Actualités

Montagne
29/09/2019 FFSA

Thomas Chavot, un Bourguignon vainqueur en Beaujolais

La 20ème édition de la Finale de la Coupe de France de la Montagne, disputée sur la 1ère Montée des Sarmentelles Beaujolaises, voit la consécration de Thomas Chavot...

Thomas Chavot remporte la 20ème édition de la Finale de la Coupe de France de la Montagne. © Nicolas Millet

Après avoir terminé sur le podium du Production l'an dernier, il signe cette fois une victoire scratch.

Tout au long du week-end, les 160 concurrents autorisés à prendre le départ de cette Finale 2019 de la Coupe de France de la Montagne, ont bénéficié d'une météo particulièrement clémente. Sur une piste sèche et un tracé rapide, les pilotes ont pu pleinement exprimer leur talent.

 

Thomas Chavot dans un ultime effort

Samedi, la journée consacrée aux essais avait fait la part belle aux jeunes talents. Etienne Pernot réalisait la meilleure performance devant Maxime Cotleur. Une troisième Norma complétait le podium, celle de Thomas Chavot.

Mais pour Chavot la journée de course allait fort mal débuter… Victime d'une sortie de route dès l'ouverture des débats, il se voyait privé d'une première montée de course.

Etienne Pernot s'installait alors en tête, et conservait l'avantage à l'issue de la deuxième montée.

Mais dans un ultime effort, Thomas Chavot signait un chrono en 1'17''104, qui lui assurait la victoire. Les Protos 2 litres ont réalisé une course sans partage, puisque là deuxième place échoit à Etienne Pernot et que Maxime Cotleur complète le podium. Dans cette classe CN/2, il faut remonter au septième rang pour retrouver le quatrième, Freddy Cadot, qui devance Julien Bost et Emmanuel Arbant.

Du côté des monoplaces, on attendait une confrontation entre la Dallara F312 de David Guillaumard et les Tatuus Formula Master. Une violente sortie de route lors de la première montée, heureusement sans gravité pour David Guillaumard, l'empêchait de poursuivre le combat. Et c'est bien une Tatuus Formula Master qui termine aux commandes du Groupe DE, celle de Fabrice Flandy que l'on retrouve à la quatrième place du scratch. Il devance dans sa classe Marcel Sapin, dixième au scratch.

Cinquième, Miguel Vidal impose sa Mygale en tête des F3, devant les Dallara de Didier Brun et de Steeve Zerafa. Quatrième de la classe, Emeline Bréda remporte un trophée qu'elle connait bien, celui de la première féminine sur la Finale de la Coupe. C'est en effet la cinquième fois que l'Iséroise devance ses rivales sur une finale. Elle termine devant une autre pilote de F3, Delphine Cursoux.

Au sein du top 10, à la huitième place, on retrouve le vainqueur de la classe DE/2, Pierre Mayeur, avec sa Martini MK 62. La victoire dans la classe DE/1 revient à la Dallara 305 de Sébastien Godot.

Yves Tholy n'a pas loupé l'occasion d'offrir une victoire en CM à son Speed Car, en devançant les Silver Car de François-Xavier Thievant et de Denis Pilet. A la quatrième place, on retrouve le Proto BRC de Dimitri Pereira.

A noter que Marion Alexandre termine en tête de la classe CNF/1 avec sa Ligier JS51, et que Christian Martin pointe aux commandes de la classe DE/4 avec sa Martini MK81.

Pour ce qui est des Formule Renault, la victoire revient à Arthur Fiard, qui devance Stanislas Coquet, et deux féminines, Corinne Flandy et Marie Cammares.

Le Production pour Mathieu Nouet
Les paris étaient ouverts pour savoir si la victoire finale du côté des Production reviendrait à une Groupe A ou à une FC. Au final, c’est une FC qui a eu le dernier mot avec la victoire de Mathieu Nouet qui impose sa Simca Rallye III. Il devance la Seat Léon Supercopa du vainqueur du Groupe A, Fabrice Degortes et la Jidé de Xavier Burgevin.

Du côté du Groupe A, les frères Diebold ont signé un doublé avant d’être mis hors course pour non-conformité. La victoire échoit donc à Fabrice Degortes dont la Supercopa devance celle de Geoffroy Bouhin.
 

Mathieu Nouet impose sa Simca Rallye III en FC, avec plus de deux secondes d'avance sur la Jidé de Xavier Burgevin. Ce dernier réalise sa meilleure performance sur la dernière montée de course, après avoir été victime d'un tête-à-queue sur la première disputée ce dimanche matin. Avec sa Scora Maxi, c'est Anthony Dubois qui complète le podium de ce Groupe FC, en devançant la Rallye III de Romain Richardeau et la Scora de Geoffray Carcreff.

Revenons sur le Groupe A, avec la victoire en A/4 de Julien Dupont, qui impose sa Peugeot 308 RC en terminant devant la Clio Cup 4 de Vivien Tonon. C'est Julien Paget qui signe un succès en A/3 avec sa Clio Cup. Mais une fois n'est pas coutume, les Clio ne monopolisent pas les premiers rangs, puisqu'à la suite de Paget on retrouve la Nissan Almera de Michel Bineau, et la Clio Cup de Bernard Ottavi. Patrick Vialle impose pour sa part sa Peugeot 206 en tête de la classe A/2. La classe A/1 revient à la Championne de France de la Montagne Production, Elodie Lafosse, qui impose sa Peugeot 106.

Dans la lutte qui opposait les BMW et les Mitsubishi pour la suprématie en Groupe N, c'est finalement une allemande qui aura le dernier mot. Hugo Bourny impose en effet sa M3 devant la Lancer de Gaëtan Jeannel. C'est une autre BMW M3 qui complète le podium, celle de Yannick Martin, qui devance les Mitsubishi de Guillaume Gillet et Jean-Michel Gotteri.

Ferdinand Loton remporte la classe FN/3 en plaçant sa Honda Civic devant celle de Christophe Demare. La classe FN/2 revient à Ludovic Barde (Peugeot 106), et c'est une autre 106 qui remporte la Coupe de la classe FN/1, celle d'Emmanuel Busch.

C'est le Normand Christian Boullenger qui termine en tête du F2000. Derrière sa Renault Clio on retrouve la Peugeot 205 de Julien Bayle et la Simca Rallye II de Jean-Marc Boillot, qui s'impose dans la classe 1 de son groupe. Cédric Perret place sa BMW au quatrième rang, devant la Citroën Saxo VTS de Gaëtan Petitdemange, vainqueur de la classe F2000/2.

La victoire en GTTS revient à Jean-Marc Tissot, qui positionne sa Mitjet devant celle de Florian Bartaire. Le podium du groupe est complété par Flavien Sagot qui évolue au volant d'une BMW M3.

Ils étaient trois à évoluer en GT Sport, et à l'heure de faire les comptes, Gabriel Coste impose son Opel Speedster devant la BMW 135 I de Joël Richard et la Lotus Elise de Léonard Lusardi.

 

1ère MONTÉE DES SARMENTELLES BEAUJOLAISES

Finale de la Coupe de France de la Montagne 2019, les 28 & 29 septembre, à 30 km de Villefranche-sur-Saône (Rhône)

1ère édition, organisée par l'ASA Beaujolais

Longueur : 3.200 mètres – Pente Moyenne : 5 %

 

CLASSEMENTS FINAL

1. T. Chavot (Norma M20 FC) 1'17''104 – 2. E. Pernot (Norma M20 FC) à 0''216 – 3. M. Cotleur (Norma M20 FC) à 0''322 – 4. F. Flandy (Tatuus Formula Master) à 2''208 – 5. M. Vidal (Mygale M10) à 2''393 – 6. D. Brun (Dallara F302) à 2''418 – 7. F. Cadot (Norma M20 FC) à 2''703 – 8. P. Mayeur (Martini MK 62) à 2''910 – 9. S. Zerafa (Dallara F311) à 3''147 – 10. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 3''343.

 

BMW
Back to Top