Actualités

Tout terrain
16/09/2019 FFSA

Saint-Igny entre dans l'histoire !

L’épreuve qui a eu lieu ce weekend est pour beaucoup la plus belle édition qu’a connu le championnat d’Europe depuis son retour en France en 2007.

Vincent MERCIER frappe un grand coup à Saint Igny de Vers © DR

L'épreuve qui a eu lieu ce weekend est pour beaucoup la plus belle édition qu'a connu le championnat d'Europe depuis son retour en France en 2007. La météo exceptionnelle qui a inondé le circuit de la brosse ce weekend et le spectacle à couper le souffle offert par chacun des pilotes contribuent à ce succès populaire.

 

JUNIOR BUGGY : Coup de théâtre lors de la troisième manche qualificative puisque les deux hommes forts de cette saison, Bart VAN DER PUTTEN (FAST&SPEED), leader du classement général provisoire en arrivant à ST Igny cassait le moteur, puis c'est Jakub NOVOTNY (ALFA RACING), le champion d'Europe en Titre cassait à son tour le moteur, quelques minutes après. Pour autant leur solide équipe technique mettait tout en œuvre pendant la coupure déjeuner pour que le duo infernal puisse prendre part aux finales. Ils occupaient donc logiquement la première ligne de la finale rejoint par Javier BRACHO (ALFA RACING), le pilote Espagnol tandis que la deuxième ligne était occupée par les deux féminines, décidemment en grande forme cette saison, Ares LAHOS (SPEED CAR) et Chantal VAN DER PUTTEN (FAST&SPEED). Après un départ agité, c'est finalement Jakub NOVOTNY qui sort son épingle du jeu tandis que Bart VAN DER PUTTEN a dû batailler ferme pour remonter à la deuxième place juste devant sa Sœur, Chantal qui complète le podium. C'est donc Jakub NOVOTNY qui repart à la tête du championnat avec 1 petit point d'avance sur Bart VAN DER PUTTEN. C'est vous dire si la lutte sera superbe lors de la finale à Maggiora dans quelques jours. 

 

TOURING AUTOCROSS : Avec 5 pilotes en finale, cette division manquait de participants ce weekend. C'est Otakar VIBORNY (MITSUBISHI) qui profite de l'absence de Matvey FURAZHKIN pour s'imposer et rattraper son retard au championnat. Il remporte la finale devant Vaclav FEJFAR (SKODA) et Grit HENNERSDORF (CITROEN DS3). La pilote Allemande aura connu un weekend sans problèmes mécaniques. Il n'y a désormais plus que 5 points d'écart entre Matvey FURAZHKIN (SKODA) et Otakar VIBORNY.

 

BUGGY 1600 : Cocoricco !!! Il l'a fait et bien fait. Vincent MERCIER (FAST&SPEED) s'impose en taille patron sur le circuit de la Brosse. Le Toulousain, signe une nouvelle victoire cette saison et reprend 15 points à son principal concurrent, Petr NIKODEM (SUZUKI), n'accusant désormais que 5 petites unités de retard au classement général provisoire. En effet, sur le premier départ, c'est NIKODEM qui a pris le meilleur sur MERCIER. Pour autant Vincent est tout de suite venu le déborder dans la cuvette du circuit avant que la direction de course ne brandisse le drapeau rouge pour aller porter assistance à Ed VAN ASTEN. Sur le deuxième départ, Vincent n'a pas faibli et réussit un super départ tandis que Petr NIKODEM a loupé son deuxième départ. Victime de multiple problème ce weekend, Milan VANEK (ALFA RACING) ne se qualifiait pas en finale. Damien CREPEAU connaissait bien des déboires en troisième manche lorsque son moteur a littéralement explosé. Entouré d'une équipe solide, il a pu le remplacer et se qualifier en finale. Un temps troisième de la finale, il ralenti dangereusement dans le dernier tout a tel point qu'i aura fallu se référer à la photo finish pour le départager de l'autre pilote. Cet autre pilote, est la révélation du weekend, Paul Matthieu FAUCONNIER (CAMOTOS) découvrait le circuit pour la première fois ce weekend. Il est certes passé à côté de l'exploit mais peut se contenter de sa quatrième place. C'est finalement Vincent MERCIER qui remporte la finale devant Markus WIBBELER (ALFA RACING) et Damen CREPEAU (PROPULSION) qui par la même occasion remporte l'épreuve du Championnat de France.

 

SUPER BUGGY : Dingue, absolument dingue. Tout d'abord puisque Florent TAFANI a bluffé tout le monde ce weekend au volant de sa nouvelle machine (ALFA RACING) se payant même le luxe de s'élancer en pôle de la finale aux côtés d'Ervins GRENCIS (ALFA RACING) et Jakub KUBICEK (HOSEK). Petr BARTOS et Radek JORDAK (ALFA RACING) occupaient la deuxième ligne tandis que Bernd STUBBE (ALFA RACING), Thomas ANACLETO (FAST&SPEED) et Mike BARTELEN (FAST&SPPEED). Impossible de relater tout ce qui s'est passé dans cette finale, premièrement car il y a eu trop d'action et puis aussi parce que l'intensité de cette finale nous a quelques fois perdre pied. Un temps en tête, Florent TAFANI calle dans la cuvette et ressort à la quatrième place, Mike BARTELEN réalise une course folle, Ervins GRENCIS casse le levier de vitesse dans le quatrième tour, Thomas ANACLETO casse le pont avant…. Et finalement, comme souvent, c'est Bernd STUBBE qui l'emporte, la rage et la détermination du décuple champion d'Europe n'est pas altéré. Ervins GRENCIS sauve sa deuxième place tandis que Mike BARTELEN complète le podium. 


BMW
Back to Top