Actualités

Circuit
14/05/2019 FFSA

Direction Pau pour le Championnat de France FFSA des Circuits

Lieu mythique du sport automobile, Pau est un véritable juge de paix où les pilotes doivent associer performance, précision et bravoure pour espérer s'imposer.

Affiche Officielle du Grand Prix de Pau 2019 ©  

Après avoir fait vibrer Nogaro lors des Coupes de Pâques le mois dernier, le Championnat de France FFSA des Circuits s'installe cette semaine dans les rues de Pau pour le deuxième rendez-vous de la saison. 


Championnat de France FFSA GT

 

Auteurs d'un carton plein à Nogaro avec l'Alpine A110 GT4, Stéphane Lémeret et Pierre-Alexandre Jean voudront poursuivre sur leur lancée dans le Béarn, mais ils devront faire face à une quarantaine d'équipages n'ayant qu'un seul objectif : arrêter leur série au plus vite. 

Comme toujours, les prétendants à la victoire seront extrêmement nombreux et il faudra surveiller l'Audi R8 LMS GT4 de Fabien Michal / Grégory Guilvert. Actuellement en tête du groupe de chasse, les Champions de France FFSA GT en titre ont une revanche à prendre sur les leaders et sur le circuit palois, le seul dont ils étaient repartis les mains vides l'an dernier. 

Plusieurs concurrents ayant déjà inscrit leur nom au palmarès de Pau tenteront de faire valoir leurs arguments, à l'image de Benjamin Lariche / Robert Consani, vainqueurs l'an passé. Victorieux en FFSAGT et en F4 dès 2017, Ricardo van der Ende, Michaël Blanchemain et Arthur Rougier seront tout aussi déterminés à ouvrir le compteur pour BMW, Audi ou Mercedes. 

Sur ce tracé piégeur où l'équilibre et la maniabilité s'avèrent extrêmement importants, les Porsche et les Ginetta auront également une carte à jouer. Cela sera d'autant plus vrai dans la catégorie Am, où le duel entre la Ginetta G55 GT4 de Pascal Huteau / Valentin Simonet et la nouvelle Porsche 718 Cayman GT4 de Nicolas Gomar / Julien Lambert devrait s'intensifier. Leurs adversaires sont toutefois loin d'avoir dit leur dernier mot puisque l'on recense six équipages en trois points seulement dans le groupe de poursuivants.

Enfin, le public palois aura l'occasion de soutenir trois pilotes qui évolueront à domicile : Mike Parisy, intronisé au côté de Fabien Barthez dans la Mercedes AMG GT4 n°16 d'AKKA-ASP Team, Didier Moureu, aligné avec Gilles Lallement sur une Ginetta G55 GT4 de l'équipe CMR et Eric Cayrolle qui se joindra à Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR).


Championnat de France F4 

 

Souvent présenté comme un juge de paix, l'historique et impitoyable circuit urbain de Pau promet de farouches empoignades les 17, 18 et 19 mai prochains lors du Championnat de France F4 FFSA Academy 2019. Seuls deux pilotes sur les 19 engagés auront l'avantage de connaître cette piste tracée dans le centre-ville de la cité du Béarn.

C'est à Pau que Reshad De Gerus, vice-Champion de France F4 Junior en 2018, a signé son premier top-3 dans la discipline. Le Réunionnais rêve cette fois d'escalader la première marche du podium, d'autant qu'il a réalisé un bon début de saison et qu'il occupe actuellement la 2e place du championnat.

Venu d'Afrique du Sud, Stuart White s'était mis en valeur lors de l'édition précédente et sera aussi un solide candidat à la victoire. Toutefois, tous les regards seront tournés vers Hadrien David, brillant vainqueur à deux reprises lors de l'ouverture à Nogaro. L'ancien membre de l'équipe de France FFSA Karting arrive avec l'objectif de poursuivre sur sa lancée et de conserver sa place de leader au classement général.

Jules Mettelal, lauréat du Volant Winfield, Enzo Valente, vainqueur du Volant Richard Mille-Birel ART, l'Américain Nicky Hays, Gillian Henrion ou encore Ugo Gazil ne manqueront pas d'ambitions dans cette compétition à connotation encore très internationale cette saison.

Il faudra suivre également le duel pour la victoire en Junior entre Victor Bernier, Isack Hadjar et Paul-Adrien Pallot, trois pilotes qui n'avaient pas encore fêté leur 15e anniversaire lors de la première course de la saison. 

 

Sprint Cup by Funyo-Sport Proto 

 

Grande première dans les rues de la cité Paloise, les sports-prototypes 100% français de la Sprint Cup by Funyo-Sport Proto débarquent pour offrir un spectacle intense, à tous les niveaux.

Après avoir dominé la manche d'ouverture Nicolas CANNARD du HMC Racing, Champion 2017, voudra absolument confirmer ses bonnes performances, mais en Funyo il y a toujours des surprises et l'on se souvient de la saison passée où à chaque fin de meeting le classement provisoire changeait de leader !

Le Champion en Titre, Aurélien ROBINEAU pensionnaire du Bleu Mercure Racing, ainsi que ses équipiers, Cédric GARDIN, Patrick SEILLE ou Éric TESSIER, ne le laisseront pas prendre trop d'avance sur ce début de saison.

N'oublions pas non plus la nouvelle équipe AMGV Sport Racing et ses pilotes expérimentés qui ont eu l'occasion de grimper sur les plus hautes marches des podiums lors de la course d'ouverture à Nogaro ou des saisons précédentes, Jonathan DESSENS (un ex-rallyeman) et Frédéric FAUCHERE viendront se mêler certainement à la lutte pour les places d'honneur tout comme le vendéen Tugdual RABREAU et les bretons Nicolas STURM et Yves ORHANT.

À suivre aussi la lutte dans la catégorie « Gentleman » avec le rapide Édouard HERY face aux pilotes HMC Racing Christian CAMBOULIVE, Frank LEFEVRE et Olivier GAUCLERE que seuls 8 petits points séparent.

Pau ne serait pas Pau sans ses pilotes locaux et en Sprint Cup by Funyo ils ont même une équipe de pointe avec le team de Benjamin DIAZ « Pôle-Position 81 » emmenée par ses 2 leaders Denis CASSOU et Stéphane CODET. Après avoir obtenu ses 2 premiers podiums dans la série à Nogaro. L'équipe Paloise comptera aussi sur la pointe de vitesse d'un tout jeune pilote de seulement 16 ans, Édouard CAUHAUPE, qui effectuera un double programme sur ces 3 jours de compétition : en Funyo Sport-Proto et en Championnat de France FFSA GT. Édouard sera l'un des plus jeunes pilotes à prendre le volant des prototypes de Romain ANGEBEAU depuis 2012.

34 pilotes ultra-motivés (dont 2 réservistes) vont découvrir le circuit tracé autour du Parc Beaumont ce week-end , 4 courses de 20 minutes, tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir des batailles intenses sur la piste. 

 

_______


Horaires provisoires du Grand Prix de Pau 2019


Back to Top