Actualités

Tout terrain
13/05/2019 FFSA

Championnat de France AC/SC: St Vincent des Landes

Qui dit circuit exceptionnel dit spectacle exceptionnel ! L’organisation de Saint Vincent des Landes n’a pas failli à sa réputation et le spectacle offert par les pilotes a littéralement subjugué les quelques 8000 spectateurs sur les abords du circuit.

Veritable revaltion du weekend, Valentin CLENET n'a pas failli devant les plus grands © DR

SPRINT GIRLS : Époustouflante Julie MAKHLOUF. Comme un pied de nez à ceux qui ont failli gâcher sa saison, Julie s'est battue comme une dingue pour s'adjuger cette victoire avant de remercier tous les internautes qui ont aidé son équipe à remettre la main sur son châssis. Elle offre ainsi la première victoire au châssis PETERS en France en remportant la finale devant Léa POSTERLE (SPEED CAR). La jeune pilote d'Aydie a su maîtriser la fougue de sa jeunesse pour être présente sur le podium, entourée par deux pilotes expérimentées puisque c'est Corinne EDMOND (CAMOTOS) qui s'offrait, tout sourire, la troisième place de la finale alors qu'elle s'élançait de la cinquième ligne de la finale. Corinne a su faire parler les dizaines de courses disputées pour s'extirper d'un départ compliqué. 

 

MAXI TOURISME : On s'y attendait mais nous n'avons pas été déçu. Quel spectacle ce week-end. Stéphane GENET à la maison devait tout faire pour briller. Le pilote de la Peugeot 208 a pris tous les risques à tel point qu'il a failli tout perdre en troisième manche en allant tutoyer d'un peu trop près le talus. Remonté comme une pendule pour les phases finales, il s'élançait donc en troisième ligne de la finale. La première ligne étant occupée par Jérôme PERRIER (Peugeot 208), Anthony LANOE (VW POLO) et Christophe CHAMPIN (CITROEN DS3). Auteur d'un bon départ, Stéphane GENET remonte vite à la quatrième place avant d'aller croquer dans un extérieur courageux contre le rail, LANOE et CHAMPIN. Sous les hourras du public de Saint Vincent, Stéphane décroche donc la deuxième place de cette finale, il est rejoint par Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) pour compléter ce podium et marquer de gros points pour le championnat. 

 

BUGGY 1600 : Les vendéens, enfin ! Après un weekend parfait, Damien CREPEAU (PROPULSION) le champion de France en titre occupait fièrement la pôle de cette finale tandis qu'Aymeric MARTINEAU (ROSCROSS) revenait d'on ne sait ou après une casse le samedi matin, pour finalement s'élancer sur la première ligne. Paul Mathieu FAUCONNIER avait montré de bonnes dispositions au volant du CAMOTOS depuis le début de saison, il complétait cette première ligne. Auteur d'un bon weekend, Maxime BROSSAULT connaissait des problèmes de boites de vitesse lors des phases finales, le contraignant à s'élancer de la deuxième ligne aux cotés de Claude FEUILLADE (ALFA RACING). Florian GUILLINY (CAMOTOS) qui cassait le moteur dès les essais a pu poursuivre son weekend grâce à Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) qui lui a prêter un moteur. Ces deux-là occupaient la troisième ligne. Auteur d'un départ dont lui seul a le secret, CREPEAU prenait le commandement des opérations, restant concentré sur son objectif pendant les cinq premiers tours, il régalait ensuite le public, se permettant même de saluer son poursuivant, Paul Mathieu FAUCONNIER qui décroche son premier podium en Buggy 1600 devant Aymeric MARTINEAU qui retrouve le sourire sur ce podium qu'il n'a plus l'intention de quitter. 

 

SUPER SPRINT : Et si cette saison était finalement celle des révélations, reléguant ainsi les cadors au rang de challenger ? Après le retour en grâce de Jason REINHARD (CAMOTOS) et la découverte de Yoann GILLOUIN (STINGER), le public de Saint Vincent a fait la connaissance de Valentin CLENET (KAMIKAZ 3). Dans cette division si exigeante, Valentin signe le 20èmetemps des essais chronos et réussit à prendre le bon wagon tout au long du weekend. Il finit par partager la deuxième ligne de la finale aux côtés d'un certain David MEAT (ROSCROSS) tandis que la première ligne était occupée par Loïc MAULNY (ROSCROSS), champion de France 2018, Xavier BAUER (KAMIKAZ 3), vainqueur de St Junien et Olivier BARRE (G-SPEED). Loïc MAULNY l'emporte devant Valentin CLENET et c'est Cyril EVEN (ROSCROSS) qui complète ce joli podium. 

 

SUPER BUGGY : Grande première pour Laurent JACQUIER. Le pilote du châssis ALFA RCAING n'a pas loupé un podium depuis le début de saison. Troisième à Mauron, deuxième à St Junien, il remporte brillement l'épreuve de Saint Vincent des Landes. A n'en pas douter, il sera le caillou dans la chaussure de Jérôme MAKHLOUF cette saison. Ce dernier est parti à la faute lors de la finale en voulant porter une attaque, il doit se contenter d'une onzième place. Germain BOUCE (PETERS) retrouve le sourire en terminant deuxième de cette finale, le Normand, ému aux larmes remercie toute son équipe pour le boulot réalisé en quinze jours après l'incendie spectaculaire de sa machine à St Junien.  Pour compléter le podium, Valéry MOULINEUF et son Propulsion montre qu'il n'a rien perdu de sa superbe et retrouve le goût du podium. 

 

Prochain RDV Elne ORTAFA (66) 25-26 Mai


Back to Top