Actualités

Montagne
25/08/2019 FFSA

Succès et titres pour Geoffrey Schatz et Nicolas Werver

En remportant la 44ème édition de la Course de Côte de Chamrousse, Geoffrey Schatz coiffe une première couronne de Champion de France de la Montagne. Au terme d’un combat acharné, Nicolas Werver s’impose en Production et remporte un huitième titre.

Geoffrey Schatz s'impose à Chamrousse et remporte son premier titre de Champion de France. © Nicolas Millet

Championnat Sport

On ne pouvait rêver de meilleures conditions pour cette Course de Côte de Chamrousse, 11ème manche de la saison dans le cadre du Championnat de France de la Montagne. Au menu de ce dimanche, une météo similaire à celle de la veille, à savoir ciel bleu et températures estivales.

Des conditions idoines pour réaliser d'excellents chronos et faire tomber des records. Ce que ne manquera pas de faire une nouvelle fois Geoffrey Schatz, seul pilote à passer sous la barre des deux minutes avec une meilleure performance en 1'57''788. Au volant de sa Norma propulsée par un moteur Oreca, le jeune Bourguignon ajoute le panache à la performance pour venir décrocher à 28 ans un premier titre de Champion de France de la Montagne.

Dans le registre des performances de tout premier ordre, on notera celle de Damien Chamberod, qui réitère sa prestation de Dunières et du Mont-Dore, en plaçant à nouveau sa Norma E2-SC au deuxième rang… Une prouesse pour l'Isérois qui dispute seulement sa troisième course de la saison.

La journée avait mal commencé pour David Meillon, dont la Norma à moteur 4 litres refusait de s'élancer alors qu'il se présentait sur la grille de départ de la première montée de course. Mais le pilote du Team Schatz Compétition a su parfaitement gérer, en faisant preuve de régularité sur les deux montées suivantes. Deux excellents chronos qui lui permettent de se hisser une nouvelle fois sur le podium.

La palme du mérite pourrait revenir à Benjamin Vielmi qui, samedi, a cassé un cardan sur son Osella. Dans la nuit, le Haut-Savoyard est allé à Turin récupérer un nouveau cardan, et après de longues heures de travail, il s'élançait ce dimanche matin pour finalement terminer à la quatrième place.

Cinquième au général, Marcel Sapin termine en tête des monoplaces en devançant la Dallara F312 de David Guillaumard, sixième du scratch. Marcel Sapin s'impose dans la classe DE/8 où évolue les Tatuus Formula Master, en devançant celle de Kevin Petit, septième au général et meilleur jeune sur cette épreuve. Suivent Fabrice Flandy et Cindy Gudet, qui remporte une nouvelle Coupe des Dames à l'issue de cette course.

Il faut remonter au huitième rang pour retrouver le vainqueur de la classe CN/2. C'est Etienne Pernot qui termine en tête des Protos 2 litres, en devançant l'expérimenté Alban Thomas et deux jeunes talents, Maxime Cotleur et Kevin Durot. On retrouve ensuite l'Osella de Pascal Campi, et les Norma d'Emmanuel Arbant, Olivier Augusto et Estel Bouche.

Didier Brun confirme sa bonne prestation de la veille en s'adjugeant la victoire dans la classe DE/5S, où il place sa Dallara F302 devant la Dallara F307 d'Emeline Bréda, qui s'est battue à coup de dixièmes pour tenter de ravir la Coupe des Dames à Cindy Gudet. Miguel Vidal complète le podium de cette classe DE/5S en devançant Raynald Thomas.

Du côté des Protos 3 litres, pour son retour derrière le volant de son Osella suite à sa sortie de route à La Broque, Cédric Lansard a dû s'incliner derrière David Roche.

La victoire en Formule Renault revient à Steeve Gerard qui devance Thomas Clausi et Alexandre Bole. Arthur Fiard, quatrième, devance Gilles Depierre, Didier Chaumont, Romain Gelly et Corinne Flandy.

Quentin Basset impose son TracKing en CM devant le Proto Speed Car d'Anthony Carifi et le TracKing de Simon Taponard.

 

Championnat Production

Sur cette 44ème édition de la Course de Côte de Chamrousse, la confrontation en Production a donné lieu a un combat d'une rare intensité entre Nicolas Werver et Yannick Poinsignon.

A l'issue des deux premières montées de course, à l'addition des deux meilleurs temps, c'est la BMW M3 E92 de Yannick Poinsignon qui menait les débats, 263 millièmes devant la Porsche 997 GT2 de Nicolas Werver. Mais dans un ultime effort, le septuple Champion de France allait signer un chrono en 2'20''365, ce qui lui permettait de reprendre l'avantage sur son adversaire.

Nicolas Werver remporte donc cette édition 2019 de l'épreuve iséroise, et par la même occasion un nouveau titre de Champion de France, portant à huit le nombre de couronnes inscrites à son palmarès.

Après avoir été pénalisé par la pluie au Mont-Dore, où pour la première fois de la saison il ne terminait pas sur le podium, Yannick Poinsignon retrouve une position dans le top 3 en accrochant la deuxième place. Le Suisse Frédéric Neff, qui a déjà eu l'occasion de terminer sur le podium à Chamrousse, place sa Porsche 996 Cup au troisième rang. Pierre Béal fait une nouvelle fois progresser ses chronos, pour finalement placer sa Volvo TC10 S60 au quatrième rang.

Cinquième, Christophe Poinsignon remporte une large victoire en FC, malgré un souci mécanique lors de la deuxième montée de course qui le prive d'un chrono. A l'heure de faire les comptes, le Vosgien impose sa Simca CG Turbo avec plus de 25 secondes d'avance sur la Simca Rallye III de Frédéric Breysse, et plus de 36 secondes sur la Peugeot 205 de Dominique Lansard.

Scénario hitchcockien du côté du Groupe A, où une nouvelle fois les trois ''ténors'' de la catégorie ont livré un combat à coups de dixièmes. Francis Dosières, qui menait les débats à l'issue des deux premières montées, se voit finalement devancé par Antoine Uny pour seulement 91 millièmes… On retrouve les trois premiers du Groupe A aux sixième, septième et huitième places, et c'est Jérôme Janny qui complète le podium de la catégorie. Deux autres Supercopa pointent à la suite, celle d'Alain Perraud et celle d'Abel Sahoui.

Neuvième, Frédéric Santarelli remporte un nouveau succès en GT Sport au volant de sa Porsche 911 Turbo. Mais Philippe Marion s'est montré un adversaire coriace en imposant notamment sa Porsche 997 GT2 sur la deuxième montée… Avec une ultime performance en 2'33''061, Fred Santarelli accentuait son avance pour terminer aux commandes du groupe.

Samuel Durassier réalise en Isère une nouvelle course sans partage en imposant sa Honda Civic Type R en F2000, plus de 34 secondes devant la Peugeot 205 Rallye de Pierre Sauvaigo. Le podium accueille également Arnaud Clavel qui évolue au volant d'une Peugeot 309 GTI.

Pour remporter une nouvelle victoire en Groupe N, Pascal Cat aura dû jeter toutes ses forces dans la bataille. Car si la Renault Mégane R.S. termine en tête, ce n'est qu'avec 205 millièmes d'avance sur la Mitsubishi Lancer de Guillaume Gillet. Le podium est complété par la BMW M3 de Christian Sepchat, alors que Jean-Noël Claudepierre remporte le N/3 avec sa Honda Civic en terminant quatrième de groupe… Samedi, durant les essais, Louis Granjon rencontrait quelques soucis avec la boîte de vitesses de sa BMW M3. Afin de ne pas risquer d'endommager cet élément vital, le doyen du championnat préférait renoncer à prendre part à la course.

Ce n'est pas une Clio que l'on retrouve au sommet de la hiérarchie en A/3, mais la Nissan Almera de Michel Bineau. Stéphane Martinet accroche la deuxième place et devance deux autres Clio aux volants desquelles on retrouve Philibert Michy et Elie Théophile, meilleur jeune de ce classement Production.

La lutte qui faisait rage pour la suprématie en Mitjet tourne finalement à l'avantage de Jean-Marc Tissot, qui devance Florian Bartaire d'une demi-seconde. Jean-Michel Godet termine au troisième rang et devance Baptiste Tognet-Bruchet et Daniel Demare.

A noter que Aurore Dodille remporte avec sa Clio une nouvelle Coupe des Dames, et que victime d'une fuite d'huile sur sa Peugeot 106, Elodie Lafosse a été contrainte à l'abandon.

 

Championnat VHC

Le ciel au-dessus de Grenoble ne laissait apparaitre aucun nuage en ce dimanche et c'est sur une route menant à Chamrousse, baignée par le soleil, que les concurrents engageaient sur la 24ème Course de Côte VHC de Chamrousse ont pu en découdre.

Des conditions idéales pour défier le chrono, et une belle confrontation entre les pilotes engagés dans le Groupe 8/9, et qui tentaient de signer le meilleur temps scratch. A ce jeu, Sébastien Brisard sera le plus fort, et il impose assez largement sa Martini MK25 devant la Martini MK 30 de Gilles Cursoux. Le podium est complété par Jean-Marc Debeaune et sa Van Diemen RF82. Pas moins de cinq Martini pointent à la suite, avec dans l'ordre Eric Bady, Jean-François Taponard, Jean-Marc Coster, Roger-Serge Toupence et Bernard Penilla.

Stéphane Galiussi a dû batailler ferme pour imposer sa Geri RB8 en Groupe 6/7, où il devance la Marcadier de Pascal Ferretti de seulement 349 millièmes. Vincent Lagache place sa BBM RS3 au troisième rang, devant la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Au sommet de la hiérarchie du Groupe 5 on retrouve la Porsche 935 de Jean-Marie Almeras, qui devance la BMW 2000 de Charles Veillard. André Tissot complète le podium de ce Groupe 5 en devançant la Jidé Type Original de Gabriel Lejeune.

Comme la veille, les pilotes italiens ont dominé le Groupe 4 aux volants de leurs Porsche 911 SC. Giorgio Tessore devance Guido De Rege De Donato. L'Alpine de Claude Provost figure au troisième rang devant la Chevrolet Corvette de Jean Debaude, et la Porsche 911 de Roger Guelpa.

Pour quatre secondes, Norbert Rieu termine en tête du Groupe 3 en plaçant sa Porsche 911 SC devant celle de Frédéric Henneton.

C'est également un écart de quatre secondes qui sépare le vainqueur du Groupe 2, ''Gomme'' (Opel Commodore), de la Championne de France VHC Production, Viviane Bonnardel (Volkswagen Scirocco).

Jene Ute a connu une journée dominicale sans pression puisque sa BMW 2002 TI évoluait seule en Groupe 1. Du côté des Classic, Charly Cauchois réalise la meilleure performance du jour avec sa BMW 323, devant la Porsche 911 de Didier Vaquer et la Volkswagen Golf GTI de Claude Perotti.

 

11 – CHAMROUSSE

11ème manche du Championnat de France 2019, les 24 et 25 août, à 30 km de Grenoble (Isère)

44ème édition, 23ème édition VHC, organisée par l'ACRVM – ASA Dauphinoise

Longueur : 4.800 mètres – Dénivellation : 336 mètres - Pente moyenne : 7%

 

Classement Sport :

1. G. Schatz (Norma M20 FC) 3'55''597 – 2. D. Chamberod (Norma M20 FC) à 7''758 – 3. D. Meillon (Norma M20 FC) à 17''175 – 4. B. Vielmi (Osella PA27) à 20''268 – 5. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 25''732 – 6. D. Guillaumard (Dallara F312) à 26''634 – 7. K. Petit (Tatuus Formula Master) à 26''883 – 8. E. Pernot (Norma M20 FC) à 27''674 – 9. A. Thomas (Norma M20 FC) à 28''646 – 10. M. Cotleur (Norma M20 FC) à 29''854.

 

Classement Production :

1. N. Werver (Porsche 997 GT2) 4'42''520 – Y. C. Poinsignon (BMW M3 E92) à 1''902 – 3. F. Neff (Porsche 996 Cup) à 7''920 – 4. P. Beal (Volvo TC10 S60) à 15''728 – 5. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 15''916 – 6. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 18''497 – 7. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 18''588 – 8. Jérôme Janny (Seat Léon Supercopa MK2) à 21''562 – 9. F. Santarelli (Porsche 911 Turbo) à 25''806 – 10. Jean-Louis Janioud (BMW M3 GTR) à 25''823.

 

Prochaine épreuve :

 

12 – TURCKHEIM

12ème manche du Championnat de France 2019, les 7 et 8 septembre, à 7 km de Colmar (Haut-Rhin)

63ème édition, 40ème édition VHC, organisée par l'ASA Alsace

Longueur : 5.950 mètres – Dénivellation : 370 mètres - Pente moyenne : 6,22 %

 

Contact : Franck MADER

Tel : 06.72.96.08.42

 

Coordonnées :

ASA ALSACE - 10, rue de Waldkirch - 67600 SELESTAT

Tél : 03.88.74.76.16

 

Site web : www.asa-alsace.fr/

E-mail : president@asa-alsace.fr

 

Contact Paddock : Jean-Jacques SICHLER - Tel : 06.20.66.53.35

E-mail : turckheim@asa-alsace.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

www.cfm-challenge.com

Back to Top