Actualités

Tout terrain
23/09/2019 FFSA

Mercier: Nouveau prodige de l'Autocross Européen

Maggiora s’annonçait comme une finale palpitante, elle ne fut pas simplement palpitante, mais haletante, nerveuse, insoutenable et finalement incroyable.

Vincent MERCIER décroche la couronne Européenne © snellephoto.nl

​Buggy 1600 : Il l'a fait !!! Double champion de France dans la division Buggy 1600, Vincent MERCIER a décroché il y a deux ans, un volant auprès de l'équipe Fast&Speed. Après un an d'apprentissage de la nouvelle machine dans les rangs du championnat de France, Vincent et son équipe s'engageaient cette saison sur la scène internationale pour découvrir le championnat d'Europe, ses contraintes, ses circuits et ses habitudes afin de préparer la conquête du titre en 2020. En montant sur la deuxième marche du podium dès la première épreuve de Seelow puis en remportant l'épreuve de Bauska en Lettonie, le Toulousain montrait tout de suite qu'il pouvait bien s'imposer comme un concurrent sérieux pour 2020. Sixième à Vilkicyai puis septième à Matschenberg, Vincent se confrontait à la réalité et la rudesse Européenne. C'est à Nova Paka que se poursuivait ensuite le championnat, en République Tchèque, le pilote Fast&Speed terminait à la cinquième place. En arrivant en France, en Vendée, en Juillet, Vincent MERCEIR savait qu'il s'attaquait à un gros morceau avec la participation des pilotes Français, en nombre, qui souvent brillent au milieu des Européens. Pour autant, il s'imposait brillement et se relançait ensuite clairement dans la course au titre, avec comme principal concurrent, Petr NIKODEM, le Tchèque, Champion d'Europe 2018. Pourtant, après avoir brillé en France, l'étape Tchèque de Prerov ne l'avait pas épargné et sa crevaison en finale lui coutait de précieux points, si bien que Vincent accusait, en arrivant à Saint Igny de Vers, 20 points de retard sur le leader du classement général, Petr NIKODEM. Encore une fois, en France, encensé par son public, Vincent remportait la finale et profitait des déboires de son principal concurrent pour lui reprendre 15 points au classement et ainsi se présenter pour la finale Européenne de Maggiora avec seulement cinq points de retard. Dès les essais chronométrés, Vincent donnait le ton en signant la pôle absolue et en remportant deux des trois manches qualificatives. Petr NIKODEM assurait lui aussi de son côté un excellent weekend et s'élançait en pôle de la finale aux côtés de Vincent MERCIER et Thomas STRAUB. Coup de théâtre puisque Petr NIKODEM restait sur la grille de départ et c'est Vincent, qui tout de suite, a pris le commandement des opérations. Très vite, Vincent réussit à creuser l'écart sur Milan VANEK et Marcel SCHROER. Quelques tours avant la fin, le rythme de Vincent se réduit dangereusement puisqu'il est victime d'un problème sur le train avant et il se contraint à ne pas arriver trop vite sur les sauts pour ne pas casser le train avant. Les trois derniers tours sont insoutenables pour les spectateurs Français présents sur les abords du circuit. En remportant la finale, Vincent MERCIER devient champion d'Europe d'Autocross Buggy 1600 et hérite de son nouveau surnom de prodige de l'Autocross Européen, surnom choisit pour saluer la performance de celui qui devait découvrir l'Europe et qui finalement a su coiffer tout le monde au poteau end devenant Champion d'Europe d'Autocross.  

BMW
Back to Top