Actualités

VHC
27/10/2019 FFSA

Historic Tour Val de Vienne - Jour 1 : La douceur viennoise

Les enjeux sont importants ce week-end sur le circuit du Val de Vienne, puisque le week-end sera décisif pour les titres de Champion de France et pour le classement des différents Trophées.

Vainqueur en F3 Classic, Frédéric Rouvier prend une option sur le titre en Monoplaces/Protos © Guy Pawlak pour HVM Racing

LES CHIFFRES DU JOUR

3729 : En mètres, le développement du circuit du Val de Vienne.
1937 : l'année de naissance du doyen de la course Jean Mercier (Grac MT 6 Formule France
34 : le nombre d’engagés en Youngtimers GTI Cup et Roadster Pro Cup
10 : le nombre de courses du samedi (13 demain dimanche)
5 : le nombre des candidats aux deux titres de Champion de France Historique des Circuits


LES RESULTATS DU SAMEDI

CHAMPIONNAT DE FRANCE MONOPLACES/PROTOS

Challenge Formula Ford Historic / Course 1
Partants : 29 - Le top 5 : 1.Girardet (Crosslé 25F), 2.Belle (Lola T540E), 3.Faggionato (Van Diemen), 4.Genecand (Crosslé 30F), 5. Michel (Crosslé 32F).
En deux mots : ayant fait la pole en début de matinée, François Belle part en tête devant Alain Girardet. Les deux hommes parviennent assez rapidement à prendre de l'avance avant qu'un drapeau rouge n'interrompe la course pendant un long moment. Le restart était donné à deux tours du drapeau à damiers et Girardet surprenait Belle et lui ravissait le leadership, le Suisse imposant sa Crosslé devant Belle, Marc Faggionato complétant le podium.
Trophée F3 Classic / Course 1 (commune avec la Formule Renault Classic)
Partants : 11 (26 avec la Formule Renault Classic) - Le top 5 : 1.Rouvier (Martini Mk34-Toyota), 2.Martin (Martini Mk39-Toyota), 3.Jacobs (Ralt RT3-VW), 4.Beltramelli (March 813-Toyota), 5. Eynard-Machet (Martini Mk31-Toyota).
En deux mots : Frédéric Rouvier a survolé les qualifications et partait en pole position. Il ne laissait personne lui contester sa première place et prenait résolument les commandes de la course, devant Eric Martin et Christian Vaglio-Giors, leader des FR Turbo. Brady Beltramelli prenait la troisième place. Alors que Rouvier avait une belle avance, un safety car resserrait les positions. Au restart, Rouvier reprenait sa marche en avant, suivi de Martin. Derrière lui et Martin, la lutte pour la dernière place sur le podium était très disputée et dans le tout dernier tour Ian Jacobs subtilisait cette place à Brady Beltramelli.
Trophée Formule Renault Classic / Course 1 (commune avec la F3 Classic)
Partants : 15 (26 avec la F3 Classic) - Le top 5 : 1.Vaglio-Giors (Martini Mk31), 2. Gerbout (Martini Mk54), 3.Porte (Martini Mk36), 4.France (Martini Mk44), 5. Mottez (Martini Mk51).
En deux mots : Meilleur temps des essais, le Suisse Vaglio-Giors est resté en tête des Formule Renault pendant toute la course après s'être mêlé à la lutte des F3 dans les premiers tours. Pour son retour, Charles Gerbout prend une belle deuxième place, Jean-Charles Monnet complétant le podium Turbo, Gilles Renoult l'emportant en Formule Renault atmo.
SportProtosCup / Course 1
Pilotes partants : 24 - Le top 5 : 1.JB.Châteaux (Lucchini Alfa), 2.M.Châteaux (Debora BMW), 3.Dougnac (Epsilon Alfa), 4.Gagnard (Norma BMW), 5.Groppi (Lola T86/90).
En deux mots : Poleman, Matthieu Châteaux (Debora BMW) conservait la première place devant son frère Jean-Baptiste (Lucchini Alfa Romeo). Ils s'échappaient, avec Francis Dougnac (Epsilon Alfa) en troisième position. Cependant Mattieu Châteaux perdait du liquide et était contraint de repasser par les stands, perdant de nombreuses places même s'il repartait rapidement. Derrière, Pargamin (Lucchini Alfa) faisait une superbe remontée avant d'avoir des soucis en fin de course. Matthieu Châteaux faisait une remontée flamboyante et même s'il ne pouvait revenir sur son frère, il passait Dougnac en fin de course et prenait la deuxième place.
Trophée Formule Ford Kent-Zetec / Course 1
Partants : 25 - Le top 5 : 1 Beloou (Van Diemen), 2. Lebreton (Van Diemen), 3.Sanjuan (Tatuus), 4. Dousse (Van Diemen), 5.Michel (Van Diemen).
En deux mots : Candidat au titre de Champion e France, Arnaud Dousse avait mis les meilleures chances de son côté en réalisant la pole position, mais il était surpris au départ par Nicolas Beloou, alors que Augustin Sanjuan est troisième. Dousse veut récupérer la première place et attaque Beloou mais il part à la faute et chute en cinquième position. Devant, Beloou n'est pas inquiété. Lebreton et sanjuan se livrent un beau duel pour la deuxième place, duel dont Lebreton sort vainqueur. Dousse parvient à revenir en quatrième position, mais il fait une très mauvaise opération dans l'optique du Championnat.


CHAMPIONNAT DE FRANCE GT/TOURISME

Trophée Lotus / Course 1
Partants : 26 - Le top 5 : 1. X.Jacquet, 2.Cazalot, 3.Koenig, 4.C.Jacquet, 5.Bernard.
En deux mots : La pole avait été très disputée, Florent Cazalot devançant de sept centièmes Fabrice Bernard. Cazalot conservait l'avantage devant Vulliez, bien parti, et Xavier Jacquet. Celui-ci prenait le leadership dès le tour suivant devant Vulliez et Cazalot. Le top 6 était groupé en moins de trois secondes. Vulliez perd le contact et rentre au stand alors qu'il était deuxième, Fabrice Bernard occupant la troisième place derrière Cazalot. Les positions se stabilisent, seul Cazalot réussissant à rester dans le sillage de Xavier Jacquet. Bernard perd du terrain et c'est Philippe Koenig qui est le nouveau troisième devant Cyril Jacquet, le fils de Xavier. Celui-ci contrôle la situation et prend un peu de champ, remportant un nouveau succès devant Cazalot et Koenig. Didier Vest s'impose dans la catégorie Caterham.
Youngtimers GTI Cup / Course 1 (commune avec la Roadster Pro Cup)
Partants : 13 (34 avec la Roadster Pro Cup) - Le top 5 : 1.Quagliozzi (Honda Civic), 2. Benjamin (Honda Civic), 3.L.Hélary (Honda Civic), 4.Mathez (Peugeot 308 GTI), 5.Bastia (Renault 5 GT Turbo).
En deux mots : Franck Quagliozzi avait fait la pole avec quatre secondes de mieux que son plus proche concurrent. Au départ (arrêté), il conserve le bénéfice de sa position devant la Honda Civic de Benjamin et la Renault 5 GT Turbo de Bastia. Celui-ci écope d'un drive through pour avoir anticipé le départ et perd bien sûr de nombreuses places. La Peugeot 309 GTI de Mathez prend donc la troisième place. Quagliozzi creuse l'écart, tour après tour, le portant à plus de dix secondes devant Benjamin et Mathez, qui roulent isolés. Le safety car intervient à 7 tours de l'arrivée pour évacuer la Honda de Michel Quagliozzi, le père du leader. Le safety car reste très peu de temps sur la piste. Au restart, Loïc Hélary, après un départ raté (il était 21ème), est revenu aux portes du Top 5 et il est bientôt en quatrième position. Dans l'avant-dernier tour, il subtilise la troisième place à la Peugeot.
Roadster Pro Cup / Course 1 (commune avec la Youngtimers GTI Cup)
Partants : 21 (34 avec la Youngtimers GTI Cup) - Le top 5 : 1.Cabarrou, 2.Ariscon, 3.Laborie, 4.Rigoulet, 5.Cayeux.
En deux mots : Pole pour Nicolas Ariscon, huitième chrono absolu du plateau. Cabarrou prenait un bon départ et emmenait les Mazda, cinquième au scratch. Laborie reste très proche de Cabarrou. Ariscon, troisième, est également très près des deux autres MX-5.
Maxi 1300 Series / Course 1
Partants : 23 - Le top 5 : 1.Besson (Alpine A110), 2. Majou-Rosinoer (Austin Cooper S), 3.Destombes (CG Spider), 4.Gruelles (Mini Marcos), 5 Krause (Marcos 1300 GT).
En deux mots : Besson est surpris au départ par la Mini de Majou-Rosinoer mais reprend la première place peu après. Le safety car rentre en piste et y demeure un bon moment pour permettre l'évacuation de voitures en perdition. La voiture s'efface à deux minutes de l'arrivée mais Besson n'est pas inquiété dans ce dernier tour et remporte une nette victoire.
Asavé Racing 75 / Course 1
Partants : 12 - Le top 5 : 1. Brigand (Porsche 911 RSR), 2 Perou (Chevron B8), 3. Gaubert Ghislain (Porsche 911 RSR), 4. Besson (Alpine A110), 5. Godfroy (Chevrolet Corvette).
En deux mots : Les Porsche ont dominé les qualifications, avec la pole pour la 911 RSR de Ghislain Gaubert. La Porsche de la famille Gaubert prend le meilleur départ, suivi d’Emmanuel Brigand (Porsche 911 RSR) et Eric Perou, très incisif avec sa Chevron B8. La voiture britannique prend très vite le dessus sur la Porsche. Elle va même prendre la première place car rétrograde au quatrième tour derrière Perou, Brigand et Le Calvez (Elva Mk8). Les quatre voitures forment un petit train, toujours emmenées par Eric Perou. Le Calvez fait l'intérieur à Brigand au bout de la ligne droite de départ mais, peut-être optimiste, sort et provoque l'entrée sur le circuit du safety car. Au restart, Brigandprend l'avantage au premier freinage à trois minutes du drapeau à damiers. Dans le dernier tour, Brigand et Perou sont en pleine bagarre. Brigand tient fermement sa première place et l'emporte devant Perou et Gaubert.
Trophée GT Classic / Qualifs (commune avec le Saloon Car)
Partants : 6 (28 avec le Saloon Car) - Le top 5 : 1.Sabatier (Porsche GT2), 2.Mathieu (BMW M3), 3.Daumas (Porsche 968), 4.Smaniotto (Porsche 993), 5.Terral (Porsche 928).
En deux mots : La Porsche 993 GT2 a une nouvelle fois dominé les débats en qualifications avec la pole pour Laurent Sabatier.
Asavé Racing 65 / Qualifs
Partants : 15 - Le top 5 : 1.Gruau (TVR Griffith), 2.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3.Bateman (Lotus Elan), 4.Etienne (Jaguar type E), 5.Perou (Austin-Healey 3000).
En deux mots : Postulant lui au titre, Didier Gruau a fait nettement la pole devant la Corvette de Brady Beltramelli, à plus d'une seconde. Richard Bateman vient ensuite avec une Lotus Elan, suivi de Eric Etienne (Jaguar Type E) et Eric Perou (Austin-Healey 3000).


HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE

Trophée Saloon Car / Qualifs (commune avec le GT Classic)

Partants : 22 (28 avec le GT Classic) - Le top 5 : 1.Grenet (Viper), 2.Lefebvre (Audi Quattro), 3.Fuet (BMW M3), 4.Desmaele (Porsche 996), 5.Samson (Porsche 996).
En deux mots : Julien Grenet a fait parler la puissance de sa Dodge Viper (8000 cm3) et a fait la pole devant l'Audi Quattro de Fabrice Lefebvre

Legends Cars Cup / Courses 1 et 2

Partants : 30 - Course A - Le top 5 : 1.Ghislain, 2.Lieutenant, 3. Sonntag, 4.Chiron, 5. Watteyne. Course B : 1. Ghislain, 2. Lieutenant, 3. Chiron, 4. Watteye, 5. Sonntag. En deux mots : Poleman, Timothée Ghislain a survolé les débats tandis que derrière, c'était beaucoup plus serré avec des luttes entre Lieutenant, Fastres, Destoop, Chiron et Watteyne. Lieutenant était le plus constant de ce quintette dans lequel Fastres, bien revenu pourtant après un mauvais départ, était le premier à lâcher prise. Ghislain remportait la victoire avec treize secondes d'avance sur Lieutenant tandis que Sonntag, revenu du diable vauvert, arrachait la troisième place dans les derniers tours. Comme dans la première course, Ghislain a été dominateur de la secondeet a pris lelarge dès le départ, un départ très mouvementé. Cependant, malgré la fougue des concurrents, la course s'est déroulée sans incidents majeurs. Lieutenant a validé son patronyme en prenant de nouveau la deuxième place derrière Ghislain. Dans les derniers tours, les positions changeaient fréquemment et Thibaut Chiron, arrivé en leader du classement au Val de Vienne, complétait le podium.


A SUIVRE DIMANCHE
13 autres courses, de 8h40 à 12h50 et de 13h10 à 17h25.
Courses en live et résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA) et Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

BMW
Back to Top