la deuxième montée.

 

Championnat VHC

C'est sous un magnifique soleil et des températures quasi-estivales que les concurrents engagés sur cette 21ème édition de la Course de Côte de Bagnols-Sabran dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition ont pris part aux essais ce samedi.

Une vingtaine de concurrents ont aujourd'hui affronté le tracé gardois, les conditions clémentes leur permettant d'exploiter aux mieux leurs mécaniques. Seul représentant du Groupe B, Mathieu Fargier n'a pris part qu'à la première montée d'essais au volant de sa Talbot Samba Rallye. Egalement seul à s'exprimer en Groupe N, Jean-Claude Gaillard a mis à profit cette journée pour exploiter au mieux sa Renault 5 GT Turbo.

La Championne de France en titre met un point d'honneur à imposer sa Volkswagen Scirocco en Groupe 2. Viviane Bonnardel signe en effet le meilleur chrono devant la BMW de Christian Riehl et devant Nicolas Riehl qui, à l'occasion de cette épreuve, a troqué sa BMW 2002 contre son Opel Commodore. A la quatrième place on retrouve la Renault 8 Gordini de Gérard Toral.

Au volant de sa 930 Turbo, René Michon a pris l'ascendant sur les deux autres Porsche qu'il affronte en Groupe 3. Norbert Rieu place sa 911 SC au deuxième rang devant la 911 S de Christian Agostini.

L'affrontement entre Alpine pour la suprématie en Groupe 4 a tourné à l'avantage de Bernard Duret, qui devance Claude Provost. Jean-Marie Almeras, auteur du deuxième temps scratch, impose sa Porsche 935 en Groupe 5 devant la Jidé Original de Gabriel Lejeune.

C'est Pascal Ferretti (Marcadier JF01) qui pointe en tête des essais en Groupe 6/7 devant la Tiga SC 81 de Jean-Charles Massu et la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Le triple Champion de France des Voitures Ouvertes, Jean-Marc Debeaune, impose sa Van Diemen RF 82 au scratch et en tête du Groupe 8/9. Un groupe au sein duquel il devance la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence, l'Axone de Jacky Bonnot et la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler.

FFSA
Back to Top