Actualités

FFSA
16/09/2020 FFSA

Rallye de Turquie : l'EDF déjà de retour

Alors qu’il avait fallu patienter 6 mois entre les deux dernières manches du WRC, cette fois, le sprint final est bel et bien lancé. 5e manche de la saison, le Rallye de Turquie se profile à l’horizon pour nos pilotes tricolores.

Pierre-Louis Loubet & Adrien Fourmaux. © DPPI

Nous avions quitté nos pilotes de l'Equipe de France FFSA Rallye avec des promesses après le Rallye d'Estonie, nous les retrouvons avant cette nouvelle manche avec de l'espoir et des objectifs ambitieux. Si Pierre-Louis Loubet (WRC) et Adrien Fourmaux (WRC2) sont bien de la partie dans la péninsule anatolienne, Yohan Rossel (WRC3) ne disputera pas cette manche puisque qu'elle ne fait pas partie de son programme avec Citroën Racing.

  • Avec sa deuxième place au Rallye d'Estonie en WRC2, Adrien Fourmaux avait grandement participé au week-end historique du sport automobile tricolore. Régulier tout au long de la manche balte, le Français tenait sa performance référente de la saison en Championnat du Monde. C'est dans cette optique que le pilote officiel M-Sport s'avance vers le Rallye de Turquie : réitérer ce genre de performance et continuer à jouer des coudes avec les pilotes les plus expérimentés de la catégorie. Co-piloté par Renaud Jamoul au volant de la Ford Fiesta R5 MKII, le pilote nordiste visera la meilleure performance possible.
     
  • Le Champion du Monde WRC2 en titre Pierre-Louis Loubet avait, de son côté, connu une manche estonienne assez partagé. Un problème technique dans une des spéciales du samedi l'avait contraint à l'abandon. Le jeune corse avait, pourtant jusqu'alors, démontré toutes ses qualités en étant au contact des Ford Fiesta WRC tout en restant dans le rythme des pilotes les plus expérimentés de la catégorie reine. C'est donc avec détermination, mêlée à un sentiment de revanche qu'il entrevoit ce Rallye de Turquie, aux côtés de Vincent Landais. Le pilote du Team Hyundai 2C Compétition compte marquer les esprits avant la prochaine manche en Sardaigne, rallye qu'il a déjà disputé à plusieurs reprises.
     

    Nicolas BERNARDI
    « Le Rallye de Turquie fait partie de ces épreuves très compliquées à appréhender par la difficulté du terrain. Cela sera une découverte pour Adrien (Fourmaux) et Pierre-Louis (Loubet). Toutefois, ils ont conscience que ces conditions leur serviront dans leur progression. Pierre-Louis n'a pas effectué de séance d'essai puisque les WRC n'en disposent pas. Il va devoir trouver rapidement le bon tempo, sans endommager la voiture et sans crever. Il sait qu'il doit bien débuter son rallye afin d'être en bonne position pour la journée du samedi. Pierre-Louis a les qualités nécessaires pour répondre au défi qui l'attend. La découverte du WRC au  Rallye d'Estonie lui a permis de connaître une première expérience : l'objectif  est donc de se préparer au mieux avant la prochaine manche en Sardaigne, rallye qu'il avait remporté en WRC2 en 2019. Concernant Adrien, tous les voyants sont aux verts. Il sort d'une belle performance en terres baltes, ponctuée par une deuxième place méritée. Nous avons effectué une bonne séance d'essai hier afin de se préparer aux conditions du terrain. Il est content de sa voiture, ce qui va l'aider à trouver son rythme pour être dans le tempo du week-end. C'est un jeune pilote avec seulement 5 participations en R5 sur terre, l'objectif sera de passer au travers des embûches en démontrant sa pointe de vitesse pour continuer sur sa lancée. »

    Adrien FOURMAUX
    « Concernant la préparation de cette manche, nous avons effectué notre journée d'essai hier sur une spéciale assez représentative du Rallye de Turquie. Ce dernier s'annonce être une épreuve compliquée si l'on prend en compte la chaleur, cumulée à un terrain abrasif, qui va solliciter une bonne maîtrise de la mécanique de notre part. Dans un premier temps, notre objectif sera donc d'avoir le moins de soucis avec la voiture. Si nous arrivons à éviter ce genre d'inconvénients, nous pourrons obtenir un résultat. La clé est d'avoir un pilotage intelligent pour aller chercher la meilleure performance possible. »

    Pierre-Louis LOUBET
    « L'équipe part avec beaucoup de motivation, beaucoup d'envie. Nous allons essayer de progresser par rapport au Rallye d'Estonie qui était notre découverte de la catégorie reine. Nos concurrents connaissent déjà cette étape du Championnat du Monde, ce qui promet un niveau relevé. L'objectif est d'obtenir un bon classement. Nous avons des bonnes positions sur les deux premières spéciales du vendredi qui, je l'espère, va nous aider à nous mettre en route. Nous allons donner le maximum et attaquer d'entrée. »


Back to Top