Actualités

Circuit
12/09/2020 FFSA

F4 Academy: Premières victoires pour le Japonais Sato et l’Ukrainien Peklin

Les Courses 1 et 2 du Championnat de France F4 ont activement participé au spectacle du meeting GT World Challenge à Magny-Cours, avec des duels incessants pour le podium. Sato a triomphé le matin, avant que Peklin ne gagne à son tour.

Ivan Peklin, vainqueur de la course 2 de Magny-Cours. © KSP

Comme pouvait le laisser supposer la séance de qualification très disputée du vendredi après-midi, les deux premières courses ont confirmé les écarts extrêmement réduits entre les jeunes pilotes du cru 2020 de la FFSA Academy. Par deux fois, le suspense fut roi, avec une hiérarchie finale capable de changer à tous moments au sein de pelotons très groupés. Le package châssis Mygale F4-FIA + moteur turbo Renault Sport + pneumatiques Pirelli a montré à la fois son côté formateur et son intérêt sportif, favorisé par l’internationalisation incessante du Championnat de France.

Course 1 : Ren Sato exploite parfaitement sa pole position

C’est samedi 12 septembre, un peu avant 9 heures du matin, que le départ était donné avec un Ren Sato impérial. Sami Meguetounif prenait immédiatement la roue du Japonais, avec Ayumu Iwasa collé à son aileron. Un premier incident impliquait Romain Leroux et le Rafael Villagomez. Le Français comme le Mexicain pouvaient reprendre la piste, mais perdaient de précieuses places. Rapidement, Isack Hadjar se mettait en chasse d’Iwasa et parvenait à prendre l’avantage au prix d’une superbe attaque.
Très rapide depuis le début du meeting sur le circuit nivernais, Meguetounif maintenait un rythme élevé pour rester dans le sillage du leader, mais Sato répliquait par des temps ne cessant de s’améliorer au fil des tours. Le Japonais finissait par fixer le meilleur tour en 1’40”030 et creuser l’écart pour s’imposer pour la première fois en terre française ! Sami Meguetounif assurait la 2e place devant Hadjar, qui a dû surveiller jusqu’au bout Iwasa, double vainqueur en août à Nogaro.
Le Néerlandais Marijn Kremers gagnait son duel pour la 5e place avec l’Allemand Valentino Catalano, lequel en profitait pour remporter un nouveau succès en Junior. Loris Cabirou se classait 7e devant Romain Leroux. Un ultime accrochage entre le Russe Lev Lomko et Rafael Villagomez laissait définitivement le Mexicain sur le carreau.

Course 2 : Ivan Peklin résiste jusqu’au bout à la pression

Il s’est passé beaucoup de choses dans cette course du samedi après-midi, avec un départ donné dans l’ordre inverse pour les 10 premiers de la Course 1. Revenu en 10e position le matin, Owen Tangavelou s’élançait parfaitement depuis sa pole position et bouclait le premier tour en tête malgré la pression de Ivan Peklin. C’est un peu plus tard dans le virage du Lycée que l’Ukrainien trouvait l’ouverture. Placé en embuscade, Romain Leroux tentait de s’infiltrer à l’intérieur avant la chicane, mais les deux voitures se touchaient à cet endroit étroit. Le malheureux Tangavelou partait en tête à queue et était contraint à l’abandon. Derrière le nouveau leader, Loris Cabirou récupérait de justesse la 2e place devant Leroux, tandis que la voiture de sécurité rentrait en piste pour quelques minutes suite à l’incident.
Peklin restait parfaitement concentré et réussissait un restart parfait. L’intensité de la course grimpait encore d’un cran avec beaucoup d’animation dans le peloton. Les attaques incessantes et les freinages tardifs mettaient les pneumatiques à rude épreuve, entraînant plusieurs écarts de trajectoire. Un magnifique coude à coude avait notamment lieu entre Leroux, Meguetounif, très bien parti, et Iwasa, ou encore entre Marijn Kremers et Valentino Catalano.
Sous le damier, Peklin conservait in extremis le meilleur sur Cabirou et Leroux. Iwasa gagnait son duel avec Meguetounif, mais les positions s’inversaient après enquête des commissaires sportifs, le Japonais ayant court-circuité une chicane pour prendre l’avantage. Sato devait se satisfaire de la 6e place devant Catalano, encore vainqueur en Junior, en plus d’avoir réussi à doubler Kremers. Derrière Isack Hadjar, qui a vécu une course mouvementée, Rafael Villagomez venait compléter le top-10.

Programme F4 Magny-Cours 2020
Dimanche 13 septembre: Course 3 (09:10)

Back to Top