Actualités

Montagne
09/09/2018 FFSA

Un succès synonyme de titre pour Sébastien Petit

Vainqueur ce dimanche de la Course de Côte de Turckheim, Sébastien Petit remporte par la même occasion son second titre de Champion de France de la Montagne. Du côté des Production, Nicolas Werver impose sa Porsche à domicile.

En s'imposant à Turckheim, Sébastien Petit remporte son second titre de Champion de France. © S & P Bouchereau

Championnat Sport

En remportant ce dimanche la 62ème édition de la Course de Côte de Turckheim, Sébastien Petit coiffe une seconde couronne consécutive de Champion de France de la Montagne. Le pilote du Team Petit CroisiEurope, qui aurait pu ne pas forcer son talent et se contenter d'une deuxième place, a mis un point d'honneur et inscrire son nom au palmarès de l'épreuve organisée par son ASA.

Les E2-SC sont à l'honneur puisqu'à la deuxième place on retrouve l'Osella PA 30 de Cyrille Frantz qui, au fil des épreuves, fait progresser sa monture et par la même occasion ses chronos. Habitué des podiums, le pilote d'Ornans peut se satisfaire de cette deuxième place.

S'il complète le podium au volant de sa Norma CN+, David Meillon n'a pas connu pour autant une course facile. Ce matin, un excès de générosité l'obligeait à terminer sa course dans une échappatoire. Auteur d'un excellent chrono sur la deuxième montée, le pilote du Team Schatz Compétition rencontrait un nouveau souci sur l'ultime montée du jour. Mais une nouvelle fois, David Meillon se hisse sur le podium d'une manche du Championnat de France.

On évoquait les progrès réalisés par Cyrille Frantz, un autre pilote Osella a également apporté des améliorations à sa monture. Benjamin Vielmi réalise en effet une belle prestation à Turckheim en plaçant son Osella PA 27 au quatrième rang.

Le classement du E2-SC est complété par Martine Hubert qui en remportant une nouvelle Coupe des Dames coiffe une cinquième couronne de Championne de France de la Montagne, après celles acquises en 2013, 2014, 2015 et 2016.

Sur ses terres, Billy Ritchen se devait de briller. Malgré la forte opposition d'Alban Thomas qui a l'issue de la deuxième montée pointait en tête des F3, l'Alsacien parvient grâce à un superbe chrono lors de l'ultime confrontation du jour, à imposer sa Dallara F312. Alban Thomas grimpe sur la deuxième marche du podium en devançant Ludovic Cholley et son frère Raynald Thomas. Suivent David Guillaumard, Etienne Debarre, Samuel Guth et Patrick Cholley. A noter que Pierre Mayeur immisce sa Martini MK 62 au sein de la meute des Dallara, et remporte la classe DE/2.

Privé de première montée ce matin suite à une fuite de carburant sur sa Norma M20 FC, Julien Français s'est bien rattrapé par la suite puisque c'est lui qui termine en tête des Protos 2 Litres en finissant sixième au général. Vainqueur du CN/2, il devance Etienne Pernot et le tout nouveau retraité, Serge Thomas. Emmanuel Arbant se classe quatrième devant Jérôme Martin.

La Course de Côte de Turckheim fut le théâtre d'une belle lutte du côté des Formule Renault. Au final, Kevin Petit vient compléter le succès du Team Petit CroisiEurope qui, après la victoire de Sébastien et la première place de Julien Français en CN/2, voit son jeune espoir s'imposer en Formule Renault devant Jérôme Debarre et Christophe Rosé.

La lutte fut tout aussi disputée en CM, où pour 17 millièmes Gilles Depierre impose son TracKing devant le BRC de Florian Serralta.

 

Championnat Production

La 62ème édition de la Course de Côte de Turckheim nous a offert une superbe confrontation entre les pilotes de l'Est. Et si Yannick Poinsignon pointait aux commandes à l'issue des deux premières montées, en jetant toutes ses forces dans la bataille lors de l'ultime run, Nicolas Werver est parvenu à imposer sa Porsche 997 GT2.

Mais que cette course à domicile fut difficile pour le sextuple Champion de France. Victime d'un problème de boîte à vitesses, Nicolas Werver avait bien du mal à rétrograder à l'approche des virages. Tout au long de la journée, l'Alsacien a bataillé avec la mécanique pour finalement retrouver une monture plus conforme à ses attentes, et parvenir dans un dernier effort à coiffer Yannick Poinsignon au poteau.

Même s'il n'inscrit pas cette Course de Côte de Turckheim à son palmarès, la performance du pilote de la BMW M3 E92 reste de tout premier ordre. Yannick Poinsignon est une nouvelle fois parvenu à se mettre en valeur au volant d'une BMW qui n'est certainement pas la voiture la plus performante du plateau.

A domicile, les frères Schmitter ont croisé le fer dans un duel fratricide d'où Philippe sort vainqueur, en hissant sa Renault R.S. 01 sur la troisième marche du podium. Christian, qui a rarement été épargné par les problèmes sur cette épreuve à la maison, place finalement sa Porsche 997 GT3 R au quatrième rang. Cinquième du GTTS, Ronald Garcès positionne sa Porsche 997 Cup en tête de la classe GTTS/3.

Sur la seule épreuve du Championnat qu'il ne découvrait pas cette saison, Paul Reutter a une nouvelle fois pu exprimer pleinement son talent. Il classe sa Porsche 997 GT3 au cinquième rang du scratch et remporte un nouveau succès en GT de Série devant la Caterham de Stéphane Faivre, la Porsche 997 GT2 de Philippe Marion et la Porsche Cayman de Frédéric Santarelli.

Jérôme Janny met un terme à la série de victoires en Groupe A enregistrée depuis Vuillafans par Antoine Uny. Jérôme impose en effet sa Seat Léon Supercopa devant celle d'Antoine, son ami et adversaire. Francis Dosières place pour sa part sa Supercopa MK3 à la troisième place. Bruno Fra coiffe, au volant de sa BMW M3, les lauriers de la classe A/4.

Christophe Poinsignon ferme la porte du top 10, et remporte à Turckheim une nouvelle victoire en FC, en plaçant sa Simca CG Turbo devant la Renault 5 Turbo Tour de Corse de Didier Deniset, et la Marcadier Barzoï de Pierre Bukowski.

Même s'il confiait avoir du mal à rentrer dans la course, Jean Turnel a dominé assez largement le F2000, et signe un nouveau succès au volant de sa Peugeot 306. Il devance la Citroën Saxo de Gaëtan Petitdemange.

C'est un Alsacien, Gaëtan Jeannel, qui signe à Turckheim un succès en Groupe N. Derrière sa Mitsubishi Lancer on retrouve la BMW M3 de Yannick Martin. Jean-Noël Claudepierre (Honda Civic) complète le podium.

Ce sont deux animateurs du Championnat de France de la Montagne qui se positionnent en tête du GTTS/1. Jean-Marc Tissot impose sa Mitjet en signant une large victoire devant Daniel Demare.

 

Championnat VHC

Comme ce fut le cas hier samedi, la quarantaine de concurrents engagée sur la 39ème Course de Côte VHC de Turckheim a bénéficié d'une météo idéale pour disputer une manche du Championnat de France de la Montagne.

Soleil omniprésent et températures estivales, tels étaient les ingrédients du jour, des conditions parfaites pour pouvoir sereinement aborder les quelques 5.950 mètres du tracé alsacien.

Le plus rapide des Véhicules Historiques de Compétition, sur cette avant-dernière confrontation de la saison, fut la Martini MK 25 de Sébastien Brisard, qui s'impose non seulement au scratch mais également en tête du Groupe 8/9. Un groupe au sein duquel il devance la Van Diemen du Champion de France des « Voitures Ouvertes », Jean-Marc Debeaune, et la Martini MK 33 de Jean-François Taponard.

Jacky Bonnot place son Axone 1600 FL au pied du podium de ce Groupe 8/9, et devance la Crossle de Marc-André Schyrr, la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler et la JPE Formule Renault de Roger-Serge Toupence.

Même s'il n'a pas pris le départ de la dernière montée de course, Fernand Santarelli impose sa Tiga SC 80 en Groupe 6/7 devant la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Du côté du Groupe 5, le trio qui a pris part aux essais s'est transformé en duo à l'occasion de la course. En effet, Gabriel Lejeune, victime d'un souci mécanique hier, n'a pas pris part aux débats ce dimanche. Et les pilotes héraultais n'ont pas été à la fête en terre alsacienne. Outre Gabriel Lejeune, Jean-Marie Almeras a également connu quelques problèmes et n'a pu présenter sa Porsche 935 au départ des montées du jour. Crédité hier soir d'un chrono en plus de quatre minutes, le multiple Champion d'Europe de la discipline n'a pas pu défendre ses chances face à la Marcadier Barzoï d'André Tissot.

Comme la veille, les Alpine se sont illustrées en Groupe 4, où Claude Provost devance l'A110 de Philippe Brebant. Roger Guelpa complète le podium au volant de sa Porsche 911 SC.

Pas de réelle surprise en Groupe 3, où une nouvelle fois René Michon impose sa Porsche 930 T devant les deux 911 SC de Frédéric Henneton et de Norbert Rieu. Ce dernier a été victime d'un tonneau ce dimanche matin, et s'il sort fort heureusement indemne de cet accident, sa Porsche a subi des dégâts conséquents.

C'est Alexandre Chamagne qui sort vainqueur de la confrontation en Groupe 2. Au volant de sa Ford Escort RS 2000 il devance la BMW 323 I d'Eddy Antoine et la Mercedes 500 SLC de l'Allemand Thomas Poppe. La Championne de France des « Voitures Fermées », Viviane Bonnardel, place sa Volkswagen Scirocco au quatrième rang, devant les BMW 323 de Nicolas Uttewiller et d'Anthony Rolais. Suivent l'Opel Commodore d'André Louis et la BMW 2002 TI de Nicolas Riehl.

Ute Jene a mené sa course en Groupe 1, où sa Mini évoluait seule, et il en fut de même dans le Groupe N qui accueillait uniquement la Renault 5 GT Turbo de Jean-Claude Gaillard. En Groupe A, la victoire revient à Charly Cauchois, qui impose sa BMW 635 CSI devant la Volkswagen Golf GTI de Sophie Pourcelot.

 

12 – TURCKHEIM

12ème manche du Championnat de France 2018, les 8 et 9 septembre, à 7 km de Colmar (Haut-Rhin)

62ème édition, 39ème édition VHC, organisée par l'ASA Alsace

Longueur : 5.950 mètres – Dénivellation : 370 mètres - Pente moyenne : 6,22 %

 

Classement Sport :

1. S. Petit (Norma M20 FC) 2'26''161 – 2. C. Frantz (Norma M20 FC) à 3''906 – 3. D. Meillon (Norma M20 FC) à 4''848 – 4. B. Vielmi (Osella PA27) à 9''958 – 5. B. Ritchen (Dallara F312) à 12''750 – 6. J. Français (Norma M20 FC) à 13''195 – 7. A. Thomas (Dallara F306) à 13''936 – 8. E. Pernot (Norma M20 FC) à 14''272 – 9. S. Thomas (Norma M20 FC) à 15''087 – 10. L. Cholley (Dallara F308) à 15''353.

Classement Production :

1. N. Werver (Porsche 997 GT2) 2'50''920 – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 2''546 – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 3''823 – 4. C. Schmitter (Porsche 997 GT3) à 6''485 – 5. P. Reutter (Porsche 997 GT2) à 8''532 – 6. R. Garcès (Porsche 997 Cup) à 10''541 – 7. J. Janny (Seat Léon Supercopa MK2) à 11''785 – 8. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 14''337 – 9. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 14''447 – 10. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 17''631.

 

Prochaine épreuve :

13 – LIMONEST - MONT VERDUN

13ème manche du Championnat de France 2018, les 15 et 16 septembre, à 12 km de Lyon (Rhône)

92ème édition, 21ème édition VHC, organisée par l'ASA Rhône

Longueur : 2.650 mètres – Dénivellation : 160 mètres - Pente moyenne : 5 %

Contact : Gilles MONDESIR

Coordonnées : ASA DU RHONE - 40, Cours de Verdun – 69200 LYON

Tél : 04.78.38.15.70

Site web : www.asarhone.com

E-mail : contact@asarhone.com

Contact Paddock : François BUISSON - Tel : 06.08.51.35.49

FFSA
Back to Top