Actualités

VHC
22/09/2019 FFSA

Historic Tour de Charade - Jour 2 : D’un temps à l’autre

Bien que douchée par quelques averses, la seconde journée de courses de l’Historic Tour de Charade s’est déroulée dans un joli climat de passion et de sport. Le tracé auvergnat devrait à nouveau figurer au menu du Championnat de France en 2020.

Les Porsche 993 GT2 réalisent le doublé dans la course commune au GT Classic et au Saloon Cars. © Guy Pawlak pour HVM Racing

LA SYNTHESE DU DIMANCHE

Le doublé. Les 11 courses de ce dimanche ont permis à François Belle (Formula Ford Historic), Frédéric Rouvier (F3 Classic et SportProtosCup), Didier Gruau (Asavé Racing 65), Xavier Jacquet (Lotus Seven), Benoît Romac (GT Classic), Julien Grenet (Dodge Viper), Laurent Majou Rosinoer (Maxi 1300), Franck Quagliozzi (Youngtimers GTI Cup), Florian Cabarrou (Roadster Pro Cup) et Arnaud Dousse (Formule Ford Kent-Zetec) de repartir de Charade avec le doublé en poche.

Girardet VS Rouvier : l’égalité parfaite. Alain Girardet et Frédéric Rouvier s’étaient lancé un défi original ce week-end, chacun d’eux allant chasser sur les terres de l’autre. Au final, leur match s’est achevé sur une parfaite égalité : Alain Girardet a ponctué sa découverte de la F3 Classic par deux apparitions sur la troisième marche du podium, Frédéric Rouvier en faisant autant pour ses premiers tours de roues en Formula Ford Historic.


Marathon man. S’il est fréquent de voir des pilotes s’engager sur deux plateaux distincts, pousser la passion à en rejoindre trois relève de la gageure. Dans cette situation à Charade, Frédéric Rouvier a ainsi pris le départ de six courses entre hier et aujourd’hui… et en a remporté quatre !


Statut quo au championnat. A la faveur de sa double victoire en Asavé Racing 65, Didier
Gruau conserve la tête du Championnat de France en GT/Tourisme devant Xavier Jacquet et Franck Quagliozzi, eux aussi invaincus ce week-end. De même, Arnaud Dousse conserve ses prérogatives en tête du Championnat de France Monoplaces/Protos devant Frédéric Rouvier.


LES RESULTATS


CHAMPIONNAT DE FRANCE MONOPLACES/PROTOS

Challenge Formula Ford Historic / Course 2
Partants : 37 - Le top 5 : 1.Belle (Lola T540E), 2.Girardet (Crosslé 25F), 3.Rouvier (Lola T540E), 4.Fournier (Van Diemen RF81), 5.Faggionato (Van Diemen RF81).
En deux mots : On reprend les mêmes que la veille pour animer le match retour. Classés dans cet ordre samedi, François Belle, Alain Girardet, Frédéric Rouvier et Alexandre Fournier effacent la première moitié de course en formation serrée, groupés en moins de trois secondes. Le duo de tête finit ensuite par se détacher et selon une règle bien établie, François Belle et Alain Girardet poursuivent leur duel jusque dans l’ultime tour. Pour 7/10 de seconde, le Drômois conserve l’avantage sur la ligne d’arrivée, tandis que Frédéric Rouvier vient compléter le tiercé gagnant comme la veille. La classe A reste l’apanage d’Alan Crocker, de nouveau vainqueur devant Pierre-Alain Lombardi et Didier Mantz.
Trophée F3 Classic / Course 2 (commune avec la Formule Renault Classic)
Partants : 12 (27 avec la Formule Renault Classic) - Le top 5 : 1.Rouvier (Martini MK34), 2.Martin (Martini MK49), 3.Girardet (Ralt RT3), 4.V.Leone (March 783), 5.Rossi (Martini MK34).
En deux mots : Inséparables, Frédéric Rouvier et Davide Leone bouclent la première moitié de course roues dans roues, une poignée de secondes devant Eric Martin et Frédéric Rouvier, eux aussi à la lutte. Peu après, la sortie du malheureux Davide Leone entraine l’incursion en piste de la voiture de sécurité. La course relancée pour trois derniers tours, Frédéric Rouvier a désormais la voie libre. Il s’impose une nouvelle fois, suivi de près par un Eric Martin en grande forme, brièvement dépaassé par Alain Girardet dans le dernier tour. Valerio Leone et Mandredo Rossi, parfaitement dans le coup pour ses premiers pas à Charade, complètent le top 5.
Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (commune avec la F3 Classic)
Partants : 15 (27 avec la F3 Classic) - Le top 5 : 1.Boudreault (Orion FR90), 2.Monnet
(Martini MK41), 3.Bernard (Martini MK36), 4.France (Martini MK44), 5.Faucher (Martini MK63).
En deux mots : Vainqueur la veille, Tony Boudreault laisse l’avantage à Joachim Bernard à l’issue du premier tour, puis reprend rapidement son bien. A mi-course, le pilote de l’Orion mène les débats devant Jean-Charles Monnet, brillamment remonté de la dernière place, Joachim Bernard et Arnaud France. Après une courte neutralisation, Tony Boudreault reste le maître de la course jusqu’à l’arrivée et réédite sa victoire du samedi avec trois secondes d’avance sur Jean-Charles Monnet. Après un départ canon, Fabrice Porte a de nouveau été stoppé par l’échangeur de son turbo. Un week-end à oublier pour lui !
SportProtosCup / Course 2
Pilotes partants : 26 - Le top 5 : 1.Rouvier (Lucchini SP94 Alfa), 2.JB.Châteaux (Lucchini SP94 Alfa), 3.Ferrier (Chevron B61 Ford), 4.De Murard (Merlin MP46 Alfa), 5.Vaglio-Giors (Tiga SC79 Ford).
En deux mots : Avec l’apparition de la pluie pour cette première course de l’après-midi, c’est une piste humide qui accueille les pilotes de la SportProtosCup pour un départ sous Safety Car. Frédéric Rouvier s’échappe ensuite sans trop de mal, suivi de Jean-Baptiste Châteaux et d’un Josserand De Murard transcendé par ces conditions délicates. A mi-course, ce trio mène devant les protos Sports 2000 de Pierre Groppi, sous la menace d’un Drive Through, et Christian Vaglio-Giors. Le nouveau venu Patrick Ferrier devient ensuite le plus rapide en piste au volant de sa Chevron B61 et grignote les places une à une jusqu’à rejoindre Frédéric Rouvier et Jean-Baptiste Châteaux sur le podium.
Trophée Formule Ford Kent-Zetec / Course 2
Partants : 26 - Le top 5 : 1.Dousse (Van Diemen RF02Z), 2.Beloou (Van Diemen RF02Z), 3.Lebreton (Van Diemen RF00Z), 4.Genecand (Van Diemen RF92), 4.De Laet (Van Diemen RF91).
En deux mots : Courue sous une pluie persistante, cette dernière épreuve du week-end tourne immédiatement à l’avantage d’Arnaud Dousse. Extrêmement rapide dans ces conditions, le leader du championnat de France ne laisse aucun espoir aux autres pilotes de Formule Ford Zetec, Nicolas Beloou et Maxime Lebreton, et passe la mi-course en solitaire. Un moment neutralisée, la fin de course entérine ce tiercé. Du côté des plus nombreuses Formule Ford Kent, Gislain Genecand s’impose devant Milan De Laet et Jean Dionisotti, par ailleurs lauréat de la catégorie GHI.

CHAMPIONNAT DE FRANCE GT/TOURISME


Asavé Racing 75 / Courses 1 et 2
Partants : 16 - Le top 5 : Course 1 : 1.Gh.Gaubert (Porsche 911 RSR), 2.De Ferran (Grac MT14B), 3.Cruvelier (Porsche 911 RSR), 4.Regnier (Porsche Carrera 6), 5.Trousse (Cooper S). Course 2 : 1.Gu.Gaubert (Porsche 911 RSR), 2.Besson (Alpine A310), 3.Trousse (Cooper S), 4.Schneider (Datsun 240Z), 5.Peot (R17 Gordini).
En deux mots : La course matinale tourne immédiatement à l’avantage de Gislain Gaubert et d’Axel De Ferran. Le pilote de la Porsche et celui de la Grac MT14B enchainent les dix tours de course roues dans roues, le premier parvenant à conserver 298/1000 d’avance sur la ligne d’arrivée. Relégué à une vingtaine de secondes, Didier Cruvelier complète ce premier podium. Changement de décor pour la course de l’après-midi, disputée sur une piste copieusement détrempée. Passé au volant de la Porsche familiale, Guillaume Gaubert roule sur les traces de son père et rejoint l’arrivée en vainqueur, 3’’1 devant l’Alpine A310 V6 de Gérard Besson. Auteur d’une jolie fin de course au volant de sa Porsche 911 SC, Anthony Meynard était en passe d’inquiéter Guillaume Gaubert avant de crever à un tour de l’arrivée.
Asavé Racing 65 / Course 2
Partants : 19 - Le top 5 : 1.Gruau (TVR Griffith), 2.Vacher (Lotus Elan), 3.Julien (Lotus Elan), 4.Sionneau (Lotus Elan), 5.Wilhelm (Jaguar type E).
En deux mots : Le retrait de José Beltramelli dès le premier tour prive le public d’un nouveau duel entre sa TVR Griffith 400 et celle de Didier Gruau. Après un début de course momentanément neutralisé, ce dernier s’envole logiquement devant les Lotus Elan de Jean-Pierre Vacher, Franck Julien, pourtant parti du fond de grille après son abandon de la veille, et Damien Sionneau. Sans changements par la suite, le leader du championnat de France GT/Tourisme signe sa deuxième victoire du week-end devant les Lotus de Jean-Pierre Vacher et Franck Julien, séparés de 3’’5 sous le drapeau à damier. Paul Giglio hisse la première voiture de Tourisme (une Alfa Giulia TI Sprint) au neuvième rang.
Trophée Lotus / Course 1
Partants : 34 - Le top 5 : 1.X.Jacquet, 2.Vulliez, 3.Koenig, 4.Szyndelman, 5.Bernard (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Une fois encore, Dominique Vulliez s’avère le seul capable de suivre le
rythme endiablé de Xavier Jacquet. Au terme des dix tours de course, il coupe la ligne d’arrivée avec seulement 4’’8 de retard sur l’implacable leader du trophée. Plus loin, Philippe Koenig s’invite une seconde fois sur le podium en ayant résisté jusqu’au bout à Alain Szyndelman et Fabrice Bernard. Dans le top 5 en début de course, Eugène Deleplanque se contente de la septième place derrière Philippe Gaso. Côté Caterham, Pauline Delarbre signe à nouveau le meilleur résultat devant Vincent Bayard et Didier Vest.
Trophée GT Classic / Course 2 (commune avec le Saloon Car)
Partants : 11 (35 avec le Saloon Car) - Le top 5 : 1.Romac (Porsche 993 GT2), 2.Sabatier (Porsche 993 GT2), 3.Mathieu (BMW M3 GTR), 4.Delannoy (Porsche 964 RSR), 5.Rougemont (BMW Z3).
En deux mots : Selon une hiérarchie bien établie, les deux Porsche 993 GT2 se portent immédiatement aux avant-postes et se ménagent rapidement une belle avance sur leurs poursuivants. A leurs volants, Benoît Romac dispose déjà de plus de 17’’ d’avance sur Laurent Sabatier à mi-course, tandis que Sébastien Mathieu emmène le reste du peloton à bord de sa BMW M3 GTR. A l’approche de la fin de course, une neutralisation annule l’écart entre les deux 993 G2, mais Benoît Romac se charge ensuite de parachever le travail lors de l’unique tour de relance. Guy Rougemont (BMW Z3) et Pascale Roche (Porsche 928S) sont les autres lauréats de catégories.
Maxi 1300 Series / Course 2
Partants : 25 - Le top 5 : 1.Majou Rosinoer (Cooper S), 2.Gruelles (Mini Marcos), 3.Krause (Mini Marcos), 4.Hartop (Cooper S), 5.Notebaert (Cooper S).
En deux mots : Sur une piste copieusement détrempée, Laurent Majou Rosinoer se détache en tête dès le premier tour, suivi des autres Cooper de Jonathan Hartop et Samuel Notebaert. Parti un peu vite de la première ligne, Jean-Pierre Destombes écope aussitôt d’un Drive through et… part à la faute avant même de pouvoir l’effectuer. Après quelques tours neutralisés, Laurent Majou Rosinoer reprend son échappée victorieuse devant Jonathan Hartop, bientôt dépassé par les Mini Marcos de Tomy Gruelles et Vincent Krause. Le Belge Claude Corthals (A112 Abarth) prend sa revanche de justesse en classe 1000, avec une belle neuvième place à la clé.
Youngtimers GTI Cup / Course 2 (commune avec la Roadster Pro Cup)
Partants : 15 (37 avec la Roadster Pro Cup) - Le top 5 : 1.Quagliozzi (Honda Civic), 2.Bastia (R5 GT), 3.Benjamin (Honda Civic), 4.Julia (Honda Civic), 5.Mathez (309 GTI).
En deux mots : Piste sèche ou mouillée comme cet après-midi, rien ne change pour Franck Quagliozzi ! Dès le feu vert, le champion de France s’échappe devant la R5 GT de
Jean-Christophe Bastia, toujours à l’aise dans ces conditions, et les autres Honda Civic de Damien Benjamin et Fabien Julia. Après une énième neutralisation, le pilote de Mâcon reprend son festival et s’impose avec 28’’9 d’avance sur le Corse Jean-Christophe Bastia, sérieusement menacé par Damien Benjamin en fin de course. Il remporte par ailleurs le Groupe N devant Guillaume Mathez (309 GTI).
Roadster Pro Cup / Course 2 (commune avec la Youngtimers GTI Cup)
Partants : 22 (37 avec la Youngtimers GTI Cup) - Le top 5 : 1.Cabarrou, 2.Manganaro, 3.Rigoulet, 4.Cayeux, 5.Ariscon (tous sur Mazda MX-5).
En deux mots : Homme fort du samedi, Florian Cabarrou repart sur le même rythme dans la course de ce dimanche devant Mathieu Rigoulet et Nicolas Ariscon. Impérial, le leader laisse vite ses poursuivants s’expliquer à distance. Parmi eux, Massimo Manganaro réalise une superbe remontée jusqu’à la deuxième place, tandis que Mathieu Rigoulet vient compléter le podium dominical en précédant de peu le revenant Gérard Cayeux.


HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE


Trophée Saloon Car / Course 2 (commune avec le GT Classic)
Partants : 24 (35 avec le GT Classic) - Le top 5 : 1.Grenet (Dodge Viper), 2.Delarche (Lotus Seven), 3.Faivre (Audi S2), 4.Samson (Porsche 996), 5.Lortal (Caterham).
En deux mots : Leader dès le premier passage, Julien Grenet perd son principal adversaire, Fabrice Lefebvre, retardé dès le début de courses au volant de son Audi Quattro. Dès lors, le pilote de la Dodge Viper s’offre le cavalier seul attendu et décroche une nouvelle victoire devant un excellent Vincent Delarche et Emmanuel Faivre, qui offre un premier podium à sa nouvelle Audi S2.


A SUIVRE

Du 25 au 27 octobre, la 5ème et dernière manche de l’Historic Tour sur le circuit du Val de Vienne.


Les résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA) et Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

BMW
Back to Top