Actualités

Montagne
10/04/2019 FFSA

Succès français ou européens ?

Pour la huitième fois depuis 2011, la Course de Côte du Col Saint-Pierre accueillera les 13 et 14 avril l’élite des Montagnards européens. Une belle opportunité pour les pilotes français de se confronter aux meilleurs représentants de la discipline...

Champion de France en titre, Nicolas Werver tentera d'imposer sa Porsche sur les pentes du Col Saint-Pierre.  © Nicolas Millet

Championnat Sport

Pour les animateurs du Championnat de France de la Montagne, la principale concurrence proviendra cette année encore d'Italie. Les « stars » transalpines que sont Simone Faggioli et Christian Merli seront en effet de la partie.

Six fois vainqueur de la manche européenne sur l'épreuve cévenole, Simone Faggioli aura la ferme intention de prendre sa revanche de la dernière édition durant laquelle, victime d'une touchette, il n'avait pu défendre pleinement ses chances.

Christian Merli, ne manquait alors pas de se mettre en valeur en signant un nouveau record sur le tracé gardois, avec un chrono en 2'14''127. Mais si le pilote Osella est le nouveau détenteur du record, il n'est toutefois pas le dernier vainqueur en date.

En 2018, c'est en effet Sébastien Petit qui, auteur d'une performance de tout premier ordre, coiffait les Italiens au poteau. Déjà vainqueur de l'épreuve française en 2017, le sociétaire du Team Petit CroisiEurope rééditait sa performance en s'adjugeant, cette fois devant le ''gratin'' européen, un second succès consécutif.

Geoffrey Schatz n'a jamais eu pour sa part l'occasion de monter sur la plus haute marche du podium à Saint-Jean-du-Gard. Mais le succès du jeune Bourguignon, et ses chronos réalisés à Bagnols-Sabran, manche d'ouverture du Championnat de France de la Montagne disputée fin mars, font de lui un légitime prétendant à la victoire. Le fer de lance du Team Schatz Compétition aura à cœur de confirmer qu'en ayant opté pour un moteur turbocompressé conçu par Oreca, il a fait le bon choix.

La lutte entre Norma et Osella s'annonce âprement disputée. Les couleurs du constructeur français seront défendues par Sébastien Petit, Geoffrey Schatz et Simone Faggioli, alors que le concepteur italien pourra compter sur le Champion d'Europe en titre, Christian Merli, mais également sur Cyrille Frantz et Benjamin Vielmi. Un Cyrille Frantz qui a pu démontrer à Bagnols-Sabran qu'il était dans la bonne voie en améliorant constamment ses chronos, alors que si Benjamin Vielmi a vu sa course perturbée par quelques soucis techniques, il peut être rassuré sur le potentiel de son Proto à moteur Megatron.

Les Protos CN+ n'ont plus la part belle sur les épreuves du Championnat de France, mais à Saint-Jean-du-Gard on devrait retrouver la Norma de Julien Français, le vainqueur du Challenge Open CN/2 en 2018. Les Protos 3 litres se font également rares, raison de plus pour suivre les prestations de Cédric Lansard qui anime cette saison le Championnat au volant d'une Osella.

Pas moins de quatre Tatuus Formula Master seront au départ de cette 47ème édition du Col Saint-Pierre, avec la ferme intention de s'illustrer parmi les monoplaces. A leurs volants, on retrouvera l'expérimenté Marcel Sapin, le non moins expérimenté Fabrice Flandy, la Championne de France Production 2018 Cindy Gudet, et le jeune espoir Kevin Petit qui fait son entrée en lice sur le Championnat.

Mais c'est du côté de la F3 que l'on pourrait également retrouver le pilote le plus rapide en monoplace. En tête de liste il faudra suivre Billy Ritchen, vainqueur ici-même en 2018 et qui a imposé sa Dallara fin mars à Sabran. Sur cette manche d'ouverture de la saison, il avait devancé Ludovic Cholley, également présent sur le Saint-Pierre en compagnie de son père, Patrick. Il faudra également suivre les pilotes de la jeune garde, la féminine Emeline Bréda, et les espoirs que sont Nicolas Dumond, Clément Lebot ou Julien Maurel. Le local Nicolas Verdier, Raynald Thomas et Christopher Giet complèteront le plateau de la catégorie F3.

Didier Chaumont tentera, comme il l'a fait à Sabran, d'inscrire une nouvelle victoire en Formule Renault à son imposant palmarès. Pour cela, le Bourguignon devra venir à bout de Frédéric Errard, ou des féminines Corinne Flandy ou Marie Cammares. A suivre également le régional Romain Gelly ou l'azuréen Thomas Clausi.

La classe CN/2, dans laquelle évoluent les Protos 2 litres, est de loin la plus étoffée. Elle accueille bon nombre de prétendants à la victoire, parmi lesquels on compte des pilotes d'expérience tels que Alban Thomas ou Olivier Augusto. On devrait là encore assister à des combats sans relâche face aux jeunes talents, Maxime Cotleur et Kevin Durot, ou à Marc Pernot qui récupère le volant de la Norma avec laquelle son frère Etienne s'est imposé à Sabran. Estel Bouche pourrait bien donner du fil à retordre à ces messieurs, et on pourra également compter sur la présence des plus anciens que sont Jean-Jacques Louvet ou Alain Nogret. La classe CNF/2 verra Bryan Germain disputer là sa première épreuve de la saison.

Une douzaine de Protos CM est engagé sur l'épreuve cévenole. Simon Taponard (TracKing RC01) et François-Xavier Thievant (Silver Car) auront donc fort à faire pour venir à bout d'adversaires de talent, avec parmi eux le vainqueur de Bagnols-Sabran, Dimitri Pereira (BRC).

 

Championnat Production

Vainqueur des deux dernières éditions de la Course de Côte de Saint-Jean-du-Gard / Col Saint-Pierre, également vainqueur de la manche d'ouverture du Championnat disputée à Bagnols-Sabran, Pierre Courroye se présente en favori logique au volant de sa McLaren MP4 12C.

Le jeune Franc-Comtois devra toutefois faire étalage de son talent pour contrer les attaques d'adversaires dont la détermination est sans faille. Parmi eux on retrouve le Champion de France en titre, Nicolas Werver, toujours fidèle à la Porsche 997 GT2. A suivre également Yannick Poinsignon qui à Sabran plaçait sa BMW M3 E92 à la troisième place.

Les frères Schmitter seront également de la fête sur le Col Saint-Pierre. Philippe alignera sa Silhouette Renault R.S. 01 alors que Christian s'installera au volant de sa Porsche 997 GT3-R. A noter également la présence de Pierre Beal et de sa Volvo TC10 S60.

Dans la petite classe GTTS/1, trois Mitjet seront en lice pour la victoire. Celles évoluant au sein du Team Schatz Compétition et dévolues aux mains des Jean-Michel, Godet et Lestienne… Et celle de Jean-Marc Tissot, deuxième de sa classe à Sabran derrière Florian Bartaire.

La première épreuve de la saison avait permis à Frédéric Santarelli de signer un succès en GT Sport au volant de sa Porsche 911 Turbo. Sur le second rendez-vous gardois, il tentera une nouvelle fois de devancer la Porsche 997 GT2 de Philippe Marion.

C'est Jérôme Janny qui décochait les premières flèches en remportant le Groupe A à Sabran. Il aura là encore comme objectif d'imposer sa Seat Léon Supercopa devant celles de ses habituels rivaux, Francis Dosières et Antoine Uny.

Dans la classe A/4, on devrait assister à un duel entre Yann Machka et Eric Peyrard dont les Clio Cup 4 sont toutes deux engagées sur le Championnat. Dans le cadre du Challenge Open, mais cette fois en A/3, ce sont les Clio Cup de Stéphane Martinet, Jimmy Ermann et Elie Théophile qui ne manqueront pas de livrer bataille.

Pascal Cat devrait logiquement retrouver le volant de sa Mégane RS, et sera opposé en Groupe N à plusieurs BMW M3, parmi lesquelles on compte celles de Louis Granjon et Christian Sepchat, tous deux animateurs du Championnat. Mais il faudra également suivre les locaux Vincent Savary et René Dumas, ou Bertrand Simonin qui fait là son grand retour.

Référence en F2000, Jean Turnel devrait faire sa première apparition de la saison sur le Col Saint-Pierre au volant de sa nouvelle Peugeot 206 CC. Il sera opposé à un autre homme fort de la catégorie, Samuel Durassier, fidèle à sa Honda Civic Type R. Là encore, il faudra également compter avec les valeurs sûres locales, notamment Jean-Marc Boillot (Simca Rallye III) ou Nicolas Pantel (Peugeot 205).

Christophe Poinsignon retrouvera sur le Col Saint-Pierre sa Simca CG Turbo, et face à lui la Scora de Joël Cazalens et la Jidé de Toussaint Filippi qui tenteront de lui contester la victoire au sein du Groupe FC.

 

Championnat VHC

La Course de Côte de Saint-Jean-du-Gard / Col Saint-Pierre accueillera cette année encore les Véhicules Historiques de Compétition qui s'affronteront à l'occasion de la 13ème édition de l'épreuve qui leur est dédiée.

Au fil des ans les plateaux s'étoffent, et c'est devenu une habitude, une nouvelle fois c'est une trentaine de VHC qui prendra part aux débats sur l'épreuve cévenole.

C'est du côté du Groupe 8/9 que l'on pourrait retrouver le pilote le plus rapide au scratch. Parmi les prétendants, le Champion de France, Jean-Marc Debeaune a les faveurs des pronostics. Mais pour imposer sa Van Diemen RF 82, il devra devancer les Martini de Roger-Serge Toupence et Gilles Cursoux et l'Axone de Jacky Bonnot.

Au sein du Groupe 6/7, on retrouvera à Saint-Jean-du-Gard les Marcadier de Pascal Ferretti et François Legré, la Le Gallen de Bernard Cayrier, la Tiga SC81 de Jean-Charles Massu et la BBM RS3 de Vincent Lagache qui fera son entrée en lice.

Venus en voisin, les Héraultais Jean-Marie Almeras (Porsche 935) et Gabriel Lejeune (Jidé Type Original) s'affronteront dans le Groupe 5, avec comme arbitre la Marcadier Barzoï d'André Tissot.

Le Groupe 4 sera lui nettement plus disputé, puisqu'aux Alpine A110 de Claude Provost et de Bernard Duret seront opposées la Porsche 911 de Jacques Uttewiller et la vrombissante Corvette C3 Chevrolet de Jean Debaude.

Comme à Sabran, René Michon n'aura pas la pression d'une rude concurrence en Groupe 3, puisque sa Porsche 930 Turbo est seule engagés dans sa catégorie.

Du côté du Groupe 2, une dizaine de voitures seront en lice avec à leur tête la Championne de France, Viviane Bonnardel, qui aura pour objectif de signer un nouveau succès au volant de sa Volkswagen Scirocco. Il faudra également compter dans ce groupe 2 avec la présence de ''Gomme'' et de son imposante Opel Commodore GSE, et de Christian Riehl toujours fidèle à la BMW 323 I.

Mathieu Fargier devrait faire le bonheur des spectateurs, et notamment des nostalgiques des années 80, avec sa petite Talbot Samba Rallye engagée en Groupe B.

 

02 – COL SAINT PIERRE

 

2ème manche du Championnat de France et 1ère manche du Championnat d'Europe 2019 les 13 & 14 avril à Saint Jean du Gard (Gard)

47ème édition, 13ème édition VHC, organisée par l'ASA d'Alès.

 

Longueur : 5.010 mètres - Dénivellation : 308 m - Pente moyenne : 6,2 %

 

Podiums CFM 2018 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. G. Schatz (Norma M20 FC) – 3. D. Meillon (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. N. Werver (Porsche 997 GT2) – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01)

 

Record : 2'14''127 par Christian Merli en 2018

 

Déroulement : Vendredi 12 avril – Vérifications administratives et techniques de 10h00 à 20h00

Samedi 13 avril - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés et d'une première montée de course CFM.

Dimanche 14 avril – 2 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contacts : ASA d'Alès (Frédéric Rossel) – Pôle Mécanique – Traverse L. Tosi – Vallon Fontanes - 30520 Saint Martin de Valgalgues.

Tel : 04 66 55 65 66 – asa.ales30@yahoo.frwww.asa-ales.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

 

Back to Top