Actualités

Montagne
28/04/2019 FFSA

Geoffrey Schatz le plus rapide tout au long du week-end !

La 49ème édition de la Course de Côte d’Abreschviller – Saint-Quirin, disputée sous la pluie, consacre Geoffrey Schatz du côté du classement Sport, et Nicolas Werver pour ce qui est du Production.

Geoffrey Schatz signe à Abreschviller son second succès de la saison. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Geoffrey Schatz a parfaitement maîtrisé son sujet… Après une déconvenue sur le Col Saint-Pierre où un souci technique l'obligeait à renoncer, le jeune Bourguignon se devait de réaliser une performance de tout premier ordre. Et c'est ce qu'il n'a pas manqué de faire sur cette troisième manche du Championnat de France de la Montagne 2019.

Malgré des conditions rendues particulièrement difficiles par des averses incessantes, le Vice-champion de France a enchaîné les excellents chronos. Dominateur, Geoffrey Schatz place systématiquement sa Norma E2-SC en haut des feuilles de classements sur chacune des montées inscrites au menu de l'épreuve.

Vainqueur à Bagnols-Sabran, manche d'ouverture de la saison, Geoffrey Schatz signe là un second succès en devançant l'Osella à moteur Cosworth de Cyrille Frantz. Le pilote d'Ornans semble avoir retrouvé une monture plus à sa convenance, qu'il ne manquera pas de faire évoluer au fil des épreuves. Sur la troisième marche du podium de cette Course de Côte d'Abreschviller – Saint-Quirin, on retrouve le Slovène Patrik Zajelsnik, qui évolue au volant d'une Norma E2-SC. Le classement de ce groupe E2-SC est complété par Benjamin Vielmi, qui a fait nettement progresser ses chronos durant le week-end.

Vainqueur de la classe CN/2 en 2018, Kevin Durot récidive cette année en plaçant sa Norma au quatrième rang du scratch, leader des Protos 2 Litres. Il devance un autre représentant de la jeune garde, Marc Pernot. Pilote plus expérimenté, Alban Thomas accroche la troisième place du CN/2 devant un autre pilote d'expérience, Olivier Augusto. Suivent Frédéric Ehrhardt, Bryan Germain et Dorian Ferstler. Du côté des 3 litres, la victoire revient à l'Osella de Cédric Lansard.

Anthony Loeuilleux positionne sa Tatuus Formula Master au huitième rang, en tête de la classe DE/8, dans laquelle il devance Kevin Petit, dixième au général, et Cindy Gudet, douzième et une nouvelle fois première féminine. Marcel Sapin, qui a connu son lot de problèmes durant le week-end, termine au quatrième rang.

Malgré un tête-à-queue lors de la première montée de course disputée samedi soir, Billy Ritchen accroche un nouveau succès en F3. L'Alsacien place sa Dallara devant celle de Jérôme Debarre, qui après avoir animé le championnat l'an dernier en Formule Renault, prend rapidement la mesure de sa nouvelle monture. Troisième, Ludovic Cholley devance Samy Guth, Arnaud Cholley, Raynald Thomas, Patrick Cholley et Etienne Debarre.

La victoire en CM revient au TracKing de Gaëtan Bischoff qui devance celui de Simon Taponard.

Alexandre Bole repart d'Abreschviller avec une victoire en poche du côté des Formule Renault, où il devance Arnaud Haber et un Didier Chaumont qui n'aime définitivement pas la pluie. Fred Errard, victime d'un tête-à-queue lors de la première montée de course, place finalement sa Formule Renault au quatrième rang.

 

Championnat Production

Vainqueur des deux premières manches de la saison, disputées à Bagnols-Sabran et au Col Saint-Pierre, Pierre Courroye se présentait en favori à Abreschviller. Mais le jeune Franc-Comtois savait que pour poursuivre sa série de victoires, il allait devoir jeter toutes ses forces dans la bataille, face à un Nicolas Werver qui au fil des épreuves réduit l'écart.

Le septuple Champion de France Production avait donc à cœur de venir chercher, sur les terres voisines de son Alsace natale, sa première victoire 2019. Son talent et son immense expérience lui auront permis de relever le défi de la plus belle des manières, et c'est donc Nicolas Werver qui inscrit son nom au palmarès de cette 49ème édition.

Loin d'avoir démérité, Pierre Courroye a une nouvelle fois fait preuve d'une belle pugnacité. Mais tout au long du week-end, sur une route rendue glissante par des averses incessantes, le Champion 2017 avait quelques problèmes pour extirper sa McLaren de la ligne de départ. Sur un tracé aussi court, la moindre perte de temps hypothèque les chances de pouvoir viser la victoire.

Pierre Courroye termine donc au deuxième rang et devance un abonné au podium, Yannick Poinsignon qui, comme il la fait sur les deux épreuves gardoises du début de saison, place sa BMW M3 E92 à la troisième place.

Au quatrième rang, on retrouve la Porsche 996 Cup du Suisse Frédéric Neff, qui anime à nouveau cette saison le Championnat de France. Il devance au classement du GTTS, la Porsche de Dimitri Toillon, et la Volvo TC10 S60 de Pierre Béal qui n'a malheureusement pu prendre part qu'au deux premières des quatre montées de course inscrites au programme du week-end.

Francis Dosières apprécie le tracé d'Abreschviller. On se souvient qu'en 2016, le Champenois avait imposé sa Mégane Trophy en tête des Production. Il signe cette année un nouveau succès, cette fois en Groupe A, en imposant sa Seat Léon Supercopa MK3 devant les Supercopa MK2 de ses deux jeunes rivaux habituels, Jérôme Janny et Antoine Uny. On retrouve au quatrième rang de ce Groupe A une autre Supercopa, celle de Nicolas Aiguier, qui devance la BMW M3 de Bruno Fra et la Supercopa de Thomas Lefevre. Abel Sahoui (Mitsubishi Lancer) et Rémi Courtois (Supercopa) disputaient là leur première épreuve de la saison, et ont mis à profit leur week-end lorrain pour prendre la mesure de leurs montures.

Le vainqueur du Groupe FC, Christophe Poinsignon, place sa Simca CG Turbo à la septième place du classement scratch. Il signe une nouvelle fois une large victoire devant la Scora Maxi de Geoffray Carcreff, qui tentera de prendre sa revanche sur les épreuves de l'Ouest qu'il maîtrise à la perfection. Le podium de ce groupe est complété par Pierre Bukowski (Marcadier Barzoï).

Neuvième au général, Frédéric Santarelli signe une nouvelle victoire en GT Sport, malgré une casse de bras de suspension arrière sur sa Porsche 911 Turbo lors de la deuxième montée de course. Philippe Marion, qui place sa Porsche 997 GT2 au deuxième rang, n'a pas été en mesure de prendre part à l'ultime confrontation du jour.

Gaëtan Jeannel a su parfaitement tirer profit des quatre roues motrices de sa Mitsubishi Lancer pour s'offrir un succès en Groupe N. Il devance les BMW M3 de Bertrand Simonin, de Christophe Terser et de Yannick Martin. On retrouve la Mégane RS de Pascal Cat au cinquième rang.

Ils ne sont au final que trois classés dans un Groupe F2000 qui voit la victoire de la Peugeot 106 XN de Romain Lanthermann, devant la Peugeot 206 de Luc Ermann et la Renault Clio de Julien Staat.

Jimmy Ermann signe à Abreschviller des chronos de tout premier ordre, ce qui lui permet d'imposer sa Clio Cup dans la classe A/3, devant celles du Belge Sébastien Starck et de Pearl Jeannel. A noter que Jimmy Ermann remporte la Coupe des Jeunes et Pearl Jeannel la Coupe des Dames du côté des Production. A noter également que Elie Théophile termine quatrième d'une classe A/3 particulièrement disputée.

Pour ce qui est du GTTS/1, la victoire de Jean-Michel Lestienne est incontestable puisqu'il devance assez largement les autres Mitjet de Jean-Michel Godet, Enzo Chiocci, Baptiste Tognet-Bruchet et Daniel Demare.

 

Championnat VHC

Samedi, lors des essais de la 14ème Course de Côte d'Abreschviller – Saint-Quirin VHC, les pilotes ont dû composer avec une piste passablement détrempée par une pluie quasi-incessante. En ce dimanche, malgré de rares apparitions du soleil, le tracé long de 2.100 mètres est resté humide tout au long de la journée.

Les 26 concurrents autorisés à prendre le départ de cette manche du Championnat de France de la Montagne des Véhicules Historiques de Compétition, ont donc composé avec un manque cruel d'adhérence.

Le plus à l'aise sur cette route humide fut sans nul doute Sébastien Brisard qui impose sa Martini MK 25 au scratch, et qui devance au sein du Groupe 8/9 la Van Diemen du quadruple Champion de France des Voitures de Sport, Jean-Marc Debeaune. Jacky Bonnot classe son Axone 1600 FL au troisième rang de ce groupe, devant la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence.

Deuxième au scratch, Vincent Lagache n'avait pas à combattre au sein d'un Groupe 6/7 où seule évoluait sa BBM RS3.

Le duel qui opposait la Marcadier Barzoï d'André Tissot à la Jidé Type Original de Gabriel Lejeune pour la suprématie dans le Groupe 5, tourne finalement à l'avantage du premier nommé.

Bernard Duret impose pour sa part son Alpine A110 en Groupe 4, devant la Chevrolet Corvette de Jean Debaude, et la Porsche 911 SC de Roger Guelpa.

On retrouvait une autre Porsche 911, engagée dans le Groupe 3, celle du Luxembourgeois Francis Kienert, qui évoluait seul dans ce groupe, et qui de ce fait remporte la victoire.

Ils étaient sept concurrents à évoluer dans le Groupe 2, et c'est un adepte des terrains glissants et de la pluie, ''Gomme'', qui l'emporte au volant de son imposante Opel Commodore. Le podium de ce Groupe 2 est complété par la Mercedes de l'Allemand Thomas Poppe, absent des débats lors de la première montée courue dimanche matin, et par la BMW 323 de Nicolas Uttewiller. Suivent deux autres BMW 323 menées par Anthony Rollais et Christian Riehl.

A noter que Jean-Claude Gaillard remporte un nouveau succès en Groupe N au volant de sa Renault 5 GT Turbo, et que Jean-Yves Pierrel fait de même en Groupe A avec sa BMW 323 I.

 

3 – ABRESCHVILLER - ST QUIRIN

3ème manche du Championnat de France 2019, les 27 & 28 avril - à 15 km de Sarrebourg (Moselle)

49ème édition, 14ème édition VHC organisée par l'Association COCCA.

Longueur : 2.100 mètres - Dénivellation :  105 m - Pente moyenne : 5 %

 

Classement Sport :

1. G. Schatz (Norma M20 FC) en 1'44''552 – 2. C. Frantz (Osella PA30) en 1'49''949 – 3. P. Zajelsnik (Norma M20 FC) en 1'51''409 – 4. K. Durot (Norma M20 FC) en 1'55''476 – 5. M. Pernot (Norma M20 FC) en 1'56''398 – 6. A. Thomas (Norma M20 FC) en 1'57''874 – 7. B. Vielmi (Osella PA27) en 1'58''401 – 8. A. Loeuilleux (Tatuus Formula Master) en 1'58''659 – 9. B. Ritchen (Dallara F312) en 1'59''005 – 10. K. Petit (Tatuus Formula Master) en 2'01''142.

Classement Production :

1. N. Werver (Porsche 997 GT2) en 1'57''498 – 2. P. Courroye (McLaren MP4 12C) en 1'58''021 – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) en 1'59''915 – 4. F. Neff (Porsche 996 Cup) en 2'03''710 – 5. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) en 2'10''423 – 6. Janny (Seat Léon Supercopa MK2) en 2'10''907 – 7. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) en 2'13''083 – 8. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) en 2'13''667 – 9. F. Santarelli (Porsche 911 Turbo) en 2'14''450 - 10. D. Toillon (Porsche 997 GT3) en 2'14''553.

 

Prochaine épreuve :

 

4 – TEURSES THEREVAL – AGNEAUX

4ème manche du Championnat de France 2019 les 11 & 12 mai, à 5 km de Saint-Lô (Manche)

38ème édition, organisée par l'ASA du Bocage.

Contacts : Philippe Leredde

Tel : 06.17.34.40.62 – leredde.philippe@orange.fr

Asa du Bocage, Chez Philippe Leredde

1, le Mesnil Corbet - 50160 St Amand Village.

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

 

Renseignements et résultats sur www.ffsa.org - www.asa-bocage.com et www.cfm-challenge.com

 

Back to Top