Actualités

Circuit
02/09/2020 FFSA

Le Championnat de France Camions FFSA fait sa rentrée à Nogaro

Menacé par la pandémie du Covid-19, le Championnat de France Camions FFSA proposera tout de même quatre Grands Prix en 2020. Nogaro accueille le premier rendez-vous ce week-end, les 5 et 6 septembre, avec quelques nouveautés.

Le Championnat de France Camions 2020 semble plus ouvert que jamais.  © Laurent Gayral

Malgré l’annulation contrainte de plusieurs meetings (Charade, Nürburgring et Magny-Cours), le promoteur FranceRoutes, la Fédération française du sport automobile et les différents circuits se sont mobilisés pour offrir un maximum de spectacle. On trouve donc quatre meetings au calendrier (Nogaro, Albi, Castellet et Le Mans) au lieu de sept, mais la saison 2020 est fin prête à démarrer.

Nogaro a l’honneur de lancer la saison 2020. L’occasion de faire un tour des forces en présence. Anthony Janiec (MAN) sera le grand favori. Dominateur en 2019, il voudra enchainer avec un troisième titre consécutif. Pour contrer cette « hégémonie », Thomas Robineau (MAN) est attendu comme le principal rival. Le Manceau et son équipe ont construit un nouveau camion pour rivaliser avec le champion. Il faudra aussi compter sur Téo Calvet (FREIGHTLEINER). Troisième l’an passé, ce dernier a gravi les échelons en intégrant le réputé Buggyra Racing Team. Avec l’aide d’une des meilleures structures européennes, l’ancien coéquipier d’Anthony Janiec espère aussi jouer le titre.

 

Montagne fils au volant du Renault T

 

Yorick Montagne aura aussi son mot à dire (Aravi Racing). Sixième du général avec deux victoires pour sa première saison complète, le pilote Renault a marqué les esprits. De plus, en 2020, il délaisse le Premium pour le T-Racing, une machine plus aboutie avec laquelle son père Lionel a connu beaucoup de succès. A noter que Montagne père prend une année sabbatique. On espère le revoir très vite dans le paddock.

 

Si ces hommes sont considérés comme les « Quatre Fantastiques », beaucoup d’autres vont vouloir s’illustrer. Auteur de sa meilleure saison en 2019 avec un camion un peu en retrait par rapport à la concurrence, Aurélien Hergott (DAF) aura à sa disposition un nouveau moteur. Figurer dans le top 5-6 régulièrement sera l’objectif pour l’ancien pilote de karting. Attention aussi aux Sousa (José et Raphaël) sur Renault, Franck Conti (Volvo). Il faudra aussi garder un œil sur Ivan Rodrigues (MAN). Pour sa deuxième année, le Portugais espère jouer des coudes aux avant-postes.

 

Pour le reste, ce sera très ouvert et les places dans les points vont coûter très cher. Cela va être extrêmement serré entre Stéphane Languillat, Marial Defaye, Fabrice Chaigneaud, Kevin Bassanelli, Florian Orsini ou encore Patrick Chatelain. Sans oublier tous les autres. Rappelons que le championnat compte 31 inscrits cette année, un record !

 

Beaucoup de nouveaux & nouvelles

 

Il va falloir se familiariser avec de nouveaux visages. Les frères Rivals, Romain et Lucas rejoignent les rangs du TEAM14 (Renault). Ces deux-jeunes nous viennent de la formule Rencontre Peugeot (208). Bruno Monselatto intègre l’ancienne équipe de Jennier Janiec, le Paris Truck Racing. Ce dernier a fait ses armes en Clio Cup ou encore en Super 5GT. Le championnat de France a aussi l’immense honneur d’accueillir deux nouvelles femmes. Sarah Bovy et Aliyyah Koloc. La première vient également du monde de l’automobile (W Series, 24H de Spa). Elle effectuera deux ou trois manches et fera équipe avec Anthony Janiec au sein du Lion Truck Racing. La seconde sera la cadette du Championnat. A 16 ans seulement, elle compte figurer au mieux dans le challenge féminin. Elle fera équipe Avec Téo Calvet, avec qui ils forment le duo le plus précoce du plateau.

 

Challenge féminin

 

Il y aura donc quatre féminines sur la grille et le titre de championne de France Camions risque d’être extrêmement disputé. Jennifer Janiec, la tenante du titre, s’est donné les moyens de conserver sa couronne. En famille, elle a relancé le Janiec Racing Team (JRT). Elle sera au volant de l’ancien MAN de Téo Calvet avec lequel il avait terminé la saison 2019 au troisième rang. Laurine Orsini n’a pas connu une saison 2019 de tout repos, avec des ennuis techniques sur son Mercedes. Mais ses mécanos ont travaillé dur durant l’hiver pour lui permettre de réaffirmer de quoi elle est capable.

 

Après onze mois d’attente, on a hâte de tous les revoir en piste. Rendez-vous les 5 et 6 septembre à Nogaro !

 

Course annexe

 

En plus des camions, les spectateurs pourront admirer une autre catégorie : la Legends Cars Cup, voitures au look rétro des années 30.

 

Camions décorés

 

Côté animation, le Festitruck réunira cette année 150 camions décorés pour une exposition sur le circuit, mais aussi 2 parades en piste dont une en ville le samedi soir.

 

Informations pratiques :

 

Le gouvernement a prolongé la limite de 5.000 personnes par jour pour les manifestations jusqu'à fin Octobre. Cette limitation sera donc applicable au Grand Prix Camions et oblige le circuit de Nogaro à quantifier les enfants de moins de 14 ans qui devront obligatoirement être en possession d'un billet d'entrée.

 

Billet 1 jour : 25 €, tarif réduit* 20 €, tarif enfant 2 €, terrasse-grid walk** 35 €

Billet 2 jours : 32 €, tarif réduit* 27 €, tarif enfant 4 €, terrasse-grid walk** 50 €

* Tarif spécial enfants de - 14 ans et Handicapés (handicap de + de 80%). Montant correspondant aux seuls frais de gestion.

** Tarif réduit pour les enfants de 14 à 18 ans, Handicapés (handicap de - de 80%)

 

Informations et billetterie sur www.circuit-nogaro.com
Back to Top