Actualités

Montagne
17/07/2019 FFSA

Une 50ème édition des plus prometteuse !

Si on recherche la fraicheur en cette période estivale, rien de mieux que de suivre les animateurs du Championnat de France de la Montagne, qui vont investir les Monts d’Auvergne.

Pascal Cat ira chercher à Dunières une nouvelle victoire en Groupe N. © Nicolas Millet

Le premier rendez-vous auvergnat est fixé dans le Velay, à l'occasion de la Course de Côte de Dunières, qui se tiendra les 20 et 21 juillet. Au mois d'août, c'est sur les pentes du Mont-Dore que se poursuivra la saison.

Pour la 50ème édition de la Course de Côte de Dunières, c'est un tracé bien connu de 2.200 mètres qui est proposé aux concurrents. Tracé court mais technique, qui nécessite une approche particulièrement soignée.

 

Championnat Sport

C'est le nom de Geoffrey Schatz qui figure au palmarès de l'édition 2017. Mais l'an dernier, au terme d'un combat acharné, le jeune bourguignon s'était vu devancé par Sébastien Petit. Actuel leader du Championnat de France de la Montagne, Geoffrey Schatz aura comme objectif de signer dans le Massif du Velay son huitième succès de la saison. Au volant de sa Norma E2-SC propulsée par un moteur Oreca, il se présente comme le grand favori de l'épreuve.

Actuel deuxième du Championnat, toujours sur le podium depuis le coup d'envoi de cette campagne 2019, Cyrille Frantz ne désespère pas, malgré des moyens limités, d'imposer son Osella à moteur Cosworth sur une épreuve. Pourquoi pas Dunières ?

Au sein du Groupe E2-SC, il faudra suivre également Benjamin Vielmi, qui en terminant récemment deuxième à La Broque, a démontré qu'il était enfin parvenu à solutionner les problèmes qui affectaient son Osella. S'il est cette fois épargnés par les soucis, ''Benji'', peut jouer les premiers rôles.

La grande inconnue de ce Groupe E2-SC reste la Norma de Damien Chamberod qui devrait faire son entrée en lice sur l'épreuve auvergnate. On connait le talent du pilote isérois, en revanche on ne sait rien de sa nouvelle monture, qui devrait logiquement passer par une phase de mise au point.

David Meillon sera lui au départ avec sa Norma à moteur 4 litres, et peut, comme il en a pris l'habitude, se hisser sur le podium.

Restons du côté des Protos, mais à présent de ceux propulsés par des moteurs 2 litres. Et ils seront nombreux à prétendre à la fois aux accessits et à la victoire en CN/2. Ce sera le cas d'Alban Thomas, pilote d'expérience, mais également des jeunes espoirs que sont Kevin Durot, actuel troisième du Championnat, ou Maxime Cotleur qui avait terminé l'an dernier deuxième de la catégorie. Il faudra également suivre Olivier Augusto, Emmanuel Arbant, Jean-Jacques Louvet, ou Estel Bouche qui peut non seulement venir défier ces messieurs, mais également prétendre à une nouvelle Coupe des Dames. Maxime Basset a porté son choix sur une Merlin MP23 pour lutter contre les nombreuses Norma présentes.

Côté monoplaces, quatre Tatuus Formula Master devraient être de la partie. En tête de liste le leader du Challenge Open, Kevin Petit, auteur d'une excellente prestation à La Broque, où il montait sur le podium en terminant au troisième rang. Marcel Sapin sera un adversaire de taille sur un tracé qui lui a toujours convenu. Cindy Gudet est en phase de réparation de sa Tatuus endommagée lors d'une touchette à Vuillafans, et espère bien pouvoir défendre ses chances dans le Velay. Quant à Fabrice Flandy, il va devoir occulter la violente sortie de route dont il a été victime l'an dernier sur cette épreuve, mais gageons qu'en pilote d'expérience, il y parvienne.

En Formule 3, David Guillaumard évoluera seul dans la classe DE/5R au volant de sa Dallara disposant d'une bride de 28. Quatre F3 s'affronteront dans la classe DE/5S où on retrouvera Miguel Vidal, Didier Brun, Delphine Cursoux, et une autre féminine, la double Championne de France de la Montagne 2ème Division, Emeline Bréda.

La Formule Renault devrait être le théâtre de belles empoignades avec la présence du leader du Challenge Open, Steeve Gerard, de son premier poursuivant, Didier Chaumont, du vainqueur de la catégorie à Vuillafans, Gilles Depierre et de Corinne Flandy. Hors championnat, il faudra compter avec Yannick Latreille et Arthur Fiard.

La classe CM est aussi largement représentée avec notamment les TracKing de Simon Taponard et Quentin Basset, et les BRC de Raphaël Buxeraud, de Jean-Marie Recordier ou de Michel Gonthier.

 

Championnat Production

Le dernier vainqueur en date à Dunières a pour nom Nicolas Werver. L'Alsacien aura à cœur de signer un nouveau succès en Auvergne, afin de revenir sur son rival, Pierre Courroye, qui le devance au Championnat d'une douzaine de points.

Absent l'an dernier à Dunières, le jeune Franc-Comtois, actuel leader du Championnat, tentera d'imposer sa McLaren comme il l'avait fait en 2017. Le duel entre la Porsche de Werver et la belle anglaise du jeune Courroye s'annonce passionnant.

D'autant qu'un arbitre de taille a démontré qu'il pouvait s'immiscer dans la lutte. Yannick Poinsignon accumule en effet les bons résultats depuis le début de saison et sera lui aussi un prétendant au podium à Dunières. A suivre également Pierre Beal qui, au fil des épreuves, ne manque pas de faire progresser sa Volvo TC10 S60.

Dans la petite classe GTTS/1, on déplorera l'absence du leader, Florian Bartaire. Victime d'une casse moteur, il espérait pouvoir s'aligner en Auvergne, mais du retard dans l'acheminement des pièces l'oblige à déclarer forfait. Vainqueur en 2018, Jean-Marc Tissot tentera de terminer à nouveau en tête des Mitjet, et aura comme principaux concurrents, le vainqueur du Challenge Open 2018, Jean-Michel Godet, et Daniel Demare.

En GT Sport, on assistera à un nouveau duel entre Porschiste. Frédéric Santarelli défendra ses chances au volant de sa 911 Turbo, Philippe Marion fera de même avec sa 997 GT2.

Les observateurs de la discipline ne manqueront pas une nouvelle fois d'avoir les yeux rivés sur le Groupe A, théâtre de combats épiques. L'an dernier, c'est avec seulement 16 millièmes d'avance qu'Antoine Uny devançait Francis Dosières, alors que Jérôme Janny terminait dans leur sillage. Les écarts sur les courses sont aussi infimes que ceux du classement du Challenge Open A/5, où Antoine Uny compte deux points d'avance sur Francis Dosières et six sur Jérôme Janny.

Deux autres Seat Léon Supercopa seront de la partie, celle de Rémi Courtois et celle d'Alain Perraud. Abel Sahoui engage sa Mitsubishi Lancer pour défier les Supercopa, dominatrices de ce Groupe A.

La classe A/4 s'annonce attrayante avec la présence de la Peugeot 308 de Jean-Pierre Pope, de la Renault Mégane DCI de Noël Joubert et de la Citroën DS3 de Michel Depeyre.

Parmi les grosses surprises du plateau de cette Course de Côte de Dunières, on notera la présence en classe A/3 de la quintuple Championne de France de la Montagne Sport, Martine Hubert. La Normande évoluera au volant d'une Clio Cup 3, et sera donc opposée aux animateurs du Challenge, Elie Théophile, Stéphane Martinet, Laurent Lafosse et Aurore Dodille, tous aux volants de Clio Cup.

Elodie Lafosse fait son retour dans l'habitacle de sa petite Peugeot 106 engagée en A/1, et tentera de défier ses concurrentes pour une Coupe des Dames.

Une fois n'est pas coutume, Pascal Cat ne sera pas le seul à animer le Groupe N au volant d'une Mégane RS. Lionel Oniewski dispose de la même voiture. Mais l'opposition devrait avant tout venir des BMW M3 avec la présence de Bertrand Simonin, Louis Granjon et Christian Sepchat. En cas de terrain glissant, Guillaume Gillet pourrait tirer avantage des quatre roues motrices de sa Mitsubishi Lancer.

C'est à la quatrième place du Production, vainqueur du Groupe FC, que l'on retrouvait l'an dernier Christophe Poinsignon à l'arrivée de cette épreuve de Dunières. Le Vosgien tentera cette année encore de s'illustrer au volant de sa Simca CG Turbo et de devancer notamment ses rivaux dans le Challenge Open. Parmi eux on compte Xavier Burgevin troisième au scratch le week-end dernier à Marquay avec sa Jidé, ou Geoffray Carcreff qui accumule les excellents résultats en régional avec sa Scora Maxi.

Du côté du F2000, il faudra suivre notamment la Renault Clio de Guy Marcon, la Volkswagen Polo de Paul Viougeas et la Peugeot 309 GTI d'Arnaud Clavel.

 

Championnat VHC

Ils seront 33 concurrents à investir le Massif du Velay à l'occasion de la 15ème Course de Côte de Dunières dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition. Un plateau attractif et particulièrement étoffé du côté des Sport, avec pas moins de sept voitures dans le Groupe 8/9.

C'est au sein de ce Groupe 8/9 qu'il faut logiquement chercher le vainqueur au scratch de l'épreuve. Il peut avoir comme nom Jean-Marc Debeaune. Au volant de sa Van Diemen RF82, le quadruple Champion de France VHC Sport, met tout en œuvre pour conserver sa couronne. Il sera opposé à l'Axone de Jacky Bonnot, actuel deuxième du Championnat, et à la Martini de Roger-Serge Toupence qui complète ce podium provisoire.

D'autres Martini animeront ce Groupe 8/9 et on retrouvera à leurs volants Sébastien Brisard, Michel Ritzenthaler, Gilles Cursoux et Jean-Marc Coster.

Cette Course de Côte de Dunières servira à départager Bernard Cayrier et Vincent Lagache, coleaders du Challenge VHC Groupe 6/7. Pour Bernard Cayrier et sa Le Gallen, le pari s'annonce difficile face à la BBM RS3 de Vincent Lagache. Avec sa Geri RB8, Stéphane Galuissi complète le plateau de ce groupe.

Ils seront également trois à évoluer dans le Groupe 5 où Gabriel Lejeune engage sa Jidé Type Original face à la Marcadier Barzoï d'André Tissot et à la Fiat X1/9 de Jean-François Mejanel.

Claude Provost et Bernard Duret défendront les couleurs des Alpine A110 en Groupe 4 face à la Porsche de Roger Guelpa où à la Chevrolet Corvette de Jean Debaude. Jean-Marie Pierron sera présent au volant de sa Simca 1200, alors que deux autres Porsche évolueront aux mains de Michel Rolland et de Jean-Paul Barbier.

Une seule Porsche est engagée en Groupe 3, celle de Frédéric Henneton. Le moniteur de ski sera d'ailleurs le seul représentant de ce groupe à Dunières.

Nettement plus étoffé est le Groupe 2, avec la présence de la double Championne de France Production VHC, Viviane Bonnardel, toujours fidèle à sa Volkswagen Scirocco. Elle retrouvera à Dunières la BMW 323 I de Christian Riehl, les Opel Commodore de Daniel Louis et de ''Gomme'', la Renault 8 Gordini de Gérard Toral, la Volvo Amazone de Pierre Nowaczyc et la petite Peugeot 104 ZS de Laura Mejanel.

Mathieu Fargier sera seul à évoluer en Groupe B avec sa Talbot Samba Rallye, Nicolas Riehl fera de même en Groupe N avec sa Ford Sierra Cosworth.

 

9 – DUNIERES

9ème manche du Championnat de France 2019, les 20 et 21 juillet, à 52 km du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

50ème édition, 15ème édition VHC, organisée par l'ASA Ondaine

Longueur : 2.360 mètres - Dénivellation : 130 mètres - Pente moyenne : 5,67 %

 

Podiums 2018 :

Sport : 1. S. Petit (Norma M20 FC) – 2. G. Schatz (Norma M20 FC) – 3. D. Meillon (Norma M20 FC)

Production : 1. N. Werver (Porsche 997 Cup) – 2. P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 E92)

 

Record : 1'01''163 par Sébastien Petit en 2018

 

Déroulement : Vendredi 19 juillet – Vérifications administratives et techniques

Samedi 20 juillet - Essais libres à partir de 8h00, suivi de deux montées d'essais chronométrés et d'une montée de course.

Dimanche 21 juillet – 3 Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : Jean-Paul CLOT

Tel : 06 82 36 50 14

E-mail : jeanpaulclot65@gmail.com

Coordonnées :

Comité des Fêtes de Dunières - Mairie - 43220 Dunières

Site web : www.coursedecotedunieres.fr

Contact Paddock : Nicolas MOUNIER

Tel : 06.70.55.93.50

E-mail : nicolas.mounier764@orange.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

 

Back to Top