Actualités

Circuit
11/09/2019 FFSA

Le Championnat de France FFSA des Circuits fait sa rentrée à Magny-Cours

Le Championnat de France FFSA des Circuits : destination Magny-Cours !

  © SRO Motorsports Group / Dirk Bogaerts

Après une pause estivale bien méritée, le Championnat de France FFSA des Circuits effectue cette semaine sa grande rentrée des classes en réunissant les plus belles disciplines de l’Hexagone sur le Circuit de Nevers Magny-Cours !

Théâtre du Grand Prix de France de Formule 1 de 1991 à 2008, le Circuit de Nevers Magny-Cours reste aujourd’hui encore une référence avec son tracé atypique aux enchaînements techniques et aux noms évocateurs : Estoril, Adélaïde, Nürburgring, Imola… Sur ce superbe terrain de jeu, cinq catégories partageront l’affiche avec le Championnat de France FFSA GT pour un week-end qui s’annonce riche en spectacle. 
 
Championnat de France FFSA GT
 
Le sprint final est ouvert en Championnat de France FFSA GT après le rendez-vous riche en rebondissements de Spa-Francorchamps, dont Fabien Michal et Grégory Guilvert sont repartis avec deux points d’avance sur Stéphane Lémeret et Pierre-Alexandre Jean. 
 
Dans la Nièvre, l’équipage de l’Audi R8 LMS GT4 et celui de l’Alpine A110 GT4 reprendront leur duel fascinant lancé dès Nogaro afin d’aborder la finale dans les meilleures conditions. L’issue de leur face à face aura également un impact non négligeable dans la lutte entre Saintéloc Racing et CMR pour le titre chez les équipes en Pro-Am.  
 
Bredouilles en Belgique, Benjamin Lariche / Robert Consani et Rudy Servol / Stéphane Tribaudini s’apprêtent aussi à tout donner pour garder toutes leurs chances jusqu’au Castellet, mais une dizaine de duos vise un coup d’éclat pour se relancer avant qu’il ne soit trop tard. Ce sera notamment le cas des binômes alignés au volant des BMW M4 GT4, souvent à l’aise à Magny-Cours, ou des Mercedes-AMG GT4, dont le compteur est toujours vierge cette année. 
 
Dans la catégorie Am, le rendez-vous nivernais pourrait bien s’avérer décisif dans l’obtention des premiers sacres puisque Julien Lambert et Nicolas Gomar peuvent être couronnés dimanche en cas de doublé avec la Porsche 718 Cayman GT4 CS MR n°10 de l’équipe AGS Events. La Ginetta G55 GT4 de Pascal Huteau / Valentin Simonet et l’Audi R8 LMS GT4 de Christophe Hamon / Gwenael Delomier peuvent encore renverser la tendance et prolonger le suspense, mais ils devront absolument reprendre des points aux leaders pour y parvenir ! 
 
Au total, quarante-trois GT4 sont annoncées pour cette rentrée sur le Circuit de Nevers Magny-Cours avec vingt-six équipages engagés en Pro-Am et dix-sept dans la catégorie Am, réservée aux pilotes Bronze... De quoi promettre une rentrée explosive à tous les niveaux ! 
 
Championnat de France F4
 
Tout juste une semaine après l’épreuve de Budapest en Hongrie, les académiciens retrouveront la France et le circuit de Magny-Cours, qui marquera la pénultième manche du championnat. Le duel entre les deux grands candidats au titre, Hadrien David et le Réunionnais Reshad De Gerus, dure depuis le début de la saison et devrait encore monter en intensité.
 
Sur le Hungaroring, David a ajouté deux nouvelles victoires à son tableau de chasse et s’est donné un peu d’air au classement provisoire, mais le jeu des décomptes pourra toujours modifier la donne au moment du calcul final. Derrière, l’Américain Nicky Hays s’accroche à sa 3eplace, mais les positions sont extrêmement serrées avec en embuscade Gillian Henrion, Isack Hadjar, le meilleur des Juniors, le Sud-Africain Stuart White et Enzo Valente. Une fois 4eet deux fois 3een Hongrie, Victor Bernier – Junior lui-aussi – a recollé à ce groupe et ne compte s’arrêter en si bon chemin.
 
Pour les autres outsiders, l’envie de finir la saison en beauté en vue de 2020 sera une motivation supplémentaire ! Dans le cadre d’une collaboration avec le circuit du Japon, le leader du Championnat du Japon F4 FIA Ren Sato et son second Kakunoshin Ohta participeront à l’épreuve de Magny-Cours et viendront se jauger face au très international effectif de la FFSA Academy.
 
Clio Cup France
 
L’étape bourguignonne du Championnat de France FFSA des Circuits pourrait également s’avérer décisive en Coupe de France FFSA Renault Clio Cup ! 
 
Malgré une avance réduite à trente-huit points, Dorian Guldenfels possède une première occasion de prendre un avantage quasiment irréversible avant la finale au Circuit Paul Ricard. Vainqueur de trois des quatre dernières courses disputées, son plus proche rival et ancien directeur d’équipe David Pouget espère bien poursuivre sur sa lancée pour continuer de grignoter petit à petit du terrain.
 
Si les deux hommes bataillent pour obtenir leur premier titre national, certains adversaires veulent se dresser sur leur route, à l’image de Thibaut Bossy, Nicolas Milan et Corentin Tierce, trois pilotes qui n’ont plus grand-chose à perdre et se sont souvent montrés redoutables à Magny-Cours.  
 
En parallèle, l’Espagnol Luis Gonzalez peut s’assurer de la couronne chez les Juniors s’il parvient à remporter les deux courses face à Edwyn Traynard et Antoine Prenveille, désormais dos au mur. La lutte s’annonce davantage intense du côté des Gentlemen, où David Pajot ne compte plus que quatre points d’avance sur Mickaël Carrée, qui évoluera presque à domicile, alors que Stéphane Auriacombe et les frères Raffin ont encore leur mot à dire !
 
Pour ce rendez-vous commun à la Clio Cup France et à la Clio Cup Espagne, neuf concurrents sont engagés sur les deux fronts à l’instar de David Pouget, qui vise ouvertement le doublé, et trois exclusivement à la catégorie espagnole.En tout, trente Clio Cup composeront le peloton à Magny-Cours, où Renault Sport Racing dévoilera publiquement la future génération de Clio Cup qui fera ses débuts en compétition dès la saison prochaine. 
 
Sprint Cup by Funyo-Sport Proto
 
Avec le Paul-Ricard en Octobre, le Circuit de Nevers Magny-Cours sera le 1er des 2 circuits F1 que les concurrents Funyo utiliseront cette saison.
Ce week-end, les 39 pilotes de la Sprint Cup tenteront de battre le record de la piste des prototypes, détenu jusqu’alors par Nicolas Cannard (HMC Racing), en 1'43"686 la saison passée. L'homme à battre sera certainement Patrick Seillé (Bleu Mercure Racing) qui depuis son passage en Funyo SP05 aligne les bons résultats à Magny cours. En 7 courses ici ce ne sont pas moins de 4 victoires, 2 podiums et une superbe qualification en 1ère ligne !
 
Nicolas Cannard aura à coeur de se "venger" de la saison passée où après avoir conquis la pole-position, le champion 2017 subit une avarie dès le départ de la course 1 avant de remporter la 4ème course du weekend, au prix d'une lutte intense jusque dans le dernier virage avec son éternel rival Aurélien Robineau (Bleu Mercure Racing).
 
À ce stade du championnat Nicolas Cannard (261 points) garde la tête du championnat mais il ne reste pas moins de 12 courses avant d’accéder au grâle de la saison 2019 et rappelons que nous avons plusieurs prétendants au trône, notamment Jonathan Dessens (251 points),
Aurélien Robineau (211 points).
 
Du côté des gentlemen Edouard Hery est largement en tête avec 183 points devant Christian
Camboulive (91 points) et Franck Lefevre (88 points). Jonathan Dessens leader de la catégorie Espoir est suivi par Cyril Léger et de Nicolas Siebenschuh.
 
Peugeot 308 Racing Cup 
 
Pour la rentrée, vingt et une PEUGEOT 308 RACING CUP assureront le spectacle dans la Nièvre, dont 12 pilotes en catégorie amateur. Les hommes de tête sont toujours à égalité de victoires (trois chacun). Les résultats du week-end seront déterminants pour le titre et l’obtention de la PEUGEOT 308 TCR ainsi que du statut de pilote officiel.
 
En juillet dernier, Aurélien Comte (pilote de TCR Europe) venait perturber la hiérarchie de ce début de saison et relançait le match « Briché vs Clairet ». Avec ses deux victoires dans le Gard, il assurait le show, mais Julien Briché conservait toutefois l’avantage à l’issue du week-end avec vingt-trois points d’avance sur son principal adversaire Jimmy Clairet. Qui fera basculer la tendance ?
 
Chez les pros, il ne faut pas oublier les outsiders ! Et ce week-end, il faudra aussi surveiller de très près, Johan Boris Scheier #10 – BRS Racing Team, remonté à un point de la 3e place au général lors du dernier rendez-vous grâce à son podium en course 1. Mais aussi Xavier Fouineau #7 – JSB Compétition, très en forme sur le début de saison et Julien Gilbert #44 – BRS Racing Team, le local de l’étape.
 
Dans la catégorie Junior, le duel est aussi très serré ! Florian Briché #24 – JFM Racing, ne compte qu’un seul point d’avance sur Aurélien Renet #2 – JFM Racing. 
 
Enfin, chez les amateurs (plus 25 ans sans palmarès), Stephane Ventaja #81 et Sylvain Pussier se disputent la vedette, même si les courses au sein de cette catégorie sont très animées cette saison et qu’à ce jour pas moins de cinq pilotes différents se sont illustrés : Stephane Ventaja, Sylvain Pussier, Jean Laurent Navarro, Xavier Guyonnet et Marc Amourette.
  
Porsche Carrera Cup France
 
Vainqueur à Nogaro et Spa-Francorchamps, le Turc Ayhancan Güven (Martinet by Alméras) est poursuivi par Florian Latorre (RMS), premier à Misano, Côme Ledogar (Team 85 / Bourgoin Racing), dernier vainqueur en date, Hugo Chevalier (Martinet by Alméras), qui s’était imposé lors de la première course de la saison, et Marvin Klein (Pierre Martinet by Alméras), leader du classement Rookie et déjà propulsé sur la plus haute marche du podium à Spa.
 
Au-delà de ces cinq favoris, Enzo Guibbert (Racing Technology), deuxième à Misano, aimerait allonger la liste des vainqueurs différents en 2019, tout comme Victor Blugeon (Pierre Martinet by Alméras) ou l’Italien Gianmarco Quaresmini (Sébastien Loeb Racing), dont l’absence de points en Belgique pèse encore sur le classement.
 
Rookies cette saison, Adam Eteki (Team 85 / Bourgoin Racing), Espoir Porsche Carrera Cup France 2019, et le Belge Baptiste Moulin (RMS) ont déjà une première expérience à faire valoir au moment d’arriver à Magny-Cours et, surtout, des ambitions. Sébastien Baud (Pierre Martinet by Alméras) s’ajoute après avoir conquis un titre en Mitjet l’an passé.
 
En Pro-Am, l’habituel duel entre Nicolas Misslin (Racing Technology) et Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) va reprendre avec cette rentrée. La première partie de la saison avait tourné à l’avantage du tenant du titre Nicolas Misslin. Stéphane Denoual (Martinet by Alméras) et David Hallyday (RMS) pourront également se muer en candidats à la victoire si une occasion se présente.
 
Dans la nouvelle catégorie Am, réservée aux gentlemen sans palmarès, Jérôme Boullery (Racing Technology) défendra sa première position face au retour du Suisse Christian Jaquillard (Jonquille Racing Team) et aux débuts d’Emil Caumes (Team 85 / Bourgoin Racing), un habitué du Club Porsche.


BMW
Back to Top