Actualités

Montagne
21/07/2019 FFSA

Geoffrey Schatz enchaîne records et succès !

On retiendra avant tout que cette 50ème édition de la Course de Côte de Dunières fut le théâtre de la huitième victoire de la saison et d’un nouveau record de Geoffrey Schatz.

Huitième victoire de la saison pour Geoffrey Schatz qui signe à Dunières un nouveau record du tracé. © Nicolas Millet

Mais l'histoire retiendra également l'entrée tonitruante sur le championnat de Damien Chamberod, deuxième, et la victoire en Production de Nicolas Werver.

 

Championnat Sport

Samedi, dès les essais, Geoffrey Schatz se permettait le luxe de signer un nouveau record du tracé de la Course de Côte de Dunières. Mais le leader du Championnat n'allait pas en rester là, et dimanche, dès la reprises des hostilités, il claquait un chrono en 58''269, qui lui permettait d'améliorer une nouvelle fois son record de la veille.

Dominateur, Geoffrey Schatz signe dans le Massif du Velay son huitième succès de la saison, et prend plus que jamais une sérieuse option sur un premier titre de Champion de France.

Damien Chamberod, qui découvrait le maniement de sa nouvelle Norma E2-SC, abordait cette épreuve comme une séance d'essais grandeur nature. Des soucis d'embrayage ce matin ne pouvaient guère lui laisser espérer accrocher un résultat probant. Mais c'était sans compter sur sa combativité et la détermination de son équipe qui parvenait à lui livrer une auto compétitive, avec laquelle l'Isérois ira chercher une inattendue deuxième place.

Grosse frayeur pour Cyrille Frantz qui a bien cru, en ce dimanche matin, avoir cassé le moteur Cosworth de son Osella. Finalement c'est une rupture d'un fil électrique qui a entraîné un dysfonctionnement de la pompe à essence. Le pilote d'Ornans est parvenu à réparer, pour finalement accrocher un nouveau podium en plaçant son Osella au troisième rang.

David Meillon retrouvait à Dunières un ancien adversaire, du temps où il évoluait en 3 litres. Avec Benjamin Vielmi, il s'est livré un duel sans relâche d'où le pilote de la Norma CN+ ressort vainqueur, en devançant de quatre dixièmes l'Osella du Haut-Savoyard.

Sixième, David Guillaumard termine une nouvelle fois en tête des monoplaces. Neuvième, Marcel Sapin impose sa Tatuus Formula Master en classe DE/8, devant celle de Fabrice Flandy et de Cindy Gudet.

C'est au septième rang que l'on retrouve le premier Proto 2 litres, la Norma d'Alban Thomas. Il s'impose dans sa classe devant deux représentants de la jeune garde, Maxime Cotleur et Kevin Durot. Olivier Augusto place sa Norma au quatrième rang, devant celle d'Emmanuel Arbant et d'Estel Bouche. En septième position du CN/2 on retrouve la Merlin de Maxime Basset.

Pour ce qui est des F3 à moteur de série, Didier Brun sort victorieux de la confrontation en devançant Emeline Bréda, première féminine de ce classement Sport. Miguel Vidal complète le podium de cette classe DE/5S.

Yannick Latreille repart de Dunières avec en poche une victoire en Formule Renault. L'Auvergnat devance Steeve Gerard, Gilles Depierre, Didier Chaumont, Arthur Fiard et Corinne Flandy.

Pour ce qui est de la classe CM, la lutte entre TracKing voit finalement Simon Taponard avoir le dernier mot au détriment de Quentin Basset. C'est également un TracKing qui complète le podium, celui de Guy Fiard, qui devance le BRC de Raphaël Buxeraud.

 

Championnat Production

Après s'être imposé cette saison à Abreschviller et à Thèreval, Nicolas Werver signe à Dunières son troisième succès de la saison. Une victoire synonyme pour lui de prise de pouvoir au Championnat, c'est en effet l'Alsacien qui se retrouve à présent leader.

Pilote le plus rapide lors des essais, Pierre Courroye n'a malheureusement pas pu défendre ses chances en course. Une rupture de l'arbre primaire de la McLaren MP4 12C a entraîné une casse d'embrayage, impossible à réparer sur place. Le jeune Franc-Comtois devait donc renoncer.

Au deuxième rang, on retrouve un habitué des podiums, Yannick Poinsignon, qui depuis le début de saison a systématiquement placé sa BMW M3 E92 sur le podium de chacune des manches. Le Vosgien signe à nouveau un excellent résultat dans le Massif du Velay. Quatrième au scratch, Pierre Beal termine troisième du GTTS/4 et se satisfait pleinement de la progression de sa Volvo TC10 S60.

Du côté de l'équipe Poinsignon Compétition, on peut avoir de réels motifs de satisfaction et de bonnes raisons de faire la fête. Car si Yannick termine deuxième, c'est Christophe qui, au volant de sa Simca CG Turbo, complète le podium de cette 50ème édition de la Course de Côte de Dunières.

Pour ce qui est du classement du Groupe FC, si Christophe Poinsignon signe un succès incontestable, derrière le combat fut rude, et finalement, dans un ultime effort, Geoffray Carcreff parvient à placer sa Scora Maxi juste devant la Jidé de Xavier Burgevin. Les deux hommes se classent respectivement cinquième et sixième au scratch.

Vainqueur du Groupe A l'an dernier, Antoine Uny récidive cette fois encore en imposant sa Seat Léon Supercopa MK2. Et la lutte fut une nouvelle fois d'une rare intensité, puisque c'est avec seulement quatre dixièmes qu'Antoine devance la Supercopa MK3 de Francis Dosières. Jérôme Janny complète le podium au volant d'une Seat qui lui a été prêtée. Il ne manquait d'ailleurs pas de remercier Dominique Fade, le propriétaire de cette Supercopa, pour cet élan de générosité.

C'est une autre Supercopa, celle d'Alain Perraud que l'on retrouve au quatrième rang de cette classe A/5. Il devance la Mitsubishi d'Abel Sahoui et la Supercopa de Rémi Courtois. La classe A/4 voit la victoire de la Peugeot 308 de Jean-Pierre Pope.

Frédéric Santarelli peut avoir quelques regrets, car si au final il impose sa Porsche 911 Turbo en tête du GT Sport, un problème d'embrayage l'empêche de prendre part aux deux dernières montées de course, et donc de réaliser son objectif de terminer dans le top 10. On retrouve Frédéric au onzième rang, juste devant son habituel adversaire, Philippe Marion et sa Porsche 997 GT2.

C'est une quatre roues motrices, la Mitsubishi Lancer de Guillaume Gillet que l'on retrouve en tête du Groupe N. Il signe un succès devant la BMW M3 de Bertrand Simonin et la Renault Mégane R.S de Pascal Cat. Au quatrième rang figure la BMW M3 du vétéran du Championnat, Louis Granjon.

Dans la lutte qui oppose les Mitjet, c'est Jean-Marc Tissot qui signe une victoire en GTTS/1 à Dunières, en devançant Jean-Michel Godet, Nicolas Roche et Daniel Demare.

Aprement disputée, la classe A/3 voit la victoire de Stéphane Martinet qui impose sa Clio Cup devant celle d'Elie Théophile, meilleur jeune en Production. Laurent Lafosse, également au volant d'une Clio Cup, complète le podium de cette classe. Martine Hubert, quatrième, remporte la Coupe de Dames de ce classement Production. Boîte de vitesses bloquée, Elodie Lafosse a malheureusement dû renoncer. 

Du côté du F2000, Jérémy Bonnefoy impose sa Peugeot 106 XSI devant la Volkswagen Polo de Paul Vigoueas qui, suite à un souci mécanique, a dû renoncer lors de la troisième montée. Guy Marcon complète le podium au volant de sa Renault Clio.

 

Championnat VHC

Les concurrents engagés sur cette 15ème Course de Côte de Dunières dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition ont dû, en cette journée dominicale, composer avec une chaleur omniprésente. Challenge difficile pour les historiques qui, comme leurs pilotes, ont souffert de cette hause des températures.

Comme ce fut le cas hier lors des essais, c'est Sébastien Brisard qui signe la meilleure performance du jour, avec un chrono en 1'11''098, réalisé lors de l'ultime montée. Au cumul de ses deux meilleures ascensions, c'est lui qui impose sa Martini MK 25 dans le Groupe 8/9. On retrouve une autre Martini au deuxième rang, la MK30 de Gilles Cursoux, qui précède la Van Diemen RF 82 du Champion de France Sport VHC, Jean-Marc Debeaune. Suivent la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence, l'Axone 1600 FL de Jacky Bonnot et la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler.

Stéphane Galiussi impose sa Geri RB8 en Groupe 6/7, face à la BBM RS3 de Vincent Lagache qui n'a pas pu défendre pleinement ses chances. Victime d'une fuite sur son réservoir de carburant, Vincent a préféré ne pas tenter une réparation de fortune, et n'a pris le départ que deux premières des quatre montées de course inscrites au programme. Bernard Cayrier complète, comme la veille, le classement de ce groupe avec sa Le Gallen.

La victoire en Groupe 5 revient à André Tissot qui place sa Marcadier Barzoï devant la Jidé Type Original de Gabriel Lejeune.

Un souci mécanique interdit à Claude Provost de prendre part aux deux dernières montées de course. Mais grâce à ses performances lors des deux premières confrontations, il impose son Alpine A110 en Groupe 4, devant la Chevrolet Corvette C3 de Jean Debaude. Sur la troisième marche du podium on retrouve Bernard Duret, qui évolue au volant d'une Alpine.

Frédéric Henneton a connu une journée de dimanche identique à celle de la veille, sans pression. Seul en Groupe 3, il impose donc sa Porsche 911 SC.

C'est la Championne de France VHC Production, Viviane Bonnardel qui signe la meilleure performance dans le Groupe 2. Derrière la Volkswagen Scirocco de la Lyonnaise, on retrouve l'Opel Commodore de Daniel Louis et la BMW 323 I de Christian Riehl.

Le fils de Christian Riehl, Nicolas, évoluait seul dans le Groupe N où il impose bien évidemment sa Ford Sierra Cosworth. Victoire également de Mathieu Fargier en Groupe B où là encore sa Talbot Samba Rallye n'avait pas de concurrence.

 

9 – DUNIERES

9ème manche du Championnat de France 2019, les 20 et 21 juillet, à 52 km du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

50ème édition, 15ème édition VHC, organisée par l'ASA Ondaine

Longueur : 2.360 mètres - Dénivellation : 130 mètres - Pente moyenne : 5,67 %

 

Classement Sport :

1. G. Schatz (Norma M20 FC) 1'57''040 – 2. D. Chamberod (Norma M20 FC) à 5''474 – 3. C. Frantz (Osella PA30) à 5''700 – 4. D. Meillon (Norma M20 FC) à 6''444 – 5. B. Vielmi (Osella PA27) à 6''914 – 6. D. Guillaumard (Dallara F312) à 5''181 – 7. A. Thomas (Norma M20 FC) à 12''429 – 8. M. Cotleur (Norma M20 FC) à 12''781 – 9. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 12''944 – 10. K. Durot (Norma M20FC) à 13''085.

Classement Production :

1.N. Werver (Porsche 997 GT2) 2'18''182 – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 2''207 – 3. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 8''103 – 4. P. Béal (Volvo TC10 S60) à 8''734 – 5. G. Carcreff (Scora Maxi) à 10''281 – 6. X. Burgevin (Jidé) à 10''887 – 7. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 11''761 – 8. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 12''196 – 9. J-L. Janioud (BMW M3 GTR) à 13''658 – 10. Jérôme Janny (Seat Léon Supercopa MK2) à 14''871.

 

Prochaine épreuve :

10 – MONT-DORE - CHAMBON SUR LAC

10ème manche du Championnat de France 2019, les 10 et 11 août, à 43 km de Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)

59ème édition, 12ème édition VHC, organisée par l'ASA du Mont-Dore

Longueur : 5.075 mètres – Dénivellation : 380 mètres - Pente moyenne : 7,5 %

 

Contact : Daniel PASQUIER

Tel : 06 81 86 70 08

 

Sancy Côte Organisation

BP 45 – 63240 LE MONT-DORE

 

E-mail : association.sancycoteorganisation@sfr.fr

Site web : www.coursedecote-montdore.com

 

Contact paddock : Jean-Pierre FAYE

Tel Mobile : 06 41 16 40 31

Adresse e-mail : faye.jeanpierre@yahoo.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66 –

www.cfm-challenge.com

 

BMW
Back to Top