Actualités

Montagne
30/06/2019 FFSA

Schatz et Courroye… comme l’an dernier !

Les vainqueurs de la précédente édition ont réédité leurs performances de l’an dernier sur cette 56ème Course de Côte de Vuillafans – Echevannes, où Geoffrey Schatz s’impose en Sport et Pierre Courroye en Production.

Vainqueur à Vuillafans, Geoffrey Schatz établit un nouveau record que détenait jusque là son frère Nicolas. © Nicolas Millet

On espérait une légère baisse des températures, mais la canicule fut omniprésente lors de cette journée de dimanche durant laquelle hommes et mécaniques ont souffert de la chaleur. Il fallait une volonté sans faille pour que pilotes, officiels, commissaires et spectateurs affrontent aujourd'hui les 4.800 mètres du tracé Franc-Comtois…

 

Championnat Sport

Dès la montée disputée dimanche matin, Geoffrey Schatz allait se présenter en maître des débats en signant un nouveau record de la piste. Avec un chrono en 1'45''178, le leader du Championnat battait le record que détenait son frère Nicolas depuis 2016. Si par la suite Geoffrey n'améliorait pas, il restait le plus rapide sur l'ensemble des montées, et imposait donc sa Norma à moteur Oreca sur cette 8ème manche de la saison.

Deuxième, Cyrille Frantz est pleinement satisfait. Le pilote d'Ornans s'était fixé depuis plusieurs années l'objectif de réaliser une montée en passant sous la barre de la minute cinquante. Avec un chrono en 1'49''959, le Franc-Comtois atteint ses objectifs, et démontre que son Osella est en constante évolution.

Habitué des podiums du Championnat de France de la Montagne, David Meillon se hisse une nouvelle fois sur ''la boîte'' en plaçant sa Norma à moteur 4 litres au troisième rang.

Pour ce qui est du classement E2-SC, Benjamin Vielmi a connu un week-end difficile. Le Haut-Savoyard espérait avant tout pouvoir mettre à profit cette participation à Vuillafans pour valider certains réglages. Mais plusieurs soucis lui interdisent de prendre part à la deuxième montée de course, et de mener à bien le programme de travail prévu.

Seul dans la classe DE/5R, David Guillaumard termine quatrième au général et devance Billy Ritchen, le leader des F3 en brides de 26. L'Alsacien, qui a arraché une roue lors d'une touchette sur la dernière montée, devance dans sa catégorie les Dallara de Ludovic Cholley, Didier Brun, Raynald Thomas, Samy Guth, Patrick Cholley et Clément Lebot…

Vainqueur en Proto 2 litres, le pilote du cru, Marc Pernot place sa Norma au sixième rang et termine meilleur jeune sur cette épreuve. Dans la classe CN/2, il devance Alban Thomas, Maxime Cotleur, Olivier Augusto, Emmanuel Arbant et Dorian Ferstler.

C'est à la 8ème place que l'on retrouve la première Tatuus Formula Master, celle de Marcel Sapin qui devance Kevin Petit de seulement quelques centièmes. Victime d'une sortie de roue en vue de l'arrivée de la deuxième montée de course, Cindy Gudet manque à l'appel à l'heure de faire les comptes.

Cédric Lansard, qui signe un nouvelle victoire en CN/3, réalise une belle performance sur cette épreuve en classant son Osella au onzième rang.

Gilles Depierre poursuit l'apprentissage de la Formule Renault de la plus belle des manières, puisque c'est lui qui termine en tête de sa classe devant Alexandre Bole et Steeve Gerard. Didier Chaumont termine quatrième devant Marie Cammares, première féminine des Voitures de Sport.

Pas de réelles surprises du côté de la classe CM où François-Xavier Thievant coiffe les lauriers de la victoire. Derrière le Silver Car du vainqueur, on retrouve le Speed Car de Franck Grégoire, et les TracKing Gaëtan Bischoff et de Simon Taponard.

 

Championnat Production

Les problèmes d'embrayage dont a souffert la McLaren MP4 12C lors de la journée d'essais ont été solutionnés. De ce fait, le jeune pilote Franc-Comtois a pu défendre pleinement ses chances ce dimanche, et ne s'est pas privé d'aligner les bons chronos.

Des performances qui lui permettent, comme l'an dernier, de signer un succès sur cette Course de Côte de Vuillafans – Echevannes. Une victoire grâce à laquelle Pierre Courroye récupère, à l'issue de cette 8ème confrontation de la saison, les commandes du Championnat.

Une nouvelle fois, Yannick Poinsignon a jeté toutes ses forces dans la bataille pour parvenir à s'immiscer dans le combat pour la victoire. Dans le Doubs, le pilote Vosgien signe un nouveau résultat probant en plaçant, comme l'an dernier, sa BMW M3 E92 au deuxième rang.

Nicolas Werver n'est pas parvenu à tirer la quintessence de sa Porsche 997 GT2 pour venir disputer la victoire à ses habituels rivaux. Troisième, gageons que le Champion de France en titre sera prompt à réagir pour gommer rapidement les imperfections qui affectent ses courses, et notamment ce week-end une défection de son Dashboard, ce qui l'a cruellement pénalisé.

Le Suisse Frédéric Neff place sa Porsche 996 Cup au quatrième rang, alors que le classement du GTTS/4 est complété par la Volvo TC10 S60 de Pierre Beal et la Porsche 997 GT2 de Dimitri Toillon.

Au cinquième rang, dans le sillage des meilleures GTTS, on retrouve la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon qui signe à Vuillafans un nouveau succès dans le Groupe FC. Le Vosgien devance la Scora Maxi de Geoffray Carcreff, nettement plus en verve que la veille, la Jidé de Xavier Burgevin, et la Renault 5 Turbo Tour de Corse de Didier Deniset.

C'est à la sixième place que l'on retrouve le leader du Groupe A, et cette fois c'est Antoine Uny qui impose sa Seat Léon Supercopa en devançant d'une demi-seconde la Supercopa MK3 de Francis Dosières. Au volant d'une Seat qui lui a été prêtée pour l'occasion par Alain Perraud, Jérôme Janny parvient à se hisser sur la troisième marche du podium, et tenait à l'arrivée à remercier son généreux mécène. Le classement de cette classe A/5 voit Bruno Fra placer sa BMW M3 devant les Supercopa de Thomas Lefevre et Dominique Fade, et la Mitsubishi Lancer d'Abel Sahoui.

Quatrième du Groupe A, Denis Millet impose sa Skoda Fabia R5 dans la classe A/4. En classe A/3, la Clio Cup de Stéphane Martinet termine en tête devant celle de Julien Paget. Michel Bineau complète, avec sa Nissan Almera, le podium de la classe. Elie Théophile, qui découvre le maniement de sa nouvelle Clio Cup, termine quatrième et meilleur jeune en Voitures de Production. Aurore Dodille, qui évolue également en Clio, remporte pour sa part une nouvelle Coupe des Dames. Mais cette Course de Côte de Vuillafans aura été marquée par la violente sortie de route de Jimmy Ermann, ce dimanche matin, lors de la première montée de course. Le pilote lorrain, qui se plaignait de douleurs dorsales, a été hospitalisé pour subir divers examens.

L'épreuve Franc-Comtoise permet à Pascal Cat de renouer avec le succès en Groupe N. Il impose en effet sa Renault Mégane R.S devant la BMW M3 d'Hugo Bourny et la Honda Civic Type R de Jean-Noël Claudepierre, vainqueur de la classe N/3.

Samuel Durassier n'a pas connu un week-end facile. En proie hier à des problèmes d'amortisseurs, il n'a pas été en mesure ce dimanche de prendre part à l'ultime montée de course. Difficile dans ces conditions de contester la victoire à David Lamarche, qui remporte le Groupe F2000 devant la Honda Civic du leader de son groupe au Championnat. Christian Boullenger (Renault Clio) complète le podium.

Malgré un problème de boîte de vitesses sur la dernière montée de course, Frédéric Santarelli parvient à signer un nouveau succès en GT Sport sur cette Course de Côte de Vuillafans. Derrière la Porsche 911 Turbo du vainqueur, on retrouve la 997 GT2 de Philippe Marion et la BMW 135 I de Joël Richard.

La victoire en GTTS/1 revient à la Mitjet de Jean-Marc Tissot qui sort vainqueur sur cette épreuve du duel qui l'opposait à Jean-Michel Godet.

 

Championnat VHC

Le mercure n'a pas daigné chuter dans les thermomètres, et comme la veille, c'est par des températures caniculaires que les concurrents engagés sur la 18ème Course de Côte VHC de Vuillafans – Echevannes ont dû s'exprimer ce dimanche.

Des conditions délicates pour des voitures qui, malgré le poids des ans, sont toujours performantes.

Déjà le plus rapide hier lors des essais, Sébastien Brisard récidive aujourd'hui en offrant le meilleur chrono à sa Martini MK 25, ce qui lui vaut de s'imposer non seulement au scratch, mais de remporter par la même occasion le Groupe 8/9. Dans sa catégorie, il devance la Van Diemen RF 82 du Champion de France Sport, Jean-Marc Debeaune.

A la suite on retrouve trois autres Martini que mènent dans l'ordre, Eric Bady, Gilles Cursoux et Jean-François Taponard. Jacky Bonnot place son Axone à la sixième place, alors que la Martini de Roger-Serge Toupence complète le podium.

Un problème de boîte de vitesses à empêché Pascal Ferretti d'aligner sa Marcadier sur les montées inscrites au programme dominical. Vincent Lagache sort quant à lui vainqueur de la confrontation qui l'opposait à Bernard Cayrier en groupe 6/7. Le pilote de la BBM RS3 devance la Le Gallen de l'aviateur de Montélimar d'une quarantaine de secondes.

Du côté du Groupe 5, c'est André Tissot qui impose sa Marcadier Barzoï en devançant la Jidé Type Original de Gabriel Lejeune.

Le Groupe 4 était privé de Jean Debaude, qui n'a pas réussi à solutionner les problèmes qui affectaient sa Chevrolet Corvette, et de Bernard Duret qui a été victime d'une casse de boîte de vitesses. Au volant de sa Renault 5 Turbo, Joël Juif remporte un incontestable succès dans ce groupe en devançant l'Alpine de Claude Provost, la Porsche 911 de Roger Guelpa et la Simca 1100 de Jean-Marie Pierron.

Large succès également du côté du Groupe 3 pour René Michon, dont la Porsche 930 Turbo devance de plus trente-huit secondes la Porsche 911 de Frédéric Henneton.

Comme hier, les BMW 323 d'Eddy Antoine et de Nicolas Uttewiller ont été les plus rapides en Groupe 2. Viviane Bonnardel confirme sa place sur le podium en positionnant sa Volkswagen Scirocco à la troisième place. Suivent l'Opel Commodore de Daniel Louis et la BMW 323 d'Anthony Rolais et de Christian Riehl.

Pas de pression pour les concurrents évoluant seuls dans leurs groupes. Ce fut le cas de Sophie Pourcelot dont la Volkswagen Golf était inscrite en Groupe A, également le cas pour Nicolas Riehl et sa Ford Sierra Cosworth qui évolue en Groupe N J2, et pour Jean-Claude Gaillard (Renault 5 GT Turbo) en Groupe N J1.

 

8 – VUILLAFANS - ECHEVANNES

8ème manche du Championnat de France 2019, les 29 & 30 juin, à 33 km de Besançon (Doubs)

56ème édition, 18ème édition VHC, organisée par l'ASA Séquanie

Longueur : 4.800 mètres - Dénivellation : 268 mètres - Pente moyenne : 9%

 

Classement Sport :

1. G. Schatz (Norma M20 FC) 3'31''045 – 2. C. Frantz (Osella PA30) à 8''976 – 3. D. Meillon (Norma M20 FC) à 14''083 – 4. D. Guillaumard (Dallara F312) à 27''802 – 5. B. Ritchen (Dallara F312) à 28''289 – 6. M. Pernot (Norma M20 FC) à 28''699 – 7. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 28''789 – 8. A. Thomas (Norma M20 FC) à 29''033 – 9. K. Petit (Tatuus Formula Master) à 29''047 – 10. M. Cotleur (Norma M20 FC) à 29''319.

Classement Production :

1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) 4'09''166 – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 2''242 – 3. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 3''627 – 4. F. Neff (Porsche 996 Cup) à 14''155 – 5. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 19''994 – 6. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 29''021 – 7. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 29''649 – 8. G. Carcreff (Scora Maxi) à 29''757 – 9. P. Béal (Volvo TC10 S60) à 31''095 – 10. X. Burgevin (Jidé) à 32''756.

 

Prochaine épreuve :

9 – DUNIERES

9ème manche du Championnat de France 2019, les 20 et 21 juillet, à 52 km du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

50ème édition, 15ème édition VHC, organisée par l'ASA Ondaine

Longueur : 2.360 mètres - Dénivellation : 130 mètres - Pente moyenne : 5,67 %

 

Contact : Jean-Paul CLOT

Tel : 06 82 36 50 14

E-mail : jeanpaulclot65@gmail.com

 

Coordonnées :

Comité des Fêtes de Dunières - Mairie - 43220 Dunières

Site web : www.coursedecotedunieres.fr

Contact Paddock : Nicolas MOUNIER

Tel : 06.70.55.93.50

E-mail : nicolas.mounier764@orange.fr

 

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

 

Rallye Jeunes FFSA
Back to Top