Actualités

Montagne
10/08/2019 FFSA

Avantage Geoffrey Schatz et Nicolas Werver

Si les Norma ont dominé les essais de la Course de Côte du Mont-Dore, avec à leur tête celle de Geoffrey Schatz, c’est Nicolas Werver qui, avec sa Porsche, mène les débats en Production.

En ce samedi, c'est Nicolas Werver qui signe la meilleure performance en Production. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Les concurrents engagés sur la 59ème édition de la Course de Côte du Mont-Dore ont pu pleinement profiter d'une journée de samedi où le soleil régnait en maître. Car si des incertitudes planent en ce qui concerne les conditions météorologiques dominicales, la pluie en cette journée d'essais était absente des débats.

Même si elles évoluent dans des catégories différentes, ce sont huit Norma qui occupent les huit premières places de ces essais. En tête de liste, on retrouve celle de Geoffrey Schatz qui, une nouvelle fois a dominé assez largement les débats au volant de sa E2-SC. Le jeune Bourguignon visera demain, en n'en pas douter, le record que détient sur ce tracé l'Italien Christian Merli.

Deuxième à Dunières lors de la dernière confrontation dans le cadre du Championnat de France de la Montagne, Damien Chamberod signe là encore la deuxième place, lui aussi avec une Norma E2-SC. On retrouve à la troisième place de ce classement E2-SC l'Osella PA27 de Benjamin Vielmi qui occupe la septième place du classement général.

Le podium de ces essais est complété par la Norma à moteur 4 litres de David Meillon qui devance les trois leaders des Protos 2 litres, à savoir, Alban Thomas, Kevin Durot et Marc Pernot. Un peu en retrait, on retrouve Maxime Cotleur qui avouait ne pas avoir un très bon ressenti dans l'habitacle de sa Norma. Cinquième, Jordan La Monica devance Estel Bouche.

Huitième au général, Billy Ritchen pointe en tête des monoplaces devant David Guillaumard. Pour ce qui est de la classe DE/5S, derrière Billy, on retrouve Fabien Ponchant, Didier Brun, David Sudre et Clément Lebot.

Meilleur jeune, Kevin Petit ferme la porte du top 10 et pointe en tête d'une classe DE/8 dans laquelle il devance les Tatuus Formula Master de Fabrice Flandy. Marcel Sapin occupe la troisième rang devant Cindy Gudet, première féminine de ce classement.

A domicile, l'Auvergnat Yannick Latreille mène le bal des Formule Renault, avec plus de six secondes d'avance sur Steeve Gerard. Au troisième rang on retrouve Didier Chaumont qui précède Sébastien Pommaret et Corinne Flandy.

Yves Tholy a pris l'avantage en CM avec son Speed Car GTR en devançant le Silver Car de François-Xavier Thievant. Simon Taponard place son TracKing au troisième rang.

 

Championnat Production

C'est un duel entre Nicolas Werver et Yannick Poinsignon qui nous est proposé pour la suprématie du côté des Production. En effet, le week-end précédent la Course de Côte du Mont-Dore, Pierre Courroye était engagé sur la Course de Côte du Mont de Fourche. Et si le jeune Franc-Comtois s'imposait en Production, c'est à l'issue d'une seule montée de course, avant que sa McLaren ne soit victime d'une casse de pompe à huile. Malheureusement, le Champion de France 2017 n'a pas pu réparer et ne s'est donc pas présenté au départ de ce Mont-Dore.

Nicolas Werver a connu lui aussi son lot de problèmes. L'Alsacien a retrouvé le pare-brise de sa Porsche fracturé après par une jante qui lui est malencontreusement tombée dessus alors que la voiture se trouvait dans sa remorque. Toutefois, le Champion de France en titre a pu récupérer un pare-brise du côté de Mende et n'a pas manqué de se mettre en avant en signant la meilleure performance du jour.

S'il est crédité du deuxième temps de ces essais, Yannick Poinsignon n'a pas été épargné pour autant. Le Vosgien a été victime d'une touchette contre un rail lors de la seconde montée d'essais.

Au troisième rang on retrouve le leader du Groupe A, Antoine Uny, qui place sa Supercopa MK2 18 millièmes devant la Seat Léon MK3 d'un Francis Dosières qui avoue ne pas afficher, en ce samedi une grande forme. Fabrice Degortes, cinquième, complète le podium du Groupe en en devançant Jérôme Janny qui, à l'occasion de cette 10ème manche de la saison, retrouve le volant de sa Supercopa. Mais le Lorrain avoue que si sa Seat Léon a été réparée, son comportement n'est pas encore optimal. On retrouve par la suite, deux autres Supercopa, celle de Geoffroy Bouhin et celle de Pascal Derré.

Initialement Abel Sahoui devait prendre part à cette épreuve au volant d'une Supercopa MK3, mais finalement un souci mécanique l'incitait à rouler avec sa Mitsubishi. En proie à des problèmes d'embrayages sur sa Lancer, il était victime d'un tête-à-queue lors de la seconde montée d'essais chronométrés.

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon qui pointe en tête du Groupe FC, mais la Jidé de Xavier Burgevin qui pour trois dixièmes devance le Vosgien. C'est une autre Jidé qui complète le podium, celle de Joël Moraines. La Simca Rallye III de Frédéric Breysse, quatrième, devance la Renault 5 Turbo de Didier Deniset.

Leader de la classe A/4 avec sa Peugeot 308, Jean-Pierre Pope devance le leader du F2000, Samuel Durassier, qui place sa Honda Civic devant la Renault Clio de Christian Boullenger, et celle de Romain Brion.

Le Groupe N nous offre un combat épique entre deux BMW M3, celle de Bertrand Simonin, qui mène les débats, et celle de Steve Compain, vainqueur des deux dernières éditions. Troisième avec sa Renault Mégane R.S, Pascal Cat devance les BMW M3 de Louis Granjon et de Christian Sepchat.

Frédéric sort vainqueur de ces essais du côté du GT Sport en plaçant sa Porsche 911 Turbo devant la Porsche 997 GT2 de Philippe Marion.

De nombreuses Clio sont en lice dans la classe A/3 et c'est celle de Laurent Lafosse que l'on retrouve au sommet de la hiérarchie. Il devance Philibert Michy, Maxime Dojat et Sébastien Bard.

Florian Bartaire a pris l'avantage du côté du GTTS/1 en plaçant sa Mitjet devant celles de Jean-Marc Tissot, de Sylvain Caroff et de Jean-Michel Godet

Dans la lutte que se livrent les Honda Civic dans la classe N/2, Ferdinand Loton a pour le moment pris l'avantage sur Jean-Noël Claudepierre.

Pour ce qui est des féminines, Aurore Dodille (Clio Cup) devance Elodie Lafosse (Peugeot 106 XSI).

 

Championnat VHC

Ce sont finalement 45 concurrents qui ont pris part aux essais de la Course de Côte du Mont-Dore dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition. Des pilotes qui ont pu évoluer sur une route sèche, car si quelques nuages restaient accrochés au ciel de l'Auvergne, le soleil est resté omniprésent durant cette journée de samedi.

Comme à l'accoutumé, c'est du côté du Groupe 8/9 que l'on trouve le leader de ses essais, en la personne du Champion de France, Jean-Marc Debeaune, qui impose sa Van Diemen RF 82. Derrière pointent deux Martini, celle de Gilles Cursoux et celle de Jean-François Taponard.

L'Axone de Jacky Bonnot est créditée du quatrième temps et devance quatre Martini aux volants desquelles on retrouve Jean-Marc Coster, Roger-Serge Toupence, Michel Ritzenthaler et Bernard Penilla.

Pas de réelle surprise du côté du Groupe 6/7 où Vincent Lagache impose sa BBM RS3 devant la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Pas de surprise non plus en ce qui concerne le Groupe 5 où on retrouve aux commandes la Porsche 935 de Jean-Marie Almeras qui devance la Marcadier Barzoï d'André Tissot et la Jidé Original de Gabriel Lejeune.

C'est une Alpine, celle de Claude Provost, qui s'est installée aux commandes du Groupe 4. Elle devance la Porsche 911 de Jean-Pierre François, la Chevrolet Corvette de Jean Debaude, l'Alpine de Philippe Brebant et la Porsche 911 de Roger Guelpa.

Le trio de Porsche qui se livre bataille au sein du Groupe 3 voit René Michon imposer sa 911 Turbo devant les 911 SC de Norbert Rieu et de Frédéric Henneton.

C'est un tiercé gagnant de BMW 323 qui monopolise les premières places du Groupe 2 avec en tête celle d'Eddy Antoine qui devance Nicolas Uttewiller et Anthony Rollais. Viviane Bonnardel place sa Volkswagen Scirocco au quatrième rang devant une autre Allemande, la BMW 323 de Christian Riehl.

François Durat n'a pas manqué de se faire plaisir au volant de sa Simca 1100, seule voiture engagée en Groupe 1, tout comme Nicolas Riehl dont la Ford Sierra Cosworth évolue seule en Groupe N.

En Groupe A, la BMW 323 de Jean-Yves Pierrel devance celle d'Alain Kosk. A noter que du côté des Classic, la Porsche de Didier Vaquer devance la BMW 323 de Charly Cauchois et la Lotus Shapecraft de Patrick Bourguignon.

Back to Top