Actualités

VHC
01/09/2020 FFSA

De retour de Charade

Le Circuit de Charade accueillait ce week-end la troisième manche du Championnat de France Historique des Circuits dans le Puy-de-Dôme. Bilan avec Dominique Roger & Laurent Vallery-Masson.

Histour Tour à Charade © Guy Pawlak pour HVM Racing

De retour du Circuit de Charade, Dominique Roger, Président du DSN et Représentant de Nicolas Deschaux lors de l'événement, et Laurent Vallery-Masson, patron d'HVM Racing, expriment leur satisfaction quant au déroulé de l'événement.


Dominique Roger – Président du D.S.N. – Représentant du Président Nicolas Deschaux lors de l'événement

« Après ce que nous avons vécu ces derniers mois avec le Covid-19, c'est fabuleux de voir le Championnat de France Historique des Circuits repartir d'aussi belle manière à Dijon, Albi et maintenant ici à Charade. Les plateaux sont toujours aussi nombreux et variés et l'engouement des pilotes quasi intact. Certes, nous enregistrons une diminution des concurrents liée à un calendrier très chargé avec une épreuve de l'Historic tour les quinze jours, le Tour Auto et bientôt les 2 Tours d'Horloge. À ce titre 2020 restera malgré tout une saison particulière à la suite de laquelle nous espérons tous pouvoir retrouver des conditions normales et un beau calendrier en 2021 ».

 

Laurent Vallery-Masson – HVM Racing

« Rouler en compétition sur le circuit de Charade est un évènement rare. Seul l'Historic Tour permet aux compétiteurs de voitures historiques de s'y affronter en course. C'est donc toujours très attendu et ce, malgré les mesures sanitaires indispensables à respecter. Le port du masque et le respect des gestes barrières étaient respectées par tous. Et c'est dans une ambiance de passionnés et d'experts de l'histoire du sport automobile que l'épreuve a eu lieu. Même La météo capricieuse n'a pas entamé le moral des troupes et les bagarres sur la piste étaient de grande qualité. Charade est une piste « à l'ancienne » où il faut avoir un gros cœur et les dépassements sont toujours nombreux et très spectaculaires. On regrette évidemment le fait de ne pas avoir pu recevoir les plateaux étrangers prévus à cause des mesures de quarantaine en vigueur chez certains de nos voisins et c'est donc entre plateaux français que le meeting s'est parfaitement déroulé ». 

Back to Top