Actualités

FFSA
09/09/2019 FFSA

La dernière Marseillaise d’Anthoine Hubert

Victime d’un effroyable accident au 2e tour de la Course Feature de Spa-Francorchamps, le 31 août dernier, Anthoine Hubert sera inhumé ce mardi 10 septembre à Chartres.

Anthoine Hubert après sa victoire en Formule 2 au Grand Prix de France 2019 © DPPI

Quatre ans après la disparition tragique de Jules Bianchi, le décès d'Anthoine plonge le monde du sport automobile et la FFSA dans une immense tristesse.

Né le 22 septembre 1996, Anthoine a été repéré par la FFSA dès ses premiers exploits sur quatre roues. Alors âgé de 13 ans, Anthoine a intégré l'Equipe de France FFSA Karting en 2010. Il en est sorti en 2012 auréolé de nombreux succès. Sa première année de course automobile s'est soldée par un titre de Champion de Formule 4 France. L'année suivante, Anthoine est devenu un membre éminent de l'Equipe de France FFSA Circuit. La FFSA a suivi et soutenu Anthoine dans son ascension vers les plus hauts sommets du sport automobile.


En 2018, Anthoine a ajouté un titre majeur à son palmarès en remportant le dernier championnat de GP3 de l'histoire et en succédant à de prestigieux aînés tels que Valtteri Bottas, Esteban Ocon ou encore son ami Charles Leclerc. L'éclosion du talent d'Anthoine n'a pas laissé indifférent Renault qui l'a intégré dans sa structure de formation de jeunes pilotes, la Renault Sport Academy.

En 2019, bien que pilotant une monoplace d'une des plus modestes écuries du plateau, Anthoine a marqué de son empreinte la Formule 2 en signant deux succès retentissants dans les rues de Monaco et devant son public, sur le circuit Paul Ricard. Son avenir était tout tracé pour 2020 avec la signature, le week-end du drame belge, d'un contrat avec une équipe de pointe de Formule 2. Le dernier échelon du sport automobile, celui qui mène à la F1 se dessinait déjà dans l'esprit des professionnels tant le talent d'Anthoine un volant en main, allié à une rare intelligence de course, faisait de lui un candidat de choix pour l'exigeante et élitiste Formule 1.

La disparition d'Anthoine laisse un grand vide dans le monde du sport automobile qui a multiplié les hommages au jeune Français, en Europe comme sur le continent américain. A Monza, une semaine après ce funeste samedi noir de Spa, l'équipe d'Anthoine, Arden, a érigé le portrait de leur pilote aux côtés de l'aileron avant de sa monoplace. A l'issue de la première course, à l'instigation de tous les pilotes du plateau, la Marseillaise a retenti en l'honneur d'Anthoine. Sur le podium de la seconde épreuve, Jack Aitken, partenaire d'Anthoine au sein de la Renault Sport Academy, a brandi le drapeau français et dédié sa victoire à son ami. Le sport automobile et la FFSA ont perdu un immense professionnel à la personnalité exceptionnelle et attachante et s'associent à la douleur de sa famille et de ses proches. Repose en paix Anthoine.

Nicolas Deschaux – Président de la FFSA : « Gentil, intelligent et talentueux. Trois termes qui définissent à mon sens qui était Anthoine. Un sacré bosseur que nous avons eu la chance de soutenir à la FFSA depuis l'âge de douze ans et jusqu'à aujourd'hui. Son parcours exemplaire restera toujours une référence pour tous les pilotes de la FFSA Academy. Il était très impliqué à nos côtés, notamment auprès des jeunes du Championnat de France Junior de Karting et passait parallèlement son Diplôme d'Etat avec nous. Le sport automobile français a perdu un futur grand mais sa mémoire restera à jamais gravée dans nos cœurs ».

Christophe Lollier – Directeur Technique National FFSA : «Nous suivions Anthoine depuis l'âge de 12 ans… C'est un immense vide. Du Programme 10-15 ans en Karting jusqu'à la F2 cette année sous les couleurs de l'Equipe de France FFSA, il était l'exemple type du parcours d'excellence à la FFSA sur la piste et aussi en dehors. Intelligent et réfléchi, Anthoine a effectué une grande partie de sa scolarité au lycée Le Mans Sud et à la FFSA Academy de la 4e au BTS, en passant bien-sûr par le bac scientifique obtenu avec mention… Dernièrement, il nous aidait encore en Karting dans le cadre du Championnat de France Junior en conseillant les jeunes pilotes tout en préparant son diplôme de coach. Au-delà de son talent et de sa gentillesse, nous avons surtout perdu un ami. »


BMW
Back to Top