Actualités

FFSA
03/06/2019 FFSA

Victor Martins deux fois sur le podium au Castellet

Au Castellet, Victor Martins a signé ses 5e et 6e podiums en 8 courses de Formule Renault Eurocup. Le benjamin de l’Equipe de France FFSA Circuit conserve la tête du championnat.

Victor Martins toujours aux avant-postes © DPPI

Une semaine après avoir fait retentir la Marseillaise dans les rues de Monaco, Victor Martins espérait être prophète en son pays en abordant les courses françaises de la Formule Renault Eurocup. Le Francilien et le circuit du Castellet avaient connu une lune de miel heureuse en 2017 lorsque Victor avait remporté l'ultime manche de Formule 4 et qu'il disputait le titre à son partenaire de promotion Auto Sport Academy, Arthur Rougier. Un an plus tard, Victor ne parvenait pas à convertir deux qualifications dans le tiercé de tête de la Formule Renault Eurocup en podium…


Cette année, Victor a senti dès les essais collectifs que le week-end varois devait être celui de l'intelligence de course. Il subissait en effet la loi de son équipier de MP Motorsport, Lorenzo Colombo, et de ses rivaux les plus pressants au championnat, Oscar Piastri et Alexandre Smolyar lors des deux séances d'entraînement. « J'ai rarement été dans le coup sans pouvoir expliquer pourquoi », reconnaît Victor. « L'auto était rapide et bien équilibrée, mais j'ai senti qu'il allait falloir puiser dans mes réserves pour envisager de me battre avec mes principaux adversaires ».


En qualifications, Victor n'a pu tirer la quintessence de sa Tatuus à moteur Renault, mais a signé les 3e et 4e meilleurs temps qui lui ont permis de s'intercaler ou d'être au contact de Piastri et Smolyar pendant que Colombo dominait les débats. « J'ai fait trop d'erreurs, qui plus est au mauvais moment, pour pouvoir prétendre à la 1ère ligne de la grille. Une fois cette constatation faite, il fallait que je rassemble toute mon énergie pour aller chercher le meilleur résultat possible en course » explique Victor. Un ton en-dessous en performance pure, le pilote de l'Equipe de France FFSA Circuit a trouvé les ressources mentales pour marquer les points nécessaires à son ambition de titre.


Il a passé l'intégralité de la première course au 3e rang en mettant Piastri sous pression dans la première partie de l'évènement, puis en résistant habilement à celle exercée par Smolyar dans les derniers tours. « On veut toujours gagner une course et pourquoi pas toutes les courses, mais il faut parfois savoir se satisfaire de gros points car la constance sera l'une des clefs cette saison. La victoire était belle à Monaco, au Castellet, on était plus dans le scénario où il faut éviter les problèmes et marquer le plus de points possibles ».

 

La deuxième manche a démarré par une frayeur pour Victor qui a vu Oscar Piastri, situé devant lui sur la grille, quasiment caler à l'extinction de la rampe des feux. Le Français a fait preuve de bons réflexes et de discernement en évitant l'Australien sans perdre de place. En tête, Colombo a creusé l'écart pendant que Victor a harcelé Smolyar pour tenter de s'emparer de la 2e place. Le Russe a usé toutes les ficelles du pilotage pour résister au Français qui a signé son 6e podium en 8 courses et qui demeure le seul pilote du plateau à avoir marqué des points lors de toutes les manches disputées à ce jour. « La seconde course a été ma meilleure performance du week-end puisque j'étais quasiment dans les temps de Colombo. Malheureusement, tout s'est joué en qualifications puis lorsque j'étais bloqué derrière Smolyar. J'avais du mal à être assez proche de lui car je perdais des appuis dans les courbes rapides. C'était assez frustrant, mais je devais conserver mon sang-froid pour éviter de faire une erreur bête qui m'aurait coûté cher au championnat. Je n'ai jamais été à 100% ce week-end et c'est donc très positif de repartir du Castellet en conservant la tête du championnat ! ».


La régularité de Victor aux avant-postes lui permet de repartir du Castellet avec la même avance au championnat sur Smolyar (3 points) et en ayant quasiment doublé celle sur Piastri (9 points). Les prochaines courses prévues à Spa-Francorchamps sont une perspective enthousiasmante pour Victor qui avait fait feu de tout bois pour remporter la victoire depuis la 5e place de la grille de départ. « Je suis confiant : l'équipe prépare une très bonne auto et Colombo a montré au Castellet qu'elle a le potentiel pour gagner. A moi de retrouver mon niveau de compétitivité de Monaco pour entendre de nouveau la Marseillaise ! » conclut Victor.

 

 

Formule Renault Eurocup – Le Castellet

Victor Martins

Course 1

Position sur la grille : 3e

Résultat : 3e  

 

Course 2

Position sur la grille : 4e

Résultat : 3e

 

Championnat

1. Victor Martins 119

2. Alexander Smolyar 116

3. Oscar Piastri 110

4. Lorenzo Colombo 97

 

Prochaines courses : Spa-Francorchamps, les 25-27 juillet.

 

 

 

Créée en 2000 pour accompagner les meilleurs espoirs tricolores vers le haut niveau, l'Equipe de France FFSA Circuit a accueilli dans ses rangs plusieurs grands noms du sport automobile national et international : Sébastien Bourdais, Loïc Duval, Romain Grosjean, Jules Bianchi, Jean-Éric Vergne, Pierre Gasly… Placée sous le capitanat de Jean Alesi, l'Équipe de France FFSA Circuit 2019 est composée d'Anthoine Hubert, Giuliano Alesi et Victor Martins.

 

Anthoine Hubert – Né le 22 septembre 1996

Programme sportif 2019 : Formule 2

Membre de l'Équipe de France FFSA Karting de 2010 à 2012

Membre de l'Équipe de France FFSA Circuit de 2014 à 2017

Palmarès :

2018 : Vainqueur des GP3 Series

2017 : 4e des GP3 Series

2016 : Vainqueur des 24 Heures du Mans Karting

2013 : Champion de France F4

 

Giuliano Alesi – Né le 20/09/1999

Programme Sportif 2019 : Formule 2

Palmarès :

2017 : 5e des GP3 Series

2015 : 4e du Championnat de France F4

 

Victor Martins – Né le 16/01/2001

Programme Sportif 2019 : Formule Renault Eurocup

Membre de l'Équipe de France FFSA Karting en 2016

Palmarès :

 2018 : 5e de la Formule Renault Eurocup

2017 : Vice-Champion de France F4

2016 : Champion du Monde de Karting OK-Junior


Back to Top