Actualités

Montagne
12/06/2019 FFSA

Un Beaujolais de belle qualité !

La quasi-totalité des animateurs du Championnat de France de la Montagne sera au départ de la Course de Côte de Marchampt, septième confrontation de la saison. Un plateau d’une exceptionnelle qualité, qui laisse présager de magnifiques empoignades.

A domicile, Marcel Sapin aura à coeur de terminer en leader des monoplaces. © Nicolas Millet

Championnat Sport

Sa situation géographique, son tracé à la fois rapide et technique, l'accueil réservé aux concurrents, sont les différents ingrédients grâce auxquels la Course de Côte de Marchampt fait chaque année le plein de concurrents. Ce sera une nouvelle fois le cas pour cette 58ème édition, qui accueillera les 15 et 16 juin la presque totalité des pilotes engagés cette saison sur le Championnat de France de la Montagne.

En tête de liste on retrouvera le leader du Championnat, Geoffrey Schatz. On se souvient que c'est sur cette même épreuve qu'il y a deux ans, le jeune Bourguignon s'était imposé lors de sa toute première course au volant de la Norma CN+. L'an dernier, il signait un nouveau record du tracé, avant d'être devancé de 189 millièmes par Sébastien Petit. Le pilote phare du Team Schatz Compétition aura donc pour objectif d'inscrire son nom au palmarès de cette édition 2019, et pourquoi pas d'aller chercher un nouveau record.

Face à la Norma E2-SC de Geoffrey, on retrouvera une nouvelle fois l'Osella à moteur Cosworth de Cyrille Frantz qui reste en embuscade, et qui garde à l'esprit que le moindre faux-pas de son adversaire pourrait lui permettre de récupérer la tête du Championnat. Benjamin Vielmi animera également ce groupe E2-SC au volant de son Osella à moteur Megatron.

Mais les Protos du Groupe E2-SC n'ont pas pour autant la certitude de monopoliser les places sur le podium. Marchampt marquera également le retour de David Meillon qui, au volant de sa Norma CN+ avait l'an dernier terminé au troisième rang. Deux Osella évolueront dans la catégorie 3 litres, où l'on retrouvera Cédric Lansard et David Roche.

Du côté des Protos 2 litres, là encore les débats s'annoncent relevés, tant pour la victoire en CN/2 que pour une éventuelle place sur le podium. Kevin Durot, troisième à La Pommeraye et Saint Gouëno, se verrait bien poursuivre sa série de podium. Il faudra compter avec Maxime Cotleur, troisième l'an dernier, Etienne Pernot, Dorian Ferstler qui évoluera au volant d'une Norma du Team Schatz Compétition, ou Maxime Basset qui troquera son TracKing contre une Merlin MP23… Voilà pour ce qui est de la jeune garde, mais les pilotes plus expérimentés auront certainement leurs mots à dire. Ce sera le cas d'Alban Thomas, d'Olivier Augusto ou d'Emmanuel Arbant. Il faudra également suivre Estel Bouche de plus en plus à son aise dans le cockpit de son Proto. Sylvain Dodille, ou les plus anciens, Jean-Jacques Louvet et Alain Nogret, feront tout pour accrocher les accessits. Bryan Germain aura pour sa part à cœur de placer au mieux sa Norma CNF/2, parmi les autres protos 2 litres.

A domicile, Marcel Sapin se présente comme un adversaire redoutable du côté des monoplaces. Le pilote de Marchampt aura avant tout comme objectif de devancer ses jeunes et talentueux rivaux, Cindy Gudet, en lice pour une nouvelle Coupe des Dames, et Kevin Petit qui pourrait bien décrocher un nouveau trophée du meilleur jeune. Il faudra également compter sur la Tatuus Formula Master de Fabrice Flandy.

Absent de la campagne de l'Ouest, Billy Ritchen a tout de même conservé la tête des F3. L'Alsacien ira chercher à Marchampt une nouvelle victoire. Il retrouvera le leader du Championnat 2ème Division, David Guillaumard, qui disputera là sa première épreuve du Championnat 2019. La famille Cholley sera de la partie, avec les fils Ludovic et Arnaud, et Patrick le père. Il faudra suivre également les prestations de Clément Lebot, de Julien Maurel ou de Nicolas Dumond qui est en pleine progression. Hors championnat, on retrouvera des pointures telles que Samy Guth, Raynald Thomas, Didier Brun ou Miguel Vidal.

Du côté du CM, trois animateurs du Championnat seront présents à Marchampt. François-Xavier Thievant avec son Silver Car, Simon Taponard avec son TracKing et Raphaël Buxeraud avec son Proto BRC.

Pour ce qui est des Formule Renault, l'ensemble des animateurs du Challenge Open ont répondu présents. Qui de Didier Chaumont, Steeve Gerard, Corinne Flandy, Fred Errard ou Gilles Depierre sera le plus rapide ?

 

Championnat Production

L'édition 2018 de la Course de Côte de Marchampt en Beaujolais nous a donné l'occasion de voir un podium auquel on s'est depuis habitué. On retrouvait en effet au trois premières places, Pierre Courroye, Nicolas Werver et Yannick Poinsignon. Il y a fort à parier que ces mêmes trois pilotes joueront les premiers rôles cette année encore.

Leader du Championnat, Nicolas Werver aura à cœur de faire oublier ses petites déconvenues de l'Ouest, et tentera d'aller chercher un nouveau succès avec sa Porsche 997 GT2. Pierre Courroye dispose à la fois d'un énorme talent et d'une arme redoutable avec sa McLaren MP4 12C, de quoi prétendre à un cinquième succès cette saison.

Quant à Yannick Poinsignon (BMW M3 E92), il s'est habitué à la deuxième place du podium à La Pommeraye et à Saint Gouëno, et l'on s'imagine que le Vosgien aimerait poursuivre la série.

On retrouvera également à Marchampt les Porsche de Frédéric Neff et de Dimitri Toillon, et la Volvo TC10 S60 de Pierre Béal… Mais la grande inconnue vient de l'engagement de Fabien Bourgeon, non pas en Sport, mais en Production, avec une Lancia Supra qui pourrait s'avérer d'entrée de jeu compétitive.

Six pilotes évoluent cette saison sur le Challenge Open GTTS/1, et ils seront tous à Marchampt au volant de leurs Mitjet. Les paris sont ouverts pour savoir qui de Florian Bartaire, Jean-Michel Lestienne, Enzo Chiocci, Jean-Michel Godet, Jean-Marc Tissot ou Daniel Demare l'emportera !

Troisième des Production à Quillan malgré des gros soucis d'amortisseurs, Frédéric Santarelli ira chercher à Marchampt un nouveau succès en GT Sport au volant de sa Porsche 911 Turbo.

Francis Dosières, Antoine Uny et Jérôme Janny, c'est dans cet ordre-là que le trio de ''ténors'' du Groupe A avait terminé la Course de Côte de Marchampt en 2018. Il y a fort à parier que l'on retrouve à nouveau ces trois pilotes sur le podium. En revanche, il est difficile de miser sur l'un plus que sur l'autre, tant les écarts sont infimes entre eux depuis le début de saison. Aux trois Seat Léon Supercopa viennent s'ajouter celles de Rémi Courtois et de Thomas Lefevre, ainsi que la Mitsubishi Lancer d'Abel Sahoui.

Les animateurs du Challenge Open A/3 seront également tous de la partie. On retrouvera donc face à la Nissan Almera de Michel Bineau, les Clio Cup de Elie Théophile, Laurent Lafosse, Jimmy Ermann, Stéphane Martinet et Aurore Dodille.

L'an dernier c'est le vétéran du Championnat, ''Loulou'' Granjon qui avait remporté le Groupe N à Marchampt. Mais pour rééditer cet exploit cette année, et placer sa BMW M3 en tête, ''Loulou'' devra venir à bout des M3 de Bertrand Simonin et Christian Sepchat, de la Mitsubishi Lancer de Guillaume Gillet, et bien évidemment de la Renault Mégane R.S de la référence dans la catégorie, Pascal Cat.

Pour imposer sa Honda Civic Type R dans la classe FN/3, Jean-Noël Claudepierre devra devancer celle de Christophe Demare, qui évolue à domicile.

En l'absence de Jean Turnel et de Samuel Durassier, forfaits pour cette épreuve, Brice Pierrat (Renault Clio) et Luc Ermann (Peugeot 206) viseront la victoire.

L'objectif des pilotes engagés en FC sera de devancer la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon, vainqueur ici-même l'an dernier. Mais gageons que Geoffray Carcreff (Scora Maxi), Didier Deniset (Renaut 5 Turbo) ou Toussait Filippi (Jidé) s'y emploieront de bon cœur.

 

Championnat VHC

La 20ème édition de la Course de Côte VHC de Marchampt en Beaujolais propose l'un des plateaux les plus étoffé de la saison. Ce sont en effet plus de quarante pilotes qui se présenteront au départ de cette épreuve comptant pour le Championnat de France de la Montagne dédié aux Véhicules Historiques de Compétition.

Une nouvelle fois, c'est du côté du Groupe 8/9 que l'on devrait trouver le vainqueur scratch de l'épreuve. Le quadruple Champion de France des Voitures de Sport VHC, Jean-Marc Debeaune, pourrait bien prétendre à la plus haute marche du podium. Mais le pilote de la Van Diemen RF 82 ne sera pas le seul à ambitionner la victoire. Il faudra suivre les Martini de Sébastien Brisard, Jean-François Taponard, Roger-Serge Toupence, Michel Ritzenthaler ou Eric Bady. Jacky Bonnot tentera de tirer le meilleur de son Axone.

C'est un trio qui évoluera en Groupe 6/7 avec la présence de la BBM RS3 de Vincent Lagache, et des Marcadier de Pascal Ferretti et de François Legré.

Au volant de sa Porsche 935, Jean-Marie Almeras se présente en favori du Groupe 5, face à la Jidé de Gabriel Lejeune, la Marcadier Barzoï d'André Tissot, ou la Fiat X1/9 de Jean-François Mejanel.

Alpine et Porsche constituent l'essentiel du Groupe 4 où l'on retrouve derrière le volant des Françaises, Bernard Duret, Claude Provost, Jean-Claude Demessine et Philippe Brebant. Roger Guelpa et Jacques Uttewiller défendront les couleurs des Allemandes, quant à Jean Debaude il alignera sa vrombissante américaine, une Chevrolet Corvette C3.

Le Groupe 3 sera constitué d'un trio de Porsche avec les 911 de Frédéric Henneton et Norbert Rieu, et la 930 de René Michon.

La quintuple Championne de France, Viviane Bonnardel tentera d'offrir une nouvelle victoire à sa Volkswagen Scirocco en Groupe 2. Elle aura comme principales concurrentes d'autres Allemandes, en l'occurrence, l'Opel Commodore de ''Gomme'', et les BMW 323 de Christian Riehl, Eddy Antoine, Anthony Rolais, Charly Cauchoix et Nicolas Uttewiller.

Du côté du Groupe N, on retrouvera la Renault 5 Turbo de Jean-Claude Gaillard et la Ford Sierra Cosworth de Nicolas Riehl.

 

7 – MARCHAMPT EN BEAUJOLAIS

7ème manche du Championnat de France 2019, les 15 et 16 juin à 16 km de Belleville sur Saône (Rhône)

58ème édition, 20ème édition VHC, organisée par l'ASA Beaujolais

Longueur : 3.900 mètres - Dénivellation : 205 mètres - Pente moyenne : 5,25%

 

Podiums 2018 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. G. Schatz (Norma M20 FC) – 3. D. Meillon (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. N. Werver (Porsche 997 GT2) – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 E92)

Record : 1'29''710 par Sébastien Petit en 2018

 

Déroulement : Vendredi 14 juin – Vérifications administratives et techniques

Samedi 15 juin - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés.

Dimanche 16 juin – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : Chrystèle PETIT

Tel : 06.83.53.12.25

ASA Beaujolais : Marsangues, 69830 St Georges de Reneins

Tél. : 04.74.62.29.62

E-mail : asab@asab.fr  

Site web : http://www.asab.fr 

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com  ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

Back to Top