Actualités

VHC
16/06/2019 FFSA

Historic Tour d'Albi - Jour 1 : Digne d’un Grand Prix

Invité à se produire dans le cadre du 75ème Grand Prix d’Albi, l’Historic Tour épouse merveilleusement bien l’évènement. Le circuit du Séquestre vibrera à nouveau à son rythme dimanche avec 11 nouvelles courses au menu.

Le Challenge Formula Ford Historic a été prétexte à l'une des courses les plus disputées de ce samedi  © Guy Pawlak pour HVM Racing

​LES CHIFFRES DU JOUR


10 : Le nombre de courses disputées ce samedi. 11 autres suivront dimanche.
10 : Le nombre de nationalités représentées ce week-end à Albi.
4/10 : Le plus faible écart de la journée entre les deux premiers : en Formule Ford Kent-Zetec (entre Lebreton et Dousse), en Roadster Pro Cup (Cabarrou et Ariscon) et en Formula Ford Historic (Girardet et Fournier).
75 : L’Historic Tour d’Albi 2019 fait office de 75ème Grand Prix d’Albi, dont la première édition s’était déroulée 14 juin 1931 !
1958 : L’année de naissance de la doyenne du meeting : l’Austin-Healey 3000 des Anglais Chris Clarkson et David Smithies.
3565 : En mètres, le développement exact du circuit du Séquestre.

LES RESULTATS DU SAMEDI

CHAMPIONNAT DE FRANCE MONOPLACES/PROTOS


SportProtosCup / Course 1
Partants : 26 - Le top 5 : 1.Châteaux (Lucchini SP94), 2.Fraisse (Lucchini SP94), 3.Pargamin (Lucchini SP93), 4.Julien (Lucchini SP94), 5.Kolly (Lola T292).
En deux mots : Déjà le plus rapide en « qualifs », Matthieu Châteaux s’installe immédiatement en tête de cette première course du week-end devant les autres
Lucchini Alfa de Remy Fraisse et Gérard Pargamin. L’écart entre le leader et ses deux proches poursuivants oscille autour des quatre secondes jusqu’à trois tours de l’arrivée, quand la sortie de piste de Jean-Pierre Destombes entraine l’arrêt prématuré de la course. Classés dans cet ordre, les trois hommes précèdent Franck Julien et Louis Kolly (Lola T292), vainqueur en « H ». Glenn Dudley (Lola T87/90) et « Nelson » (March 81S) sont les autres lauréats de catégories.
Trophée Formule Ford Kent-Zetec / Course 1
Partants : 19 - Le top 5 : 1.Lebreton (Van Diemen RF00Z), 2.Dousse (Van Diemen RF02Z), 3.Sanjuan (Tatuus 98SC), 4.Horion (Van Diemen RF99), 5.Laissac (Van Diemen RF91).
En deux mots : Premier leader, Augustin Sanjuan laisse ensuite le « poleman » Arnaud Dousse et Maxime Lebreton s’emparer du commandement à tours de rôle. A mi-course, les trois Formule Ford Zetec sont toujours roues dans roues, emmenées par Maxime Lebreton. Comme on pouvait s’y attendre, la course trouve son dénouement dans l’ultime boucle, ce dernier conservant un mince avantage (4/10) sur Arnaud Dousse au moment de franchir la ligne d’arrivée. Leader de bout en bout, Adrien Laissac s’impose brillamment en Formule Ford Kent devant Michel Kozyreff et Georges Tomsen. Pascal Métayer et Marc Faggionato les précédaient avant de partir à la faute près du but.
Challenge Formula Ford Historic / Course 1
Partants : 30 - Le top 5 : 1.Girardet (Crosslé 25F), 2.Fournier (Van Diemen RF81), 3.Faggionato (Van Diemen RF81), 4.Belle (Lola T540E), 5.Renaudin (Royale RP21).
En deux mots : Après avoir arraché la pole in-extremis la veille, François Belle entame la course à la lutte avec Alain Girardet, tandis que suivent Antoine Fournier et Marc Faggionato. La bataille est malheureusement interrompue par un accrochage, entrainant la mise en stand-by de la course le temps de dégager la piste. Les hostilités relancées, un formidable match reprend entre les quatre hommes, qui se succèdent au commandement. Puis, les évènements se précipitent avec le tête-à-queue d’Alain Girardet, bientôt suivi de la sortie de piste d’Alain Vignes provoquant l’arrêt définitif de la course. Dans ces circonstances, le classement devant être établi en fonction des positions de l’avant dernier passage, Alain Girardet récupère sa première place devant Antoine Fournier et Marc Faggionato. L’Anglais Alain Crocker s’impose en classe A devant Régis Prévost.
Trophée F3 Classic / Course 1 (commune avec la Formule Renault Classic)
Partants : 12 (24 avec la Formule Renault Classic) - Le top 5 : 1.Rouvier (Martini MK34), 2. « Nelson » (Martini MK42), 3.Jacobs (Ralt RT3), 4.Lajoux (Ralt RT3), 5.Martin (Martini MK39).
En deux mots : Après un premier début de course vite écourté par un drapeau rouge, les débats sont enfin lancés. Parti depuis la pole, Frédéric Rouvier s’empresse de suivre sa feuille de route habituelle, en tête devant « Nelson », Ian Jacobs et un étonnant Denis Gibaud, qualifié en première ligne pour ses premiers pas en F3 Classic ! A mi-course, cette hiérarchie est toujours d’actualité, alors que « maître » Rouvier demeure le plus rapide en piste. A l’approche de l’arrivée, Denis Gibaud perd le bénéfice de ses efforts en commettant un tête-à-queue. Fred Lajoux récupère ainsi la quatrième place derrière un trio inchangé.
Trophée Formule Renault Classic / Course 1 (commune avec la F3 Classic)
Partants : 12 (24 avec la F3 Classic) - Le top 5 : 1.Porte (Martini MK36), 2.Cazalot (Martini MK54), 3.Monnet (Martini MK41), 4.Mottez (Martini MK51), 5.Domas (Martini MK54).
En deux mots : Net dominateur en « qualifs », Fabrice Porte s’impose en tête des troupes dès le coup d’envoi de cette course 1. Florent Cazalot et Jean-Charles Monnet lui emboitent le pas, mais les écarts se creusent inexorablement. Le pilote de Châteauneuf-du-Pape, impérial, rejoint l’arrivée en vainqueur sans jamais avoir été inquiété. Florent Cazalot termine à 13’’ de la Martini « ex Grouillard), alors que Jean-Charles Monnet s’invite sur la troisième marche du podium.

CHAMPIONNAT DE FRANCE GT/TOURISME


Trophée Lotus / Course 1
Partants : 26 - Le top 5 : 1.X.Jacquet, 2.Vulliez, 3.C.Jacquet, 4.Berrezai, 5.Koenig (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Dès les premiers tours, Xavier Jacquet pointe en tête devant Philippe Koenig et Dominique Vulliez, soit le parfait reflet de la hiérarchie des essais. A mi-course, le pilote savoyard est toujours solidement installé au commandement, tandis que la bataille fait rage pour son rétro. A ce niveau, Dominique Vulliez s’en sort le mieux en prenant peu à peu ses distances avec les autres poursuivants, à commencer par Cyril Jacquet, le fils du leader joliment remonté à la troisième place. La course s’achève sur ce tiercé, alors que Didier Berrezai, Philippe Koenig et Fabrice Bernard seront restés menaçants jusqu’au bout. Vincent Bayard hisse la première Caterham au quinzième rang.
Asavé Racing 75 / Course 1
Partants : 11 - Le top 5 : 1.Gaubert (Porsche 911 RS), 2.Sirgue (De Tomaso Pantera),
3.Regnier (Porsche Carrera 6), 4.David (Lola T70), 5.Julien (Ford Escort RS).
En deux mots : Détenteur de la pole au volant de la De Tomaso Pantera récemment lauréate du Tour Auto, Didier Sirgue laisse toutefois l’avantage à Ghislain Gaubert (Porsche 911 2.8 RSR) dès le début de course. A mi-distance, six secondes séparent les deux pilotes, tandis que Sylain Regnier suit à déjà une demi-minute. Le patron du circuit d’Albi s’emploie ensuite à combler son retard et passe sous le drapeau à damier seulement 8/10 de seconde après la Porsche victorieuse.
Roadster Pro Cup / Course 1 (commune avec la Youngtimers GTI Cup)
Partants : 18 (31 avec la Youngtimers GTI Cup) - Le top 5 : 1.Cabarrou, 2.Ariscon, 3.Rigoulet, 4.Manganaro, 5.Genottin (tous sur Mazda MX-5).
En deux mots : Meilleur performer des essais, Florian Cabarrou confirme ses prétentions dès le début de course, mais voit bientôt Nicolas Ariscon le relayer en tête. De toute beauté, leur duel se poursuit après la mi-course, à l’avantage cette fois de Florian Cabarrou, qui parvient à conserver 4/10 d’avance sur son rival à l’instant de franchir la ligne d’arrivée. Troisième de bout en bout, Mathieu Rigoulet complète le podium de cette course 1.
Youngtimers GTI Cup / Course 1 (commune avec la Roadster Pro Cup)
Partants : 13 (31 avec la Roadster Pro Cup) - Le top 5 : 1.Quagliozzi (Honda Civic), 2.Julia (Honda Civic), 3.Mathez (Peugeot 309 GTI), 4.Benjamin (Honda Civic), 5.Faure (R5 GT).
En deux mots : Après avoir laissé à David Julia le privilège de boucler le premier tour en tête, Franck Quagliozzi reprend ses habitudes et rejoint la mi-course avec déjà une douzaine de secondes d’avance sur le local de l’étape. Jean-Christophe Bastia, Guillaume Mathez et Damien Benjamin sont alors à la lutte pour la troisième place. Si l’écart entre les deux premiers augmente inexorablement jusqu’à l’arrivée, l’abandon à l’approche du but de Jean-Christophe Bastia (accélérateur bloqué) permet au Suisse Guillaume Mathez d’accéder au podium. Derrière Damien Benjamin, le nouveau venu Eric Faure complète le top 5 au volant de sa R5 GT Turbo.
Trophée GT Classic / Course 1 (commune avec le Saloon Car)
Partants : 8 (25 avec le Saloon Car) - Le top 5 : 1.Sabatier (Porsche 993 GT2), 2.Mathieu (BMW M3 GTR), 3.Cantin (Ultima GTR), 4.Daumas (Porsche 968), 5.Smaniotto (Porsche 993).
En deux mots : Net dominateur des « qualifs » la veille, Laurent Sabatier poursuit sa démonstration en course aux commandes de sa redoutable Porsche 993 GT2. Au cap de la mi-course, Sébastien Mathieu (BMW M3 GTR) accuse plus d’une vingtaine de seconde de retard, tandis que François Cantin (Ultima GTR) suit à distance après avoir effectué
un 360° en début de course. Bientôt pénalisé par un drive-through, celui-ci est de nouveau ralenti dans sa progression, mais parvient à récupérer sa troisième place en vue de l’arrivée. Devant, Laurent Sabatier s’impose sans coup férir devant Sébastien Mathieu, à près d’une demi-minute.
Maxi 1300 Series / Course 1
Partants : 15 - Le top 5 : 1.Besson (Alpine A110), 2.Julien (Cooper S), 3.Gruelles (Mini Marcos), 4.Notebaert (Cooper S), 5.Faliere (Rallye 2).
En deux mots : Déjà au coude à coude le matin lors des « qualifs », Laurent Majou-Rosinoer et Jean-François Besson reprennent logiquement leur duel en course. L’abandon du premier, suite à problème moteur, y met malheureusement un terme avant la mi-course, laissant le pilote de l’Alpine bien esseulé en tête. Celui-ci achève le travail et s’impose avec une belle marge de sécurité sur la Cooper S de Franck Julien et la Mini Marcos de Tomy Gruelles. Samuel Notebaert (Cooper S) et Damien Benjamin (Alpine A106) remportent leurs catégories respectives.
Asavé Racing 65 / Course 1
Partants : 17 - Le top 5 : 1.De Murard (Lola T70), 2.Gruau (TVR Griffith), 3.J.Beltramelli (TVR Griffith), 4.Sirgue (Chevrolet Corvette), 5.Poulet (Lotus Elan).
En deux mots : Auteur de la pole aux commandes de sa magnifique Lola T70 Mk3B, Josserand De Murard laisse toutefois à José Beltramelli le soin de mener le début de course avec sa nouvelle TVR Griffith 400. A mi-course, la Lola mène logiquement la danse, tandis que Beltramelli « père » se retrouve bientôt sous la menace de Didier Gruau (sur une autre TVR 400 Griffith), puis dépassé par celui-ci. La fin de course fige ces positions, tandis que Didier Sirgue termine au pied du podium avec sa Chevrolet Corvette C2, devant le Belge Roger Poulet.


HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE


Trophée Saloon Car / Course 1 (commune avec le GT Classic)
Partants : 17 (25 avec le GT Classic) - Le top 5 : 1.Lefebvre (Audi Quattro), 2.Mas (Jidé), 3.Lortal (Caterham), 4.Vulin (Caterham), 5.Wassermann (Toyota Carina).
En deux mots : Sans rival en qualifications avec son, Audi Quattro « Groupe B replica », Fabrice Lefebvre prend rapidement la poudre d’escampette en course et laisse à ses adversaires le soin de se partager les accessits. A mi-course, Vincent Delarche tient bon à la deuxième place, mais il va devoir abandonner peu après. Patrick Fuet (BMW M3) prend le relai et rejoint l’arrivée à cette place avant d’être pénalisé de 30’’. José Mas,
excellent au volant de sa Jidé, récupère ainsi la deuxième marche du podium.
GT & Sports Car Cup / Qualifs
Partants : 18 - Le top 5 : 1.Watson/Cox (Lotus Elan), 2.Beltramelli/Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3. Chiles/Chiles/Garrad (AC Cobra), 4.Ward/Newall (TVR Grantura), 5.Van Lanschot/Welch (Austin-Healey 3000).
En deux mots : Présent à Albi pour la première fois, le plateau essentiellement britannique du GT & Sports Car Cup y dispute son troisième meeting de la saison après Donington et Silverstone. Fort d’une vingtaine de merveilleuses GT d’avant 1966, il est entré en scène ce samedi pour une séance de qualification de 40 mn particulièrement disputée. Les trois premiers équipages l’on achevée groupés en 3/10 de seconde, à savoir Watson/Cox (Lotus Elan), Beltramelli/Beltramelli (Chevrolet Corvette) et Chiles/Chiles/Garrad (AC Cobra 289). Prévue sur une durée de deux heures, la course donnera le coup d’envoi de la journée de dimanche.

A SUIVRE DIMANCHE

11 autres courses, de 9h00 à 12h45 et de 13h45 à 18h00. Shows aériens à 12h55 et 16h45.
Courses en live et résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA) et Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Back to Top